Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pardon et jugement

Voir les commentaires

Tous mes combats

ma rivière et mon arbre

Tous ces combats

Sans rien comprendre

Tout ce qui fut

Et qui n’est plus

 

Cette rage gronde en moi

Il est toujours mon émoi

Bien que souvent désarroi

Il est toujours mon roi

 

J’ai tant besoin de tes bras

D’entendre ta voix

De  voir cet enfant

Un jour tu seras de retour

 

Tu  retrouves les caresses

Hélas, le passé souffle

Le vent froid m’assaille

Tout réapparaît si réel

 

Culpabilité de cet abandon

Ce film devant mes yeux

M’interdit son oublie

Tu files telle la souris

 

Je me sens si petite

Dans ce monde si grand

Je le voudrais tout blanc

Immaculée comme la neige

 

Que serai-je sans toi ?

Ce que j’étais dans l’ombre

Sans horizon limpide

Ne me quitte plus maintenant

 

Tous ces combats

Sans rien comprendre

Tout ce qui fut

Et qui n’est plus

 

 

Voir les commentaires

Pardons et jugement

Les pardons et le jugement

Le Pardon est l’acte le plus important dans la vie en général, mais encore plus pour un croyant.

Le pardon : on le donne, mais également, on le reçoit.

Cela semble logique à première vue, à chacun de vous qui me lisez, mais également à D.ieu. Seulement l’humain est compliqué. Quand il ne se prend pas pour un dieu, il cherche la petite bête, là, où elle n’existe pas. Et c’est ainsi que son pardon se fait en parcimonie.

Alors, que D.ieu lui-même, ne cherche pas la petite bête. Il a une vue d’ensemble  profonde avec une justice sûre et juste. Nous c’est tout le contraire. Nous pardonnons selon nos propres critères et certains de nous selon ce que lui rapportera ce geste. Ce qui parait anodin à certains, est monstrueux pour d’autres.

Exemple : « Un garçon de six ans, pour faire une blague, va tirer la culotte de son copain vers le bas, dans la cour de l’école pendant la récréation. Les fesses généreuses apparaissent. Les rires fusent dans la cour ».

Comment réagissons-nous ? Pour certains, c’est anodin est même amusant. Car c’est un enfant de six ans. Pour d’autres, cela est grave. Car cet enfant n’a pas d’éducation. Il a humilié son copain. Cet enfant devrait être exclu, et les parents condamnés à une amende.

Et vous, comment jugeriez-vous cette scène ?

 Quel est donc ce vrai pardon ? Pourquoi tous ces paliers dans nos jugements? Pourquoi devons-nous pardonner ? Comment devons-nous pardonner ?

Une autre interrogation, puisque donner le pardon est un jugement, ne serait-ce pas se prendre pour D.ieu ?

Les Saintes Écritures nous donnent le cursus

Exemple : un couple se dispute, s’injurie accompagné de violence. L’un est croyant, l’autre n’a pas connaissance de la Parole. Pourtant ils s’aiment. Le croyant va voir le religieux de sa communauté.

Lévitique 19:22 Le prêtre priera pour lui et pour son péché devant le Seigneur, et il rentrera en grâce devant le Seigneur, et son péché lui sera pardonné.

Nombres 15:28 et le prêtre priera pour elle, parce qu'elle a péché devant le Seigneur sans le savoir; et il obtiendra le pardon pour elle, et sa faute lui sera remise.

Il y a également, ce qui nous arrive souvent, notre conscience nous gronde. Nous, nous jugeons souvent sévèrement pour des choses minimes. Quelquefois, c’est le contraire. Nous estimons nos actes ou pensées graves comme peu de choses. Un ami vous apporte un doute. Ne fait-on pas comme David ?

Psaumes 25:11 À cause de Votre Nom, Seigneur, Vous me pardonnerez mon péché; * car il est grand.

86:5 Car Vous êtes, Seigneur, suave et doux, * et plein de miséricorde pour tous ceux qui Vous invoquent.

