Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Père qui est présent au plus secret ; ton Père qui voit au plus secret te le rendra.

com

Prières et Lecture de la Messe du Jour

INTRODUCTION
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles des siècles. Amen. (Alléluia.)

1

PAROLE DE DIEU : 1 CO 13, 8-9.13


L’amour ne passera jamais. Un jour, les prophéties disparaîtront, le don des langues cessera, la connaissance que nous avons de Dieu disparaîtra. En effet, notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles. Ce qui demeure aujourd’hui, c’est la foi, l’espérance et la charité ; mais la plus grande des trois, c’est la charité

INTERCESSION


Bénissons le Christ qui aime l’Église et s’est livré pour elle :
R/ Regarde ton peuple, Seigneur.

Béni sois-tu, Pasteur de ton Église, pour la vie que tu lui donnes :
— que cette grâce soit notre joie.

R/ Regarde ton peuple, Seigneur.

Béni sois-tu, Gardien du troupeau : 
— garde tes disciples dans la fidélité à ton nom.

R/ Regarde ton peuple, Seigneur.

Béni sois-tu, Chef du peuple choisi : 
— entraîne-le dans l’amour de ta loi.

R/ Regarde ton peuple, Seigneur.

Béni sois-tu, Pain de la vie :
— rends-nous forts pour accomplir l’œuvre du Père.

R/ Regarde ton peuple, Seigneur.

 

2

PAROLE DE DIEU: COL 3, 14-15

Par-dessus tout, qu'il y ait pour vous l’amour : c’est lui qui fait l’unité dans la perfection. Et que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés pour former en lui un seul corps. Vivez dans l’action de grâce.

 

INTERCESSION
 

En proclamant Jésus « Seigneur », adressons-lui nos demandes :

Ô Christ, tu nous appelles à combattre pour ton règne,
— arme-nous de patience et de douceur,

R/ Par la force de ton Esprit.

Tu envoies des disciples préparer la route devant toi ;
— donne-leur d’annoncer l’Évangile avec assurance,

R/ Par la force de ton Esprit.
Toi qui inspires à tant d’hommes et de femmes de te consacrer leur vie,
— accorde-leur de te suivre jusqu’au bout,
R/ Par la force de ton Esprit.

Maître et Seigneur, tu as lavé les pieds de tes disciples ;
— révèle-toi en ceux qui servent leurs frères,
R/ Par la force de ton Esprit.

Fils du Dieu vivant, nous confions à ta miséricorde ceux que nous pleurons ;
— toi qui as fait sortir Lazare de son tombeau,
R/ Par la force de ton Esprit.


NOTRE PÈRE

 

LECTURES DE LA MESSE
 

PREMIÈRE LECTURE
« Un char de feu les sépara. Alors, Élie monta au ciel » (2 R 2, 1.6-14)
Lecture du deuxième livre des Rois

Voici comment le Seigneur enleva Élie au ciel dans un ouragan. Ce jour-là, Élie et Élisée étaient partis de Guilgal. Arrivés à Jéricho, Élie dit à Élisée :
« Arrête-toi ici ; et moi, le Seigneur m’envoie au Jourdain. »
Mais Élisée répliqua :
« Par le Seigneur qui est vivant, et par ta vie, je ne te quitterai pas. »
Ils continuèrent donc tous les deux. Cinquante frères-prophètes, qui les avaient suivis,
s’arrêtèrent à distance, pendant que tous deux se tenaient au bord du Jourdain. Élie prit son manteau, le roula et en frappa les eaux, qui s’écartèrent de part et d’autre. Ils traversèrent tous deux à pied sec. Pendant qu’ils passaient, Élie dit à Élisée :
« Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour toi avant d’être enlevé loin de toi. »
Élisée répondit :
« Que je reçoive une double part de l’esprit que tu as reçu ! »
    Élie reprit :
« Tu demandes quelque chose de difficile :
tu l’obtiendras si tu me vois lorsque je serai enlevé loin de toi. Sinon, tu ne l’obtiendras pas. »

    Ils étaient en train de marcher tout en parlant lorsqu’un char de feu, avec des chevaux de feu, les sépara. Alors, Élie monta au ciel dans un ouragan. Élisée le vit et se mit à crier :
« Mon père !…Mon père !…Char d’Israël et ses cavaliers ! »
Puis il cessa de le voir. Il saisit ses vêtements et les déchira en deux. Il ramassa le manteau qu’Élie avait laissé tomber, il revint et s’arrêta sur la rive du Jourdain.
    Avec le manteau d’Élie, il frappa les eaux, mais elles ne s’écartèrent pas. Élisée dit alors :
« Où est donc le Seigneur, le Dieu d’Élie ? »
Il frappa encore une fois, les eaux s’écartèrent, et il traversa.

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 30 (31), 20, 21, 24)
R/ Soyez forts, prenez courage, vous tous qui espérez le Seigneur ! (Ps 30, 25)

Qu’ils sont grands, tes bienfaits !
Tu les réserves à ceux qui te craignent.
Tu combles, à la face du monde,
ceux qui ont en toi leur refuge.

Tu les caches au plus secret de ta face,
loin des intrigues des hommes.
Tu leur réserves un lieu sûr,
loin des langues méchantes.

Aimez le Seigneur, vous, ses fidèles :
le Seigneur veille sur les siens ;
mais il rétribue avec rigueur
qui se montre arrogant.

ÉVANGILE
« Ton Père qui voit dans le secret te le rendra » (Mt 6, 1-6.16-18)
Alléluia. Alléluia.
Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ;
mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui.
Alléluia. (Jn 14, 23)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
    « Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l’accomplir devant les hommes
pour vous faire remarquer. Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.
    Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi, comme les hypocrites qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare :
ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

    Et quand vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites :
ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et aux carrefours pour bien se montrer aux hommes quand ils prient.
Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense. Mais toi, quand tu pries,
retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père qui voit dans le secret te le rendra.

    Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites : ils prennent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare :
ceux-là ont reçu leur récompense.
    Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommesmais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ;
ton Père qui voit au plus secret te le rendra. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

PAROLES DU SAINT PÈRE


Avant tout, se garder des hypocrites, c’est-à-dire veiller à ne pas fonder sa vie sur le culte de l’apparence, de l’extériorité, sur le soin exagéré de son image.

Et surtout, faire attention à ne pas plier la foi à nos intérêts.

Ces scribes couvraient leur vaine gloire du nom de Dieu et, pire encore, utilisaient la religion pour gérer leurs affaires, abusant de leur autorité et en exploitant les pauvres.

Ici, nous voyons cette si mauvaise attitude que nous voyons dans tant de lieux, dans tant d’endroits, aujourd’hui encore, le cléricalisme, ce fait d’être au-dessus des humbles, de les exploiter, de les «battre», de se sentir parfaits.

Tel est le mal du cléricalisme.

C’est un avertissement pour tous les temps et pour tous, Eglise et société:
ne jamais profiter de son rôle pour écraser les autres, ne jamais faire des bénéfices sur la peau des plus faibles!

(Angélus, 7 novembre 2021)

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article