Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hong Kong : des manifestants pro-démocratie tentent de pénétrer dans le Parlement

Cet article est reposté depuis Spécial Défense.

Voir les commentaires

Des frappes israéliennes en Syrie font 15 morts, dont six civils

Cet article est reposté depuis Spécial Défense.

Voir les commentaires

Nous fêtons quelques unes des Saintes âmes du 1er juillet

Prénoms fêtés
Thierry
Mais aussi les
Derek
Derick
Dietrich
Dirk
Dictons
A la Saint-Thierry, Aux champs jour et nuit.

Saint Thierry

Abbé près de Reims (✝ 533)

Fils du seigneur Marcard, un seigneur qui était aussi un bandit de grand chemin. Mais le fils du seigneur devait être marié et c'est le jour de son mariage que Thierry se rendit compte qu'il avait la vocation religieuse. Sa femme ne voulut rien entendre de cette décision d'entrer au couvent. Ils consultèrent saint Rémiqui défit ce mariage non consommé. Blason de l'Abbaye de Saint-ThierryIl garda Thierry comme clerc et l'épouse revint dans sa famille. Dans la suite, il fonda le monastère du Mont d'Hor près de Reims. Thierry en fut le premier abbé et eut la joie de voir son père qui s'était converti le rejoindre dans la vie monastique. 
Autour de l'an 500, Thierry, disciple de Saint Remi, perçoit l'appel de Dieu: "Quitte tout pour suivre le Christ". Il part. A quelque distance de Reims se dresse la colline du Mont d'Hor; Thierry s'y établit au milieu des forêts. Il prie, il défriche la terre. Sa vie cachée, toute saisie par le mystère de Dieu, attire des frères autour de lui. Un monastère naît... (diocèse de Reims)
- Illustration: Blason de l'Abbaye de Saint-Thierry - Bénédictines de Sainte Bathilde.

Au territoire de Reims, en 533, saint Thierry, prêtre, disciple de l'évêque saint Remi.

Martyrologe romain

La Parole de Dieu sera ma nourriture. Ce n'est pas de moi-même que je me promets une telle force. C'est vous, ô Jésus qui mettez ces paroles dans ma bouche et qui m'accordez la grâce de les accomplir.

Saint Prosper d'Aquitaine

Saint Aaron

Ancien Testament : Prophète, frère de Moïse (1471 av. J.-C.)

Il était le frère de Moïse et durant tout l'exode au désert, il le soutint, malgré une défaillance au jour du veau d'or dans le massif de l'Horeb quand Dieu donna la Loi à son Peuple.

De la tribu de Lévi, il fut le Grand-Prêtre qui, peu à peu, donna à l'Ancienne Alliance ses rites.

Il fut enseveli au sommet de la montagne de Hor, n'ayant pu entrer en Terre promise comme Moïse.
Lire au Livre de l'Exode - Bible de la liturgie - aelf.org 
Commémoraison de saint Aaron, de la tribu de Lévi, que son frère Moïse consacra d'huile sainte comme prêtre de l'ancienne Alliance et qui fut mis au tombeau sur le mont Hor.

Martyrologe romain

 

Sainte Esther

Reine dans l'Ancien Testament

Juive déportée en Perse, épouse du roi Assuérus.
Cette jeune femme juive d'une grande beauté devint reine des Perses sous le règne de Xerxès et protégea son peuple d'un anéantissement programmé

.(guide des prénoms issus de la Bible)
 

Voir le livre d'Esther dans la Bible de la liturgie

Saint Gall

Évêque de Clermont
(489-553)

Saint Gall
Saint Gall

Saint Gall naquit vers l'an 489, à Clermont, en Auvergne, d'une des familles les plus distinguées du pays. Pour se soustraire aux obsessions de son père, qui voulait le lancer dans la voie des honneurs et le contraindre au mariage, il prit le parti de fuir la maison paternelle et s'adressa au monastère voisin, où il ne fut toutefois accepté qu'après le consentement de son père, qui finit par se soumettre au sacrifice en disant: "Que la Volonté de Dieu soit faite, et non la mienne." Le nouveau religieux marcha rapidement dans la voie de la perfection, et l'on ne savait qu'admirer le plus en lui, son innocence ou son austérité. La prière faisait ses délices; il avait un goût particulier pour le chant des louanges divines.

La renommée du jeune homme parvint jusqu'aux oreilles du roi Thierry, qui l'attacha à sa personne, alors qu'il n'était encore que diacre. Un jour, navré de voir une population païenne rendre de vains hommages aux idoles, il alla mettre le feu au temple et put à grand-peine échapper à la mort dont le menaçaient les païens furieux. Dans la suite, quand il racontait ce trait de sa jeunesse: "Hélas! disait-il, pourquoi me suis-je enfui? J'ai lâchement perdu la grâce du martyre."