Ceci est un acte de foi sa confession ne peut-être retenue. Serai-je moi aussi présomptueuse ? Je ne pense pas qu’il est écrit dans :

Proverbes 28:13 Celui qui cache ses crimes ne réussira point; mais celui qui les confesse et s'en retire, obtiendra miséricorde.

Le monde actuel juge et condamne selon les apparences et leurs ressentis, leurs propres critères, et se croît juste. L’est-il pour autant ?

Siracide : 5:8 Ne tarde point à te convertir au Seigneur, et ne diffère pas de jour en jour;
21:1-3 Mon fils, as-tu péché, ne recommences pas, mais pries pour tes fautes passées, afin qu'elles te soient pardonnées. Fuis le péché comme un serpent; car, si tu en approches, il se saisira de toi. Ses dents sont des dents de lion, qui tuent les âmes des hommes.

Isaïe 55:7 Que l'impie abandonne sa voie et l'homme d'iniquité ses pensées, et qu'il revienne au Seigneur, car Il aura pitié de lui; et à notre Dieu, parce qu'Il est large pour pardonner.

Il y a une dimension qu’il ne faut oublier lorsque l’on pardonne, Matthieu nous rappelle ce que nous disons dans la prière de Notre Père

Matthieu : 6:12 et remettez-nous nos dettes, comme nous les remettons nous-mêmes à ceux qui nous doivent;

Dans le pardon il y a un jugement, qui se veut amour et paix.

Le monde actuel juge pour éliminer le sujet qu’il juge dangereux pour Sa paix. Obtient-il la paix pour autant ? Non, car il l’emmène dans des discussions, des discours à n’en plus finir,  apportant ainsi la discorde. Doit-on pour cela laisser faire ? Évidemment non ! Il s’agit de réfléchir et avoir une grosse louche de discernement. Que ce soit dans le monde politique, ou le monde culturel, ou bien dans notre petit monde bien à nous.

Ce n’est pas parce que nous sommes riches que nous devons juger le monde. Au fait qu’est-ce pour nous la richesse?

Est-ce celle d’être propriétaire de beaucoup de biens, (et, ou), une position hiérarchique élevée ?  Est-ce avoir un cœur plein d’amour envers nos semblables ?

La richesse n’est pas une matière sonnante, elle vient du cœur. Le cœur saigne dans le monde de la dictature. Dans l’injustice, il pleure le malheur et pourtant, il suffit d’un rayon de soleil pour le faire bondir de joie et de bonheur.

Qu’il soit national, patronal ou familial le jugement ne peut pas être l’absolutisme de la puissance humaine, comme à l’époque de la Shoah. Ou encore, la loi d’un patriarche familial se conduisant en despote.

Le pardon devient un acte héroïque aux Yeux du Saint des Saints, Notre Seigneur Jésus et souvent jugé comme une lâcheté par les non croyants.

Matthieu : 14-15 Car si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi vos péchés. Mais si vous ne pardonnez point aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos péchés.

Le pardon c’est un jugement d’amour. Or se savoir aimer est source de grande joie. La Bible ne nous dit rien d’autre, elle nous affirme son amour dans sa Trinité.

Apprendre à pardonner, c’est se diriger vers la conversion du cœur. Qui peut nous aider dans ce sens si ce n’est Dieu dans sa Trinité ? L’apprentissage du pardon c’est un cheminement parfois facile, quelquefois douloureux, hélas long dans certains cas. Heureux ceux qui sont nés dans la sagesse du pardon.

P Personnellement j’ai dû pardonner de nombreuses fois. Pour ce que fut ma vie avant ma métamorphose spirituelle. Après mon baptême j’ai continué à pardonner. Avant je jugeais selon ma conscience philosophique des libres penseurs, maintenant je m’en remets au Seigneur. Ce n’est pas pour autant que cela m’est plus facile dans certains cas.

Le pardon n’est pas une facilité pour échapper aux difficultés. C’est au contraire faire face aux problèmes posés. C’est réfléchir en faisant taire nos griefs, et discerner quelles solutions donner aux problèmes posés pour établir notre pardon et aussi souvent pour le recevoir.

