Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand Sam me dit: çà me dit de jouer samedi

Quand Sam me dit: çà me dit  de jouer samedi

Sais-tu que nous sommes Samedi Saint ?

Ah oui ? tu l’as lu sous ton sein ?

Mon cœur se porte bien il est sain.

 

Que veut dire Samedi saint

C’est un jour sain ?

La synthétique se porte bien,

Si la synthèse est bonne.

Çà me dit aussi que ce samedi

Est gratifiant dans le fait

Que Sam me dît qu’il est gratifiant

Que ce sous-seing est de qualité

Puisque son lé est sain.

 

Oui cependant le lé du manteau est usé

À ce moment Sam me dit ;

Ce samedi dit-moi répond moi !

Tu biaises pour ne pas dire :

Sam me dit que samedi est Saint

A cause d’un foie, sans cette foi

Il n’y aurait de samedi Saint,

Puisque ce foie a été transpercé.

 

Cela me fou les foies

Car ce foie si sain

Est saint à cause qu’il ne craint pas

La foi en Celui Qui Est

Lui permet ce samedi Saint

Au Christ de pousser son cri « Abba. »

 

Enfin à toutes les fois

Christ s’en ai remis à lui

A toutes les fois que Sam me dit qu’il t’aime

C’est dans son cœur que Sam me dit…

Enfin c’était un samedi qu’il m’a révélé

Ce que Sam me dit en conduisant

Que ce Sam me disait depuis la nuit des temps

« Le samedi est le jour de repos de la semaine »

Le Samedi Saint est le jour annuel où il est saint.

 

Alumacom

31 mars 2018

Voir les commentaires

Samedi Saint

Samedi Saint

Image associée

Des internautes s'interroge à propos de la résurection.

 

Sophie de Villeneuve : Est-il sensé de croire en la Résurrection, demande un internaute. Est-ce vraiment une folie ?

H.-J. G. : Saint Paul écrit en effet que la mort et la résurrection du Christ sont une folie et un scandale, mais en même temps, y croire est la plus haute des raisons. On peut dire que la foi en la Résurrection est une folie tant qu'on ne s'est pas suffisamment laissé travailler par elle. Que serait d'ailleurs une résurrection raisonnable ? Une résurrection qu'on pourrait établir, prouver, interpréter, à l'aide des méthodes scientifiques dont on dispose aujourd'hui.

Peut-être cet internaute se demande-t-il si une foi fondée sur la Résurrection, cela ne ressemble pas à un conte de fées ou à un mythe…

H.-J. G. : La Résurrection n'est pas un événement que l'on peut examiner, étudier et critiquer à l'aide des instruments qu'on utilise habituellement en histoire, parce qu'elle nous est présentée par le Nouveau Testament comme un événement-limite. La Résurrection, c'est le fait que Jésus est élevé dans la gloire et qu'il nous donne l'Esprit. La liturgie, les Évangiles et les Actes des apôtres nous ont habitués à séquencer Résurrection, Ascension et Pentecôte, qui sont les trois facettes du même événement. Ce calendrier est trompeur, car il amène à dissocier ces trois facettes. Chez Jean, le Christ ressuscité remet l'Esprit immédiatement. Il y a un seul événement : Jésus revient à la vie, en étant exalté à la droite du Père, comme celui qui reviendra juger les vivants et les morts, et il revient comme celui qui nous donne de partager la vie dans laquelle il a été reçu auprès du Père, en nous envoyant l'Esprit. Ces trois facettes sont indissociables. Par cet événement, Jésus inaugure la fin des temps, et il échappe donc aux prises des historiens.

Il y a tout de même des gens qui ont assisté à l'événement et qui l'ont raconté…

H.-J. G. : Personne n'a assisté à la Résurrection. Certains ont raconté les apparitions de Jésus, ils ont rapporté qu'il leur est arrivé au nom de Jésus quelque chose d'extraordinaire qui a donné à leur vie un sens tout à fait nouveau, et qu'ils ont été transportés, à l'intérieur d'eux-mêmes…

Faut-il les croire ?