A la mort de l'évêque de Clermont, le saint moine fut élu pour lui succéder. Il reçut le sacerdoce et la consécration épiscopale. Les vertus éclatantes du nouveau pasteur, sa douceur, son humilité, sa charité toute paternelle, lui eurent bientôt conquis l'affection générale.

Parmi toutes ses vertus, on eut lieu de remarquer une patience vraiment admirable. Un de ses prêtres, qu'il réprimandait justement, osa un jour le frapper à la tête; le bon évêque se contenta de le regarder avec compassion et sans lui adresser aucun reproche. Une autre fois, un prêtre l'accabla d'injures sur la place publique; le Saint lui répondit par le silence, et le coupable vint bientôt lui demander publiquement pardon.

Dieu rendit à la sainteté de l'évêque le témoignage des miracles. Un immense incendie menaçait de dévorer une grande partie de la ville; le pontife alla prier devant l'autel, prit à la main le livre des Évangiles et le jeta dans les flammes, qui s'éteignirent aussitôt. Il préserva Clermont de tout accident, par ses prières, pendant un tremblement de terre; dans un temps de peste il obtint de même la préservation de son peuple.

Le saint évêque donna, en mourant, les plus beaux exemples de résignation. Un grand nombre de miracles s'opérèrent à son tombeau. On l'invoque contre la fièvre.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

Bienheureux Tullio Maruzzo

et Luis Obdulio Arroyo Navarro

martyrs au Guatemala (✝ 1981)

- béatification le 27 octobre 2018 à Morales, Guatemala .
décret de la congrégation pour la cause des saints (en italien), le 9 octobre 2017.
- Tullio Maruzzo (1929-1981), prêtre franciscain italien, missionnaire au Guatemala, assassiné par la guérilla marxiste in odium fidei.
- Luis Obdulio Arroyo Navarro (1950-1981), laïc guatémaltèque, assassiné par la guérilla marxiste in odium fidei.

Tullio Maruzzo, né le 23 juillet 1929, ordonné prêtre le 21 juin 1953. En mission au Guatemala en décembre 1960, il se consacre avaec dévouement au bien de ses fidèles du vicariat d'Izabal, consolant les découragés, aidant les pauvres, éclairant les consciences... dans un pays frappé par la pauvreté et la domination de quelques riches propriétaires.
Le 1er juillet 1981, près de Los Amates, capturé par la guerilla, il est abattu avec son fidèle compagnon, le catéchiste franciscain guatémaltèque Luis Obdulio Arroyo Navarro.
En italien:
P. Tullio (Marcello) Maruzzo et Luis Obdulio Arroyo Navarro, site des franciscains.

Voir les commentaires

Fête du Très Précieux Sang de Notre-Seigneur Jésus-Christ

Fête du Très Précieux Sang
de Notre-Seigneur Jésus-Christ
Très Précieux Sang de Notre-Seigneur Jésus-Christ
Très Précieux Sangde Notre-Seigneur Jésus-Christpinxit O.D.M.

L'Histoire de l'Église, c'est l'histoire du Précieux Sang. "C'est par lui, et non par le sang des taureaux et des boucs, que nous avons été rachetés; c'est par Son propre Sang que le Christ est entré une fois pour toutes dans le Saint des Saints, après avoir acquis une rédemption éternelle," déclare saint Paul, le premier docteur du Précieux Sang.

Le sang des Martyrs et les sueurs des Saints de tous les temps sont le prolongement du Précieux Sang de Jésus-Christ. Chacun d'eux ne pouvait-il pas répéter avec saint Paul: "J'achève en ma propre chair ce qui manque aux souffrances de Jésus-Christ."

Aussi est-ce à bon droit que la liturgie sacrée célèbre le Précieux Sang durant tout le cours de l'année. Par le sacrifice des autels, Notre-Seigneur Jésus-Christ ne cesse de répandre Sa vertu purificatrice sur le monde, criant non vengeance, mais miséricorde. Il étouffe la voix des crimes des pécheurs et change les foudres vengeresses en pluie de grâces. Le Père Éternel exige que le Sang de Son Fils bien-aimé soit le bain qui purifie notre conscience. Ce Sang d'un si haut prix nous est donné, non avec parcimonie, mais avec une générosité divine.

