Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »

com

Évangile de Jésus-Christ

selon saint Matthieu 9,32-38.
 

En ce temps-là, voici qu’on présenta à Jésus un possédé qui était sourd-muet.
Lorsque le démon eut été expulsé, le sourd-muet se mit à parler. Les foules furent dans l’admiration, et elles disaient : « Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël ! »
Mais les pharisiens disaient : « C’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. »
Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant l’Évangile du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité.
Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger.
Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux.
Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Saint Vincent de Paul (1581-1660)
prêtre, fondateur de communautés religieuses

Entretiens spirituels aux Missionnaires, fragment 171 (in Textes réunis et présentés par André Dodin; Éd. du Seuil 1960 p. 908; et in Lectures chrétiennes pour notre temps, fiche O 33, © 1971 Abbaye d'Orval )
« Priez le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson »
           

Il y a bien des gens qui, pour avoir l'extérieur bien composé et l'intérieur rempli de grands sentiments de Dieu, s'arrêtent à cela (...) ; ils se contentent des doux entretiens qu'ils ont avec Dieu dans l'oraison. (...) Ne nous trompons pas : toute notre tâche consiste à passer aux actes. Et cela est tellement vrai que l'apôtre saint Jean nous déclare qu'il n'y a que nos œuvres qui nous accompagnent dans l'autre vie (Ap 14,13). Faisons donc réflexion à cela ; d'autant plus qu'en ce siècle il y en a beaucoup qui semblent vertueux, et qui en effet le sont, qui néanmoins inclinent à une voie douce et molle plutôt qu'à une dévotion laborieuse et solide.

             L'Église est comparée à une grande moisson qui requiert des ouvriers, mais des ouvriers qui travaillent. Il n'y a rien de plus conforme à l'Évangile que d'amasser, d'un côté, des lumières et des forces pour son âme dans l'oraison, dans la lecture et dans la solitude, et d'aller ensuite faire part aux hommes de cette nourriture spirituelle. C'est faire comme notre Seigneur a fait, et, après lui, ses apôtres ; c'est joindre l'office de Marthe à celui de Marie ; c'est imiter la colombe, qui digère à moitié la pâture qu'elle a prise et puis met le reste par son bec dans celui de ses petits pour les nourrir. Voilà comme nous devons faire, voilà comme nous devons témoigner à Dieu par nos œuvres comme nous l'aimons. Toute notre tâche consiste à passer aux actes.

Méditation de l'Évangile du père Gabriel

Rempli de cet Esprit de Jésus, tout homme, toute femme éloignera Satan, fera reculer le mal pour établir le Royaume de Dieu parmi nous. A nous d'établir son Esprit dans notre maison, de l'introduire par notre prière dans le cœur de ceux que nous aimons. Il en délogera le Malin

L'Esprit de Jésus chasse les démons

Jésus déroute le démon et ruine son pouvoir. Il rend espoir à l'homme écrasé par la tyrannie du « Prince de ce Monde ».

Jésus nous l'affirme, c'est l'Esprit de Dieu qui, en Lui, repousse le démon, détruit son emprise pour établir le Règne de Dieu :

« Si je chasse les démons par l'Esprit de Dieu, c'est donc que le Règne de Dieu sur vous est arrivé »

Rempli de cet Esprit de Jésus, tout homme, toute femme éloignera Satan, fera reculer le mal pour établir le Royaume de Dieu parmi nous. A nous d'établir son Esprit dans notre maison, de l'introduire par notre prière dans le cœur de ceux que nous aimons. Il en délogera le Malin.

« Lorsque le Fort armé garde son palais, ce qu'il possède est en sûreté. Mais qu'un plus Fort que lui survienne et le vainque, il lui enlève tout l'arsenal où il mettait sa confiance et il distribue ses dépouilles. »

Le démon vivait tranquille depuis des siècles. Mais Lui, Jésus, le Fort, le déloge de son domaine. Mais, ne l'oublions pas, si l'on chasse Jésus, Satan revient au galop. Nous en avons assez d'exemples aujourd'hui. Le démon expulsé, chassé comme un bandit, cherche à se venger, à nous de le savoir. Á nous de ne pas relâcher notre prière à l'Esprit Saint en faveur de nos amis.

« Lorsque l'Esprit impur est sorti de l'homme, il parcourt des lieux arides, cherchant un lieu de repos et, ne le trouvant pas, alors il se dit : Je retournerai dans ma maison, d'où je suis sorti ».

Jésus est le « Fort » qui nous garde et gardera tous les nôtres.

Père Gabriel

Homélie du Père Gilbert Adam

Saint Antoine-Marie Zaccaria

En cours de route, un homme dit à Jésus :
« Je te suivrai partout où tu iras. »

"Jésus lui déclara : Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête.

