Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RESSASSER LE PASSE

 

la-lune.jpg

 

Ressasser le passé

C’est mourir

Une première fois

 

Le regret d’une amie

Qui m’a quittée trop tôt

Elle se levait tôt

Pour soutenir ses amis

 

Le remord pour un mot blessant

Le pardon n’est plus envisageable

Il ronge d’être l’offensant.

Il dirige des nuits insoutenables

 

Les yeux ouverts vers la domination

Du rêve de ce bonheur perdu

Vient la nostalgie après l’humiliation

D’un signe ils sont suspendus

 

La contrition pour une action

Que j’aurai voulu transformer.

Sans crier gare, elle fut de faction

Tout se trouva déformé

 

Les larmes sont la lessive

D’un chagrin venu d’un passé

Elles sont expansives

Souvent défensives

 

Ressasser le passé

C’est mourir

Une première fois


Monique Isope Macalou

 

Voir les commentaires

HUMEUR DE CE LUNDI.

358401510_7c84281e4a_m.jpg

 

En ce temps hivernal

Il n’est rien de plus banal

Que de traiter dans les annales

Ce froid précoce si glacial

 

Mieux vaut allumer sa bougie

Permettant de réchauffer la magie

D’une imagination trouvant l’énergie

Dans les rêves de la cosmologie

 

Que de s’évertuer à maudire

Pour n’avoir rien à dire

Sachant que l’on ne peut prédire

Que d’après un certain ouï-dire

 

Demain tout sera trop tard

Puisque cigale on fut fêtard

Gonflé on fut vantard

Méprisant la cithare

 

En cela on a reçu l’oscar

Des descentes au placard

Pour l’oubli d’un rancart

En bon vieux Brisquard

Voir les commentaires

LA JALOUSIE

thumbnail.aspx (5)-copie-2

 

L’un des miracles de l’égoïsme

Est ne pas savoir aimer

Puisqu’il est lui, tout seul

Lui seul sait aimer

Par trop d’amour

Il envahit

Son  amour étouffe

Sa possession exclusive

De l’objet de la convoitise

Imposer par les actes son amour

La tendresse en premier temps

Puis la tendresse vire à la détresse

Le charmeur n’est plus

Qu’un menteur fougueux

Il devient intimement bestial

Harcèlement public subtil

Déstabilisation programmée

Cloîtrée sans faute ni foi

Toujours fautive

Prison douce un jour

Violence le lendemain

Calvaire le surlendemain

Le mépris arrive

Puis la haine insidieuse

Silencieuse s’installe

Monique Isope Macalou
8 aout 2010

Voir les commentaires

TOUT N’EST QUE MUSIQUE

les notesLa vie en elle-même est une musique

Tout est note musicale

Parfois discordante

Quelquefois criarde

De temps en temps pocharde

Souvent elle est dans le bocal

Pas celui du cornichon

Mais celui du théâtre de la vie

La corbeille du destin

Quelquefois elle est l’opéra

Son lieu de prédilection

 

La musique aime les mathématiciens

Le musicien compte les notes

Sans s’en rendre compte

Les soupirs, les pauses, les croches

Sont au bout de sa baguette.

Son chant rendu mélodieux

Le mécanicien tend les cordes

Du piano, de la harpe ou de la cithare

Mais aussi la vocalise des chanteurs

Qu’ils soient humains ou animalier

Tous possèdent une clef.

 

Celui qui ne reconnait pas sa musique

Se désespère de sa vie

Celle qui lui est destinée

Celle qu’il s’est composée

Il se focalise la localise

Pour sortir de sa création

Il voudrait faire comme l’oiseau

S’envoler dans les airs.

Que sa voix soit gracieuse

Qu’elle s’élance dans l’univers

Pour atteindre le firmament

Voir les commentaires

LE PARTAGE

thumbnail.aspx--2--copie-2.jpg

 

Partager son idéal

C’est le bavardage

Des sujets en profondeur

Ou bien celles sans saveur

 

Partager son repas

Pour avoir l’air d’un mécène

Pas de celui qui met en scène

L’aumône sur la Seine

Mais celui qui a une vie saine

 

Partager sa vie

Avec son comparse le bienheureux

Le complice des jours heureux

Egalement des temps malheureux

Pour un petit creux chaleureux

 

Partager  l’élégance

Tout physique a son élégance

Pas toujours celle de la ganse

Souvent celle de la préférence

Le charme est une anse

Pour les mots de l’élégance

 

Monique Isope Macalou

Voir les commentaires

LA CHOUETTE ET LA SOURIS

chouetteAu Mont souris, il y avait une souris, un peu fofolle, un peu spéciale.

Elle avait un physique ridicule pour certain, belle pour d’autre. Il faut dire elle était unique. Toute grise, le museau noir, le pourtour des oreilles blanc et pour la distinguer davantage ses pattes présentaient des bottes blanches.

Elle était le résultat des croisements en laboratoire, d’où elle s’est échappée.

Parce qu’elle est spéciale elle navigue d’un groupe à l’autre. Cependant elle n’appartient a aucun d’entre eux.

Elle aime dire

« Je préfère les blagues à ces silences si lourd »

               

Une chouette la voyant dit :

vraiment pas ordinaire

S’apitoie-t-elle. La tristesse de la souris si spéciale l’intrigue. Elle n’a pas de nom c’est pourquoi on l’appelle

hé ! la Sannom !

Madame la chouette connait son histoire. Sannom à été conçue dans un labo. Ce qui n’est pas naturel Elle n’en fera pas son repas.

Madame la chouette interroge, la petite Sannom

Hé ! Petite, ne crains pas, pourquoi n’as-tu pas de domicile ?