Recevoir le pardon n’est pas du plus facile certaines fois. Car, il faut une dose d’humilité, de confiance en D.ieu pour l’accepter. Il faut également le regret sincère de nos actes délictueux envers autrui. Jean nous dit :

 « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie » Ayant ainsi parlé, il envoya ainsi son souffle et leur dit :

« Recevez l’Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés lui seront remis. Tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus »

Jean 20 :21/23 et au verset 29 il dit : « parce que tu me vois tu crois. Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru. » Jean conclut dans le verset 31 « Ceux-là ont été mis par écrit, pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, et pour qu’en croyant vous ayez la vie en son nom ».

Ne pas oublier l’espérance que le pardon apporte. Il est le cadeau que l’on donne à ceux à qui nous pardonnons et à ceux qui nous pardonnent. D’où l’importance d’accepter le pardon, même, si vous ne savez pas pourquoi il vous pardonne. Cela veut-dire qu’inconsciemment vous avez offensé cette personne.

 Le Pardon ne s’acquiert qu’avec un cœur d’amour, juste, et serein. Or, le pardon n’est pas un jugement intellectuel, pas même philosophique, il est celui de la sagesse d’un cœur aimant, sachant déterminer la vérité de la situation. C’est aussi grâce à un changement de vie, qui va du mensonge à la vérité, tout ceci sont les produits du pardon. Le pardon dans la foi n’a pas que les bienfaits terrestres, mais aussi spirituels.

Le pardon est à la fois un acte d’amour intelligent, et c’est également un acte de foi. Il ne peut y a voir de foi s’il  ne s’accompagne pas de gestes de charités. Or le pardon est l’un d’entre eux et le plus grand.

Il n’y a pas seulement l’assistance envers l’aveugle ou l’affamé, bien visible de tous. Il y a ce qui n’est pas visible aux yeux de tous ; l’écoute de l’autre. Mais la grâce est la plus grande, car le pardon ne peut se donner, que dans un amour agape.

Le pardon en dehors des États (politique nationale ou internationale) se fait entre deux personnes en tête à tête. La foi dans l’Éternel nous invite au Pardon. Ce pardon,  qui est si difficile dans certains cas, apporte le soulagement, quand il est effectué sincèrement. Il est le vecteur de paix intérieur. Dans certains cas on s’en remet au Seigneur. Lui, jugera pense-t-on. Oui, c’est vrai. C’est la solution de facilitée, mais qui n’apporte pas la paix de l’âme. Cette solution nous taraude l’esprit ; A-t-on bien agit ? A-t-on été juste ? Où est la vérité des faits ? Jusqu’au dernier souffle l’inquiétude lancinante reste. Matthieu nous explique dans :
 18:15-18 Si ton frère a péché contre toi, va, et reprends-le entre toi et lui seul. S'il t'écoute, tu auras gagné ton frère. Mais, s'il ne t'écoute pas, prends encore avec toi une ou deux personnes, afin que toute l'affaire soit réglée par l'autorité de deux ou trois témoins. S'il ne les écoute pas, dis-le à l'Église; et s'il n'écoute pas l'Église, qu'il soit pour toi comme un païen et un publicain. En vérité, Je vous le dis, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié aussi dans le Ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié aussi dans le Ciel.

Vous vous dite comment peut-on pardonner certains faits, ils sont si horrible ? Votre foi vous guide. Une petite voix se fait entendre du fond de votre prière, elle est celle de la conscience, celle de la confiance en Jésus. Dans ce cas il vous aide à voir ce que vous devez faire, devez dire et vous recevez cette grâce, puisque vous lui faites confiance. Cette petite chose si simple en apparence, nous est parfois difficile à admettre et long est son cheminement. Notre orgueil nous entraîne à des jugements de vengeances. Or, celui-ci, c’est le domaine du Mauvais, l’ange exterminateur.

Le pardon est le domaine de Celui-Qui-Est !

Que nous dit Jésus à ce propos ?