Incomparable Victime préparée par l'Éternel, l'Enfant-Dieu commence Sa mission de Rédempteur au jour de la Circoncision. Au jardin des oliviers, la terre est arrosée de la sueur de Son sang adorable. Au prétoire, ce ne sont plus des gouttes, mais des ruisseaux de sang qui coulent de tout Son corps, sous les coups redoublés de la flagellation. Sa tête n'est pas épargnée, les épines qui y sont enfoncées l'inondent et l'empourprent de Son sang.

Dans les sentiers du Calvaire, tous les pas du Rédempteur sont marqués par des traces de sang. Ce Précieux Sang jaillit encore avec effusion au moment où les soldats Lui arrachent violemment Ses habits collés à Ses plaies. Lorsque Ses pieds et Ses mains sont percés par de gros clous qui fixent Son saint corps à la croix, quatre fleuves de sang fécondent la terre desséchée et maudite par le péché. Avec le coup de lance, une nouvelle plaie s'ouvre encore et laisse sortir la dernière goutte de sang des veines de notre très doux Sauveur.

Rachetés à un si haut prix, ne nous rendons plus esclaves des créatures. Nous portons sur nos fronts la croix du Christ, nous sommes teints de Son sang; n'effaçons pas les marques d'une si glorieuse servitude. Puisqu'Il a racheté notre vie si chèrement, consacrons-la toute entière au service de ce Dieu d'amour et ne rompons pas un marché qui nous est si avantageux. Lorsque le prêtre offre ce Précieux Sang sur l'autel, entourons-le de nos plus respectueux hommages.

Tiré de: Frères des Ecoles Chrétiennes, Vies des Saints, Edition 1932, p. 229; Edition 1903, p. 639-640 -- L'abbé Jouve, édition 1886, p. 499-500

‎1‎ ‎juillet‎ ‎2019
Litanies du Précieux Sang de Jésus

Seigneur, ayez pitié de nous. Seigneur, ayez pitié de nous.
Ô Christ, ayez pitié de nous. O Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous. Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus, écoutez-nous. Jésus, exaucez-nous.
Père céleste, Dieu tout-puissant, donnez-nous la foi.
Dieu le Fils, Rédempteur du monde, soyez notre espérance.
Esprit de Dieu, charité éternelle, embrasez-nous.
Très-sainte et adorable Trinité, ayez pitié de nous.
Jésus, Agneau sans tache, sacrifié dès le commencement du monde, ayez pitié de nous.
Jésus, qui avez désiré répandre votre Sang pour le salut des hommes, ayez ...
Jésus, qui, pour racheter les hommes, avez répandu tout votre Sang sur la croix, ...
Sang précieux, qui coulez avec abondance des plaies sacrées de Jésus, rejaillissez sur nous.
Sang précieux, qui sortez de l'adorable Cœur de Jésus ouvert par la lance, ayez pitié de nous.
Sang précieux, rançon d'un pris infini, ayez ...
Sang précieux, bain salutaire toujours préparé à nos âmes pécheresses, ...
Sang précieux, source toujours jaillissante de grâces et de bénédictions, .
Sang précieux, du Testament nouveau et éternel, .
Sang précieux, dont la voix s'élève au Ciel et crie miséricorde, .Sang précieux, force et soutien des âmes languissantes, ..
Sang précieux, qui êtes le grand océan de la miséricorde divine, .Sang précieux, céleste rafraîchissement et divin breuvage des âmes saintes, ..
Sang précieux, qui effacez les péchés du monde, ..
Sang précieux, qui coulez encore sur l'autel pour notre salut, .
Par votre précieux Sang, écoutez-nous, Jésus.
Par votre précieux Sang, exaucez-nous, Jésus.
De tout péché, par votre précieux Sang, délivrez-nous, Jésus.
De l'esprit de mensonge et d'incrédulité, par votre précieux Sang, délivrez-nous, Jésus.
Du mépris des choses saintes, par votre précieux Sang, délivrez-nous, Jésus.
De la réception indigne de votre Corps sacré et de votre Sang adorable, par votre précieux Sang, délivrez-nous, Jésus.
De la damnation éternelle, par votre précieux Sang, délivrez-nous, Jésus.
Par la sueur de sang qui découla de tous vos membre pendant votre agonie au jardin des Oliviers, exaucez-nous, Jésus.
Par le Sang précieux que la couronne d'épine fit couler de votre tête sacrée, exaucez-nous, Jésus.
Par le Sang précieux que vous avez répandu en portant votre croix jusqu'au Calvaire, exaucez-nous, Jésus.
Par le Sang précieux qui coula de vos mains et de vos pieds quand vous fûtes attaché à la croix, exaucez-nous, Jésus.
Par le Sang précieux que vous avez versé pendant les trois heures de votre agonie sur la croix, exaucez-nous, Jésus.
Par le Sang précieux et l'eau sacrée qui sortirent après votre mort de votre coeur percé par la lance, exaucez-nous, Jésus.
Daignez nous donner la persévérance finale et la vie éternelle,
que vous nous avez méritée en répandant pour nous votre précieux Sang,
nous vous en prions, écoutez-nous.
Daignez nous donner la persévérance finale et la vie éternelle,
que vous nous avez méritée en répandant votre précieux Sang,
nous vous en prions, écoutez-nous.
Daignez accorder aux âmes des fidèles trépassés
la jouissance éternelle de votre gloire,
acquise au prix de votre précieux Sang,
nous vous en prions, écoutez-nous.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par votre précieux Sang, pardonnez-nous, Jésus.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par votre précieux Sang, exaucez-nous, Jésus.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par votre précieux Sang, ayez pitié de nous, Jésus.
Jésus, écoutez-nous.
Jésus, exaucez-nous.
Les fontaines du grand abîme se sont répandues avec abondance des entrailles de Jésus, et les portes du ciel se sont ouvertes.
Hâtez-vous, âme pécheresse ;

