Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Jésus guérit parfaitement tout malade, mais il ne le guérit pas malgré lui.

com

Évangile de Jésus-Christ

selon saint Marc 7,31-37.


En ce temps-là, Jésus quitta le territoire de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole.
Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler et supplient Jésus de poser la main sur lui.
Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue.
Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! »
Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement.
Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient.
Extrêmement frappés, ils disaient : « Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Saint Augustin (354-430)
évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Discours sur les psaumes, Ps 102,5-6 ; PL 37, 1319
« Jésus l'emmena à l'écart, loin de la foule, et lui mit les doigts dans les oreilles »

 

« Dieu te guérit de toute maladie. » (Ps 102,3) Toutes tes maladies seront guéries, ne crains pas. Tu diras qu'elles sont grandes ; mais le médecin est plus grand. Pour un médecin tout-puissant, il n'y a pas de maladie incurable. Laisse-toi simplement soigner, ne repousse pas sa main ; il sait ce qu'il a à faire. Ne te réjouis pas seulement lorsqu'il agit avec douceur mais supporte-le aussi quand il taille. Accepte la douleur du remède en pensant à la santé qu'il va te rendre.

            Voyez, mes frères, tout ce que supportent les hommes dans leur maladies physiques pour prolonger leur vie de quelques jours (...). Toi du moins, tu ne souffres pas pour un résultat douteux : celui qui t'a promis la santé ne peut pas se tromper. Pourquoi est-ce que les médecins se trompent parfois ? Parce qu'ils n'ont pas créé ce corps qu'ils soignent. Mais Dieu a fait ton corps, Dieu a fait ton âme. Il sait comment recréer ce qu'il a créé ; il sait comment reformer ce qu'il a formé. Tu n'as qu'à t'abandonner entre ses mains de médecin. (...) Supporte donc ses mains, ô âme, qui « le bénis et qui n'oublies aucun de ses bienfaits : il te guérit de toutes tes maladies » (Ps 102,2-3).

            Celui qui t'avait fait pour n'être jamais malade si tu avais voulu garder ses préceptes, ne te guérira-t-il pas ? Celui qui a fait les anges et qui, en te recréant, te rendra égal aux anges, ne te guérira-t-il pas ? Celui qui a fait le ciel et la terre ne te guérira-t-il pas, après t'avoir fait à son image ? (Gn 1,26) Il te guérira, mais il faut que tu consentes à être guéri. Il guérit parfaitement tout malade, mais il ne le guérit pas malgré lui. (...) Ta santé, c'est le Christ.

 

Méditation de l'évangile du père Gabriel

Cette scène nous livre Jésus pris sur le vif. Avec un tact extraordinaire, Il va d'abord prendre avec Lui ce malade, le sortir de la foule, pour lui enlever cette impression pénible de bête curieuse et de bête à expérience !Et là, Il osera le toucher avec amour, mettant ses doigts dans ses oreilles et les posant sur sa langue. Et l'impératif d'amour "Ephata" ouvrira un nouveau monde à cet homme.

Guérison d'un sourd muet

 Fête de Notre-Dame de Lourdes

Je suis toujours étonné quand je compte les kilomètres accomplis par le Seigneur, pour annoncer la Bonne Nouvelle et guérir toute misère et toute détresse le long de sa route. Cela se cache souvent sous une phrase toute simple, comme celle-ci :

"Et quittant le territoire de Tyr, Il vint par Sidon vers la mer de Galilée, en plein territoire de la Décapole"

Mais Il a fait ainsi 180 kilomètres !... On jette devant Lui les lépreux, les boiteux, les estropiés, les aveugles, les sourds-muets, et beaucoup d'autres;  et avec cette simplicité qui le caractérise, d'un mot, d'un geste, Il les guérit tous.

Et dans la foule éblouie par sa bonté, j'allais dire par la tendresse de Dieu, éclate la louange au Dieu d'Israël :

"De sorte que la foule s'étonna, voyant les sourds-muets qui parlaient, des estropiés guéris, des boiteux marcher et des aveugles voyant. Et ils glorifiaient le Dieu d'Israël"

C'est durant ce voyage qu'on Lui amène un sourd-muet. J'aime particulièrement cette scène, car elle nous livre Jésus pris sur le vif. Avec un tact extraordinaire, Il va d'abord prendre avec Lui ce malade, le sortir de la foule, pour lui enlever cette impression pénible de bête curieuse et de bête à expérience ! Et là, Il osera le toucher avec amour, mettant ses doigts dans ses oreilles et les posant sur sa langue. Et l'impératif d'amour "Ephata" ouvrira un nouveau monde à cet homme.

Jésus associe le monde sensible à son œuvre. Chez Lui, les oeuvres portent sur l'Esprit, car la matière vient de Dieu, et Il veut qu'elle serve de support à la grâce. L'action du Seigneur suit les lenteurs de notre nature, chair et esprit :

"Et ses oreilles s'ouvrirent. Et le lien de sa langue fut délié et il parlait correctement".

L'amitié de Jésus a su agir lentement... Nous voudrions aller vite. Mais graduellement, l'amitié et la lumière viennent d'envahir les yeux et le coeur de cet homme pour lui rendre la joie de vivre.