« Jésus dit à un autre : »Suis-moi." L’Évangile de la fête de saint Antoine-Marie Zaccaria nous dit le réalisme de Jésus : "Je te suivrai partout où tu iras", lui avait dit quelqu’un. C’est le premier mouvement de l’appel de l’homme qui n’avait pas mesuré les conséquences de « la suite » de Jésus. L’appel de Jésus "Suis-moi", peut nous surprendre car nous ne sommes pas prêts à le suivre : « Rebecca venait puiser de l’eau au puits », nous dit l’Écriture (Gn 24,16). "Chaque jour Rebecca venait aux puits, chaque jour elle puisait de l’eau. Et parce que chaque jour elle passait du temps près des puits, le serviteur d’Abraham a pu la trouver et la donner en mariage à Isaac. Peut-être penses-tu qu’il s’agit là d’un conte ou d’une belle histoire rapportée par l’Esprit Saint dans l’Écriture ? Non, il s’agit en vérité d’un enseignement spirituel, d’une instruction qui s’adresse à ton âme pour lui apprendre à venir chaque jour aux puits des Écritures, vers les eaux de l’Esprit Saint, à y puiser sans se lasser pour en remporter un vase bien rempli. C’est ainsi qu’agissait sainte Rebecca ; si elle avait fait autrement, elle n’aurait pas pu épouser le grand patriarche Isaac…" dit Origène. Jésus dit à cet homme : "Les renards ont des terriers, les oiseaux du ciel ont des nids, le Fils de l’homme lui n’a pas d’endroit où reposer la tête." Il nous faut puiser à la lumière de cette Parole la force et l’amour nécessaire pour suivre Jésus. Il nous invite à le regarder avant de le suivre. Il nous est impossible humainement de le suivre, de prendre la bonne direction et d’appréhender de quoi il s’agit.

L’homme répondit : « Permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père. »

Mais Jésus répliqua : « Laisse les morts enterrer leurs morts. Toi, va annoncer le règne de Dieu. » Suivre Jésus est un chemin nouveau, un don et une grâce. C’est un chemin offert, la Parole de Dieu est Lumière pour cette vie nouvelle. Nous avons quitté les repères du monde, toute parole qui pouvait nous flatter. Désormais il en va autrement, seule la Parole de Dieu vient à notre secours et sera pour nous une nourriture adéquate, proportionnée au cheminement que nous parcourons derrière Jésus. Non seulement la parole de Dieu vient à notre aide, mais une vie nouvelle nous est donnée. C’est un amour nouveau qui nous est donné, et sur lui seul que nous pouvons désormais nous appuyer dans la foi. Nous comprenons pourquoi Jésus dit dans l’Evangile : « On ne peut pas mettre du vin nouveau dans de vieilles outres, ni pas coudre sur un vieux vêtement un tissus neuf, » car il n’y a pas de possibilité d’accord.

« Un autre encore lui dit : « Je te suivrai, Seigneur ; mais laisse-moi d’abord faire mes adieux aux gens de ma maison. »

Jésus lui répond : « Celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n’est pas fait pour le royaume de Dieu. » Chacun de nous a reçu l’imposition des mains dans le baptême, la confirmation, la réconciliation et chacun des sacrements qui nous ont été donnés. Cette imposition des mains est une grâce qui a besoin d’être renouvelée sans cesse. "Or tout ce que contient l’Écriture est symbolique : toi aussi, le Christ veut t’épouser. C’est à toi qu’il s’adresse par la promesse des prophètes, quand il dit : « Je ferai de toi mon épouse pour toujours ; je ferai de toi mon épouse dans la fidélité et la tendresse, et tu connaîtras le Seigneur. » Os 2,21s. Voulant donc te fiancer à lui, le Christ t’envoie un serviteur, la parole inspirée. Tu ne peux pas épouser le Christ sans l’avoir reçue… Seuls ceux qui savent tirer l’eau en abondance des profondeurs des puits…, qui ont une âme qui fait tout avec patience, qui est entièrement disponible, qui s’applique à aller au plus profond pour puiser les eaux de la connaissance, seule cette âme peut connaître les noces avec le Christ." dit encore Origène. Je dois habiter mon baptême, ma confirmation, l’Esprit Saint travaille en moi, je dois me laisser confirmer. Quand les forces et la lumière manquent, quand la fatigue l’emporte, il "nous faut prendre à cœur" la parole de Dieu qui est lumière pour nous. Il nous faut prendre à cœur, l’imposition des mains qui nous a été faite et cette vie nouvelle qui nous a été donnée. pour retrouver une confiance et une espérance qui nous fortifie. Dieu nous appelle, Jésus est toujours présent, Il ne nous a pas laissé orphelins, il nous a vraiment envoyé l’Esprit Saint. Nous ne sommes jamais seuls sur le chemin : "Mon ange marchera devant toi."

Nous demandons la grâce de nous laisser renouveler par la parole de Dieu.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article