Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Bonne fête aux Olive et aux Saintes et Saints du 5 mars

com

SAINTE OLIVE

Martyre à Brescia (IIe siècle)
Martyre. Mise à mort à Brescia où se trouvent ses relique mais l'histoire est plus discrète que la légende.

En 138, sous l’empereur Hadrien, elle est persécutée. Son corps est vénéré dans l’église de Sainte-Afra de Brescia, au nord de l’Italie. C’est la ville natale du pape Paul VI.

 

Saint Virgile
évêque d'Arles (✝ v. 610)


Moine de Lérins, il fut chargé plus tard de gouverner l'abbaye de Saint Symphorien d'Autun avant d'être consacré évêque d'Arles. diocèse d'Aix-en-Provence & Arles - Les Archevêques d'ArlesEn 597, il conféra l'ordination épiscopale à saint Augustin de Cantorbery qui venait d'être envoyé par le pape pour évangéliser les Angles. Le même pape, saint Grégoire-le-Grand, lui témoigna sa confiance en lui demandant de régler en son nom diverses affaires de l'Eglise dans les Gaules.
À Arles en Provence, vers l'an 618, saint Virgile, évêque, qui donna l'hospitalité à saint Augustin et ses moines qui se rendaient en Angleterre, sur la recommandation du pape saint Grégoire le Grand.

Martyrologe romain

 

 

Saint Jean-Joseph de la Croix
Prêtre o.f.m.
(1654-1734)

 

Giovanni Giuseppe della Croce (dans le siècle Carlo Gaetano Calosinto) naît dans l'île d'Ischia, près de Naples, le jour de l'Assomption, 1654. Tout enfant, il aimait la retraite, le silence et la prière, et fuyait les jeux de son âge, aimant mieux consacrer le temps de ses récréations à visiter des églises et à y adorer le Sauveur.

Marie avait, après Jésus, toute sa prédilection ; il dressa dans sa chambre un petit autel, récitait chaque jour les offices de la Mère de Dieu et jeûnait en son honneur tous les samedis et aux vigiles de ses fêtes. Dès ce temps, il aimait les pauvres au point de leur distribuer tout l'argent dont il pouvait disposer.

C'est à dix-sept ans qu'il entra chez les Frères Mineurs réformés de Saint-Pierre d'Alcantara. Il s'acquitta avec succès des missions les plus difficiles ; à vingt-quatre ans, il était maître des novices, puis gardien d'un couvent ; mais il n'accepta jamais les honneurs qu'avec une humble crainte et les quitta toujours avec joie.

Il aimait Dieu d'un ardent amour : « Quand il n'y aurait ni ciel ni enfer, disait-il, je voudrais néanmoins aimer Dieu toujours. »

Dieu opérait de nombreuses merveilles par les mains de ce fidèle disciple de saint François d'Assise et de saint Pierre d'Alcantara. Prophéties, visions, extases, bilocation, sont des preuves étonnantes de sa sainteté. Il fut surtout un père spirituel voué à la direction des âmes.

Il meurt à Naples, où il est grandement vénéré, le 5 mars 1734.

Jean-Joseph de la Croix a été béatifié par Pie VI (Giovanni Angelo Braschi, 1775-1799), le 24 mai 1789, et canonisé, par Grégoire XVI (Bartolomeo Mauro Alberto Cappellari, 1831-1846), le 26 mai 1839.

 

Bienheureux Lazër Shantoja
Prêtre et martyr († Tirana, 5 mars 1945)

Lazër Shantoja naît le 2 septembre 1892, à Shkodër (Albanie), dans une famille modeste et religieuse. Il effectue ses études auprès du collège jésuite de Shkodër, où il aura pour professeur Ndre Mjeda. Il se distingue par ses excellents résultats en latin, grec et italien, et sera même le premier Albanais ayant acquis une maîtrise de la langue espéranto. Ayant cerné sa vocation religieuse, il entre au séminaire de l'Archidiocèse de Shkodër-Pult. En 1914, il part étudier en Autriche, à l'Université d'Innsbruck, afin de perfectionner sa formation en théologie.