- Et lavez-vous sept fois dans ce Jourdain de sang.
 
Prions : Ô Jésus ! Sauveur adorable, qui avez daigné répandre miséricordieusement votre Sang sur la croix pour nous racheter de nos péchés, daignez nous accorder un pardon que nous ne méritons point, ne vous souvenant que de votre infinie miséricorde et de votre tendre amour pour nos âmes.
Répandez sur nous l'abondance de vos grâces, afin que nous arrivions au Ciel pour jouir de votre gloire pendant toute l'éternité. Vous qui vivez et régnez avec Dieu le Père et le Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Amen.
Evangile de La Vie.
Que le Sang précieux de Jésus-Christ nous délivre, nous garde et nous protège éternellement !
Amen !
 
Prière quotidienne au Précieux Sang
C’est par la voix de votre Sang, ô Seigneur Jésus que je viens vous presser, vous solliciter, vous importuner… Trop de grâces, trop de miséricordes ont jailli de vos plaies pour que je n’espère pas jusqu’à la fin en l’efficacité du Sang qui en découle !
Donc, ô Jésus, par votre Sang sept fois répandu – par chacune des gouttes du prix sacré de ma rédemption, – par les larmes de votre Mère Immaculée, je vous en conjure, je vous en supplie, exaucez mon instante prière (dire maintenant vos intentions de prière au Seigneur Jésus, en invoquant la puissance de son Précieux Sang…)
O vous qui, aux jours de votre vie mortelle, avez consolé tant de souffrances, guéri tant d’infirmités, relevé tant de courage, n’aurez-vous pas pitié d’une âme qui crie vers vous du fond de ses angoisses ! Oh non, cela est impossible !
Encore un soupir de mon cœur, et de la plaie du Vôtre, ô Jésus, va s’échapper, dans un flot de Sang miséricordieux, la grâce que je désire tant ! O Jésus, hâtez le moment où vous changerez mes pleurs en allégresse, mes gémissements en actions de grâces !
Très Sainte Trinité, écoutez la voix du Sang de Jésus, et faites-moi miséricorde.
Amen !
Prière de Mère Catherine-Aurélie-du-Précieux-Sang
 

Voir les commentaires

Heureux le peuple qui a pour Dieu le Seigneur !

Office des vêpres

du jour

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Seigneur, quand ton peuple assoiffé

J. Martin — CNPL

Seigneur, quand ton peuple assoiffé
Criait sa souffrance à Moïse,
Tu ouvris pour lui le rocher
     Et soudain jaillit
     L’eau qui donne la vie
Aux pèlerins de la terre promise.

Jésus, ta parole est pour nous
La source de vie éternelle :
Tu nous dis que Dieu est Amour
     Et tu nous promets
     La lumière et la paix
Si nous croyons en ce Dieu qui nous aime.

Plongés avec toi dans le bain
Quand nous descendons au baptême,
Nous cherchons en toi le soutien
     Et nous sommes sûrs
     De trouver le salut
Car tu es Fils de ce Dieu qui nous aime.

Sortis avec toi du tombeau
Quand nous remontons du baptême,
Nous vivons pour Dieu de nouveau
     Et le jour viendra
     Où ton peuple verra
Les cieux nouveaux et la terre nouvelle.
Antienne

Étends la main, délivre-moi, mon Dieu, sauve-moi du gouffre des eaux.

Psaume : 143 - I
1 Béni soit le Seigneur, mon rocher ! +
Il exerce mes mains pour le combat, *
il m’entraîne à la bataille.

