Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Nous sommes tous appelés à devenir saints et La vocation de Lévi

com

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 5,27-32.


En ce temps-là, Jésus sortit et remarqua un publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts) du nom de Lévi assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. »
Abandonnant tout, l’homme se leva ; et il le suivait.
Lévi donna pour Jésus une grande réception dans sa maison ; il y avait là une foule nombreuse de publicains et d’autres gens attablés avec eux.
Les pharisiens et les scribes de leur parti récriminaient en disant à ses disciples : « Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs ? »
Jésus leur répondit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais les malades.
Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu’ils se convertissent. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

(1910-1997)
fondatrice des Sœurs Missionnaires de la Charité

No Greater Love, p. 57 (trad.©Evangelizo.org)
Appelés à devenir saints

 

Voici la volonté parfaite de Dieu pour nous : tu dois devenir saint. La sainteté est le plus grand don que Dieu puisse nous faire car il nous a créés pour cela. Se soumettre, pour celui ou celle qui aime, est plus qu'un devoir ; c'est le secret même de la sainteté.

            Saint François disait que chacun de nous est ce qu'il est aux yeux de Dieu — rien de plus, rien de moins. Nous sommes tous appelés à devenir des saints. Il n'y a rien d'extraordinaire à cet appel. Nous avons tous été créés à l'image de Dieu afin d'aimer et d'être aimés. Jésus désire notre perfection avec une ardeur inexprimable. « Voici quelle est la volonté de Dieu : c'est votre sanctification » (1Th 4,3). Son Sacré Cœur est rempli d'un  désir insatiable de nous voir progresser vers la sainteté.

            Chaque jour nous devrions renouveler notre détermination et nous encourager à plus de ferveur, comme s'il s'agissait du premier jour de notre conversion, disant : « Aide-moi, Seigneur mon Dieu, dans ma ferme résolution et à ton saint service, et donne-moi la grâce aujourd'hui même de commencer vraiment, car ce que j'ai fait jusque-ici n'est rien. » Nous ne pouvons pas être renouvelés si nous n'avons pas l'humilité de reconnaître ce qui en nous a besoin de l'être.

 

Méditation de l'évangile du père Gabriel

“A un publicain nommé Lévi, assis au bureau de la douane, Jésus dit : Suis-moi ! Et laissant tout en se levant, il le suivait” : “Suis-moi ! ”
Un de ces impératifs qui nous entraîne hors des voies communes ! J'imagine que l'intonation, le regard de Jésus permettaient à ce “verbe” de dire tant de choses intraduisibles, mais qui permirent à cette parole de transformer Lévi.  Car c'est une parole vivante et agissante que ce “verbe”.

La vocation de Lévi

Peu après le choix de Pierre et d'André, de Jacques et de Jean, des pêcheurs du lac, Jésus choisira un publicain, un percepteur dirions-nous, pour faire partie du groupe de ses disciples. Un homme mûr, qui avait un métier et à qui, sous le couvert d'un impératif, Il offre un choix définitif.

“Et Il considéra un publicain nommé Lévi, assis au bureau de la douane et Il lui dit : Suis-moi ! Et laissant tout en se levant, il le suivait” : “Suis-moi !”

Un de ces impératifs qui, tout en respectant la liberté, nous entraîne hors des voies communes ! J'imagine que l'intonation, le regard de Jésus permettaient à ce “verbe” de dire tant de choses intraduisibles, mais qui permirent à cette parole de transformer Lévi.  Car c'est une parole vivante et agissante que ce “verbe”.

Au moment de l'appel de Lévi, Jésus donne sa réponse aux pharisiens qui lui reprochent ses relations avec les publicains et les pécheurs publics ; Il affirme à tous sa vraie mission : c'est pour ces gens-là, ces gens méprisés qu'Il est venu.

“Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs à la pénitence”

Et il n'y a pas de la part de Jésus, dans cet appel à la pénitence, la nuance de rachat, de réhabilitation que nous y mettons. “Appeler à la pénitence” (dit le texte grec de Luc) signifie dans la bouche de Jésus : “changer de mentalité”, se tourner vers le Royaume de Dieu et abandonner nos manières toutes terrestres de penser

Jésus sait que les publicains en sont loin, mais, eux, acceptent de se “convertir”, de se tourner vers d'autres centres d'intérêts que l'argent et le plaisir sous toutes se formes.

On sent bien là, dans cette réponse, toute la présence d'esprit et la finesse du Seigneur. Sa sagesse est calme, parfois pleine d'humour, jamais acidulée.

