Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Finistère : des fresques du XVIe siècle découvertes dans la chapelle Saint-Jean-Balanant à Plouvien

Finistère : des fresques du XVIe siècle ont été découvertes dans la chapelle Saint-Jean-Balanant à Plouvien

Sous la charpente de la chapelle Saint-Jean-Balanant à Plouvien, dans le Finistère, se trouve un véritable trésor. Couvertes par de la chaux depuis des centaines d’années, des peintures ont refait surface à l’occasion d’un vaste chantier de restauration, explique France 3.

Des représentations datant du XVIe siècle
Construite entre 1430 et 1443, la chapelle de Plouvien est tapissée de prodigieuses fresques dévoilant des dessins encore confus : des personnages portant des costumes d'époque, des instruments de musique, une couronne de roi… Si la signification de ces scènes doit encore être décryptée, il n'y a aucune ambiguïté sur la valeur historique de cette découverte.

"Ces fresques ont un intérêt historique et artistique certains" explique Pierre, Jollé à France 3. "Il y a des écrits, datant du XVIIe siècle, qui disent que les murs étaient recouverts de peintures mais on n’en connaissait jusque-là pas la nature," poursuit-il.

Membre de l’association Saint-Yan, qui vieille au maintien des vestiges de la région, Pierre Jollé ne cache pas son enthousiasme : "ces peintures méritent d’être vues par tous", s’exclame le passionné.

Un travail de restauration méticuleux
A l’aide d’un petit scalpel et d’une seringue, la restauratrice Aude Rebours accomplit un travail extrêmement méticuleux. Afin de ne rien perdre de ces fresques, elle doit retirer leur enduit pour les recoller sur une surface consolidée. Une mission risquée : "on va faire tout ce que l’on peut pour sauver l’ensemble de ces vestiges. Tout n’est pas en très bon état, c’est très fragile", explique-t-elle à France 3.

La restauration ne sera pas terminée avant cet été, néanmoins, plusieurs éléments laissent penser que ces histoires représentent les familles nobles de la région. Comme le rappelle Pierre Jollé, la chapelle était liée aux grandes familles de l’époque, les Carman, Marc’hec et Penmarch, elles-mêmes reliées au Duc de Bretagne, Jean 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article