2 Il est mon allié, ma forteresse,
ma citadelle, celui qui me libère ;
il est le bouclier qui m’abrite,
il me donne pouvoir sur mon peuple.

3 Qu’est-ce que l’homme,
pour que tu le connaisses, Seigneur, *
le fils d’un homme, pour que tu comptes avec lui ?
4 L’homme est semblable à un souffle,
ses jours sont une ombre qui passe.

5 Seigneur, incline les cieux et descends ;
touche les montagnes : qu’elles brûlent !
6 Décoche des éclairs de tous côtés,
tire des flèches et répands la terreur.

7 Des hauteurs, tends-moi la main, délivre-moi, *
sauve-moi du gouffre des eaux,
de l’emprise d’un peuple étranger :
8 il dit des paroles mensongères,
sa main est une main parjure.
Antienne

Heureux le peuple qui a pour Dieu le Seigneur !

Psaume : 143 - II
9 Pour toi, je chanterai un chant nouveau,
pour toi, je jouerai sur la harpe à dix cordes,
10 pour toi qui donnes aux rois la victoire
et sauves de l’épée meurtrière
David, ton serviteur.

11 Délivre-moi, sauve-moi
de l’emprise d’un peuple étranger :
il dit des paroles mensongères,
sa main est une main parjure.

12 Que nos fils soient pareils à des plants
bien venus dès leur jeune âge ; *
nos filles, pareilles à des colonnes
sculptées pour un palais !

13 Nos greniers, remplis, débordants,
regorgeront de biens ; *
les troupeaux, par milliers, par myriades,
empliront nos campagnes !

14 Nos vassaux nous resteront soumis,
plus de défaites ; *
plus de brèches dans nos murs,
plus d’alertes sur nos places !

15 Heureux le peuple ainsi comblé !
Heureux le peuple
qui a pour Dieu « Le Seigneur » !
Antienne

Il a pris possession de son règne, le Seigneur Dieu, Maître de tout.

Psaume : CANTIQUE (Ap 11-12)

11.17 À toi, nous rendons grâce, +
Seigneur, Dieu de l'univers, *
toi qui es, toi qui étais !

Tu as saisi ta grande puissance
et pris possession de ton règne.

18 Les peuples s'étaient mis en colère, +
alors, ta colère est venue *
et le temps du jugement pour les morts,

le temps de récompenser tes serviteurs,
   les saints, les prophètes, *
ceux qui craignent ton nom,
   les petits et les grands.

12.10 Maintenant voici le salut +
et le règne et la puissance de notre Dieu, *
voici le pouvoir de son Christ !

L'accusateur de nos frères est rejeté, *
lui qui les accusait, jour et nuit,
   devant notre Dieu.

11 Ils l'ont vaincu par le sang de l'Agneau, +
par la parole dont ils furent les témoins : *
renonçant à l'amour d'eux-mêmes,
   jusqu'à mourir.

12 Soyez donc dans la joie, *
cieux,
   et vous, habitants des cieux !

Parole de Dieu : Jc 4, 7-8. 10

Soumettez-vous à Dieu, et résistez au démon :

il s’enfuira loin de vous.

Approchez-vous de Dieu, et lui s’approchera de vous.

Pécheurs, enlevez la souillure de vos mains ;

hommes partagés, purifiez vos cœurs.

Abaissez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera.

Répons

R/ Seigneur entends ma prière.

 

* Que mon cri parvienne jusqu’à toi !

 

V/ Le jour où j'appelle, écoute-moi.

 

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

Antienne

Qui perd sa vie à cause de moi la gardera pour toujours.

Cantique de Marie (Lc 1)

47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

Intercession

Seigneur, à qui pourrions-nous aller ? Tu as les paroles de la vie éternelle.


R/

Que ta parole soit notre lumière !

 

Tu as dit : Vous êtes le sel de la terre,
vous êtes la lumière du monde.

 

Tu as dit : Aimez vos ennemis,
faites du bien à ceux qui vous haïssent.

 

Tu as dit : Soyez parfaits
comme votre Père est parfait.

 

Tu as dit : Priez dans le secret,
demandez et vous recevrez.

 

Tu as dit : Cherchez d'abord le Royaume,
entrez par la porte étroite.

 
Notre Père
Oraison

Que ta grâce inspire notre action, Seigneur, et la soutienne jusqu'au bout, pour que toutes nos activités prennent leur source en toi et reçoivent de toi leur achèvement.

 

Voir les commentaires

La moisson se prépare toutela vie, sa culture est faite de peines et de joies de ptites et de grandes choses

OFFICE DE SEXTE
INTRODUCTION

V/ Dieu, viens à mon aide, 
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, 
au Dieu qui est, qui était et qui vient, 
pour les siècles des siècles. 
Amen. (Alléluia.)

