Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Goulûment tu veux dévorer

Goulument-tu-veux-devorer.jpg

Goulûment tu veux dévorer

Toutes ces crudités tranchées

Décorées de vert, du rouge

 

L’âme dans l’estomac

Allongé dans un hamac

Tu louche vers les plats.

 

Ils arrivent l’un près l’autre

Le dessinateur des mets

Sculpte, le sourire aux lèvres.

 

Le cuistot s’active

Broie dans le noir

L’invité est un goulu.

 

Toi, tu observes sans pouvoir,Goulument-tu-veux-devorer2.jpg

Satisfaire, tes papilles

Seuls tes yeux seront satisfaits. 

Voir les commentaires

QUE VAIS-JE FAIRE ?

QUE-VAIS-JE-FAIRE.jpgQue vais-je faire ?

Maintenant que tu es parti

 

L’étoile se cache derrière un nuage,

Gris, moutonneux, larmoyant.

La fraîcheur monte vers elle,

La nuit est dans mon cœur.

 

Que vais-je faire ?

Maintenant que tu es parti

 

Depuis que tu n’es plus là,

Le vide crie en moi,

La glace comble ce néant,

Rien ne va plus.

 

Que vais-je faire ?

Maintenant que tu es parti.

 

Mon cœur saigne sans discontinuer,

L’orage gronde, sans éclater,

Des larmes sèches se répandent,

Comme dans la mer morte.

 

Que vais-je devenir ?

Puisque tu n’es plus là.

 

Voir les commentaires

Parler d’un espace d’idée

 

cats 131 thumb s

 

Parler dans l’espace d’idée

C’est  parlementer et décidé

 

S’ingénier, se décarcasser

De mots on s’embarrasse.

 

L’idée d’un espace résiste

Son cirque reste en piste.

 

Parlementer, parlementer,

Promesses restent hantées.

Voir les commentaires

La tendresse souveraine

La-tendresse-souveraine.jpg

 

La tendresse

C’est une caresse

Qui n'a pas de laisse.

L'amour n'est pas un détour,

C’est le contour de nos retours,

Une fleur convoitée pour ses contours

Les lèvres pulpeuses rosées d’une pastoure,

Au pied, des marches d’une  tour des alentours.

L’amour monte les marches de l’indécision

Puis vient le temps consensuel, la fusion

S’accompagne des joies de l’effusion.

La tendresse remplace et épure

Ce sentiment devient pur.

La tendresse suzeraine,

Est souveraine

Voir les commentaires

L’humeur du lundi

telechargement.jpg

L’humeur du lundi

Il est bien difficile,

D’être heureux,

Un lundi,

Pendant les vacances des autres.

 

Pardi il faut ouvrir les yeux,

S’étirer réaliser… c’est lundi.

Le jour pointe à travers les volets.

Les yeux embrumés,

Il faut se lever.

 

Hier c’était la fête,

En famille, et les amis.

Aujourd’hui, c’est le travail.

Eux sont en vacances,

Pour moi c’est fini.

 

"Copyright" © Monique Isope Macalou 2012 tous droits réservés pour tout pays.

 

Voir les commentaires

Mieux vaut…

Mieux-vaut-.jpg

Mieux vaut allumer sa bougie

Permettant de réchauffer la magie

D’une imagination trouvant l’énergie

Dans les rêves de la cosmologie

 

Que de s’évertuer à maudire

Pour n’avoir rien à dire

Sachant que l’on ne peut prédire

Que d’après un certain ouï-dire

 

Mieux vaut réfléchir à la conséquence,

D’amitiés liées aux fausses éloquences

Que de voir certaines séquences

Parfois mensongères dans leurs fréquences.

 

Mieux vaut aimer sans détour,

L’amie sans retour.

Que de combattre les vautours,

Venus se moquer de nos atours.

 

Mieux vaut laisser les chiens

Se mordre la queue entre eux

Ils reçoivent ce qu’il convient

Le rire n’est plus, ils ont cassés les œufs.

 

"Copyright" © Monique Isope Macalou 2012 tous droits réservés pour tout pays.

 

Voir les commentaires

Demain il sera trop tard

Demain-il-sera-trop-tard.jpgDemain tout sera trop tard

Puisque cigale furent les fêtards

Gonflés furent les vantards

Méprisant le son de la cithare

 

En cela ils  reçurent l’oscar

Des descentes au placard

Pour l’oubli d’un rancart

En bon vieux Brisquard

Voir les commentaires

Quand la mélancolie

provence 2Quand tu as la mélancolie

Jusqu’à la lie,

Ne reste pas au lit,

Prend une lecture et lis

Avec la gourmandise du délit

Pour que l’on ne te fasse pas guiliguili,

Visite et appels tes amis avec le lys

Le soleil de la vie te relie

À la chaîne de celui qui se replie

Ainsi revient, l’affection sans faux plis

Voir les commentaires

Lorsqu’il y a un problème

1353070 japon-vague-incendie-sendai-capture-bbcVI

Lorsqu’il y a un problème

Cherchons son emblème

Avant de devenir blême.

La colère en est le dilemme

Qui ne résout  ni la flemme

Ni la peur de faire un chelem.

Cependant  quand la crème

Sert de baume c’est Philomène

Qui  se démène

Parmi les phénomènes.

La solution  de l’extrême

Devient presque carême

Sur les rives  de la Brème.

Pécher une brème

Est une chose suprême

Car cela est un problème

 

 

Nanou Mim75

Voir les commentaires

<< < 1 2 3