Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création.

com

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 16,9-15.


Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine, Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine, de laquelle il avait expulsé sept démons.
Celle-ci partit annoncer la nouvelle à ceux qui, ayant vécu avec lui, s’affligeaient et pleuraient.
Quand ils entendirent que Jésus était vivant et qu’elle l’avait vu, ils refusèrent de croire.
Après cela, il se manifesta sous un autre aspect à deux d’entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne.
Ceux-ci revinrent l’annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus.
Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes pendant qu’ils étaient à table : il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs cœurs parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient contemplé ressuscité.
Puis il leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Saint Augustin (354-430)
évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église

Sermon 233 ; PL 38, 1112 (in Lectionnaire pour les dimanches et pour les fêtes; trad. J-R Bouchet; Éd. du Cerf 1994, p. 332-334)
« Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création »

 

Vous avez entendu ce que dit le Seigneur à ses disciples après la résurrection. Il les envoie prêcher l'Évangile, et ils l'ont fait. Écoutez : « Sur toute la terre s'en va leur message et leurs paroles jusqu'aux extrémités du monde » (Ps 18,5). Pas à pas, l'Évangile est parvenu jusqu'à nous et jusqu'aux confins de la terre. En peu de mots, le Seigneur s'adressant à ses disciples établit ce que nous devons faire et ce que nous devons espérer. Il dit, en effet, comme vous l'avez entendu : « Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé. » Il demande notre foi et il nous offre le salut. Si précieux est ce qu'il nous offre que ce qu'il nous demande n'est rien.

            « Ainsi, mon Dieu, les fils des hommes à l'ombre de tes ailes ont abri (...), au torrent de tes délices tu les abreuves, car en toi est la source de vie » (Ps 35,8s). Jésus Christ est la source de la vie. Avant que la source de vie ne parvienne jusqu'à nous, nous n'avions qu'un salut humain, semblable à celui des animaux dont parle le psaume : « L'homme et le bétail, tu les sauves, Seigneur » (Ps 35,7). Mais maintenant la source de la vie est venue jusqu'à nous, la source de la vie est morte pour nous. Nous refusera-t-il sa vie, celui qui pour nous a donné sa mort ? Il est le salut, et ce salut n'est pas vain comme l'autre. Pourquoi ? Parce qu'il ne passe pas. Le Sauveur est venu. Il est mort, mais il a tué la mort. Il a mis à la mort un terme en lui. Il l'a assumée et il l'a tuée. Où donc est maintenant la mort ? Cherche-la dans le Christ et elle n'y est plus. Elle y a été, mais elle est morte là. Ô vie, mort de la mort ! Reprenez courage : elle mourra aussi en nous. Ce qui s'est accompli dans la Tête s'accomplira aussi dans les membres, et la mort mourra aussi en nous

Méditation de l'évangile du père Gabriel

Les témoins de la résurrection : des femmes !

La grande espérance du Chrétien repose sur la Foi

Jésus reproche à ses amis de n'avoir pas cru à sa résurrection à travers le témoignage des saintes femmes. Il leur reproche leur incrédulité et leur dureté de cœur. Dureté de cœur vis-à-vis des saintes femmes et de Lui-même.

« Enfin Il apparut aux Onze eux-mêmes pendant qu'ils étaient à table.

Et Il leur reprocha leur incrédulité et leur dureté de cœur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui L'avaient vu ressuscité des morts » (Mc XVI, 14).

 Jésus souligne là l'essentiel de la foi à on message et à sa personne, comme l'essentiel de la foi en sa résurrection. C'est à travers des témoins qu'elle naît.

Les apôtres ont refusé de croire « des femmes», les témoins choisis par Lui, et c'est pourquoi Jésus souligne et leur incrédulité et leur dureté de cœur.

Lorsque Thomas a constaté par lui-même la réalité du corps de Jésus, le Seigneur lui dit :

« Parce que tu M'as vu, tu as cru ? Heureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru » (Mc XVI, 29).

 La grande espérance du chrétien reste du domaine de la foi, elle n'est pas une démonstration d'ordre purement rationnel.

Père Gabriel David

 

Homélies du Père Gilbert Adam

Samedi de Pâques

 Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création

"Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine, Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine, de laquelle il avait expulsé sept démons.

Celle-ci partit annoncer la nouvelle à ceux qui, ayant vécu avec lui, s’affligeaient et pleuraient. Jésus ressuscité fait le choix délibéré de se montrer à Marie de Magdala. Elle le reconnaît et elle croit en lui. Depuis longtemps, elle l’a suivi sur les routes, elle a écouté sa prédication, elle sait les merveilles qu’il a accomplies en elle. Elle a eu confiance en lui sur la terre, elle a maintenant confiance en lui ressuscité. Elle part annoncer la merveilleuse nouvelle de la résurrection à ses disciples, ses plus proches amis. Elle voudrait les réjouir par cette bonne nouvelle, mais ils ne la croient pas. Pour entrer dans le cheminement difficile des apôtres, nous pourrions prendre l’image d’un fer « trempé. » Le fer trempé, n’est pas seulement rougi au feu du scandale, il est blanchi par l’épreuve impossible à surmonter. Il lui faudra être plongé dans l’eau glacée pour qu’il devienne incassable. Après cette « trempe, » le fer ne faiblira plus ! L’image est limitée, c’est la chaleur de la Résurrection qui va nous transformer de cette façon ! Les disciples de Jésus étaient, dans un premier temps, tout ouvert à Jésus, mais il y eu la trahison de Judas, le reniement de Pierre, le délaissement des neuf, l’abandon ! C’est après ces épreuves que les disciples sont plongés dans le feu de l’Amour infini de Jésus ressuscité. Ce feu d’amour fera d’eux des disciples ressuscités.

