Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Pour être les enfants de notre Père Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons »

com

Évangile de Jésus-Christ

selon saint Matthieu 5,43-48.


 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : ‘Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi’.
Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.
En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Saint Grégoire de Narek

(v. 944-v. 1010)
moine et poète arménien

Livre de prières, n° 74 ((trad. I. Kéchichian; Éd. du Cerf 1961, p. 389-391; rev.)
« Afin d'être vraiment les enfants de votre Père..., car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons »
 

Nombreuses sont mes dettes et dépassant tout chiffre, 
cependant elles ne sont pas si étonnantes que ta miséricorde.

Multiples sont mes péchés, 
mais ils sont toujours moindres, comparés à ton pardon. (...)

Que pourra faire un peu de ténèbres 
à ta lumière divine ? 

Comment une petite obscurité peut-elle rivaliser 
avec tes rayons, toi qui es grand ! 

Comment la concupiscence de mon corps fragile 
pourra-t-elle être mise en balance 
avec la Passion de ta Croix ? 

Que peuvent paraître aux yeux de ta bonté, ô Tout-Puissant,
les péchés de tout l'univers ? 

Voici qu'ils sont (...) comme une bulle d'eau 
qui par la chute de ta pluie abondante,
disparaît aussitôt. (...)

C'est toi qui donnes en présent le soleil de suavités
aux méchants et aux bons,
et fais pleuvoir pour tous deux indistinctement. (...)

Pour les uns la paix est grande à cause de l'attente de la récompense ; (...)
mais à ceux qui ont préféré la terre, 
tu pardonnes par miséricorde : 
tu leur donnes aussi un remède de vie avec les premiers ; 
tu attends toujours leur retour à toi.

Méditation de l'évangile du père Gabriel

Pour Jésus, le grand modèle de notre vie c'est donc Dieu Père, celui de l'enfant prodigue. Il essaie toujours de se mettre en lumière et de nous indiquer le mode d'agir ou le mode d'être divin auquel nous devons conformer notre vie pour être vraiment de la famille divine et agir à la manière de Dieu.

Aimer ses ennemis prier pour eux

Jésus se dégage, se libère de la pensée contemporaine et affirme le contraire de ce que pensent tous les gens de son temps au sujet du pardon et de la générosité. Sa Morale n'est pas épicière : il n'a pas de balance pour peser nos mérites.

"Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on ? Car même les pêcheurs aiment ceux qui les aiment. Et si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien,quel gré vous en saura-t-on ? Même les pécheurs en font autant. Et si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on ? Même des pêcheurs prêtent à des pécheurs,pour recevoir l'équivalent."

"Mais aimez vos ennemis, et faites du bien et prêtez sans rien attendre en retour; et votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, parce qu'Il est bon pour les méchants et les ingrats.Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux" .

Combien cette attitude, demandée par le Seigneur, nous est difficile ! Dans l'abstrait, très bien, mais dans la réalité de la vie, quand un garçon a laissé tomber votre fille, mon Dieu qu'il est difficile de lui pardonner et de prier pour lui, afin que l'Esprit-Saint l'éclaire ! C'est pourtant cela que Jésus nous demande, pour que le Soleil divin l'éclaire, lui aussi, "cet injuste".

Jésus nous demande ici un libre choix, encore plus difficile à réaliser pour vaincre notre agressivité, que le simple pardon.

"Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux"

C'est l'attitude du père de l'enfant prodigue, qui oublie et va jusqu'à désirer et attendre son retour.

Pour Jésus, le grand modèle de notre vie c'est donc Dieu Père. Il essaie toujours de se mettre en lumière et de nous indiquer le mode d'agir ou le mode d'être divin auquel nous devons conformer notre vie pour être vraiment de la famille divine et agir à la manière de Dieu. Dieu fait luire son soleil et pleuvoir sur les bons et les mauvais. Dieu est parfait dans sa miséricorde : ressemblez-lui.

Dieu ne se connaît pas d'ennemis.

Père Gabriel

Homélie du Père Gilbert Adam

Mardi de la 11e semaine, année paire

« Vous avez entendu qu’il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu détesteras ton ennemi. Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent. »

Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.

Au temps de Jésus, la Parole était devenue un savoir ancien, sans force. Elle ne se référait pas à sa Source comme une Parole vivante qui interpelle. L’humanité fragilisée est entrée dans une rupture avec le Dieu Vivant pour se nourrir de violence. A l’origine, la parole de Dieu est lumineuse ! Jésus la reprend et il nous revivifie : « Aimez vos ennemis. Faites du bien à ceux qui vous persécutent." C’est salutaire de ne pas transmettre la violence qui ravage le monde ! Jésus nous a sauvé par sa Croix alors que nous étions encore ses ennemis. C’est à cause de nos violences et de nos péchés, que Jésus est crucifié. Si je veux être sauvé, il me faut le reconnaître. Alors la grâce peut m’atteindre et je deviens l’ami de Jésus. Dans une grâce très profonde, nous avons été graciés et Jésus nous a été fait miséricorde. Nous pouvons faire miséricorde.

« En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez–vous ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites–vous d’extraordinaire ? »

La Parole de Jésus agit avec force. Jésus parle à partir de son expérience propre : « Eh bien moi, je vous dis ! » Nous trouvons dans ce qu’il dit, la lumière et la force de résister au menteur et de réaliser ce qu’il énonce : « être les enfants de notre Père. » Si je sème l’injustice, je récolte des fruits de violence ! Dans une conscience mal éclairée, Acab accomplit une action qui est en provenance du mauvais : « On n’a jamais vu personne se déshonorer comme Acab, en faisant comme lui ce qui est mal aux yeux du Seigneur. Sous l’influence de sa femme Jézabel, il s’est conduit d’une manière abominable. » En effet, ce que nous semons dans la violence et dans l’obscurité, nous le récoltons dans la violence et dans l’obscurité car le mal crie vengeance et la violence se réalise à son heure ! Seule, la Parole vivante de Dieu vient à notre secours. La source irrigue le cœur de celui qui reçoit cette Parole. Son action pourra prendre appui sur cette Parole vivante qui l’engendre. Cette parole se justifie par elle-même, et non par des considérations extérieures, elle devient créatrice pour celui qui la reçoit.

« Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous serez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait. »

La perfection de Dieu, c’est son immense amour et sa miséricorde sans fin. C’est dans cet amour que nous voulons vivre. Si nous nous considérons comme des justes, nous ne pouvons pas faire miséricorde à nos frères. La Parole de Dieu nous rejoint, elle rejoint en nous l’origine, le don de Dieu. Chacun de nous fait l’expérience d’être rejoint par une Parole qui oriente sa vie, qui l’engendre, qui le sort de son enfermement. C’est à ce niveau que Jésus nous convoque. Nous découvrons en nous la capacité d’actualiser la Parole de Création et de Rédemption. Par Lui, avec Lui, et en Lui, nous transmettons cette Vie d’Amour sans condition. L’Évangile nous propose ainsi un chemin d’humilité. Dans nos familles et dans nos communautés, nous devenons des artisans de Paix. Jésus nous sauve par sa Parole vivante.

 

Prière: Demandons la grâce que nous ayons l'honnêteté et la force  pour l'amour de notre Seigneur, malgré notre petitesse d'aimer nos ennemis selon ses préceptes de notre Seigneur Jésus, et de devenir les être « parfaits comme notre Père des cieux est parfait. » Amen

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article