Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

La mère de tous les vivants et Jésus confirme sur sa Croix: Voici ton fils. Voici ta mère

com

 LA MESSE

PAROLE DE DIEU : (JR 15, 16)
 

Quand je rencontrais tes paroles, Seigneur, je les dévorais ; elles faisaient ma joie, les délices de mon cœur, parce que ton nom a été invoqué sur moi, Seigneur, Dieu de l’univers.

INTERCESSION
Supplions Dieu qui a créé l’homme à son image et lui a confié l’univers :

R/ Que notre vie te rende gloire !
Tu nous as donné ton souffle vivant,

R/ Que notre vie te rende gloire !
Tu nous as donné de nommer toute chose,

R/ Que notre vie te rende gloire !
Tu nous as donné un monde à transformer,

R/ Que notre vie te rende gloire !
Tu nous as donné des frères à aimer,

R/ Que notre vie te rende gloire !

PAROLE DE DIEU: 1 TH 2, 13
 

Voici pourquoi nous ne cessons de rendre grâce à Dieu. Quand vous avez reçu de notre bouche la parole de Dieu, vous l’avez accueillie pour ce qu’elle est réellement : non pas une parole d’hommes, mais la parole de Dieu qui est à l’œuvre en vous, les croyants.

INTERCESSION
Supplions le Christ, qui appelle tous les hommes à la joie du salut :


R/ Sauveur du monde, attire à toi les hommes.
Seigneur, ta puissance est bonté ; 
— nous sommes faibles : viens à notre secours.

R/ Sauveur du monde, attire à toi les hommes.
Regarde ton Église dispersée dans le monde : 
— qu’elle porte l’Évangile jusqu’aux terres lointaines.

R/ Sauveur du monde, attire à toi les hommes.
Tu n’es pas loin de chacun de nous ; 
— laisse-toi toucher par ceux qui t’approchent dans l’obscurité.

R/ Sauveur du monde, attire à toi les hommes.
Tu as guéri l’aveugle de naissance ; 
— prends pitié de nos infirmités.

R/ Sauveur du monde, attire à toi les hommes.
Accueille nos frères défunts dans la Cité sainte 
— où Dieu sera tout en tous.

PREMIÈRE LECTURE
« La mère de tous les vivants » (Gn 3, 9-15.20)
Lecture du livre de la Genèse

Quand Adam eut mangé du fruit de l’arbre,
          le Seigneur Dieu l’appela et lui dit :
« Où es-tu donc ? » 
          L’homme répondit :
« J’ai entendu ta voix dans le jardin, j’ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché. » 
          Le Seigneur reprit :
« Qui donc t’a dit que tu étais nu ?
Aurais-tu mangé de l’arbre dont je t’avais interdit de manger ? »
          L’homme répondit :
« La femme que tu m’as donnée, c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’en ai mangé. » 
          Le Seigneur Dieu dit à la femme :
« Qu’as-tu fait là ? »
La femme répondit :
« Le serpent m’a trompée, et j’ai mangé. »
          Alors le Seigneur Dieu dit au serpent :
« Parce que tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux et toutes les bêtes des champs. Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai une hostilité entre toi et la femme,
entre ta descendance et sa descendance :
celle-ci te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon. »
          L’homme appela sa femme Ève (c’est-à-dire : la vivante), parce qu’elle fut la mère de tous les vivants.

          – Parole du Seigneur.

 

PSAUME
(86 (87), 1-2, 3 et 5, 6-7)
R/ Pour ta gloire on parle de toi, ville de Dieu ! (cf. Ps 86 (87), 3)

Elle est fondée sur les montagnes saintes.
Le Seigneur aime les portes de Sion
plus que toutes les demeures de Jacob.

Pour ta gloire on parle de toi, ville de Dieu !
Mais on appelle Sion : « Ma mère ! »
car en elle, tout homme est né.
C’est lui, le Très-Haut, qui la maintient.

Au registre des peuples, le Seigneur écrit :
« Chacun est né là-bas. »
Tous ensemble ils dansent, et ils chantent :
« En toi, toutes nos sources ! »

 

ÉVANGILE
« Voici ton fils. Voici ta mère » (Jn 19, 25-34)
Alléluia. Alléluia.

Heureuse Vierge Marie tu as enfanté le Seigneur !
Bienheureuse Mère de l’Église, tu fais brûler en nous
l’Esprit de ton Fils Jésus, le Christ.

Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là, près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie Madeleine.
  Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère :
« Femme, voici ton fils. »
  Puis il dit au disciple :
« Voici ta mère. »
Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui. Après cela, sachant que tout, désormais, était achevé, pour que l’Écriture s’accomplisse jusqu’au bout, Jésus dit :
« J’ai soif. »
  Il y avait là un récipient plein d’une boisson vinaigrée. On fixa donc une éponge remplie de ce vinaigre à une branche d’hysope, et on l’approcha de sa bouche.
  Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit :
« Tout est accompli. »
Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit.
  Comme c’était le jour de la Préparation (c’est-à-dire le vendredi), il ne fallait pas laisser les corps en croix durant le sabbat, d’autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque.
Aussi les Juifs demandèrent à Pilate qu’on enlève les corps après leur avoir brisé les jambes.   Les soldats allèrent donc briser les jambes du premier, puis de l’autre homme crucifié avec Jésus.
  Quand ils arrivèrent à Jésus, voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau.

          – Acclamons la Parole de Dieu.

PAROLES DU SAINT PÈRE


Je ne sais pas si c'est le sens principal de notre temps, mais il y a dans le monde un grand sentiment, celui de sentir orphelin. (c'est) un monde orphelin.

Cette Parole a une grande importance, et je vous rappelle ce que Jésus nous dit:
" Je ne vous laisse pas orphelins, je vous donne une mère ".

Et cela aussi est notre fierté :
nous avons une mère, une mère qui est avec nous, qui nous protège, qui nous accompagne, qui nous aide, même dans les moments difficiles, dans les mauvais moments.

L'Église est mère. Elle est notre "sainte mère l'Église", qui nous engendre au baptême, nous fait grandir dans sa communauté, et a ces attitudes de maternité, de douceur, de bonté :
Mère Marie et Mère Église savent caresser leurs enfants, elles donnent de la tendresse. Penser l'Église sans cette maternité, c'est penser à une association rigide, une association sans chaleur humaine, orpheline...

(Homélie de Sainte Marthe, 15 septembre 2015)

NOTRE PERE

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article