HYMNE : LE JOUR EST DANS TOUT SON ÉCLAT

A. Rivière — CNPL

Le jour est dans tout son éclat,
La terre est pleine de ta gloire,
Nous t'adorons, ô Dieu puissant,
Dans la splendeur de ta lumière.

Éteins la flamme du péché
Et les ardeurs de la colère ;
Emplis nos cœurs de ton amour,
Et que ta paix nous réunisse.

Exauce-nous, ô Tout-Puissant,
Par Jésus Christ ton Fils unique
Qui règne avec le Saint-Esprit
Depuis toujours et dans les siècles.

ANTIENNE
La loi du Seigneur est joie pour le cœur, lumière pour les yeux.
PSAUME : 18B

8 La loi du Seigneur est parfaite,
   qui redonne vie ; *
la charte du Seigneur est sûre,
   qui rend sages les simples.

9 Les préceptes du Seigneur sont droits,
   ils réjouissent le cœur ; *
le commandement du Seigneur est limpide,
   il clarifie le regard.

10 La crainte qu'il inspire est pure,
   elle est là pour toujours ; *
les décisions du Seigneur sont justes
   et vraiment équitables :

11 plus désirables que l'or,
   qu'une masse d'or fin, *
plus savoureuses que le miel
   qui coule des rayons.

12 Aussi ton serviteur en est illuminé ; +
   à les garder, il trouve son profit. *
13 Qui peut discerner ses erreurs ?
   Purifie-moi de celles qui m'échappent.

14 Préserve aussi ton serviteur de l'orgueil :
   qu'il n'ait sur moi aucune emprise. *
Alors je serai sans reproche,
   pur d'un grand péché.

15 Accueille les paroles de ma bouche,
   le murmure de mon cœur ; *
qu'ils parviennent devant toi,
   Seigneur, mon rocher, mon défenseur !

ANTIENNE
Dieu qui scrutes les cœurs et les reins, tu juges avec justice.
PSAUME : 7 - I

2 Seigneur mon Dieu, tu es mon refuge !
On me poursuit : sauve-moi, délivre-moi !
3 Sinon ils vont m'égorger, tous ces fauves,
me déchirer, sans que personne me délivre.

4 Seigneur mon Dieu, si j'ai fait cela,
si j'ai vraiment un crime sur les mains,
5 si j'ai causé du tort à mon allié
en épargnant son adversaire,
6 que l'ennemi me poursuive, qu'il m'atteigne *
(qu'il foule au sol ma vie)
   et livre ma gloire à la poussière.


7 Dans ta colère, Seigneur, lève-toi, +
domine mes adversaires en furie,
réveille-toi pour me défendre et prononcer ta sentence.
8 Une assemblée de peuples t'environne : +
reprends ta place au-dessus d'elle,
9 Seigneur qui arbitres les nations.

Juge-moi, Seigneur, sur ma justice :
mon innocence parle pour moi.
10 Mets fin à la rage des impies,
affermis le juste,
toi qui scrutes les cœurs et les reins,
Dieu, le juste.

PSAUME : 7 - II

11 J'aurai mon bouclier auprès de Dieu,
le sauveur des cœurs droits.
12 Dieu juge avec justice ;
Dieu menace chaque jour
   l'homme qui ne se reprend pas.

13 Le méchant affûte son épée,
il tend son arc et le tient prêt.
14 Il se prépare des engins de mort ;
de ses flèches, il fait des brandons.

15 Qui conçoit le mal et couve le crime
enfantera le mensonge.
16 Qui ouvre une fosse et la creuse
tombera dans le trou qu'il a fait.
17 Son mauvais coup lui revient sur la tête,
sa violence retombe sur son crâne.

18 Je rendrai grâce au Seigneur pour sa justice,
je chanterai le nom du Seigneur, le Très-Haut.

PAROLE DE DIEU : JC 1, 19-20.26
Chacun devrait toujours être prêt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère, car la colère de l’homme n’accomplit pas ce que Dieu attend du juste. Si quelqu’un croit être un homme religieux, alors qu’il ne sait pas mettre un frein à sa langue, il se trompe lui-même, sa religion ne sert à rien.
RÉPONS
V/ Ne m'abandonnes pas, Dieu mon salut, 
tu restes mon secours.
ORAISON
Maître de la vigne et de la moisson, toi qui répartis les tâches et donnes le vrai salaire, aide-nous à porter le poids du jour sans murmurer contre ta volonté. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen

Voir les commentaires

Bonjour mes frères et mes soeurs:: Selon notre choix, nous serons ou pas près du Seigneur à l'heure venue

Dans la génèse 

« Comme elle est grande,
la clameur au sujet de Sodome et de Gomorrhe !
Et leur faute, comme elle est lourde !