H.-J. G. : Bien sûr, s'il vous est arrivé la même chose qu'à eux. Vous avez découvert l'Évangile du Christ, annoncé par la communauté qui célèbre sa mort et sa résurrection, vous y avez reconnu la parole de vie qui vous permet de tenir dans la nuit, de garder espoir, bref, qui vous permet de dire que vivre est bon, jusque dans la fin, jusque dans la mort.

C'est ce que veut dire la Résurrection ?

H.-J. G. : C'est un des fruits de la Résurrection. Si la Résurrection est raisonnable, ce que je crois au fond, c'est dans la mesure où elle permet de répondre à une question fondamentale sur ce qu'on appelle vivre. Suivre le Christ, c'est être confronté à une mise en question de ce qu'on appelle vivre. Ou bien il est ressuscité et il est le maître de la vie, ou bien tout cela est du vent. Le travail que fait en nous l'Évangile nous amène à entrer dans un questionnement de plus en plus serré, de telle sorte qu'un jour on peut dire que si vivre vaut la peine alors qu'on l'a autant mis en question, c'est qu'il est vraiment le maître de la vie.

Est-ce que cela doit passer, comme certainement pour les disciples, par une expérience personnelle ?

H.-J. G. : Il n'y a pas d'autre chemin ! Confronté au problème de mon existence personnelle à l'écoute de la parole de l'Évangile, je découvre que mon expérience personnelle est un paradoxe devant lequel il faut que je me décide : dire oui ou non à la foi pascale.

Mais certains ne font pas cette expérience personnelle. Comment l'expliquer ?

H.-J. G. : Ou bien parce que la question ne leur a jamais été posée. Ou encore parce qu'elle leur a été mal posée. Ou encore elle leur a été bien posée, avec force, mais ils sont dans l'hésitation, dans le refus. Je trouve très éclairant que les deux colonnes de l'Église, Pierre et Paul, n'ont reconnu en vérité qui est le Seigneur Jésus qu'après l'avoir rejeté. Paul ne devient capable de reconnaître qui est Jésus qu'après avoir pris la route de Damas pour aller y persécuter les disciples. Et Pierre ne devient capable, pour son compte propre, de confesser qui est Jésus qu'après l'avoir renié trois fois. A un moment de ma vie, je suis Pierre ou je suis Paul.

Cela veut dire que le rejet peut faire partie de la foi ?

H.-J. G. : Cela veut dire que le rejet fait nécessairement partie de la foi. Nous ne connaissons Jésus et son Évangile que comme cette Parole que par moments, nous sommes tentés de repousser. C'est quand nous engageons le combat avec la Parole qu'elle peut triompher de nous. Les pires, et parfois c'est vous et moi, ce sont ceux qui n'engagent pas le combat. Ils vont à messe, disent le chapelet, mais n'engagent pas le combat. Et il y a ceux qui engagent le combat : Je ne veux pas de toi, je ne comprends pas qui tu es. Ceux-là peuvent, si j'ose dire, être terrassés par Dieu, en une bienheureuse défaite.

Ils peuvent aussi ne pas l'être !

H.-J. G. : Bien sûr, et même s'ils le sont, on ne sait jamais si ce sera définitif ou provisoire. Certains catholiques considèrent le catholicisme comme quelque chose d'évident, auquel tout le monde devrait adhérer si c'était bien présenté. Je pense que c'est une erreur. L'Évangile est une parole à laquelle il faut céder, parce qu'on s'y est affronté, parce qu'on l'a ressentie comme menaçante, dangereuse, puis parce qu'on l'a ressentie comme consolante. La vie avec le Christ est un combat spirituel, tous les mystiques le disent.

Donc si croire en la Résurrection n'est pas forcément une folie, c'est difficile…

H.-J. G. : C'est difficile parce que c'est un combat. Mais qu'est-ce qui est le plus raisonnable ? D'engager le combat ou de ne pas l'engager ?

Vous dites que le combat en vaut la peine ?

H.-J. G. : Oui, et nous le savons bien. On nous promet trop souvent une foi tranquille, or il n'y a pas de foi tranquille, il n'y a pas de vie tranquille. Si on aime, si on fait des projets, si on prend des risques, il n'y a pas de vie tranquille. La parole de l'Évangile nous accompagne dans le tumulte de notre vie. Croire, cela se passe dans le tumulte, dans le désordre, dans la tempête quand le bateau coule, dans le désert quand les gens ont faim... Relisez la Bible ! Pour reprendre les mots du prophète, Dieu, finalement, est dans le « fin murmure ». Mais pour l'entendre dans le fin murmure, il faut avoir tenté de le reconnaître dans le tonnerre et dans la tempête.

