Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Mgr Laurent Ulrich, nouvel archevêque de Paris

com

Jusqu’à présent à la tête du diocèse de Lille, Mgr Laurent Ulrich vient d’être nommé archevêque de Paris. Il succède à cette charge à Mgr Michel Aupetit, qui a présenté sa démission en décembre 2021. Sa messe d’installation aura lieu le 23 mai en l’église Saint-Sulpice.


Après bientôt cinq mois d’attente, le nom du nouvel archevêque de Paris est enfin connu. Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Lille depuis 2008, vient d’être nommé à la tête du diocèse de Paris ce mardi 26 avril. Depuis que le Pape a accepté, le 2 décembre dernier, la démission de Mgr Aupetit, Paris attendait un nouvel archevêque. Mgr Georges Pontier, évêque émérite de Marseille et ancien président de la Conférence épiscopale, assumait provisoirement la charge, en tant qu’administrateur apostolique. L’installation de Mgr Laurent Ulrich aura lieu le lundi 23 mai, à 18h30, en l’église Saint-Sulpice (Paris 6è).

Évêque depuis 2000
Né en 1951 à Dijon, Mgr Laurent Ulrich a été ordonné prêtre en 1979 pour le diocèse de Dijon. Doté d’une double maîtrise de philosophie et de théologie sur le thème « annonce de la foi dans le monde moderne », il a exercé son ministère à Lyon puis à Beaune avant d’être nommé archevêque de Chambéry en 2000, puis archevêque de Lille en 2008. Sa devise épiscopale ? « La joie de croire ». Le nouvel archevêque a d’ailleurs confié sa joie d’être envoyé servir l’Église qui est à Paris : « C’est déjà comme à des amis que je m’adresse à vous, parce que l’appel que j’ai reçu de l’Église de venir à Paris pour y exercer mon ministère, vient du Christ lui-même qui se présente toujours comme l’ami de tous, en tout temps et en tout lieu. Je viens à vous avec « la joie de croire » qui est ma devise depuis longtemps. »

En février 2016, Mgr Ulrich s’est fait connaître pour avoir lancé un appel à la solidarité envers les migrants dormant dans les jardins de la cathédrale qui a permis la scolarisation d’une centaine de mineurs isolés grâce à une collaboration efficace entre l’Enseignement catholique et une association protestante. Il est actuellement Président du Conseil pour l’Enseignement Catholique de la Conférence des évêques de France et chancelier de l’Université Catholique de Lille. Il a été fait Chevalier de la Légion d’honneur le 12 mai 2017.

En nommant Mgr Laurent Ulrich, le pape François fait le choix d’un évêque très expérimenté : entre Chambéry et Lille, il cumule plus de vingt ans d’épiscopat. Mais c’est aussi le choix d’un évêque relativement âgé. Le nouvel archevêque de Paris fêtera ainsi ses 71 ans cette année. La limite d’âge pour être évêque étant de 75 ans, cela implique qu’il ne restera que quatre ans à la tête du diocèse de Paris avant de présenter sa démission au Pape.

Tout savoir sur la messe d’installation
de Mgr Ulrich

Le diocèse de Paris accueille enfin son nouvel évêque lundi 23 mai à 18h30 en l’église Saint-Sulpice. Mgr Laurent Ulrich prendra dès ce moment la tête du diocèse.
Le diocèse de Paris est en fête pour accueillir son nouvel évêque! Mgr Laurent Ulrich, 142e archevêque de Paris, est installé dans son nouveau diocèse ce lundi 23 mai à 18h30 en l’église Saint-Sulpice (Paris, VIème). 

Avant la messe, le nouvel évêque animera les vêpres à 16h sur le parvis de l’église Notre-Dame devant la statue de la Vierge du Pilier qui vient d’être restaurée. Avant l’office, la lettre apostolique de nomination sera lue en présence du Collège des Consultateurs, un groupe de prêtres nommés par l’évêque qui assure la continuité de la gestion du diocèse en cas de vacance du siège épiscopal. La lettre apostolique est un texte important qui signifie la volonté du Pape de nommer Mgr Ulrich comme évêque du diocèse de Paris.

