Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

La foi et le travail de la grâce progressive éclairent Marie et lui permettent de comprendre le mystère de son Fils.

com

Évangile de Jésus-Christ
selon saint Matthieu 1,16.18-21.24a.

 

Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.
Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.
Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;
elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Saint Bernard (1091-1153)
moine cistercien et docteur de l'Église

Homélie sur ces paroles de l'Évangile : « L'ange fut envoyé », n°2,16 (Lectionnaire pour les dimanches et pour les fêtes; J-R Bouchet; Éd. du Cerf 1994, p. 404)
« Joseph, fils de David » (Mt 1,20)
On ne peut douter que Joseph ait été un homme très saint et très digne de confiance, puisque la Mère du Sauveur devait être son épouse. Il a été le « serviteur fidèle et prudent » (Mt 24,45) puisque Dieu l'a établi pour être le soutien de sa Mère, le nourricier de sa chair et l'auxiliaire de son dessein de salut.

            Il faut nous rappeler qu'il était de la maison de David. Il était fils de David non seulement par la chair, mais encore par la foi, la sainteté et la piété. Le Seigneur a trouvé en lui un second David à qui il a pu, en toute sûreté, confier ses desseins les plus secrets. Il lui a révélé, comme à un autre David, les mystères de sa sagesse et lui a découvert ce que ne connaissait aucun des maîtres de ce monde. Il lui a permis de voir et d'entendre ce que tant de rois et de prophètes, malgré leur désir, ne purent voir ni entendre (Mt 13,17) ; mieux encore, il le lui a fait porter, conduire, embrasser, nourrir, protéger. Marie et Joseph appartenaient donc tous deux à la race de David ; en Marie s'accomplissait la promesse faite jadis par le Seigneur à David, tandis que Joseph était le témoin de cet accomplissement.

 

Méditation sur l'évangile du père Gabriel

C'est la profondeur de sa foi et le travail de la grâce qui, peu à peu, éclairent Marie et lui permettent de comprendre le mystère de son Fils. Car, si elle avoue n'avoir pas compris sur le coup, dans une intuition surnaturelle elle a conservé la phrase exacte de son fils, qui révèle, pour la première fois au monde, son identité : Ne saviez-vous pas que je dois être auprès de mon Père ?"

Jésus perdu et retrouvé dans le temple

"Et ses parents allaient chaque année à Jérusalem pour la fête de la Pâque"

Marie, se confiant à saint Luc, souligne sans le vouloir la piété de bon aloi de ce jeune couple qui, chaque année, allait à Jérusalem, la ville sainte, pour prier Dieu avec tout le peuple.

L'histoire de Jésus perdu au Temple nous fait saisir la souffrance morale d'un couple. On sent dans leur démarche et leurs paroles l'anxiété, l'inquiétude, le questionnement aussi devant la fugue inexplicable : rien à voir avec le comportement habituel de Jésus. L'ont-ils bien élevé ? D'où la question : "Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois ! Ton père et moi, fort en peine, nous te cherchions".

La réponse de l'enfant les déconcerte. Marie avoue simplement ne pas l'avoir comprises à ce moment-là.

Relisons ensemble ce texte bouleversant pour des parents : "Et sa mère lui dit : Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois !  Ton père et moi, fort en peine, nous te cherchions. Et il leur dit : "Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez vous pas que je dois être auprès de mon Père ? Et ils ne comprirent pas la parole qu'Il leur avait dite"

Dans cette première parole du Seigneur, rapportée par sa mère, transparaît le mystère de son identité. Elle souligne, cette parole, la profondeur des rapports qui existaient entre lui et son Père.

Il s'affirme pour ce qu'il est : le Fils de Dieu, dans une phrase incompréhensible au premier abord, même pour sa Mère; mais en même temps, il se donne pour un Fils de l'homme, soumis à ses parents.

"Et il redescendit avec eux et vint à Nazareth.Il leur était soumis. Et sa mère observait toutes ces choses dans son cœur"

C'est la profondeur de sa foi et le travail de la grâce qui, peu à peu, éclairent Marie et lui permettent de comprendre le mystère de son Fils. Car, si elle avoue n'avoir pas compris sur le coup, dans une intuition surnaturelle elle a conservé la phrase exacte de son fils, qui révèle, pour la première fois au monde, son identité : Ne saviez-vous pas que je dois être auprès de mon Père ?"

Sûrement Marie, la pleine de grâce, le savait, elle qui conservait toutes ces choses dans son cœur.