Jean : 8 : 31-32 : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, et vous connaîtrez la Vérité et la Vérité vous libérera. Jésus ajoute au verset 34 en vérité je vous le dis quiconque commet le péché est esclave. Or l’esclave ne demeure pas dans la maison du Fils. Le Fils, lui demeure à jamais. Si donc le fils vous libère, vous serez réellement libre.

Dans le pardon nous cherchons tous consciemment ou inconsciemment le jugement d’approbation, pour l’espérance d’une éternité Paradisiaque, selon la promesse de Notre Seigneur Jésus, et selon la Bible. Car le Paradis c’est notre finalité à atteindre

Première lettre de saint Jean 3, 1-3

Mes bien-aimés, voyez comme il est grand l’amour dont le Père nous a comblés : il a voulu que nous soyons appelés enfants de Dieu – et nous le sommes. Voilà pourquoi le monde ne peut pas nous connaître : puisque, il n’a pas découvert Dieu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons ne paraît pas encore clairement. Nous le savons : lorsque le Fils de Dieu paraîtra, nous serons semblables à lui parce que nous le verrons tel qu'il est.  Et tout homme qui fonde sur lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur.

Livre de l'Apocalypse 1, 5-8

Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né d’entre les morts, le souverain des rois de la terre. À lui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, qui a fait de nous le royaume et les prêtres de Dieu son Père, à lui gloire et puissance pour les siècles des siècles. Amen. Voici qu'il vient parmi les nuées, et tous les hommes le verront, même ceux qui l'ont transpercé ; et, en le voyant, toutes les tribus de la terre se lamenteront. Oui, vraiment ! Amen ! Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, je suis celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant.

Que la Paix du Seigneur soit sur vous.

Ceci est l’espérance non seulement de ceux qui soutiennent les pauvres dans la vie courante, mais également ceux qui pardonnent avec discernement.

Pourquoi discernement, parce qu’il y a des croyants qui commettent l’irréparable au nom de D.ieu. Ils pensent qu’ils seront pardonnés et obtiendront le paradis selon les vues humaines de ce monde en tuant, mentant, volant, torturant, violant, se moquant de leur croyance en l’Esprit-Saint. Ceci est le plus grave des péchés ! Renier la Parole du Saint Esprit.

Marc : 3 :28-29 En vérité je vous le dis, tout sera remis aux enfants des hommes, les péchés et les blasphèmes tant ils en auront proférés. Mais quiconque aura blasphémé contre l’Esprit Saint n’aura jamais de rémission : il est coupable d’une faute éternelle.

Cela concerne également ceux qui au nom de l’Esprit-Saint, ou de D.ieu selon leur confessions commandent  de : Tuer, mentir, voler, violer, torturer parce que pas de leur confession religieuse et politique. Ils méprisent leurs frères, parce qu’ils sont amour. Il est le pire de tous les crimes religieux. Car il n’y a qu’un seul D.ieu. Ce péché est Impardonnable dans le monde Céleste.

Sur terre, les humains  qui n’ont pas la vérité dans le cœur, ne la verront qu’au jour du jugement dernier. À ce moment-là, la vérité toute nue sera.

Alors gardons-nous des jugements hâtifs, et pardonnons avec discernement et amour. Ainsi régnera la Paix dans votre maison et celle de votre entourage, peut-être enfin elle atteindra les cœurs les plus durs.

 

 

Voir les commentaires

Recevoir la clémence

112-9368a thumb s

 

Se souvenir de bons moments.

Oublier les mauvais garnements.

Nos dilettantes amateurismes.

On se croyait de grands altruismes.

 

Méditer sur certains de nos actes.

Sans chercher à se voiler la face.

Ne pas occulter, la page préface.

En se fixant en coquin un pacte.

 

Pour se donner bonne conscience.

Nous échafaudions des satyres.

Sur un pauvre un gamin martyr.

Puisqu’il est de parfaites différences.

 

L’inoubliable partage dut regretter,

Passé simplement sous le silence,

Pour ne pas voir notre insolence,

Cacher, les  intrigues à le maltraiter.

 

Qu’elle soit digne d’un amour éternel.

