Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

L'alerte de l'Unicef sur le sort des enfants ukrainiens

com

L'alerte de l'Unicef sur le sort des enfants ukrainiens

Selon le Fonds des Nations unies pour l'enfance, la guerre qui ravage le pays depuis plus de deux mois a un impact dévastateur sur les enfants dont des centaines ont péri dans les bombardements. De nombreux enfants sont par ailleurs traumatisés par le conflit s'inquiète l'organisation qui appelle à la solidarité internationale.

 

Olivier Bonnel - Cité du Vatican

La guerre en Ukraine menée depuis le 24 février par la Russie a un effet dramatique sur les 7,5 millions d'enfants ukrainiens que compte le pays s'alarme le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).
«Alors que les combats se poursuivent, les besoins humanitaires se multiplient d’heure en heure. Des enfants sont tués, d’autres blessés, et tous sont profondément traumatisés par la violence qui les entoure» relève l'agence onusienne qui précise que «beaucoup ont été témoins de situations qu'aucun enfant ne devrait jamais voir».

L'Unicef rappelle que «les huit dernières années de conflit en Ukraine ont déjà laissé des séquelles profondes et durables chez les enfants» et que les difficultés pour eux ne cessent de s'accroître.
Au 1er mai, plus de 5,4 millions de réfugiés avaient fui l'Ukraine, près de la moitié étaient des enfants précise l'organisation. L'Unicef s'inquiète aussi des risques d'exploitation de ces enfants déracinés, comme d'autres ONG ont pu le faire, comme la Caritas.

D'énormes besoins humanitaires
Alors que le gouvernement ukrainien et les partenaires humanitaires continuent à travailler pour protéger les enfants les plus vulnérables, les besoins sont énormes.

 

Avant la guerre, l'Ukraine comptait le plus grand nombre d'enfants placés en institution dans toute l'Europe
- plus de 90 000 vivant dans des institutions, des orphelinats, des internats et d'autres établissements de soins.
Près de la moitié d'entre eux sont des enfants handicapés. 

L'Unicef dispose de 56 unités mobiles réparties à travers le territoire ukrainien, dont 12 dans l'Est du pays, dans les zones les plus touchées par les combats. Malgré les efforts en cours, l'Unicef appelle à la solidarité internationale pour venir en aide aux enfants victimes de cette guerre. «Les enfants handicapés, qui ont souffert de manière disproportionnée de cette guerre, doivent recevoir un soutien urgent», souligne notamment la branche italienne de l'organisation de l'ONU.

 

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article