"Et Jésus grandissait en sagesse et en taille, et en grâce auprès de Dieu et des hommes" .

Là encore, sa Mère, qui observait toutes ces choses dans son cœur, note que son fils grandissait en sagesse et en taille comme tous les enfants des hommes. Elle souligne aussi qu'Il aimait Dieu plus qu'un adolescent ordinaire. Ce qui n'échappait pas aux hommes, ses concitoyens.

Père Gabriel

 

Homélie du père Gilbert Adam

Saint Joseph, époux de Marie

Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit. 

"Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.

 

Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. Nous célébrons la solennité de Saint Joseph, époux de Marie. Marie nous fait entrer dans le mystère de Jésus et Joseph entre dans une très rude épreuve. C’est le choix du Père qui a choisi Marie de toute éternité pour être la mère de son Fils unique. Joseph aussi l’avait choisie comme épouse. Or avant qu’ils aient habité ensemble, Marie est enceinte ! Joseph connaît la qualité de cœur de Marie, il n’a aucun doute par rapport à elle, c’est l’œuvre du Saint Esprit. Marie vit Dieu au plus intime de son être de femme, le Fils unique du Père prend chair en elle. Mais Joseph ne se sent pas digne d’accueillir le Mystère de Dieu qui se passe en Marie. Il fait le choix de rentrer chez lui, en renvoyant Marie secrètement. Nous sommes avec Joseph sur le chemin de notre conversion. Il nous conduit à nous élever pour interpréter toutes les actions de Dieu dans le bon sens. Après Élisabeth, Joseph sera le premier à entrer dans ce mystère, ce nouvel amour l’unit à Dieu et qui l’unit à Marie.

« Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret. »

C’est difficile pour Joseph d’entrer dans l’action de l’Esprit Saint. Le mystère de l’Annonciation a été une épreuve de foi pour Marie. C’était aussi une épreuve de charité. Son amour pour Joseph est grand, mais son amour pour Dieu est infini. Elle devient si proche du mystère de Dieu qu’elle garde le silence et se recueille dans son cœur. Elle a consenti à ce que Dieu lui demandait. Ni Joseph, ni ses parents, ni son peuple ne peut comprendre ce mystère. Marie a été épousée par le Dieu-Trinité. Toute la vie de Dieu qui circule en elle vient de l’Esprit Saint. C’est ainsi qu’advient un monde nouveau dans lequel Dieu se rend si proche de l’humanité. Dieu a un plan d’amour sur chacun de nous car « Dieu est amour. » Les difficultés de notre vie font que parfois, nous ne savons pas découvrir l’action de Dieu. Alors nous pouvons nous plaindre et refuser la "croix" qui nous est envoyée. Marie est seule. Marchant dans la foi la plus obscure, elle veut faire confiance en Dieu plus encore. Le temps du Carême est un temps privilégié pour découvrir ce que Dieu attend de nous. Nous lui demandons de renforcer notre désir d’être fidèle. Qu’Il nous fasse avancer dans notre chemin de conversion en imitant Saint Joseph dans l’acceptation de la volonté de Dieu.

"Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »"

Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit. L’ange du Seigneur lui apparait en songe, lui dévoilant qu’il devait devenir le père légal de cet Enfant. C’est pour Joseph un bouleversement fondamental, il s’agit d’accueillir la vie nouvelle qui lui est donnée. Il accepte immédiatement « et il prend chez lui son épouse. » Il est mystérieux pour Saint Joseph de voir que Marie, « avant qu’ils aient habité ensemble, fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint. » Nous sommes dans la joie de Joseph élevant son regard sur Marie et s’efforçant de s’adapter au plan d’amour de Dieu sur eux. Cette vie toute nouvelle nous est aussi offerte, elle nous situe les uns vis-à-vis dans autres, comme Marie et Joseph, dans une toute autre dimension où l’Esprit Saint lui-même est le roi d’amour. L’Esprit Saint nous invite à son propre mystère d’Amour, il nous propose de vivre en enfant de Dieu ! Entrer dans la foi de Marie, c’est entrer dans la foi chrétienne, c’est laisser advenir le Fils unique de Dieu dans notre propre vie humaine. "Bienheureuse, toi qui as cru dira Élisabeth qui a pénétré le secret de Marie : "Comment m’est il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?"

Nous demandons la grâce de devenir ce que nous sommes, l’enfant de Dieu.

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article