Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »

com

Évangile de Jésus-Christ
selon saint Jean 20,19-31


C’était après la mort de Jésus. Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! »
Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur.
Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »
Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint.
À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »
Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu.
Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »
Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! »
Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. »
Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »
Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre.
Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Saint Antoine de Padoue
(v. 1195-1231)
franciscain, docteur de l'Église

Sermon pour le Dimanche de l’Octave de Pâques (Une Parole évangélique, trad. V. Trappazzon, éd. Franciscaines, 1995, p. 79-81 ; rev.)
La triple Paix

 

Jésus leur dit “Paix à vous !” » (Jn 20,19) Il est dit « Paix à vous ! » par trois fois à cause de la triple paix que le Seigneur a rétabli : entre Dieu et l’homme, en le réconciliant avec le Père par son sang ; entre l’ange et l’homme en prenant la nature humaine et en s’élevant au-dessus des chœurs des anges ; entre l’homme et l’homme, en réunissant en lui-même, pierre angulaire, le peuple des Juifs et le peuple des Gentils. (…)

            Jésus vint donc et se tint au milieu (Jn 20,19). « Je suis au milieu de vous comme celui qui sert » (Lc 22,27). Il se tient au milieu de chaque cœur. Il se tient au centre, parce que de lui, comme d’un centre, tous les rayons de la grâce rayonnent vers nous qui nous tenons sur la circonférence et marchons tout autour. « Jésus se tint, donc, au milieu d’eux et leur dit : “Paix à vous !” » (Jn 20,19) Il existe une triple paix : celle du temps, celle du cœur, celle de l’éternité. Tu dois avoir la première avec ton prochain, la deuxième avec toi-même, et ainsi tu auras la troisième, avec Dieu au ciel. Tiens-toi aussi « au milieu » et tu auras la paix avec ton prochain. Si tu ne te tiens pas au milieu, tu ne pourras pas avoir la paix. Sur la circonférence, il n’y a ni paix ni tranquillité d’esprit, mais mouvement et instabilité. On dit que les éléphants, lorsqu’ils affrontent un combat, portent un soin particulier aux blessés : ils les enferment au centre du groupe en compagnie des plus faibles. Accueille toi aussi, au centre de la charité, ton prochain faible et blessé.

            Le Seigneur, donc, après leur avoir montré ses mains et son côté, dit à nouveau : « Paix à vous ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » (cf. Jn 20,21). Comme le Père m’a envoyé à la Passion, malgré son amour, ainsi moi aussi, avec le même amour, je vous envoie

Méditation de l'Évangile du Père Gabriel David

Enfin Il apparut aux Onze eux-mêmes, pendant qu'ils étaient à table. Et Il leur reprocha leur incrédulité et leur dureté de cœur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui L'avaient vu ressuscité des morts.
Jésus souligne là l'essentiel de la foi à son message et à sa personne, comme l'essentiel de la foi en sa résurrection : c'est à travers des témoins qu'elle naît. La grande espérance du chrétien reste du domaine de la foi ; elle n'est pas une démonstration d'ordre purement rationnel.

Thomas : mon Seigneur et mon Dieu

Jésus reproche à ses amis de n'avoir pas cru à sa résurrection à travers le témoignage des saintes femmes. Il leur reproche leur incrédulité et leur dureté de cœur. Dureté de cœur vis-à-vis des saintes femmes et de Lui-même.

“Enfin Il apparut aux Onze eux-mêmes, pendant qu'ils étaient à table. Et Il leur reprocha leur incrédulité et leur dureté de cœur, parce qu'ils n'avaient pas cru ceux qui L'avaient vu ressuscité des morts.”

Jésus souligne là l'essentiel de la foi à son message et à sa personne, comme l'essentiel de la foi en sa résurrection : c'est à travers des témoins qu'elle naît.

Les apôtres ont refusé de croire « des femmes », les témoins choisis par Lui, et c'est pourquoi Jésus souligne et leur incrédulité et leur dureté de cœur.

Lorsque Thomas a constaté par lui-même la réalité du corps de Jésus, le Seigneur lui dit :

 « Parce que tu M'as vu, tu as cru ? Heureux ceux qui n'ont pas vu et qui ont cru. »

La grande espérance du chrétien reste du domaine de la foi ; elle n'est pas une démonstration d'ordre purement rationnel.

Père Gabriel

Homélies du Père Gilbert Adam

2e dimanche de Pâques, année C

« De même que le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie, dit Jésus. »
Ce même soir, le premier jour de la semaine, les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs.

 

Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : La paix soit avec vous ! Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Dans ce dimanche de la Miséricorde, nous découvrons Jésus qui envoie ses disciples en Mission. Il revient à nous, dans l’humilité, nous donnant la Vie qui ne meurt plus. Par l’Esprit Saint, il nous transmet un Amour nouveau. Un temps d’attente nous est offert pour que nous croyons davantage dans le mystère d’Amour de Jésus qui nous fait vivre de lui. Dans ces cinquante jours de prière, nous demandons que le Saint Esprit nous soit donné. Ce Lien d’Amour unique est irremplaçable pour que la paix soit avec nous. La vie nouvelle du Ressuscité va animer progressivement le corps de toute l’humanité. Cette vie porte avec elle une espérance grandissante, une foi et un amour qui ont traversé la mort. Cette vie d’Amour nous fait demeurer dans la Vérité, elle nous ramène à notre Père. Dans cette nouvelle existence, nous cherchons Jésus, et nous sommes fortifiés par son Amour. Sa parole fait progressivement un travail de Résurrection en chacun de nous et Jésus nous envoie dans le monde qu’il a sauvé.

Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. »

Or, l’un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : Jumeau) n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Thomas n’était pas avec eux, il ne s’était pas enfermé. Il respecte la situation dans laquelle se trouvent les apôtres, mais il ne s’enferme pas. Il veut faire l’expérience de Jésus Ressuscité dans un contact direct, immédiat avec lui. Jésus répond à son appel, il vient à lui et Thomas le reconnaît. Son attitude de courage et de foi le relie directement à Jésus. Heureux Thomas qui nous aide à être dans une position juste. Jésus ressuscité établit avec chacun de nous une relation d’amour, il nous donne de pardonner. La communauté éclatée va se laisser transformer par la Résurrection de Jésus. L’orage s’est abattu sur la maison de Dieu, la violence, la malédiction, la mort même ont fait leur ravage ! Mais Jésus Ressuscité est passé au travers de tout cet enfer, avec un amour infini il nous entraine à sa suite dans une communauté de réconciliation.

Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! »

Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas mis par écrit dans ce livre. Thomas, dès qu’il perçoit la présence de Jésus Ressuscité, proclame sa foi. Les disciples vont témoigner par la suite et « rendre raison de l’espérance qui est en eux. » Jésus leur donne son Esprit Saint, le Paraclet, qui témoigne en sa faveur. Cet Esprit de vérité se joint à notre esprit pour attester que nous sommes enfant de Dieu et héritier du Christ. Il redit en chacun : « Abba, Père » et il intercède en nous par des gémissements au-delà de toute parole. Désormais, l’Eucharistie nous fait vivre dans la paix et la joie de Jésus Ressuscité. L’Église est à la fois mémoire de l’œuvre de Jésus, actualisation de la vie du Seigneur Ressuscité, et prophétie de sa gloire. Baptisés par l’eau qui est sortie du côté de Jésus, la Vie déborde en source jaillissante sur le monde.

Nous demandons la grâce de ressusciter pour annoncer Jésus au monde.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article