Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Nigéria: «Priez pour les jeunes filles encore captives!»

com

Agnès a été enlevée au Nigéria, comme beaucoup d'autres jeunes chrétiennes. Aujourd'hui libre, elle aspire à voir les victimes libérées de leurs ravisseurs et de leurs traumatismes.

 
Au Nigéria, les enlèvements sont un fléau national, en augmentation constante ces dernières années. Les femmes et les jeunes filles chrétiennes sont particulièrement visées par les ravisseurs. L'une d'entre elles, Agnes, enlevée par Boko Haram, a réussi à s'échapper au bout de 2 ans de captivité. Aujourd'hui, traumatisée par sa détention et par l’attitude de sa famille, elle désire ardemment la pleine libération de toutes les captives. Y compris sur le plan psychologique et spirituel.


 
Battue jusqu'à l'inconscience

 

Agnes avait 19 ans. Elle travaillait dans un champ du Nord-Est du Nigéria quand elle a été enlevée par Boko Haram. Elle raconte sa vie en détention: «J’ai beaucoup souffert. On m’obligeait à travailler très dur.» Sa persécution était physique mais aussi spirituelle:
«On me demandait constamment de renier Christ. Quand je mentionnais ma foi, les islamistes me battaient jusqu’à ce que je tombe inconsciente.»

Mais Jésus veillait sur elle. 


 
«Demandez à Dieu d'intervenir!»

 

2 ans plus tard, profitant de l'inattention de ses ravisseurs, Agnes s'est enfuie. Mais au lieu de la joie des retrouvailles, elle a été confrontée au mépris de ses proches. Elle était devenue pour eux une «femme de Boko Haram», endoctrinée par les islamistes.
 
Stigmatisée et rejetée, Agnès a dû s'éloigner de sa famille pour recommencer sa vie. Malgré la violence des traumatismes qu'elle a subis, elle reste profondément attachée à son Sauveur. Elle nous encourage tous à prier pour celles qui sont toujours aux mains des terroristes: «Je voudrais que tous les croyants en Christ prient pour les nombreuses jeunes filles encore captives! Demandez à Dieu d'intervenir.» Avant de terminer par une requête plus personnelle: «Priez également pour moi, pour que Dieu mette fin au rejet que je subis.» Une prière que nous pouvons faire pour toutes celles qui passent par les mêmes souffrances qu'Agnès.
 


 
Sujets de prière:


 
Louons Dieu d'avoir permis à Agnes d'échapper à Boko Haram.
 
Prions-le de la guérir de ses traumatismes par «l'eau de sa Parole.»
 
Prions en faveur des captives, dont Leah Sharibu, prisonnière depuis 4 ans.

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article