Ou d’un bonheur craintif immatériel.

Notre mémoire influence le souvenir.

Entretien confirme, notre devenir.

 

Quelquefois, elle revient à la charge.

Apporter l’eau pour le partage.

Se chargeant de nos sentiments.

Souvent fébrile à chaque moment.

 

Ce souvenir de notre enfance,

Nos frasques de l’adolescence,

Nos  aventures sentimentales,

Nous ramènent à cet âge fatal.

 

Oublier la plupart de nos souvenirs.

Ne changera  en rien notre avenir.

Se souvenir de nos bons gestes,

Oblige à demeurer bon, modeste.

 

La culpabilité permet la défense,

De ne plus être ce qui fut l’offense.

Notre pardon empêche la démence.

 

Ainsi, l’esprit reçoit enfin la clémence.

Voir les commentaires

La visite

La méditation

 

Un jour de visite,

Mon amie me dit :

Pour un soir seulement

Toi et moi fermons les yeux

Laissons-nous aller

Revivons le temps passé.

 

Te souviens-tu de lui,

Ce malhabile et timide amant ?

Celui de nos gamineries

Qui t’avais promis des voyages

Nous aimions-le chahuter

Lui promettre ce qu’il voulait

 

Nous aimions le tourmenter

Le désespoir l’envahissait

Pourrions-nous juste un soir

Nous amuser comme avant ?

 

Je ne sais où il est ?

Combien sont-ils à tirer la langue ?

Je ne comprends pas

En réalité je suis déboussolée

Elle n’a pas changé

Le temps n’est pas passé pour elle !

 

Le temps est révolu pour moi

Tout est si différent maintenant

De nouveaux cieux sont venus.

Pourtant ce soir un soubresaut,

Cela remonte comme une façade

Qui n’a pas quittée son domaine !

 

Elle ne peut rester longtemps

Elle veut revivre un dernier soir

Le bonheur avant de nous quitter

Elle veut garder ce beau souvenir

Pendant  ces mauvais jours

Qui l’attendent à l’hôpital

 

Ce soir de retrouvaille

Restera dans mon cœur

Je n’aurai que souvenirs

De ce temps fabuleux

L’empreinte du temps ?

 

Qui ne nous a pas séparées

Voir les commentaires

Le rêve évanoui à l’aube

358401510 7c84281e4a m

 

Ce matin par un beau soleil

Mon rêve s’en est allé au réveil

Ce pays de fées enchanteresses

De chérubins sans faiblesse

De mages tournoyants

De séraphins flamboyant

D’elfes aux ailes fébriles

S’occupaient vifs, agile

Au bien-être de tous

L’univers est notre d’atout

 

La Paix en est leur monde

L’Amour y est roi

Il en est même l’essentiel

Le livre de la vie en fait loi

Personne n’y trouve à redire

Puisque cela va sans dire

Il ne reste qu’un vœu pieu

Pourtant  tellement sérieux

Puisqu’il n’en fait pas des fautifs

Cela  nous laisse dubitatif

 

Le soleil farceur dans le cœur

La malice pétillante de l’ardeur

Accompagne ce polisson d’ange

Avec son arc il décoche la flèche

Sur la grande sacoche de nos désirs

Cupidon sa flèche d’or d’un gavroche

Se transforme en arlequin moqueur.

Misère de misère pour qui est atteint

Cela ne se reconnaît pas au teint

Cette  maladie déteint, à l’aurore il reste

 

Peint sur la toile de ce rêve au fusain

Voir les commentaires

Le nez en l’air

le-nez-en-l-air.jpg

 

Le nez en l’air humant la brume.

Le maréchal ferrant frappe l’enclume.

Le pêcheur enlève l’écume.

Les étoiles filent et fument

Les souvenirs s’exhument.

C’est de cet amour que je hume

La galaxie des poètes rêvant aux nues

Je l'arpente sans retenue

Pour voir son contenu

Sans y être vue.

Dans ce songe la sève de deux corps

Prends un tournant brûlant d’effort

Où ils y trouvent le réconfort,

Dans cet immense Océan d'or.