Entouré de ses fidèles, le nouvel évêque sera accueilli par le doyen du chapitre et le recteur-archiprêtre de la cathédrale, Mgr Patrick Chauvet. Ce dernier lui présentera le crucifix, et l’eau bénite avec laquelle il bénira sa personne avant de bénir les fidèles, rapporte Paris Notre Dame. Après un temps de recueillement dans la cathédrale, Monseigneur Ulrich se rendra à l’église Saint-Sulpice pour y célébrer la messe. La célébration sera rediffusée en direct sur la chaîne catholique KTO.

Commencer la cérémonie sur le parvis de Notre-Dame est une manière pour Mgr Ulrich de s’associer plus étroitement au lieu de son ministère. En effet, la cathédrale Notre-Dame de Paris, inaccessible en raison des travaux de restauration, est le lieu de rassemblement des membres du diocèse de Paris. La cathédrale est le siège de l’évêque et matérialise l’union de tous les fidèles d’un diocèse.

Mgr Ulrich, un évêque installé…
 en dehors de sa cathédrale

Après presque six mois en attente d’un archevêque, le diocèse de Paris accueille Mgr Laurent Ulrich ce lundi 23 mai. Il sera installé non pas à Notre-Dame de Paris, mais à Saint-Sulpice. Est-il possible de ne pas être installé dans sa cathédrale ? Explications.
Notre-Dame de Paris étant actuellement inaccessible, le nouvel archevêque de Paris, Mgr Laurent Ulrich, sera donc installé à la tête du diocèse dans l’église Saint-Sulpice. Mais un évêque peut-il être installé à la tête d’un diocèse autre part que dans la cathédrale ? »Il est fortement recommandé que la prise de possession canonique se fasse au cours d’une célébration liturgique dans l’église cathédrale, en présence du clergé et du peuple. » Le paragraphe 4 du canon 382 est bien explicité : il est bon que le nouvel évêque d’un diocèse soit installé – en langage canonique on parle de prise de possession du siège – dans sa cathédrale. C’est bien dans cet édifice, qui tire son nom du fauteuil, la cathèdre, dans lequel siège le successeur des apôtres, que l’élu est accueilli comme pasteur par son peuple.

La lettre signée du Saint-Père
Effectivement, une liturgie à la cathédrale durant laquelle l’évêque prend possession de son siège est l’occasion d’un moment de communion entre le peuple et son pasteur, mais aussi l’occasion de vivre de manière plus incarnée la réalité ecclésiologique qui sous-tend l’événement. Pourtant, ce qui fait vraiment évêque d’un lieu et d’un peuple c’est la lettre signée du Saint-Père.

Durant la cérémonie, celle-ci est lue solennellement au début. Elle est la garantie de la succession depuis les apôtres et du lien avec le pape, principe d’unité de l’Église universelle. Dans le même canon, on lit dans le droit ecclésiastique : « L’Évêque prend possession canonique de son diocèse au moment où […] il présente les lettres apostoliques ».

Présence des chanoines du chapitre cathédral
En plus de cela, seule nécessité canonique pour que le nouvel évêque soit légitimement installé, la messe est précédée, à l’entrée de l’église, par l’accueil du pasteur par les chanoines du chapitre cathédral. Hormis la lecture des lettres, et quelques interventions, la messe n’a rien d’extraordinaire que la présence des prêtres du diocèse, d’autres évêques venus manifester la communion du collège des évêques, en particulier ceux de la province (qui regroupe dans le cas de Paris toute l’Île-de-France) et du nonce, représentant du Saint-Père en France. 

Assurément, Mgr Ulrich ne sera pas le premier, lundi 23 mai, à être installé évêque en dehors de sa cathédrale. Il a même d’illustres prédécesseurs. Un nouveau pape en effet, n’est pas intronisé dans sa cathédrale – Saint-Jean de Latran – mais à la basilique Saint-Pierre. Ce n’est que quelques jours plus tard qu’il prend liturgiquement possession de son siège dans l’église « mère de toutes les églises de la ville et du monde ».

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article