Père Gabriel

 

Homélie du père Gilbert Adam

Notre-Dame de Lourdes

évangile Jean. 2, 1-11

01 Le troisième jour, il y eut un mariage à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là. 02 Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples. 03 Or, on manqua de vin. La mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. » 04 Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. » 05 Sa mère dit à ceux qui servaient : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. » 06 Or, il y avait là six jarres de pierre pour les purifications rituelles des Juifs ; chacune contenait deux à trois mesures, (c’est-à-dire environ cent litres). 07 Jésus dit à ceux qui servaient : « Remplissez d’eau les jarres. » Et ils les remplirent jusqu’au bord. 08 Il leur dit : « Maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas. » Ils lui en portèrent. 09 Et celui-ci goûta l’eau changée en vin. Il ne savait pas d’où venait ce vin, mais ceux qui servaient le savaient bien, eux qui avaient puisé l’eau. Alors le maître du repas appelle le marié10 et lui dit : « Tout le monde sert le bon vin en premier et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. »11 Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

Fêtes de Notre-Dame. 2 

Tout ce qu’il vous dira, faites-le.

"Le troisième jour, il y eut un mariage à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples.

Or, on manqua de vin. La mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. » Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. » Nous fêtons l’Apparition de Marie à Bernadette de Lourdes. Marie choisit la plus pauvre des petites filles du village. Bernadette se trouvait à Lourdes dans une situation extrême, c’était la famille la plus humiliées de cette petite ville. Les pauvres sont à la périphérie de la société. Ils ne sont pas reconnus, ils sont méprisés à cause de leur petitesse et de leur pauvreté. Lourdes sera comme Cana pour Bernadette. « Ta parole est un vin délicieux, » disait déjà le Cantique des Cantiques ! Marie pourra dire encore : Ils n’ont plus de vin, ils n’ont plus la Parole vivifiante de Dieu. Le "bon vin" va arriver à Lourdes par Bernadette, la pauvre qui n’était pas reconnue ! Marie-médiatrice est centrale à Cana, elle établit la relation entre son fils Jésus, l’Unique Médiateur, et les serviteurs. Elle s’efface ensuite dans la contemplation de Jésus qui nous sauve. Marie est pour nous un modèle, elle perçoit le problème qui surgit. Elle dit simplement la situation à Jésus son Fils, et elle se retire. L’action est enclenchée, il n’y a plus rien à faire pour elle, si ce n’est de contempler ce qui se réalise. La Bonne Nouvelle de la Parole vivante de Jésus est annoncée aux pauvres. A la suite de Marie, Bernadette dit oui à la parole de Dieu donnée par Marie à Lourdes.

Sa mère dit à ceux qui servaient : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le. »

Or, il y avait là six jarres de pierre pour les purifications rituelles des Juifs ; chacune contenait deux à trois mesures, (c’est-à-dire environ cent litres). Jésus dit à ceux qui servaient : « Remplissez d’eau les jarres. » Et ils les remplirent jusqu’au bord. Il leur dit : « Maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas. » Ils lui en portèrent. Et celui-ci goûta l’eau changée en vin. Il ne savait pas d’où venait ce vin, mais ceux qui servaient le savaient bien, eux qui avaient puisé l’eau. Alors le maître du repas appelle le marié et lui dit : « Tout le monde sert le bon vin en premier et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. » A Lourdes, Marie fait le choix de Bernadette pour qui la vie est bien difficile. Comme les serviteurs de l’Évangile, Bernadette passe par beaucoup d’épreuves. Elle fait face à tout, dans la pauvreté et dans l’humilité, avec la grâce à Dieu. Bernadette a été une source de grâce étonnante pour son entourage. Si les sœurs de Nevers la reçoivent dans leur congrégation, c’est parce qu’elle est liée à Marie. La scène de Cana avec Marie devient un modèle pour notre manière d’agir. Marie nous indique jusqu’où nous pouvons aller dans la demande de notre salut à Jésus. C’est dans la perspective de la croissance de l’autre, de son autonomie, de sa libre expression, de sa propre contribution que Marie agit. L’aide de Marie a été vécue dans le plein respect de la liberté de chacun, elle annonce déjà la Passion de Jésus. Il a épousé notre humanité, il est devenu l’un de nous jusqu’à la Croix.

"Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

Après cela, il descendit à Capharnaüm avec sa mère, ses frères et ses disciples, et ils demeurèrent là-bas quelques jours. Tel fut le premier des signes de Jésus, il l’accomplit à Cana de Galilée et il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui. C’est dans la pauvreté que Bernadette est messagère de Paix et d’amour. Elle donne à l’action de l’Esprit Saint une pleine possibilité d’agir. A Lourdes, comme à Cana, nous retrouvons la terre de l’Evangile. Une terre de simplicité et d’action de grâce. L’Église du pèlerinage qui se vit à Lourdes est toujours avec des malades et des pauvres qui ont la première place. C’est l’Église de la prière et du partage ou l’on prend soin les uns des autres. Tous les Peuples sont présents à Lourdes, et parmi eux, tous ceux qui sont méprisés dans le monde. Là, ils sont reconnus dans leur relation à Dieu. A chacun de nous de savoir demeurer fidèle à la Parole de Jésus. L’action de Marie tout au long de son existence est dans ce choix d’amour : « Je suis la servante du Seigneur. »

Réflexion :

Quelle belle journée! deux évangiles pour Jésus et Marie: Les évangiles relates les premiers miracles:" Tout ce qu’il vous dira, faites-le. "l’eau changée en vin! et à un autre moment un autre miracle : " la Guérison d'un sourd muet" et Saint Augustin nous rappelle la Parole de D.ieu"« Dieu te guérit de toute maladie. » (Ps 102,3) Toutes tes maladies seront guéries, ne crains pas" Sainte Bernadette ne dit pas autre chose, à la Grotte de Lourdes. Croire à la bonne nouvelle, c'est cela la vrai voie, qui nous mènera à l'éternité.

Prière:

Vierge Marie aide nous à faire ce que Jésus nous demande.

Père très Saint en ta miséricorde - accorde que notre vie si fade soit changé en nectar par tes grâces et l'espèrance d'être près de toi à la date que tu as décider.

Amen 

Emounawh 

11 février 2022

 

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article