Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. »

com

Évangile de Jésus-Christ
 selon saint Jean 14,1-6.


En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.
Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : “Je pars vous préparer une place” ?
Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi.
Pour aller où je vais, vous savez le chemin. »
Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Saint Raphaël Arnáiz Barón
(1911-1938)

moine trappiste espagnol

Écrits spirituels, 12/04/1938 (trad. A. Rodriguez, o.p. ; éds. Cerf 2008, p. 410 rev.)
« Là où je suis, vous serez aussi »
         

  Si le monde savait ce qu'est aimer Dieu, ne serait-ce qu'un petit peu, il aimerait aussi son prochain. Quand on aime Jésus, quand on aime le Christ, on aime forcément ce qu'il aime. N'est-il pas mort d'amour pour les hommes ? Car, en transformant notre cœur en cœur du Christ, nous ressentons et nous percevons ses effets, et le plus grand d'entre eux c'est l'amour, l'amour de la volonté du Père, l'amour envers tout le monde qui souffre, qui peine, le frère lointain, qu'il soit anglais, japonais ou moine, l'amour envers Marie. Enfin, qui pourra comprendre l'amour du Christ ? Personne ; mais il y en a qui possèdent quelques petites étincelles, très cachées, très en silence, et sans que le monde le sache.

            Mon Jésus, que tu es bon ! Tu fais tout merveilleusement bien. Tu me montres le chemin, tu me montres le but. Le chemin est la douce croix, le sacrifice, la renonciation à soi-même, quelquefois la bataille sanglante qui se résout, en larmes, sur le Calvaire ou dans le jardin des Oliviers. Le chemin est, Seigneur, d'être le dernier, le malade, le pauvre... Mais peu importe, au contraire !... Ces renoncements sont agréables quand ils suscitent dans l'âme la charité, la foi et l'espérance ; c'est ainsi que tu transformes les épines en roses. 

            Et le but ? Le but c'est toi, et rien d'autre que toi. Le but c'est l'éternelle possession de toi dans le ciel, avec Marie, avec tous les anges et tous les saints. Mais ce sera là-haut, dans le ciel. Et pour encourager les chétifs, les faibles, les peureux comme moi, tu te manifestes quelquefois dans le cœur, et tu lui dis : « Que cherches-tu ? Que veux-tu ? Qui appelles-tu ? Tiens, regarde ce que je suis. Je suis la Vérité et la Vie » (Jn 14,6)... Alors, Seigneur, tu remplis l'âme de tes serviteurs de douceurs inexprimables qu'on rumine en silence, que l'homme ose à peine expliquer. Mon Jésus comme je t'aime, malgré ce que je suis. Et plus je suis pauvre et misérable et plus je t'aime. Je t'aimerai toujours ; je m'agripperai à toi et je ne te lâcherai pas : je ne sais plus comment dire.  

 

Méditation de l'évangile du père Gabriel

” Et à Thomas qui lui demande de le suivre, Jésus répond simplement :« … Je suis le chemin et la Vérité et la Vie; Personne ne vient au Père si ce n'est par Moi »

Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie

Au chapitre 14 de Jean, Jésus, durant la cène, après avoir partagé le pain et le vin, ce corps livré, ce sang versé, laisse parler son cœur.

Il explique aux siens la profondeur de son amitié. Qu'ils ne se troublent donc pas, à son égard, cette amitié est sans limite. S'il s'en va, c'est afin de préparer pour eux une place au ciel; jamais Il n'acceptera d'être pour toujours séparé de ceux qu'Il aime, Il reviendra.