Le 29 mai 1915, il reçoit l'ordination sacerdotale.
Il est nommé curé successivement de Pulaj, Beltojë, Velipojë, Rrjoll puis Sheldî. Prêtre dynamique, il organise avec soin les différentes paroisses qui lui sont confiées, et se distingue par son talent d'orateur. Homme de grande culture, il se spécialise en albanologie, publie des brochures dans des journaux catholiques et politiques et écrit des poèmes.

En janvier 1925, il est arrêté par les autorités, faussement accusé d'avoir participé à la Révolution de juin 1924. Après plusieurs mois d'emprisonnement, il est gracié par le roi Zog Ier et s'exile en Yougoslavie, à Belgrade.
En 1928, il s'installe en Autriche, où il crée le journal Ora e Shqipnisë, qui s'illustre comme une forme de résistance au régime mis en place en Albanie par Ahmet Zogu. Par la suite, Lazër Shantoja continue son activité sacerdotale dans le Canton du Jura, en Suisse, servant comme vicaire et prédicateur itinérant.
En 1939 prend fin son exil, après la destitution de Zog Ier. Fixé à Tirana, il redouble de tâches pastorales après l'invasion du pays par les troupes fascistes italiennes.
En 1941, il participe à la fondation de l'Académie des Sciences d'Albanie.

Après la capitulation de l'Italie, Enver Hoxha donne naissance à la République populaire socialiste. Rapidement, l'Église catholique est considérée comme hors la loi par le régime, qui lui confisque ses biens et restreint ses droits. Les sacrements ne pouvant plus être donnés, le Père Shantoja célèbre la messe, confesse, baptise et instruit dans la religion de manière clandestine.
Le 27 janvier 1945, il est arrêté, et emprisonné à Tirana, où il subit diverses tortures. Devant son refus de renier la prêtrise, il est conduit le 31 janvier suivant devant le tribunal militaire, qui le reconnaît coupable de trahison envers l'État pour avoir continué son ministère sacerdotal, la religion étant considérée comme contraire à l'idéologie communiste. Cette décision est approuvée le 2 février par la Cour suprême, qui le condamne à la peine de mort. Lazër Shantoja est fusillé le 5 mars 1945, dans l'enceinte de la prison de Tirana.

Lazër Shantoja, inséré dans le groupe de 38 martyrs tués en Albanie sous le régime communiste, a été béatifiée à Shkodër (Albanie) le 5 novembre 2016 (>>> BBx Vinçens (Kolë) Prennushi et 37 compagnons, martyrs), sur la place St Etienne de la cathédrale.

Le card. Angelo Amato s.d.b., Préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints, représentant le Pape François, a présidé la Messe de béatification en présence de dix mille fidèles, beaucoup arrivés de l’étranger. Parmi les participants figuraient le Chef de l’État, Bujar Nichani, le Président du Parlement, plusieurs ministres et représentants d’autres religions.

Autres Fêtes du Jour
 

Saint Adrien  Martyr à Césarée de Palestine (✝ 309)
Saint Carthage l'Ancien  (✝ v. 540)
Bienheureux Christophe Macassoli  prêtre franciscain (✝ 1485)
Saint Clément  Abbé de Sainte-Lucie de Syracuse (✝ v. 800)
Saint Colman  (Ve siècle)
Saint Conon le Jardinier  Martyr en Pamphylie (✝ 251)
Saint Drausin  Evêque de Soissons (✝ 674)
Saint Elven  (Ve siècle)
Saint Eusèbe de Crémone  Disciple de saint Jérôme (✝ 423)
Bienheureux Fugixima  (✝ 1622)
Saint Georges  Martyr, instituteur d'un enfant turc (✝ 1818)
Saint Géran  moine (VIe siècle)
Saint Gérasime  fondateur de monastères en Palestine (✝ 475)
Bienheureux Jérémie de Valachie  Capucin roumain (✝ 1625)
Saint Kieran  évêque d'Ossory (✝ v. 530)
Saint Lucius I  Pape (22e) de 253 à 254 (✝ 254)
Saint Luperc  évêque et martyr (IIIe siècle)
Saint Marc l'Ascète  (✝ 430)
Saint Nicolas de Jitcha et d'Ochrid  évêque de Jitcha puis d'Ochrid (✝ 1956)
Saint Phocas  (✝ 320)
Saint Piran  (✝ 480)
Saint Pons  abbé (✝ 1087)
Saint Théophile  Evêque de Césarée et confesseur (✝ 200)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article