Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.

com

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 10,1-9.


 

En ce temps-là, parmi les disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre.
Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.
Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.
Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne saluez personne en chemin.
Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : ‘Paix à cette maison.’
S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous.
Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison.
Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté.
Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.” »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Saint Jean-Paul II (1920-2005)
pape

Homélie du 14/02/85 (trad. DC 1893, p. 367 © Libreria Editrice Vaticana)
Saints Cyrille et Méthode, missionnaires sachant lire « les signes des temps » (Vatican II, Gaudium et spes)

 

Le désir intense de l'union spirituelle entre tous les croyants dans le Christ a inspiré les deux saints frères Cyrille et Méthode dans leur mission à laquelle ils ont assigné pour but de faire des peuples évangélisés par eux, dans l'Europe naissante, un lien d'union entre l'Orient et l'Occident. Pour cela, Cyrille et Méthode ont décidé de traduire en langue slave les livres saints, « jetant ainsi les bases de toute la littérature que ces mêmes peuples devaient développer dans leur langue »... Louer Dieu dans sa propre langue, être conscients de l'identité nationale et culturelle propre, assurer l'union la plus profonde entre tous les chrétiens, soit de l'Orient soit de l'Occident : n'est-ce pas là le programme missionnaire confirmé et recommandé encore récemment par le Concile Vatican II ? 

    Le fait qu'un tel programme a été approuvé et encouragé par le Siège romain il y a déjà onze siècles a été certainement un des grands « signes des temps » qui annonçaient à l'avance un nouveau visage de l'Europe naissante. Malgré les hauts et les bas, et les grandes difficultés qui se sont produites au cours de l'histoire, nous pouvons reconnaître que la liturgie slave et la culture qui s'est édifiée sur les bases jetées par les deux saints frères sont encore aujourd'hui un témoignage indéniable de la continuité vivante de l'héritage de Cyrille et de Méthode. Même le désir de la pleine union des chrétiens s'est fait souvent sentir parmi les peuples slaves, spécialement dans les époques difficiles.

Méditation de l'évangile du père Gabriel

Le signal particulier de Jésus, c'est son triomphe sur la mort. Il restera trois jours au tombeau, comme Jonas resta trois jours dans le ventre de la baleine. Ce n'est pas nouveau, Il l'a toujours affirmé.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 8,11-13.


En ce temps-là, les pharisiens survinrent et se mirent à discuter avec Jésus ; pour le mettre à l'épreuve, ils cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel.

Jésus soupira au plus profond de lui-même et dit : « Pourquoi cette génération cherche-t-elle un signe ? Amen, je vous le déclare : aucun signe ne sera donné à cette génération. »
Puis il les quitta, remonta en barque, et il partit vers l'autre rive.

Les pharisiens demandent un signe

On parle souvent des miracles,… le plus souvent pour s'en moquer. Ecoutons l'enseignement de Jésus à leur sujet.

"Et s'approchant, les pharisiens et les sadducéens lui demandèrent, pour l'éprouver, de leur montrer un signe du ciel. Lui, répondant, leur dit : une génération mauvaise et adultère recherche un signe ; et il ne lui sera donné de signe que le signe de Jonas. Et les laissant, Il s'en alla"

Jésus n'est pas un homme à se laisser impressionner. Il a son franc-parler. Sa liberté de paroles et d'action est absolue et Il n'accomplira aucun signe de complaisance, aucun miracle en faveur de gens qui se bouchent les yeux.

Son signal particulier, c'est son triomphe sur la mort. Il restera trois jours au tombeau, comme Jonas resta trois jours dans le ventre de la baleine. Ce n'est pas nouveau, Il l'a toujours affirmé ; longtemps même avant que la lutte entre Lui et les pharisiens prennent cette tournure tragique.

C'était déjà l'affirmation brutale aux siens et à Pierre, qui refusaient de comprendre : "Il faut que le Fils de l'homme souffre, passe par la mort et entraîne tous les hommes dans sa victoire."

D'où sa réponse aux pharisiens : "Une génération mauvaise et adultère recherche un signe ; et il ne lui sera donné que le signe de Jonas. Et les laissant, Il s'en alla"

Il ne discute pas avec eux. Ils ne sont vraiment pas sur la même longueur d'onde. Nous ne croyons pas au miracle, mais nous voulons voir, disent les pharisiens, et nous après eux :"Donne-nous un signe".

