Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

En ce jour adorons et glorifions le Sacré-cœur car Jésus a dit: Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis qui était perdue »

com

Les Prières et les Lectures

de la Messe du Jour

 

INTRODUCTION


V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles des siècles. Amen. (Alléluia.

1

PAROLE DE DIEU: JR 31, 2-4A

Ainsi parle le Seigneur : Il a trouvé grâce dans le désert, le peuple qui a échappé au massacre ; Israël est en route vers son repos. Depuis des temps lointains, le Seigneur s'est montré à lui. Je t'ai aimée d'un amour éternel, aussi je te garde ma bienveillance, je vais te rétablir, et tu seras relevée, vierge d'Israël.

INTERCESSION
 

Regardons celui que nous avons transpercé et disons-lui avec amour :
Béni sois-tu et prends pitié de nous.

Jésus, en toi habite la divinité :
— Béni sois-tu !
Fais-nous vivre de ta vie,
— Prends pitié de nous.

Jésus, en toi le Père met tout son amour :
— Béni sois-tu !
Apprends-nous à écouter ta parole,
— Prends pitié de nous.

Jésus, en toi le Père nous manifeste sa tendresse :
— Béni sois-tu !
Révèle dans l’Église toute la sagesse de Dieu,
— Prends pitié de nous.

Jésus, de ta plénitude nous avons tout reçu :
Béni sois-tu !
Accorde-nous surabondance de grâce,
Prends pitié de nous.

Jésus, source de vie :
— Béni sois-tu !
Rends-nous saints et immaculés dans l’amour,
Prends pitié de nous.

2

PAROLE DE DIEU : RM 5, 8-9
La preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ est mort pour nous, alors que nous étions encore pécheurs. À plus forte raison, maintenant que le sang du Christ nous a fait devenir des justes, nous serons sauvés par lui de la colère de Dieu.

    INTERCESSION
 

Jésus crucifié, de ton côté ouvert ont coulé l’eau et le sang.
Entends la prière de l’Église, ton Épouse :


R/ Kyrie, Eleison.
Jésus, temple saint de Dieu,
demeure du Très-Haut, porte du ciel, 
— construis ton Église.


Jésus, ami des hommes, frère des pauvres,
maître de tous les cœurs, 
— souviens-toi de ton Alliance.


Jésus, notre paix et notre réconciliation,
soulagement de ceux qui peinent, repos de nos âmes,
— attire vers toi les pécheurs.


Jésus, chemin des brebis, Agneau vainqueur du péché,
notre vie et notre résurrection,
— donne-nous accès auprès du Père.


Jésus, obéissant jusqu’à la mort, transpercé par la lance,
enveloppé dans le suaire,
— réveille ceux qui dorment dans la mort.


NOTRE PÈRE

ORAISON


Nous t’en supplions, Seigneur, visite cette maison, et repousse loin d’elle toutes les embûches de l’ennemi ; que tes saints anges viennent l’habiter pour nous garder dans la paix ; et que ta bénédiction demeure à jamais sur nous. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

BÉNÉDICTION
 

Que le Seigneur nous bénisse et nous garde,
le Père, le Fils, et le Saint-Esprit. Amen.

 

Lectures

de la Messe du Jour

 

PREMIÈRE LECTURE
« C’est moi qui ferai paître mon troupeau, et c’est moi qui le ferai reposer »
(Ez 34, 11-16)
Lecture du livre du prophète Ézékiel

Ainsi parle le Seigneur Dieu :
Voici que moi-même, je m’occuperai de mes brebis, et je veillerai sur elles.
    Comme un berger veille sur les brebis de son troupeau quand elles sont dispersées, ainsi je veillerai sur mes brebis, et j’irai les délivrer dans tous les endroits où elles ont été dispersées un jour de nuages et de sombres nuées.
    Je les ferai sortir d’entre les peuples, je les rassemblerai des différents pays et je les ramènerai sur leur terre ; je les ferai paître sur les montagnes d’Israël, dans les vallées, dans les endroits les meilleurs.
    Je les ferai paître dans un bon pâturage, et leurs prairies seront sur les hauteurs d’Israël. Là, mes brebis se reposeront dans de belles prairies, elles brouteront dans de gras pâturages, sur les monts d’Israël.
    C’est moi qui ferai paître mon troupeau, et c’est moi qui le ferai reposer,
– oracle du Seigneur Dieu.
    La brebis perdue, je la chercherai ; l’égarée, je la ramènerai.
Celle qui est blessée, je la panserai.
Celle qui est malade, je lui rendrai des forces.
Celle qui est grasse et vigoureuse, je la garderai, je la ferai paître selon le droit.

    – Parole du Seigneur.
 

PSAUME
(Ps 22 (23), 1-2ab, 2c-3, 4, 5, 6)
R/ Le Seigneur est mon berger : rien ne saurait me manquer. (cf. Ps 22, 1)

Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l’honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi,
ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m’accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.

 

DEUXIÈME LECTURE
« La preuve que Dieu nous aime » (Rm 5, 5b-11)
Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains

Frères, l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné.
    Alors que nous n’étions encore capables de rien, le Christ, au temps fixé par Dieu, est mort pour les impies que nous étions.
    Accepter de mourir pour un homme juste, c’est déjà difficile ; peut-être quelqu’un s’exposerait-il à mourir pour un homme de bien.
    Or, la preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ est mort pour nous, alors que nous étions encore pécheurs.
    À plus forte raison, maintenant que le sang du Christ nous a fait devenir des justes, serons-nous sauvés par lui de la colère de Dieu.
    En effet, si nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils alors que nous étions ses ennemis, à plus forte raison, maintenant que nous sommes réconciliés, serons-nous sauvés en ayant part à sa vie.
    Bien plus, nous mettons notre fierté en Dieu, par notre Seigneur Jésus Christ,
par qui, maintenant, nous avons reçu la réconciliation.

    – Parole du Seigneur.

ÉVANGILE
« Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis qui était perdue » (Lc 15, 3-7)
Alléluia. Alléluia.
Je suis le bon Pasteur, dit le Seigneur ; je connais mes brebis
et mes brebis me connaissent.
Alléluia. (Jn 10, 14)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, s’adressant aux pharisiens et aux scribes, Jésus disait cette parabole :
    « Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ?
    Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux, et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire :
‘Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !’
    Je vous le dis :
C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour 99 justes qui n’ont pas besoin de conversion. »

    – Acclamons la Parole de Dieu.

 

PAROLES DU SAINT PÈRE


Dans la vision de Jésus, il n’y a pas de brebis définitivement perdues, mais seulement des brebis qui doivent être retrouvées. Nous devons bien comprendre cela :
pour Dieu, personne n’est définitivement perdu.

Jamais ! Jusqu’au dernier moment, Dieu nous cherche. Pensez au bon larron ; mais c’est seulement dans la vision de Jésus que personne n’est définitivement perdu.

La perspective est donc entièrement dynamique, ouverte, stimulante et créative.

Elle nous pousse à partir à la recherche pour entreprendre un chemin de fraternité.

Aucune distance ne peut garder le pasteur éloigné ; et aucun troupeau ne peut renoncer à un frère.

(Audience Générale, 4 mai 2016)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article