 

Voir les commentaires

Un Vendredi Saint et le mini revue de presse

Le vendredi Saint, le jour le plus dur de la semaine Sainte, a été pour moi une difficile conjugaison, entre les temps de prières, les divers temps médicaux et ce mini revue de presse, en plus du carême. si bien que je n'ai pas été à la hauteur. Pardon Seigneur pour mes manquements.
Ce jour c'était le chemin de croix le plus important et l'adoration. Demain Samedi c'est la veillée au pieds de la croix et la descente de la croix
La vie politique est aussi importante, puisque nous votons. Voter est un devoir patriote. Pour ne pas laisser les autres décider à notre place, il faut suivre les actualités pour voter avec le plus proches de ce que nous avons déduis des actions des nos représentants politiques.
Sur ce bonne nuit mes amis et amies

 

Un Vendredi Saint et le mini revue de presseUn Vendredi Saint et le mini revue de presse

Le rêve des français être propriétaire de leur logement principale.

Oh le beau rêve, de ceux qui ne savent pas ce c’est d’être propriétaire. Mais les français rêvent, oui ils rêvent. Les rêves ne sont jamais ou rarement exaucés sans découvrir les problèmes jamais prévus. C’est ainsi qu’ils découvrent un miroir aux alouettes dans une nouvelles manière d’être propriétaire, la location avec option achat. Ils ne s’imaginent ne pas se ruiner.  C’est vrai, pour ceux qui ont des emplois assurés, fonctionnaires et employé de la fonction publique, ou des CDI de société solide, qui ne délocalisent pas ! (Qui peut dire que son patron ne délocalisez pas ?)

L’envoie de nos troupes auprès des Kurdes, c’est seulement maintenant que l’on découvre dans les hautes sphères qu’il ne faut pas faire confiance aux turcs !

Cela lui va bien à Hollande de critiquer ! Lui qui n’a rien fait pendant cinq ans à par visiter pour se goinfrer de tous les plaisirs ! Macron n’a pas un an de mandat Présidentiel, il a découvert le problème. Mieux vaut tard que jamais. Est-ce qu’il prend la bonne mesure ? Nous jugerons selon les résultats.

Notre cher Macron est élu Président, peu importe comment et à quel pourcentage. En temps de guerre, chaque français et habitant de la France doit soutenir et donner son opinion pour sortir La France et les français, de ce bourbier que l’ancien Président F. Hollande à laisser. L’unité doit-être le maître-mot.

Mais la France s’est engagée à mettre la pression sur Ankara pour que ses forces évacuent l'enclave martyre. En outre une action humanitaire et médicale sera menée pour aider les Kurdes à ce retour.

L'Elysée entend désormais convaincre ses partenaires de l'Union européenne. Jusqu’ici immobiles. D 'agir dans le même sens, ce n’est pas évident. Certains préférant ménager le géant turc qui n’hésite jamais à faire -en coulisses -du chantage sur les migrants.

Nouvelle épreuve judiciaire pour notre Nicolas Sarkozy

Toujours des soupçons ! Depuis le temps, ils auraient dû trouver des preuves. Seulement comme c’est faux à moins de fabriquer de fausses preuves nenni il n’y a pas. La haine des journaleux est si grande, qu’ils survivent grâce aux scandales qu’ils montent de toutes pièces.

Ces journaleux sont la honte des vrais journalistes. Ce n’est pas les diplômes qui font de bons et vrais journalistes. Certes, les diplômes sont importants, cela est incontestable. Mais le journalisme, c’est comme tous les métiers passionnants. C’est un mode de vie, d’action et d’humanité, avec la recherche de la vérité.

Ceci est loin d’être le cas de Médiapart. Le succès de leurs premières années, leurs a tournée la tête. Pour être toujours en première ligne, ils inventent pour faire tomber les têtes qui leurs déplaisent !  Quel drôle de civisme et conception de leur métier!

La Mairie de Paris ne comprend pas le monde forain.