Père Gabriel

 

Homélie du père Gilbert Adam

Samedi après les Cendres

« Suis-moi. »

"Après cela, Jésus sortit et remarqua un publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts) du nom de Lévi assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » Abandonnant tout, l’homme se leva ; et il le suivait."

Jésus a regardé Mathieu qui demeure dans ce regard, il l’appelle. Son regard ne juge pas mais voit le réel et il lui dit : "Suis-moi." Jésus voit Lévi en profondeur, il le voit tel qu’il est, tel qu’il est capable de devenir encore. Levi, (Mathieu) qui était « traité » de pécheur et de voleur le suit aussitôt. Mathieu abandonne tout, c’est une expérience si belle ! Il accueille la vie qui lui est offerte à partir de l’appel de Jésus. Suivre Jésus sera une si belle aventure. Lévi quitte son métier pour Jésus et il accueille la vie. Dans cette vie nouvelle, Lévi invite ses amis pour un repas et il entraine aussitôt Jésus chez lui. Lévi ouvre sa table à Jésus et Jésus s’assoit avec lui, à la table des pécheurs. Les publicains exercent leur métier au service de l’étranger, des païens qui occupe le pays. Dans l’amour de Jésus rayonne la lumière de Dieu ! Cette lumière est passée dans la vie de Mathieu qui s’en trouve éblouie. Non seulement Mathieu reçoit la lumière, mais il redonne la lumière ! Cela surprend son entourage. La tendresse de Dieu réveille l’amour qui sommeille en attente dans le cœur de Matthieu.

"Lévi donna pour Jésus une grande réception dans sa maison ; il y avait là une foule nombreuse de publicains et d’autres gens attablés avec eux. Les pharisiens et les scribes de leur parti récriminaient en disant à ses disciples : « Pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs ? »

Jésus est heureux de cette relation qui marque l’évolution de Lévi à partir d’un regard d’Amour. Lévi se surprend à ne plus regarder ses collègues de travail de la même manière. Un amour s’est éveillé dans son cœur. Jésus est attentif, il observe chacun. Il voit cet homme en profondeur, tel qu’il est devenu et tel qu’il est capable de devenir encore, tel qu’il aspire à être. Le regard de Jésus ne juge pas mais voit le réel de nos vies avec bienveillance. Avec Jésus nous entrons dans une relation qui nous rejoint en profondeur. Personne n’essaye de faire bonne figure mais demeure avec ses failles et ses détresses dans sa Lumière. C’est une belle révélation dans notre nuit souvent privée d’étoiles. Un miroir dans la nuit reste opaque, mais si le soleil se lève, le miroir reçoit la lumière et la renvoie. Jésus met sa Lumière dans nos ténèbres, il met l’amour dans un monde de haine, sa Vérité dans un monde de mensonge. Nous voulons être rencontrés comme Mathieu, être rayonnants de cet amour et de cette lumière.

"Jésus leur répondit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs, pour qu’ils se convertissent."

Cette Parole s’adresse à chacun de nous, dans la foi. Nous voulons entendre la déclaration de Jésus qui exprime le meilleur de lui-même, sa tendresse miséricordieuse. Entrer en profondeur avec lui avec tout ce que nous sommes est indépassable. Nous sommes pauvres mais disponibles pour vivre de sa parole, celle qui nous recevons de lui. Lévi s’est assis avec Jésus et c’est vraiment une Bonne nouvelle. Mais quel scandale pour les pharisiens et les scribes. Dieu répand au cœur de tout homme son Esprit d’amour. Jésus s’est fait homme, la grâce l’emporte sur le péché. Pour nous aussi, en abandonnant tout, nous voulons suivre Jésus. Nous nous abandonnons à lui pour une relation qui va nous faire évoluer et nous changer. Si nous sommes touchés par l’Amour de Dieu, toutes nos relations en seront transformées. Cet Amour prend corps en nous faisant naître de nouveau. Nous rebâtissons l’œuvre de Dieu sur les ruines anciennes !

 Prions:

Dieu nous aime, le Seigneur Jésus, nous aime. C'est pourquoi en se laissant aller aux confidences, en lui parlant humblement avec confiance, parce que persuadé qu'il n'est pas venu pour nous condamner. Ceci est la  preuve que nous l'aimons .
Seigneur nous te demandons la grâce de « rayonner » face à l’Amour de Dieu à l’enseignement de Jésus en médtitant l'Évangile, et la Parole des Saintes écritures.

Seigneur nous t'offrons

 un temps dans le secret de notre coeur chaque jour, pour être à son écoute, comme lui nous écoute silencieusement.

5 mars 2022

Emounawh

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article