Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Ayez du sel en vous-mêmes, et soyez en paix entre vous

com

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 9,41-50.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense.
« Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer.
Et si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la. Mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux mains, là où le feu ne s’éteint pas.
[…]
Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le. Mieux vaut pour toi entrer estropié dans la vie éternelle que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux pieds.
[…]
Si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le. Mieux vaut pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieu que de t’en aller dans la géhenne avec tes deux yeux,
là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas.
Chacun sera salé au feu.
C’est une bonne chose que le sel ; mais s’il cesse d’être du sel, avec quoi allez-vous lui rendre sa saveur ? Ayez du sel en vous-mêmes, et vivez en paix entre vous. »
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Pape François
Audience générale du 12/06/2013 (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana)
« Ayez du sel en vous-mêmes, et soyez en paix entre vous »
   

Quelle est la loi du Peuple de Dieu ? C'est la loi de l'amour, amour pour Dieu et amour pour le prochain selon le commandement nouveau que nous a laissé le Seigneur (Mt 22,36; Jn 13,34)… : reconnaître Dieu comme unique Seigneur de la vie et, dans le même temps, accueillir l'autre comme vrai frère, en dépassant divisions, rivalités, incompréhensions, égoïsmes ; les deux choses vont de pair.

      Quelle mission a ce peuple ? Celle d'apporter dans le monde l'espérance et le salut de Dieu : être le signe de l'amour de Dieu qui appelle tous à l'amitié avec lui; être le levain qui fait fermenter toute la pâte, le sel qui donne du goût et qui préserve de la corruption, être une lumière qui illumine. Autour de nous…, nous voyons que le mal existe, le diable agit. Mais je voudrais dire à voix haute : Dieu est plus fort !... Parce qu'il est le Seigneur, l'unique Seigneur. Et je voudrais ajouter que la réalité parfois sombre, marquée par le mal, peut changer si, les premiers, nous apportons la lumière de l'Évangile en particulier à travers notre vie…

      Chers frères et sœurs, être Église, être Peuple de Dieu, selon le grand dessein d'amour du Père, cela signifie être le ferment de Dieu dans notre humanité, cela signifie annoncer et apporter le salut de Dieu dans notre monde, qui est souvent égaré, qui a besoin d'avoir des réponses qui encouragent, qui donnent de l'espérance, qui donnent une nouvelle vigueur sur le chemin. Que l'Église soit un lieu de miséricorde et d'espérance de Dieu, où chacun puisse se sentir écouté, aimé, pardonné, encouragé à vivre selon la bonne vie de l'Évangile. Et pour faire sentir l'autre écouté, aimé, pardonné, encouragé, l'Église doit garder les portes ouvertes, afin que tous puissent entrer. Et nous devons sortir de ces portes et annoncer l'Évangile. 

Méditation du père Gabriel

Combien Jésus aime et respecte l'âme des enfants ! A nous de supprimer tout scandale à leur égard, non pas d'une manière simplement négative, mais en éclairant, en prévenant dans la lumière.

Combien Jésus aime et respecte l'âme des enfants !

Combien Jésus aime et respecte l'âme des enfants ! A nous de supprimer tout scandale à leur égard, non pas d'une manière simplement négative, mais en éclairant, en prévenant dans la lumière.

Autrement c'est, là encore, laisser le scandale, le caillou sur leur route pour qu'ils tombent. Il n'est donc pas, à leur endroit, pour une liberté absolue, sans frein : la liberté de tout faire, de tout laisser faire. Il veut que la réaction contre le mal soit violente parmi les siens.

Lui, si bon d'ordinaire, trouve des mots étrangement cruels envers ceux qui lui raviront le cœur des enfants qui croient en Lui. « Mieux vaudrait pour lui qu'on suspendît autour de son cou une meule d'âne et qu'on le précipitât dans la mer »

Cet envahissement violent du mal dans l'âme d'un enfant, aimé de Lui et du Père, le révolte : « Malheur au monde à cause des scandales »

Oui, Il veut qu'on les respecte : "Prenez garde de les respecter". On leur doit ce respect à cause de la beauté de leurs âmes, de leur amitié avec Dieu ; si bien, nous affirme-t-Il, qu'en eux, toujours, leurs anges voient la face de son Père. Il ne dit pas la face de Dieu, du Créateur, mais la face de son Père pour souligner toute la relation d'amour qui existe entre ce "Père" et les enfants des hommes.

D'ailleurs, d'après le texte de Matthieu, Il ne raconte la parabole de la brebis perdue et retrouvée que pour nous dire : « De même ce n'est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux que périsse un seul de ces petits ».

Notre monde ne respecte pas les enfants, spécialement dans le laisser-aller général qui caractérise l'Occident en matière d'éducation. C'est là aujourd'hui le principal scandale qui les détruit. Il faut, comme le Seigneur, leur montrer la route de la vraie liberté. Cette route qui demande toujours des efforts puisqu'il sera toujours mensonger de parler d'une liberté sans contraintes.

Puisse-t-il aussi découvrir le Maître aux multiples impératifs de la liberté et suivre avec enthousiasme ses commandements.