Comment la bobo oublieuse des joies de son enfance, peut-elle faire semblant de ne pas comprendre ? oublier son enfance, c’est jouer à colin-maillard pour ne pas avoir à parler de ses parents travailleurs, honnête, mais pauvre. Elle ne reconnait de son enfance que ce qui ne mange pas de beurre. Seulement de beurre il n’y en avait pas toujours sur la table !

Pourquoi inaugurer la foire du Trône par un concert ? SINGRID CAMPION. Je vais d 'abord présenter les chansons de mon nouvel album." Paris mi amor "· qui sort aujourd'hui et que Je jouerai à !'Olympia le 13 avril

« Un pour tous, tous forains. Invectives ceux qui veulent les mettre à la rue.

Est-ce un message direct à la mairie de Paris ? Absolument J'ai écrit cette chanson l'an dernier après la suppression du marché de Noel des Champs-Elysées géré par Marcel Campion) et les menaces de rupture de contrat, confirmées depuis pour la grande roue de la Concorde.

On n 'est pas là que pour prendre du pognon comme certains voudraient le faire croire On est là pour apporter comme certains voudraient le faire croire On est là pour apporter de la joie aux familles et aux enfants. Mais pour que les gens puissent venir nous voir. Il faut des parkings des sites d 'implantation pérennisés en centre -ville ... Ça, la mairie de Paris ne veut pas l'entendre. Elle ne comprend pas le monde des forains.

Il est vrai, elle ne comprend que l’argent qui rentre dans sa poche à elle, et pas ceux qui vivent du bonheur qu’ils génèrent autour d’eux, avec ou sans argent.

Grande roue : le Conseil d'Etat saisi

Qualifiant l’ordonnance rendue mercredi par le tribunal administratif de « parodie de justice », Marcel Campion, gérant de la société Fêtes loisirs, annonce que son avocat déposera aujourd'hui un recours devant le Conseil d'Etat pour contester le référé. Mercredi, le tribunal administratif a rejeté lare-quête du forain qui conteste la décision de la Ville de Paris de mettre fin à la convention d'occupation du domaine public par la grande roue place de la Concorde (VIIIe). Cette convention avait été signée le 4 juillet 2012 entre la municipalité et la société Fêtes loisirs « pour une durée de deux ans renouvelables deux fois ». Quelle que soit la décision du Conseil d'Etat qui aura à statuer dans un délai d'un à deux mois, le tribunal administratif devra encore se prononcer sur le fond de cette affaire dans un jugement qui sera rendu d'ici au début de 2019.

Impôt à la source : ce qui attend les contribuables

A compter du 1er janvier 2019, les entreprises prélèveront directement les impôts des salariés sur leur feuille de paie. Elles s'en inquiètent et demandent un report de cette mesure.

83 % des Français favorables au des fichés S étrangers

 Les sondés veulent plus de fermeté mais ils estiment que la droite ne ferait pas mieux que Macron.

 C'est un constat à double tranchant pour Laurent Wauquiez. Une semaine après l'attentat terroriste de Trèbes qui a endeuillé la France. Une majorité des Français acquiesce à ses propositions radicales contre le terrorisme. Un accord sur Je fond, qui toutefois ne suffit pas à les convaincre que la droite au pouvoir ferait mieux qu'Emmanuel Macron face au terrorisme. Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour Le figaro et France info publié jeudi, 61 %des 1009 Français interrogés sont favorables au vote des nouvelles mesures d "exception pour leur sécurité, quitte à limiter leurs propres libertés. Un constat partagé Jusque dans les rangs de la gauche par un sympathisant sur deux. Quelle que soit leur couleur politique, les Français sont prêts à soutenir les propositions radicales formulées du mouvement par le chef de file du parti Les Républicains, 87¾ plaident ainsi pour un placement en rétention administrative des fichés S jugés parmi les dangereux.

Les Sages valident la nouvelle loi contre le terrorisme

Les recours visaient notamment la fermeture des lieux de culte et les mesures individuelles de contrôle administratif.

Enfin les Sages commencent à devenir Sage

Ils ne dorment plus sur leurs deux oreilles, UNE seule des deux oreilles leurs suffit maintenant.