"Quand ils entendirent que Jésus était vivant et qu’elle l’avait vu, ils refusèrent de croire.

Après cela, il se manifesta sous un autre aspect à deux d’entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne. Ceux-ci revinrent l’annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus. Jésus poursuit son action d’Amour dans le cœur de ses disciples. Il se montre « sous un aspect inhabituel » aux disciples d’Emmaüs, mais leurs yeux sont aveuglés, leurs esprits refusent de croire à la résurrection. Ils ne le reconnaîtront qu’au signe de la fraction du pain. La conduite des disciples peut nous étonner, ils ont connu personnellement Jésus, ils ont apprécié ses dons, son cœur, les qualités incomparables de sa prédication. Mais alors que Jésus est ressuscité et que l’une des femmes du groupe leur annonce la Nouvelle, que les disciples d’Emmaüs font leur témoignage, ils croient pas. Marie, la mère de Jésus, est devenue Mère de notre Foi. Elle a reçu son Amour d’une manière de plus en plus forte ; Dés que le Christ est ressuscité, progressivement, elle est remise debout, elle est réchauffée de l’intérieur. Marie est entrée dans le Mystère de Jésus ressuscité. La foi de l’Annonciation est passée au feu de la Passion et de la Résurrection comme une Pâque, un passage tout intérieur.

"Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes pendant qu’ils étaient à table : il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs cœurs parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient contemplé ressuscité. 

 Puis il leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. De nos jours, rien n’a vraiment changé. La foi en la Résurrection a été commentée, attestée par les fidèles et arrosée du sang des martyrs. Les successeurs des disciples de Jésus aiment s’identifier à eux. Mais nous sommes dans la situation des disciples de Jésus face au refus de croire. Il nous faut nous jeter aux pieds de Jésus. L’humanité, immergée dans l’ignorance et dans le manque de vie spirituelle, doit encore être plongée dans le feu de l’Amour infini de Dieu. Jésus nous a fait sortir du doute pour mettre en nos cœurs une foi inflexible dont nous ne sortiront plus. Nous contemplons la transformation opérée chez les « onze ! » Pierre et Jean, ces hommes sans instruction répliquent au grand prêtre : « À vous de juger, il vaut mieux obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. Faites de nous ce que vous voudrez, nous ne pouvons pas cacher ce que nous avons vu. »

Nous demandons la grâce de ressusciter avec Jésus pour proclamer la Bonne Nouvelle qui vient de Dieu.

Ma Méditation

La vie c'est l'épreuve de notre foi. Ô Jésus augmente en nous la foi pour que nous devenons lumière et que le monde croit en sa résurrection et qu'il est le seul  Rédempteur.

 Jésus Ressuscité « est notre liberté de conscience », elle n'est pas uniquement visible en extérieure, elle dépend exclusivement de ce qui est  à l'intérieur de nos réflexions sur la vie, de nos pensées sans ambiguïtés par notre liberté de conscience intérieure vis à vis de Lui notre comportement est volontaire.

Plus nous lui ressemblons à ce que demande Jésus, moins  de problème se pose moralement, et la Paix est en nous, quelque soit la situation. (L’amour du plus grand ne condamne pas l’amour du plus faible; il y voit seulement la grâce de l'humilité et sincérité)

L’Esprit Saint atteste à notre esprit que nous sommes enfant de Dieu.

 Jésus Ressuscité ne nous Ressuscite pas en simple Disciples mais en ses frères et sœurs. Par son pardon il nous  ressuscite une nouvelle fois, pourtant cela ne nous effleure même pas!  Quand nous nous sommes berçons dans de fausses lumières, si attirantes et échauffantes où l'on baigne dans les illusions  d'un instant. la vie humaine n'est qu'un instant pour Jésus, d'où ces multiples pardons (heureusement pour nous) Nos passions « trop humaines »  échouent régulièrement, et bien sûr ne nous comble approximent! Seul Jésus nous  est le seul à pouvoir nous combler selon ce qui convient réellement.

Ma prière

Jésus toi qui a donné ta vie pour nous, toi qui nous pardonne sans compter, envoie à chacun de nous l'Esprit de Vérité, pour que nous ayons plus d'amour envers nos frères et sœurs et tous ce qui nous permet de vivre dans l'autosuffisance en respectant toute ta création, c'est-à-dire l'Univers planétaires.

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article