Jésus distingue très bien les deux domaines de la science et de la foi quand Il nous dit :

"Le soir vous dîtes : Beau temps ! car le ciel est rouge, et le matin : de l'orage aujourd'hui ! Car le ciel est rouge et menaçant... Vous discernez l'aspect du ciel, mais vous ne le pouvez pas pour les signes du temps de Dieu ! "

Car la science observe les réalités terrestres et leurs lois, mais elle ne peut atteindre les lois du royaume, réservées à la foi et à l'amour.... Un tout autre domaine !

Père Gabriel

 

Homélie du père Gilbert Adam

Saints Cyrille et Méthode

Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.

Luc 10: 1-9

« Après cela, parmi les disciples le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre. »

Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. Saints Cyrille et Méthode sont les nouveaux patrons de l’Europe avec lesquels nous prions. Nous voudrions voir resplendir en Europe et dans le monde l’amour immense de Jésus. C’est le Peuple à partir duquel Dieu a envoyé son Église dés l’origine. C’est aussi de là que sont venues les grandes brisures de l’Eglise ! Par notre foi, notre espérance et notre amour, nous nous offrons pour que Jésus réunisse à nouveau le peuple de Dieu dans l’unité. Nous sommes envoyé pour témoigner de l’unité de l’Amour de Jésus. Prier et aller dit Jésus. La prière nous investit totalement avec d’autant plus de force qu’elle est en lien avec Jésus le Fils de notre Père. Nous sommes envoyés par Jésus qui développe en nous une grande liberté d’action ! Nous ne cherchons pas à obtenir un résultat car nous attestons l’action de Dieu qui est dans cette action d’évangélisation.

"Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne saluez personne en chemin. Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : “Paix à cette maison.”

S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison. Jésus invite ses envoyés à vivre comme lui dans la pauvreté et dans la Paix. C’est lui-même qui vit dans l’envoyé que nous sommes. C’est ce beau témoignage que nous célébrons en cette fête des Saints Cyrille et Méthode. Nos visages sont marqués par l’amour de Jésus. Nous resplendissons l’amour infini de Dieu qui se fait Paix et Joie. C’est dans la pauvreté et le dénuement que nous pouvons rencontrer l’autre qui est différent. Ainsi s’établit le Royaume de Dieu par l’action de l’Esprit Saint que nous reconnaissons dans l’autre. Jésus veut rayonner dans notre cœur comme Il a rayonné dans la vie de Marie. Le Fils éternel du Père fait de nous les enfants de Dieu témoins de son Amour. Nous demandons pour le monde cet ardent amour du cœur de Jésus. Nous l’annonçons dans la faiblesse. Elle manifeste que Dieu fait son œuvre d’Amour en nous : « Le Dieu qui a dit : La lumière brillera au milieu des ténèbres, a Lui-même brillé dans nos cœurs. » Elle brille dans toute maison ou nous annonçons la bonne nouvelle.

« Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté. »

Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.” Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous servira ; car le travailleur mérite son salaire. Notre humanité resplendit de l’amour infini de Dieu. En chacun de nous rayonne le visage du Christ et c’est ensemble que nous l’annonçons. L’Esprit Saint qui nous unit manifeste le resplendissement de Dieu à toute chair. Dieu aime les pauvres, il aime en chacun de nous cette part de pauvreté qui nous rend humble. Il est lui-même dans l’attitude qui nous ouvre à l’amour divin pour que nous soyons transformés. Il nous unifie et nous tourne vers les autres. Le Verbe de Dieu a pris un visage humain en la Vierge Marie. Il donne à l’humanité de resplendir l’amour infini du Dieu invisible. Quand le Verbe de Dieu prend chair dans le sein de la Vierge Marie, l’amour resplendit dans son cœur. Cet amour infini s’établit entre ces deux cœurs, il rayonne sur le visage de Marie qui donne à Jésus son visage. En tissant dans son sein le visage du Fils unique du Père, Marie trouve elle-même son propre visage. Ainsi le mystère de l’amour infini de Dieu se répand dans l’humanité et va se perpétuer jusqu’à ce que Jésus revienne.

Nous demandons la grâce de comprendre la beauté du don de Dieu.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article