Père Gabriel

 

Homélie du père Gilbert Adam

Jeudi de la 7e semaine

Ayez du sel en vous-mêmes, et vivez en paix entre vous. »

Et celui qui vous donnera un verre d’eau au nom de votre appartenance au Christ, amen, je vous le dis, il ne restera pas sans récompense. "

« Celui qui entraînera la chute d’un seul de ces petits qui croient en moi, mieux vaudrait pour lui qu’on lui attache au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’on le jette à la mer. » Le scandale pour les autres, soit par des paroles, soit par des exemples doit être profondément rejeté de nos attitudes. Il faut éviter toute occasion de pécher et extirper les sentiments les plus intimes de haine ou de vengeance. Rien ne nous est plus cher que les membres de notre corps, la main, le pied, l’œil, mais il faut sacrifier ces membres s’ils étaient occasion de pécher. Les difficultés concrètes de notre vie nous obligent à considérer les enjeux impliqués dans nos relations. Jésus nous rend attentifs à ce que nous vivons. Nous pouvons nous enfermer sur nous mêmes et nous installer dans cet enfermement. Jésus vient nous guérir. C’est avec Jésus que nous regardons la manière dont nous entrons en relations avec les plus pauvres. Sortis de nous-mêmes, nous sommes plus présents aux pauvres et aux petits de notre entourage, à ce qui pourrait provoquer la chute de l’un de ces petits. Notre regard est alors posé sur la réalité de ces petits et de ces pauvres qui s’imposent à nous. Nous devenons plus attentifs à la pauvreté de l’autre.

« Et si ta main t’entraîne au péché, coupe-la. Il vaut mieux entrer manchot dans la vie éternelle que d’être jeté avec tes deux mains dans la géhenne, là où le feu ne s’éteint pas. »

Si ton pied t’entraîne au péché, coupe-le. Il vaut mieux entrer estropié dans la vie éternelle que d’être jeté avec tes deux pieds dans la géhenne. Si ton œil t’entraîne au péché, arrache-le. Il vaut mieux entrer borgne dans le royaume de Dieu que d’être jeté avec tes deux yeux dans la géhenne, là où le ver ne meurt pas et où le feu ne s’éteint pas. Les blessures que nous recevons dans notre histoire peuvent être de puissants moyens pour nous redonner vie quand elles sont guéries par Jésus. A tout âge, un accident de santé, une situation injuste s’est imposée à nous et nous a blessé ! Nous pouvons ainsi devenir handicapés, borgne, boiteux ou manchot. Ces douleurs nous donnent la possibilité de reconsidérer notre vie pour nous sortir de nos rêves pour que nous puissions entrer dans le Royaume de Dieu. La Parole de Dieu nous réveille. C’est à travers ces difficultés qu’il nous est donné de devenir vraiment nous-mêmes, de nous changer nous-mêmes. La parole de Jésus nous donne de choisir la vie pour l’autre : « Quiconque vous donnera à boire un verre d’eau, à cause de mon Nom, en vérité, je vous le dis, il ne perdra pas sa récompense. » « Un verre d’eau, » ce n’est vraiment pas beaucoup ! Il nous faut suivre les désirs de l’Esprit Saint pour venir au secours de l’autre.

"Car tous seront salés par le feu. C’est une bonne chose que le sel ; mais si le sel devient insipide, avec quoi l’assaisonnerez-vous ?

Ayez du sel en vous-mêmes et vivez en paix les uns avec les autres." Le sel, comme le feu purificateur, sont des moyens de purification pour éviter la gangrène du corps entier. Il faut être consumé par le feu du retranchement qui purifie et qui conserve comme le sel. Il faut donc conserver le sel dans son intégrité. Le sel est l’image de la charité envers Dieu qui s’exerce envers le prochain. Il faut le conserver dans son intégrité. Le sel affadi n’est plus bon à rien. Cela ne peut être réalisé que par la charité envers Dieu qui s’exerce par la charité envers le prochain. Ce choix pour la vie est essentiel. Demeurer en Jésus par nos paroles et par nos exemples nourrit les sentiments d’Amour pour les personne reçues de lui. Jésus nous enseigne sur la terre, la vie du Royaume de Dieu. L’Esprit Saint nous donne de toujours redonner à Dieu ce qu’il nous donne de plus précieux. Donner un verre d’eau à notre frère nous fait entrer dans la communion avec Dieu. L’Esprit Saint nous évite toute occasion de pécher. Avec lui, nous ne risquons pas de tomber dans le scandale, ni d’être pour les autres une occasion de chute. La Parole de Dieu est une lumière véritable ! Elle contribue à faire de nous des adorateurs en esprit et en vérité. Le Saint-Esprit est le lien qui nous fait tenir humblement auprès du Dieu.

Prière:

Seigneur prend pitié de nous, vois nos erreurs, vois notre amour pour toi. Ne nous condamne pas, mais prend pitié de nos faiblesses en nous apportant ta lumière.

Tu nous as dit aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimé, même nos ennemis. Aide-nous à vaincre nos à priori; à ne pas avoir peur de l'ennemi parce que tu es avec nous et à convertir ces âmes perdues, à ton coeur et ta Parole 

Seigneur Jésus, accorde-nous ton pardon, et  aide nous à ne pas tomber dans dans les pièges du mauvais. Accorde-nous ta Paix et de rester dans ton amour.

Emounawh

24 février 2024

 

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article