Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

S'interroger et prendre conscience sur notre foi, lorsque nous diffusons la Parole du Seigneur pour que sa Parole soit féconde

com

Excusez-moi mon blog a des problèmes
je ne peux vous émettre aucune vidéo ce jour

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

 Jésus est vainqueur, il nous a promis l’Esprit Saint.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles des siècles. Amen. (Alléluia.)

PAROLE DE DIEU : (AC 5, 30-32)

 

Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous aviez exécuté en le pendant au bois du supplice. C’est lui que Dieu, par sa puissance, a élevé en faisant de lui le Chef, le Sauveur, pour apporter à Israël la conversion et le pardon des péchés. Quant à nous, nous sommes les témoins de tout cela, avec l’Esprit Saint, que Dieu a donné à ceux qui lui

Actes Pénitentiels

Je confesse à Dieu tout puissant que j’ai péché : en pensée, en parole, par action, et par omission, oui j’ai vraiment péché.

C’est pourquoi je supplie la Vierge Marie, les Anges et tous les Saints de prier pour moi, et vous aussi mes frères et sœurs le Seigneur notre Dieu.

Ô Christ, venu dans le monde appeler tous les pécheurs

Prend pitié de moi (nous)

Seigneur élevé dans la gloire du Père, où tu intercède pour nous,

Prends pitié de moi (nous.)

Que Dieu tout puissant me (nous) fasse miséricorde ; et qu’il(nous) pardonne mes(nos) péchés et me(nous) conduise à la vie éternelle. Amen

Gloire à Dieu, au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

 

INTERCESSION

Invoquons le Père des miséricordes, le Dieu de tout réconfort :
R/Envoie l’Esprit consolateur.

Sur les pauvres et les petits, sur les méprisés, les opprimés,

R/Envoie l’Esprit consolateur.

Sur les enfants mal-aimés, sur les vieillards délaissés,

R/Envoie l’Esprit consolateur.

Sur les malades, les intoxiqués, les désespérés,

R/Envoie l’Esprit consolateur.

Sur les victimes de la faim, de la guerre et de tous les fléaux,

R/Envoie l’Esprit consolateur.

Sur les prisonniers, sur ceux que le monde rejette,
R/
Envoie l’Esprit consolateur.
Sur les hommes de désir qui cherchent la lumière.

R/Envoie l’Esprit consolateur.
Sur ceux qui ont besoin de ta Sagesse pour établir la justice et la paix,

R/Envoie l’Esprit consolateur.
Sur les persécutés, les opprimés, les abandonnés,

R/Envoie l’Esprit consolateur.
Sur ceux qui annoncent ta Parole et ceux qui en vivent,

R/
Envoie l’Esprit consolateur.
Sur ceux qui te connaissent et ceux qui te cherchent,

R/Envoie l’Esprit consolateur.
Sur ceux qui te suivent et ceux qui se détournent de toi,

R/
Envoie l’Esprit consolateur.

Sur les vivants et les morts,

LECTURES DE LA MESSE

PREMIÈRE LECTURE
« Un certain Jésus qui est mort, mais que Paul affirme être en vie » (Ac 25, 13-21)
Lecture du livre des Actes des Apôtres

En ces jours-là, le roi Agrippa et Bérénice vinrent à Césarée saluer le gouverneur Festus.
Comme ils passaient là plusieurs jours, Festus exposa au roi la situation de Paul en disant :
« Il y a ici un homme que mon prédécesseur Félix a laissé en prison. Quand je me suis trouvé à Jérusalem, les grands prêtres et les anciens des Juifs ont exposé leurs griefs contre lui en réclamant sa condamnation. J’ai répondu que les Romains n’ont pas coutume de faire la faveur de livrer qui que ce soit lorsqu’il est accusé, avant qu’il soit confronté avec ses accusateurs et puisse se défendre du chef d’accusation.
Ils se sont donc retrouvés ici, et sans aucun délai, le lendemain même, j’ai siégé au tribunal et j’ai donné l’ordre d’amener cet homme.
Quand ils se levèrent, les accusateurs n’ont mis à sa charge aucun des méfaits que, pour ma part, j’aurais supposés. Ils avaient seulement avec lui certains débats au sujet de leur propre religion, et au sujet d’un certain Jésus qui est mort, mais que Paul affirmait être en vie.
Quant à moi, embarrassé devant la suite à donner à l’instruction, j’ai demandé à Paul s’il voulait aller à Jérusalem pour y être jugé sur cette affaire.
Mais Paul a fait appel pour être gardé en prison jusqu’à la décision impériale. J’ai donc ordonné de le garder en prison jusqu’au renvoi de sa cause devant l’empereur. »

– Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 102 (103), 1-2, 11-12, 19-20ab)
R/ Le Seigneur a son trône dans les cieux.
ou : Alléluia ! (Ps 102, 19a)

Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n’oublie aucun de ses bienfaits !

Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint ;
aussi loin qu’est l’orient de l’occident,
il met loin de nous nos péchés.

Le Seigneur a son trône dans les cieux :
sa royauté s’étend sur l’univers.
Messagers du Seigneur, bénissez-le,
invincibles porteurs de ses ordres !

 

ÉVANGILE
« Sois le berger de mes agneaux. Sois le pasteur de mes brebis »
​​​​​​​ (Jn 21, 15-19)

Alléluia. Alléluia.
L’Esprit Saint vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit.
Alléluia. (cf. Jn 14, 26)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade.
Quand ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre :
« Simon, fils de Jean, m’aimes- tu vraiment, plus que ceux-ci ? »
Il lui répond :
« Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. »
Jésus lui dit :
« Sois le berger de mes agneaux. » Il lui dit une deuxième fois :
« Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment ? »
Il lui répond :
« Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. »
Jésus lui dit :
« Sois le pasteur de mes brebis. » Il lui dit, pour la troisième fois :
« Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? »
Pierre fut peiné parce que, la troisième fois, Jésus lui demandait :
« M’aimes-tu ? »
Il lui répond :
« Seigneur, toi, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. »
Jésus lui dit :
« Sois le berger de mes brebis. Amen, amen, je te le dis :
quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. »
Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Sur ces mots, il lui dit :
« Suis-moi. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Notre Père

HOMÉLIE DE PAUL VI
 

À LA CANONISATION DES MARTYRS DE L'OUGANDA
(18 OCTOBRE 1964)

 

Les martyrs africains ajoutent au martyrologe, au livre des vainqueurs, une page qui relate des événements à la fois sinistres et magnifiques ; une page vraiment digne de rejoindre ces récits glorieux de l'Afrique ancienne dont nous-mêmes, hommes modernes, avec notre peu de foi, pensions qu'ils ne trouveraient jamais une suite comparable.

Qui aurait jamais pu supposer, par exemple que les exploits bouleversants des martyrs de Scillium, de Carthage, de la « Massa candida » d'Utique, rappelés par saint Augustin et Prudence, des martyrs d'Égypte dont nous lisons l'ample panégyrique chez saint Jean Chrysostome, des martyrs de la persécution des Vandales, seraient rejoints à notre époque par des récits non moins héroïques et non moins glorieux ?

Qui pouvait prévoir qu'à ces grands martyrs et confesseurs d'Afrique, ces personnages inoubliables que sont Cyprien, Félicité et Perpétue, et le grand saint Augustin, on ajouterait un jour ces noms qui nous sont chers : Charles Lwanga, Matthias Molumba, Kalemba et leurs vingt compagnons ? Et il est juste de mentionner aussi ceux qui, appartenant à la confession anglicane, ont subi la mort pour le nom du Christ.

Ces martyrs africains marquent les débuts d'une époque nouvelle. Non pas en ce sens qu'elle s'oriente vers les persécutions et les conflits, mais vers une régénération religieuse et politique.

En effet, l'Afrique, arrosée du sang de ces martyrs, les premiers de cet âge nouveau — et plaise à Dieu qu'ils soient les derniers, puisque leur holocauste est si noble et si précieux ! — l'Afrique libre et devenue indépendante, est en train de renaître.

La cruauté qui a broyé ces martyrs est si horrible et si riche de signification qu'elle offre des motifs déterminants et manifestes pour la formation morale d'un peuple nouveau. Une nouvelle tradition spirituelle doit s'affirmer, pour se transmettre aux hommes de l'avenir ; elle doit exprimer symboliquement et porter une évolution. D'un mode de vie simple et naïf, où ne manquaient pas des valeurs humaines remarquables, mais qui était déshonoré et affaibli par l'esclavage dans lequel il était tenu, il s'agit de passer à une condition politique qui aspire aux expressions les plus hautes de l'esprit humain et aux formes supérieures de la vie sociale.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article