« Que votre cœur ne se trouble pas; vous croyez en Dieu, croyez aussi en Moi »

Ayons donc foi en Lui, surtout aux heures de la nuit et de la détresse, et écoutons-Le nous dire :

« …Dans la maison de mon Père, il y a beaucoup de demeures; s'il n'en était pas ainsi, Je vous l'aurais dit, car Je vais vous préparer une place, Je reviendrai et Je vous prendrai près de Moi, afin que là où Je suis, vous soyez aussi »

Et à Thomas qui lui demande de le suivre, Jésus répond simplement :

« … Je suis la Voie et la Vérité et la Vie; Personne ne vient au Père si ce n'est par Moi »

Père Gabriel

 

Homélie du Père Gilbert Adam

Notre Dame de Fatima

Pour aller où je vais, vous savez le chemin.

« Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.
 

Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : “Je pars vous préparer une place” ? Quel bonheur de fêter Notre Dame de Fatima. La relation personnelle et passionnée qu’elle a vécue avec Jésus nous inique une voie sûre, tracée, pour le rejoindre. Nous gardons toujours dans notre cœur d’approfondir notre relation avec Jésus. Jésus nous dit : « Ne soyez donc pas bouleversés. » Depuis la venue de Jésus sur notre terre, l’humanité est enrichie d’un Amour tout nouveau. Elle est enrichie du mystère de la divinité de Jésus. Il nous faut entrer dans la paix qui vient de Dieu grâce à une conversion qui est un passage nécessaire pour accomplir la volonté de Dieu. Que notre cœur ne se trouble pas. Nous mettons notre foi en Dieu, mettons aussi notre foi en Jésus, il y a beaucoup de demeures dans la maison du Père. Marie à Fatima nous ouvre un chemin lumineux pour le rejoindre.

"Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi.

Pour aller où je vais, vous savez le chemin. » Jésus nous donne une vérité solide comme le roc, que rien ne pourra ébranler. Tout comme il est le Chemin, Jésus est aussi la Vérité. Avec la Vérité de Jésus, nous avons la réponse à tant de questions que nous nous posons. Avoir Jésus comme Vérité c’est demeurer sur le roc sur lequel nous pouvons nous appuyer en toutes circonstances. Quand l’ange Gabriel est venu à Marie, elle a compris dans sa foi que rien n’est impossible à Dieu. Grâce à son oui, à son acceptation du message de l’ange, le Père a engendré son fils dans notre humanité. « Tu es mon fils, tu es mon bien-aimé, » aujourd’hui je t’engendre pour toujours. Ainsi Jésus épouse notre humanité dans le sein de Marie. Il est le Fils bien-aimé du Père, Il est l’engendré du Père. Celui qui vit de chaque battement du cœur du Père. Ce jaillissement d’amour permanent, cet instant d’amour éternel se répand dans le cœur de Marie et prend corps en elle.

"Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »

Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. La vie débordante de Jésus, son Amour et sa Lumière, nous sont donnés. Chrétiens, nous sommes dans une relation intense avec Jésus. Nous sommes comblés et nous voulons partager cette immense joie avec tous nos proches dans une relation toute personnelle avec le Christ. Dès l’instant où Jésus habite en Marie, elle vit en Dieu d’une manière toute nouvelle. Jésus prend chair en elle et désormais toute chair verra le salut de Dieu. C’est dans ce mystère de vie nouvelle que l’Église prend Corps dans l’humanité. Aujourd’hui, Jésus vient à nous sous mode sacramentel, dans l’Hostie et dans le précieux Sang donné à l’Autel ! Sa Vie nous est donnée pour que nous la recevions du Père et que nous devenions son enfant bien-aimé. Par son Fils, le Père répand l’embrasement de son Amour dans l’humanité. Ce baiser de lumière nous fait devenir enfants de lumière. Ce baiser d’amour nous donne d’être recréés dans le mystère de Dieu, c’est un don de Dieu sans repentir. « Je pars vous préparer une place. » Cette place existe déjà dans le cœur de Dieu : « Là où je suis, vous y serez aussi ; Je reviendrai vous prendre avec moi." Marie connait ce Chemin nouveau de l’amour infini de Dieu.

Nous demandons la grâce d’être obéissants au Saint-Esprit et à Jésus pour la gloire de notre Père.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article