Marche blanche » pour Mireille I<noll: les trois fautes du Crif 

Mettre Marine Le Pen, et Jean-Luc Mélenchon était une erreur. Ils ont détourné cet événement à leur profit, alors que leur popularité respective décline depuis la présidentielle.

L’antisionisme flirte toujours avec l'antisémitisme, Ceux-là font le jeu des bigots d’Allah. Mais la haine antijuive d'aujourd'hui, celle qui tue dans la rue, qui veut déchirer notre nation, qui entend piétiner notre culture vient d 'abord de cet islamisme qui se propage à l'école, dans les mosquées, sur Internet et dans le débat public.

 Francis Kalifat est un homme droit et formidable, cependant il  ne doit pas se tromper de combat, car il porterait une très lourde charge, qu’il est loin d’imaginer de ce qui arrivera.

 La peur, l’obscurantisme attire le danger.

 La clairvoyance, et le discernement permet d’éviter les erreurs et les drames.

Sur ce, je vous souhaite une très bonne nuit à tous

Monique Macalou

Voir les commentaires

Un jeudi dit-on

 

Un jeudi dit-on

Ce jeudi, dit-on

On expédie,

Le canard de Sam

Demain, il sera au Paradis.

La mare reluit,

Ce jeu de reflet miroite.

 

Tout partira vendredi, 

Car le Week-end interdit,

Le passage des camion.

Du fait qu'un bandit

En main un verre de Brandy

Risque l'incendie.

 

Ce jeudi dit-on, 

sera curieux, il irradie

l'affaire d'un discrédit,

Ce fût une tragédie

Toute une comédie,

toute une comédie,

Des dignitaires maudits.

 

Ce jeudi, dit-on ira

Au Ministère pour un audit,

Ce jeu le répudie

Ce mystère lui fut prédit.

Une grande tragédie,

Concernera l'inconscient hardi.

 

19 août 2008

Voir les commentaires

Hidalgo la bobo à gogo des gauchos

Hidalgo la bobo à gogo des gauchos

Hidalgo la bobo à gogo des gauchos

Une fois de plus, notre très chère Hidalgo à fait très fort. Elle a rien trouvé de mieux que de se faire porter malade pour ne pas répondre aux questions embarrassantes, de l’opposition sur le dossier des voies sur berge lors du dernier Conseil Municipale.

Elle se comporte comme les jeunes filles qui n’ont plus le charme sur celui qu’elle avait charmé. Ici c’est la moitié des parisiens. Au lieu de gagner le cœur, des électeurs qui n’ont pas votés pour elle, elle se jouent des charmés en se moquant d’eux comme une gamine. Cela l’amuse.

Son excuse ? une réunion soi-disant urgente sur la grève SNCF, pour le matin. L’après-midi idem, cette fois c’était Matignon !

Elle charge un sous Fife pour la remplacée Bruno Julliard. Ainsi si ce premier adjoint n’a pas obtenu ce qu’elle veut, comme une gamine elle lui fera porter le chapeau.

Ii n’y avait que des coups à prendre, la femme enfant qu’elle est, s’est offert un souffre-douleur !

La droite et une partie des marcroniens ont été privé de réponses à propos des voies sur berges, du résultat de mauvais sondage.

Comme une gosse gâtée, elle a annoncé le 19 mars le projet de gratuité des transports en commun, sans concertation ni RATP, ni conseil de l’Ile de France, ni le conseil Municipal.

Qui va payer ? Il sera financé par un péage urbain pour les voitures !

Ce qu’elle oublie de dire, une partie des habitants Ile de France ne paie pas la carte Navigo.

Ceux qui ne payes pas sont les habitants Ile de France selon leurs ressources.

Les personnes âgées payes en fonction de leurs ressources également et selon les zones.

Si, il y a la gratuité, ce projet ne fait pas partie des compétences de la Mairie de Paris, mais de la Région Île de France ! Seule Valérie Pécresse est concernée. Ce qui veut dire que cela se fera peut-être, selon les disponibilités financières.

Car qui dit gratuité ce qui est populaire, dit prendre dans d’autres caisses ! Lesquelles ?

La plupart sont dans le rouge. Elle le sait, mais comme une diseuse de bonne aventure, elle annonce la bonne nouvelle, et rempli sa caisse. Ici elle s’imagine qu’elle engendra ainsi des voix !

