Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Les chrétiens invités à une minute de prière pour la paix dans le monde

com

 

Les chrétiens invités à une minute de prière pour la paix dans le monde
Une minute internationale de prière pour la paix en Ukraine, en Terre Sainte et dans le monde est organisée ce mercredi 8 juin, à 13 heures. L'initiative, lancée par le Forum international de l'action catholique, invite tous les chrétiens depuis leur domicile à une démarche collective pour la paix.


Claire Riobé - Cité du Vatican

L'appel du Forum international d'action catholique (FIAC) contre les conflits encore ouverts dans le monde revient ce 8 juin, avec l'initiative «Une minute pour la paix». À 13 heures, heure de Rome, tous ceux qui le souhaitent - catholiques, chrétiens de différentes confessions, croyants de différentes religions, hommes et femmes de bonne volonté, indique l’organisation - sont invités au simple geste de s'arrêter une minute et de prier pour la paix. 
L’initiative est organisée en mémoire du conflit en Ukraine, ainsi que des tensions actuelles en Terre Sainte entre Israéliens et Palestiniens. Elle souhaite également soutenir les fidèles des nombreux pays traversés par des conflits en cours, tels que la Birmanie.

Le slogan, «Prêtons main forte à la paix»,  a été lancé par les 50 pays membres et sympathisants du FIAC. Il répond à l'appel du Pape François dans sa bénédiction Urbi et Orbi, du 17 avril 2022: «La paix est possible, la paix est nécessaire, la paix est la responsabilité première de tous !».

Un mouvement de prière relayé dans le monde entier
Parmi les initiatives prévues pour accompagner cette prière, une célébration eucharistique se tiendra dans la paroisse Nativité de la Mère de Dieu à Lviv, en Ukraine. Elle sera suivie de la récitation du chapelet avec le père Vasyl Bilash, dans la continuité des trois rencontres de prière en ligne déjà organisées par le FIAC ces derniers mois. Au Burundi, une célébration eucharistique, diffusée à 13 heures par Radio Maria Burundi, impliquera également les auditeurs. «Une minute pour la paix» sera enfin particulièrement relayé en Amérique latine, a fait savoir l’organisation.

Huit ans de «minute pour la paix»
«Une minute pour la paix» a été lancée pour la première fois le 6 juin 2014. L'initiative avait alors été pensée en soutien à la rencontre «Invocation pour la paix», promue au Vatican par le Pape François, l'ex- président israélien Shimon Peres, le président de l'Autorité palestinienne Maḥmoud Abbas, et le patriarche de Constantinople, Bartholomée Ier.

Audience générale: «La vie sur Terre est une initiation, non un accomplissement»


Le Pape François a poursuivi ce mercredi 8 juin son cycle de catéchèses sur la vieillesse. S’appuyant sur l’exemple du pharisien Nicodème, il a médité sur l’une des missions des personnes âgées: nous enseigner le chemin vers le royaume de Dieu, en acceptant la finitude de notre vie sur Terre.
Claire Riobé - Cité du Vatican

L’audience générale de ce mercredi 8 juin nous invite à méditer sur la relation entre le Christ et le notable pharisien Nicodème. Dans le chapitre 3 de l’Évangile selon saint Jean, Jésus explique à Nicodème que quiconque veut voir le règne de Dieu doit «naître d’en haut». Nicodème, qui souhaite connaître le Christ et se rend en cachette auprès de lui, peine à comprendre cette nouvelle naissance, car lui-même est âgé, et arrive au terme de sa vie terrestre.

Renaître d’en haut, a expliqué François au cours de l’audience, ne consiste pas à «répéter notre venue au monde, en espérant qu'une nouvelle réincarnation nous rouvrira la possibilité d'une vie meilleure». Cette répétition viderait la vie de tout sens, l'effaçant comme s'il s'agissait d'une expérience ratée. La «naissance d'en-haut», qui nous permet d'entrer dans le royaume de Dieu, doit être comprise comme un passage à travers les eaux vers la terre promise, a considéré François.

Nicodème se méprend sur cette naissance, et pointe du doigt la vieillesse comme preuve évidente de son impossibilité. Comment peut-on imaginer un destin qui a la forme d'une naissance ?

Se défaire du mythe de l’éternelle jeunesse
Cette objection de Nicodème peut être renversée «à la lumière des paroles de Jésus, pour y découvrir une mission propre à la vieillesse», a indiqué le Saint-Père.

Les personnes en fin de vie, en effet, sont loin de cette obsession désespérée d’une chair incorruptible, et d’un mythe de l’éternelle jeunesse. Ce mythe nous fait attendre des solutions miracles de la médecine ou des cosmétiques. «Pourquoi la vieillesse est-elle dépréciée ? Parce qu'elle porte la preuve irréfutable qui récuse ce mythe, qui voudrait nous faire retourner dans le ventre de la mère, pour être éternellement jeunes de corps», a ainsi condamné le Souverain pontife.

Le Pape François a également pointé du doigt la technique, qui aujourd'hui « se laisse allécher par ce mythe à tous égards : en attendant de vaincre la mort, nous pouvons maintenir le corps en vie grâce aux médicaments et aux cosmétiques, qui ralentissent, cachent, annulent la vieillesse.»

Une «mission spirituelle et culturelle»
La vie dans la chair mortelle est pourtant «une très belle chose» et une chose inachevée, a poursuivi le Saint-Père. Cette vie sur Terre doit être vécue comme une initiation et non un accomplissement. C'est pourquoi, «la vieillesse ne devrait pas donner la nostalgie de notre naissance dans le temps, mais l’amour pour notre destinée finale», a-t-il souligné. La vieillesse et les personnes agées possèdent cette beauté unique: celle de nous faire cheminer vers l’Éternité. 

La vieillesse, a conclu le Successeur de Pierre, est donc un moment privilégié de la vie, qui nous libère de l'illusion technocratique d’une survie biologique et robotique. «Mais surtout, elle ouvre à la tendresse du sein créateur et générateur de Dieu. Que l'Esprit nous accorde la réouverture de cette mission spirituelle - et culturelle - de la vieillesse, qui nous réconcilie avec la naissance d'en-haut», a finalement demandé le Pape. 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article