Mais le Seigneur est magnanime il répond aux questions d' Abraham

« Que mon Seigneur ne se mette pas en colère :
je ne parlerai plus qu’une fois.
Peut-être s’en trouvera-t-il seulement dix ? »
Et le Seigneur déclara :
« Pour dix,
je ne détruirai pas. »

Cela veut-dire selon notre choix, nous recevrons notre récompense

Selon que nous suivons l'exemple de Sodome et Gomorrhe ou que nous les parole de D .ieu par le bouche d'Abraham, nous serons mort ou vivant 

Dans l' évangile du jour il y a également le choix, Jésus nous dit en expliquant la Parole de Dieu, il nous rappelle que sa nature n'est pas celle de la planète, mais divine. Le Fils de l’homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »

Enfin, il nous explique, que lorsqu'il nous appelle, notre réponse est immédiate,  ce n'est de pas réfléchir un temps. C'est notre coeur qui doit parler, pas le raisonnement par rapport à ce que nous devons faire.

« Seigneur, permets-moi d’aller d’abord
enterrer mon père. »
    Jésus lui dit :
« Suis-moi,
et laisse les morts enterrer leurs morts. »

 Il nous dit également

Nous ne pouvons le suivre où il va, puisque lui-même n'a pas d'endroit où posez sa tête.
Ceci peut faire peur, et pourtant, il nous dit également "Ne craignez-pas"

Dans la Bible  "Ne craignez pas" est écrit 365 fois, Chaque jour de l'année, la Bible nous dit nous  n'avons pas à craindre.  Puisque Jésus et notre Père sont là à nos côtés 

« Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique. Ainsi, tous ceux qui croient en lui ne se perdront pas loin de Dieu, mais ils vivront avec lui pour toujours » Jean 3.16

Matthieu 10: 28  Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne. 
Le scribe n'a pas compris, que chacun de nous à sa place réservé, à l'heure qu'il nous est prévu? Où, D .ieu seul le sait! 

 Un scribe s’approcha et lui dit :
« Maître, je te suivrai partout où tu iras. »
    Mais Jésus lui déclara :
« Les renards ont des terriers,
les oiseaux du ciel ont des nids ;
mais le Fils de l’homme
n’a pas d’endroit où reposer la tête. »


    En conclusion, ne pas craindre, et répondre rapidement sans hésiter. 

Avoir confiance, et voir ce que le Seigneur nous donne dans les petites choses de chaque jour. C'est à travers les petites choses, que D .ieu nous parle. Pour les voir, il nous faut avoir l'humilité, d'accepter les petites joies, et ne pas avoir l'exigence des prétentieux. Eux ne voient que ce qui saute aux regards, pas dans le coeur. 

 

Monique Emounah

1er juillet 2019

 

 

LECTURES DE LA MESSE
PREMIÈRE LECTURE
« Vas-tu faire mourir le juste avec le coupable ? » (Gn 18, 16-33)

Lecture du livre de la Genèse

Aux chênes de Mambré,
    les hommes se levèrent pour partir
et regardèrent du côté de Sodome.
Abraham marchait avec eux pour les reconduire.
    Le Seigneur s’était dit :
« Est-ce que je vais cacher à Abraham ce que je veux faire ?
    Car Abraham doit devenir une nation grande et puissante,
et toutes les nations de la terre
doivent être bénies en lui.
    En effet, je l’ai choisi pour qu’il ordonne
à ses fils et à sa descendance
de garder le chemin du Seigneur,
en pratiquant la justice et le droit ;
ainsi, le Seigneur réalisera sa parole à Abraham. »
    Alors le Seigneur dit :
« Comme elle est grande,
la clameur au sujet de Sodome et de Gomorrhe !
Et leur faute, comme elle est lourde !
    Je veux descendre pour voir
si leur conduite correspond à la clameur venue jusqu’à moi.
Si c’est faux, je le reconnaîtrai. »