Valérie Pécresse se voit d’annoncer son projet s’il est viable.

« Je suis prête à tout explorer, s’il y a une façon de faire mieux, et plus intelligemment…Pourquoi pas »

Monique Macalou

Voir les commentaires

Rêves des stars fabriquées

Rêves des stars fabriquées

Les acteurs vivent dans leurs personnages

Ils s’ingénient dans leurs rôles de faussaires

Ils aiment être le contraire de ce qu’ils sont

Pour le plus grand bonheur de leurs fans.

 

Ils rêvent de voir leurs noms en lettres d’or,

Scintiller à l’entrée des salles de spectacles

Ils sont star reconnus pour leur jeu de rôle.

Hélas, ce n’est que trop souvent un rêve.

 

Les stars du passé jouaient des scènes d’auteur,

Les stars actuelles jouent leur corps pour les médias.

Y trouvent-elles leur bonheur sans être dans l’erreur,

Trouvent-elles ce qu’elles recherchent réellement.

 

En espérant un vrai rôle d’acteur théâtre ou ciné,

Elles se contentent de jouer devant les paparazzis,

Satisfaisant leurs appétits malsains et sans scrupule,

Pour seulement vendre au plus offrant leurs images.

 

Alumacom

17 juillet 2015

 

 

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog et Facebook et Twitter et LK
Jean; 12: 35

Jean; 12: 35

Jean: 12; 35 -Jésus leur dit:
Pour peu de temps encore, la lumière est parmi avec vous
Marchez tant que vous avez la lumière, de peur que les ténèbres vous saisissent. Celui qui marche dans les ténèbres ne sais pas où il va.
 
Une semaine pour suivre la voix du Seigneur.
Pour souffrir avec Marie sur son chemin de Croix
Pour prier avec Jean, Marie, Marie-Madeleine pour Jésus sur la croix
Et enfin; pour avoir la joie de la résurrection de notre Seigneur Jésus.
 
Bonne semaine

Voir les commentaires

Hidalgo et la gratuité de la RATP

Hidalgo et la gratuité de la RATP

COMMENT ET POURQUOI ANNE HIDALCO

FAIT TOUJOURS PAYER LA CRATUITÉ AUX AUTRES ...

Par Eric Zemmour (le Figaro)

Hidalgo aux abois. Le dernier contre-feu d'un service de communication parisien qui sort transi d'un déluge médiatique : la gratuité du métro parisien. L’idée n'est pas nouvelle.

On voit bien pourquoi Hidalgo la ressort ici et maintenant : manière de soigner ses profils écologiques et de gauche. Regardez bien : je suis de gauche puisque je prends une mesure sociale à l'intention des plus défavorisés qui vivent souvent en banlieue et viennent à Paris pour travailler ; on Car au-delà des coups de communicant et des manœuvres politiciennes, ce sont deux philosophies qui se révèlent et s'affrontent. Celle d'un monde où tout a un prix ; où chacun paie selon ses moyens et ses besoins ; où la réalité des coûts s'impose à chacun ; où le droit ne va pas sans devoir. Où la fraude n'est pas légitimée a posteriori. Le monde ancien. Et puis le monde de la gratuité, où tout est accessible en libre-service, le monde en forme de supermarché. La gratuité, c'est le principe moderne par excellence, celui d'internet, des réseaux sociaux. On l'a vu à l'œuvre dans la musique, les journaux, etc. On l'a vu ruiner l'industrie du disque et aggraver l'état chancelant de la presse.

Derrière la générosité se cache la prise en main de voit bien que je ne pense pas qu'à mes électeurs bobos du centre parisien ; je persiste, en dépit des décisions du tribunal administratif, à interdire la voie rive droite aux automobilistes, mais je trouve une solution de remplacement. Je protège l'environnement et agis pour la justice sociale ! Politiquement, la manœuvre est habile. Elle repose sur les ressorts habituels de la démagogie et de la désinvolture budgétaire. La mesure coûte, paraît-il, 700 millions d'euros au budget de la

Quand notre destin par des géants qui nous donnent tout pour mieux nous posséder. Les Californiens, où siègent les fameux Gafa, ont une expression qui résume tout : « Quand le produit est gratuit, c'est que vous êtes le produit. »