Je suis mis-grise mi-blanche, alors je ne suis pas des leurs.

Pourtant tu vas avec eux, alors pourquoi ?

Oui  parce que je les fais rire, je suis leur clown.

Tu manges avec eux pourtant ?

Parce qu’ils profitent de mes récoltes !

Répond Sannom

Si je t’offre un lit à côté de moi, personne ne t’attaquera, ils ont trop peur de moi !

Merci madame, mais je ne peux accepter

Pourquoi ?

S’étonne madame la chouette

Parce que je serai une traitresse pour eux

Tu n’as pas où dormir, et tu les paies pour prendre le repas avec eux. Tu travailles pour eux, et tu n’a aucun droit !

Se scandalise sa nouvelle amie.

Que diront vos amis Madame ?

Viens, je leur expliquerai : pourquoi on ne peut te manger, pourquoi tu n’es pas dangereuse pour nos petits.

Oh merci, Madame. Comment vais-je payer mon loyer ?

En veillant le jour sur nos enfants

Merci Madame

Le lendemain sur le lit de la chouette, une rose sans épine et parfumée décorait la couverture

La petite souris la larme à l’œil disait tendrement avec la force de l’espérance

Je veux crier la vie, et compter sur l’avenir.

Viens,

Fit tendrement son amie. Elle déploie ses ailes, se saisie avec douceur de Sannom et la pose délicatement dans un carton à côté de son lit.

Sannom est si terrifié qu’elle est tétanisée. Puis voyant que rien ne lui est arrivée, mais au contraire elle est au chaud, et en plus son amie la caresse. Alors elle se détend. Puis elles éclatent de rire de toute les deux. Elles resteront amies jusqu’à un âge avancé.

 

La morale de l’histoire

L’apparence externe ne peut remplacer ce qui est à l’intérieur.

Voir les commentaires

QUELQUES REGLES DE L’EXISTENCE

musique est danse russeL’existence a pour devoir

La vérité

Envers soi--même

 

Une nuit sans étoile

Est la tristesse

D’un cœur tendre blessé

 

Une étoile paraît

Sa beauté brille,

Enflamme l’infini

 

Suivre cette étoile

La mémoriser

C’est enfin l’espoir

 

Notre peine s’adoucit

En secourant

Ceux qui nous entourent

 

Les guerres nous parviennent

Par les sages

Qui promettent la paix

 

La responsabilité des couleurs

C’est ce devoir

De classer

 

Les hommes jugent l’adversaire

Pour la couleur

Différente d’eux.

 

Les opportunités fortuites

Permettent

L’influence mentale

 

Nos années carrières

Nous préoccupent

Le temps passe si vite

 

Voir les commentaires

Abonnez-vous à la Newsletters mensuelle

Abonnez-vous à la Newsletters  mensuelle

C’est gratuit. Voici un extrait de la N°1

La page blanche c’est la terreur de tous écrivain, mais aussi du journaliste ou celui qui doit faire un rapport d’activité. Aujourd’hui je sus dans cette situation. De quoi vais-je vous parlé ?

De Carla Bruni héroïne d’une BD aux Etats Unis ? Peut-être de l’autorisation des préservatifs en cas de danger du Pape Benoit XVI ?

Ou encore

De la politique des politicards des caniveaux d’or ? Car c’est bien cela de Villepin, Devedjian à droite, Martine Aubry, la voix royale, Montebourg, Benoit Ammon. Se sont des poubelles argentées qui se renversent dans des caniveaux en or !  

Avec le cortège des compteurs de point, Bayrou, Marine Le Pen, Olivier Besancenot ?

Non vraiment tout ces gens ont-ils suffisamment de valeurs pour parler d’eux ? Je ne le crois pas.

Ah il y a les mariages, de riches roturières par leur mariage elles deviendront princesses. Espérons que la future reine d’Angleterre ne suivra pas  le chemin de Diana avec le Prince charmant William. Quand à la jeune femme au chapeau tellement ridicule, saura t_elle être à la hauteur de Grâce de Monaco ! Sinon quel gâchis pour ce couple régnant !

Non je ne vous parlerai pas de tout çà ! Non je ne vous parlerai pas de scandales People, il y en a plein les journaux.

Alors de quoi allons-nous parler :....... tricots, chiffons, mode? peut-être! Mais en tout cas de poésies, de voyages imaginaire, de vous de moi.....lorsqu'il ny a rien à dire

Voir les commentaires

LA TENDRESSE EST UNE CARESSE

662-797 thumb s

 

Les bras tendus vers l’ami

Le bras protecteur entoure l’épaule

C’est une caresse d’endormi

Puisqu’il apporte l’accalmi

 

L'amour n'est pas un détour,

C’est le galbe de nos retours,

Une fleur convoitée pour ses contours

Au pied d'une tour

 

Elle sourit la câline

Ces mots sans badine

Panse le cœur de citadine

Essuie la larme divine

 

Une maman attentionnée

Les bras bercent étonnés

La voix se met à chantonné

L’enfant reste pelotonné

 

La tendresse

Se dresse

En altesse

Avec l’adresse

D’une maîtresse

 

Monique Isope Macalouthumbnail.aspx-copie-3.jpg

Voir les commentaires

Jean d’Ormesson dans l’émission Thé ou Café.

Promotion pour la page "Jean d’Ormesson dans l’émission Thé ou Café." :

197516-jean-d-ormesson-637x0-4Jean d’Ormesson dans l’émission Thé ou Café.

Ce matin je regardais l’émission sur la…

Lire la page "Jean d’Ormesson dans l’émission Thé ou Café.".

Voir les commentaires

1 2 3 > >>