    Les hommes se dirigèrent vers Sodome,
tandis qu’Abraham demeurait devant le Seigneur.
    Abraham s’approcha et dit :
« Vas-tu vraiment faire périr le juste avec le coupable ?
    Peut-être y a-t-il cinquante justes dans la ville.
Vas-tu vraiment les faire périr ?
Ne pardonneras-tu pas à toute la ville
à cause des cinquante justes qui s’y trouvent ?
    Loin de toi de faire une chose pareille !
Faire mourir le juste avec le coupable,
traiter le juste de la même manière que le coupable,
loin de toi d’agir ainsi !
Celui qui juge toute la terre
n’agirait-il pas selon le droit ? »
    Le Seigneur déclara :
« Si je trouve cinquante justes dans Sodome,
à cause d’eux je pardonnerai à toute la ville. »
    Abraham répondit :
« J’ose encore parler à mon Seigneur,
moi qui suis poussière et cendre.
    Peut-être, sur les cinquante justes, en manquera-t-il cinq :
pour ces cinq-là, vas-tu détruire toute la ville ? »
Il déclara :
« Non, je ne la détruirai pas,
si j’en trouve quarante-cinq. »
    Abraham insista :
« Peut-être s’en trouvera-t-il seulement quarante ? »
Le Seigneur déclara :
« Pour quarante,
je ne le ferai pas. »
    Abraham dit :
« Que mon Seigneur ne se mette pas en colère,
si j’ose parler encore :
peut-être s’en trouvera-t-il seulement trente ? »
Il déclara :
« Si j’en trouve trente,
je ne le ferai pas. »
    Abraham dit alors :
« J’ose encore parler à mon Seigneur.
Peut-être s’en trouvera-t-il seulement vingt ? »
Il déclara :
« Pour vingt,
je ne détruirai pas. »
    Il dit :
« Que mon Seigneur ne se mette pas en colère :
je ne parlerai plus qu’une fois.
Peut-être s’en trouvera-t-il seulement dix ? »
Et le Seigneur déclara :
« Pour dix,
je ne détruirai pas. »

    Quand le Seigneur eut fini de s’entretenir avec Abraham,
il partit,
et Abraham retourna chez lui.

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 102 (103), 1-2, 3-4, 8-9, 10-11)

R/ Le Seigneur est tendresse et pitié. (Ps 102, 8a)

Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n’oublie aucun de ses bienfaits !

Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d’amour et de tendresse ;

Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour ;
il n’est pas pour toujours en procès,
ne maintient pas sans fin ses reproches.

Il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.
Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint !

ÉVANGILE
« Suis-moi » (Mt 8, 18-22)

Alléluia. Alléluia. 
Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur,
mais écoutez la voix du Seigneur.
Alléluia. (cf. Ps 94, 8a.7d)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
    Jésus, voyant une foule autour de lui,
donna l’ordre de partir vers l’autre rive.
    Un scribe s’approcha et lui dit :
« Maître, je te suivrai partout où tu iras. »
    Mais Jésus lui déclara :
« Les renards ont des terriers,
les oiseaux du ciel ont des nids ;
mais le Fils de l’homme
n’a pas d’endroit où reposer la tête. »
    Un autre de ses disciples lui dit :
« Seigneur, permets-moi d’aller d’abord
enterrer mon père. »
    Jésus lui dit :
« Suis-moi,
et laisse les morts enterrer leurs morts. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Sainte Claire d'Assise (1193-1252)

fondatrice de l'ordre des Pauvres Dames ou Clarisses

1e Lettre à Agnès de Prague, 12-18 (Sainte Claire d’Assise, trad. Père Vorreux, O.F.M. Éd. Franciscaines)

Conservez au cœur le brûlant désir de vous unir au Christ pauvre et crucifié

Sœur très chère, ou plutôt Dame que je ne saurais trop révérer puisque vous êtes à la fois épouse, mère et sœur de mon Seigneur Jésus-Christ, armez-vous de courage pour le service de Dieu sous le glorieux étendard de l'inviolable virginité et de la très sainte pauvreté ; conservez au cœur le brûlant désir de vous unir au Christ pauvre et crucifié, qui a souffert pour nous tous le supplice de la croix, qui nous a ainsi arrachés à la puissance du prince des ténèbres dont la faute de nos premiers parents nous avait rendus esclaves et qui nous a réconciliés avec Dieu son Père.

      Ô bienheureuse pauvreté, qui prodigue des richesses éternelles à ceux qui l'aiment et la pratiquent ! Ô sainte pauvreté, en échange de laquelle Dieu offre et promet formellement le royaume des cieux, la gloire éternelle et la vie bienheureuse ! Ô chère pauvreté, que le Seigneur Jésus-Christ a daigné préférer à toute autre chose, lui qui, de toute éternité, régnait sur le ciel et sur la terre, lui qui a parlé et tout a été fait ! Les renards, disait-il, ont une tanière, et les oiseaux du ciel leur nid, mais le Fils de l'Homme, c'est-à-dire le Christ, n'a pas trouvé où reposer sa tête ; quand il a laissé reposer sa tête, ce fut pour jamais, et il rendit l'esprit.

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 40 41 42