Mairie. Mais Hidalgo n'est pas seule à décider : que va faire Valérie Pécresse, présidente de la Ré-

Le produit est gratuit, c'est que vous êtes le produit, Quand le métro est gratuit, c'est que les taxes et impôts vont augmenter. Quand le métro est gratuit, c'est qu'il y a encore plus de monde dans des rames déjà bondées. Encore plus de racaille qui se déverse dans la capitale grâce au RER. C'est qu'on ne règle pas la question des parkings aux portes de Paris pour les automobilistes qu'on cherche à dis Ile-de-France, concernée au premier chef par le RER ?

Une des premières mesures qu'elle avait prise aussitôt après son élection fut justement de supprimer la gratuité des transports pour les étrangers clandestins, décidée par son prédécesseur dissuader d'entrer. C'est qu'on aggrave les déficits de la RATP.

C'est qu'on va se retourner contre les avantages sociaux de ses personnels. La gratuité se paye. D'une manière ou d'une autre. La gratuité n'est jamais gratuite. Elle n'est qu'un paiement transféré… à d'autres.

Voir les commentaires

L'amitié et l'amour

L'amitié et l'amour

L’amitié et l’amour sont de la même essence.

Leur différence est infime en apparence

L’une est dans la profondeur platonique

Le second est inversement euphorique.

 

L’amitié est la source du délice des sens,

L’amour en toutes choses en est sa licence.

Parfois elle prend une allure comique

De temps en temps peut être cynique.

 

Ils sont à l’origine de notre santé mentale

Ils sont si proche les confondre nous est fatal

Avec eux se négocie la paix de notre monde.

Sans eux la vie pourrait devenir immonde.

 

Le respect de la nature est un problème sociétal

N’en déplaisent aux libertins à l’aspect pariétal.

S’imaginant ingénieux ils écument et émondent

Leurs parcourent voile au vent la mappemonde.

 

Leur mariage raisonnable fait suite à la science

N’est pas seulement une certaine patience.

Seulement sans être exclusif pour être efficace,

L’union amour et amitié permet d’être perspicace.

 

Ainsi l’écran diffuse une bonne audience,

C’est le bonheur d’une aventure et l’expérience,

Il se mesure à l’aventure parfois cocasse

Chez un littéraire subjugué par ses dédicaces.

 

Alumacom

12 décembre 2016

Voir les commentaires

Elle est parole de l’innocence

Elle est parole de l’innocence

Elle est parole de l’innocence

 

Son corps disparait si sa parole n’est belle

Elle ne peut être que libre sans être une fatuité,

Elle influe sur nous tous cette colombelle,

Elle s’enlace, joue et se prépare sans ambiguïté.

 

Les journées harmonieuses s’écoulent heureuses

Les mots dansent chantent sous les lumières du chemin,

L’éloquence sincère se déroule douce et généreuse,

Elle s'enlace, joue, et se prépare pour les lendemains.

 

Elle est un rosier grimpant à cette belle fenêtre

Elle tombe comme un jour de rosée odorante,

Souvent la docile espérance de celle venue paître,

Elle s'enlace, joue, et se prépare à se faire tolérante.

 

Elle est quelquefois la frivolité chaude et pensive

Elle s’enroule au tronc lisse sécuritaire des mots lier

Elle Reflète la paix l’esprit d’une belle âme vive

Elle s'enlace, joue, et se prépare à se sentir familiers.

 

Elle fait de notre cœur une simple fille crédule

C’est l’adage charmant des histoires d'autrefois

Revenu nous scander chaque heure de la pendule

Elle s'enlace, joue, et se prépare à naitre dans la foi.

 

L’éloquence des soirs d'hiver dont les vers enflamment,

Vers des maximes ou pensées à lire souvent à deux,

L’innocence est la clarté lumineuse d’une belle âme

Elle s'enlace, joue, et se prépare à ne pas être hasardeux.

 

Une locution pleine de douceur devient un printemps,

Elle apparait dans nos rêves même les plus troublants.

La pensée affective s’affirme et frappe à son temps,

Elle s’enlace, joue, et se prépare à de faux-semblant.

 

Alumacom

26 janvier 2017

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>