Quand je m'abandonne au soleil,

Sur la plage des merveilles

Les yeux fermés s’émerveillent.

Puis à l'aube enfin je m'éveille

Le feu des caresses s’enraye

Les songes sombrent vers le sommeil

Ils disparaissent au réveil.

Au cœur de vagues rêveuses imprégnées

Du guide de cette destinée ensoleillée,

De cet amour unissant l’effeuillé

Au divin plaisir de l’estampillé

Du large infini du fruit de la veillée.

Souvenirs des nuits de l’atelier

Où il en a été l’élu, le domicilié.

Pour ce moment estampillé

D’un court instant chevalier

 

Mai 2008

 

 

"Copyright" © Monique Isope Macalou 2011-Tous droits réservés pour tous pays

Voir les commentaires

La famille

La-famille.jpg

 

La mère est le fondement de la famille

Elle est le fleuve de nos pensées

Elle est la source de notre vie

Sans elle rien ne serait

La famille ne saurait être.

 

Le père  en est le pilier

Il prend tout en charge,

Ce que l’épouse lui laisse

Bien qu’il se croit le chef

Pauvre de lui il n’en est rien.

 

Les enfants tourbillonnent autour d’eux

Tel des papillons ils se collent à la maman

Ils ronronnent près du papa

Puis ils se taquinent entre eux

Une famille unie est heureuse

 

Au fil des ans  les sentiments se renforcent

Différent malgré la  traversée les intempéries

Les épreuves  implacables les soudent,

Des lendemains solides parfois sans lendemain

Ils franchissent  ensemble la route de la vie.

 

Le soleil est dans leur univers

Les nuages font parties de la vie

L’orage sporadique gronde

La lune se réjouit des niches diverses

On pourrait la croire instable.

 

C’est chaque jour un nouveau jour

Pourtant toujours répétitif

L’amour les lie entre eux

Quoiqu’il arrive ils sont unis

 

La famille même désunie  reste le clou de la vie.

Voir les commentaires

Le rêve évanoui à l’aube

à travers les pins - Copie

 

Ce matin par un beau soleil

Mon rêve s’en est allé au réveil

Ce pays de fées enchanteresses

De chérubins sans faiblesse

De mages tournoyants

De séraphins flamboyant

D’elfes aux ailes fébriles

S’occupaient vifs, agile

Au bien-être de tous

L’univers est notre d’atout

 

La Paix en est leur monde

L’Amour y est roi

Il en est même l’essentiel

Le livre de la vie en fait loi

Personne n’y trouve à redire

Puisque cela va sans dire

Il ne reste qu’un vœu pieu

Pourtant  tellement sérieux

Puisqu’il n’en fait pas des fautifs

Cela  nous laisse dubitatif

 photo d'arts

Le soleil farceur dans le cœur

La malice pétillante de l’ardeur

Accompagne ce polisson d’ange

Avec son arc il décoche la flèche

Sur la grande sacoche de nos désirs

Cupidon sa flèche d’or d’un gavroche

Se transforme en arlequin moqueur.

Misère de misère pour qui est atteint

Cela ne se reconnaît pas au teint

Cette  maladie déteint, à l’aurore il reste

 

Peint sur la toile de ce rêve au fusain

Voir les commentaires

Ne commettons pas l’injustice

cascade du pardon

 

Ensemble loin de nos familles,

Pour sauver précisément Celles-ci

Pourquoi punir tout un peuple

Au nom de quelle idéologie ?

 

Cela fait si longtemps,

Que l’on oublie le temps

Où nous défilions côte à côte,

L’étendard porté sur le côté.

 

Les secouristes de l’amour spirituel,

La jeunesse d’un esprit neuf,

Victimes de leur passé,

 Sont pardonnés par leurs prières!

 

Ne commettons  pas l’injustice,

Au nom de Dieu !

Ce n’est plus de l’hérésie,

C’est un outrage spirituel.

 

Demain sera notre jugement

Sans crier gare il arrivera

Serons-nous mieux qu’eux ?

 

Béni soit les justes

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>