Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vengeance de belle-mère

Cet article est reposté depuis une source devenue inaccessible.

Voir les commentaires

Et même les danseuses !

Cet article est reposté depuis Le blog de rosemar.

Voir les commentaires

Nos voeux 2020

Cet article est reposté depuis militaires-chretiens.

Voir les commentaires

Canards en balade...

Cet article est reposté depuis Le blog de rosemar.

Voir les commentaires

Adoration des mages : La fuite en Egypte

INTRODUCTION
V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange.
ANTIENNE INVITATOIRE
 

Adorons le Fils de Dieu, soumis à Marie et à Joseph.

PSAUME INVITATOIRE(PSAUME 94)

Venez, exultons pour le Seigneur,
jubilons en Dieu notre salut,
présentons-nous devant Lui en l’acclamant,
avec des psaumes, chantons notre joie.

Car le Seigneur est le grand Dieu,
le grand Roi au-dessus de tous les dieux,
en sa main sont les gouffres de la terre,
et les sommets des montagnes sont à Lui.
À Lui, la mer, c’est Lui qui l’a faite,
et ses mains ont façon la terre ferme.

Venez, adorons-Le, prosternons-nous,
à genoux devant le Seigneur qui nous a faits.
Car c’est Lui notre Dieu
et nous, le peuple de son pâturage,
et les brebis guidées par sa main.

Aujourd'hui écoutez donc sa voix,
n'endurcissez pas vos cœurs comme à Mériba,
comme au jour de Massa dans le désert,
où vos pères m'ont ten et éprouvé
alors qu'ils avaient vu mes œuvres.

Quarante ans cette génération m'a irrité,
et j'ai dit : c'est un peuple au cœur égaré ;
ces gens-là n'ont pas connu mes chemins
c'est pourquoi j'ai ju dans ma colère :
ils n'entreront pas dans mon repos.

Rendons gloire au re Tout-Puissant,
à son Fils Jésus-Christ, le Seigneur,
à l'Esprit qui habite en nos cœurs,
pour les siècles des siècles. Amen.

HYMNE
ANTIENNE
 

Chaque année, les parents de Jésus allaient à Jérusalem pour célébrer la Pâque.

PSAUME : 62

2 Dieu, tu es mon Dieu,
   je te cherche dès l’aube : *
mon âme a soif de toi ;
après toi languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.

3 Je t’ai contemplé au sanctuaire,
j’ai vu ta force et ta gloire.
4 Ton amour vaut mieux que la vie :
tu seras la louange de mes lèvres !

5 Toute ma vie je vais te bénir,
lever les mains en invoquant ton nom.
6 Comme par un festin je serai rassasié ;
la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

7 Dans la nuit, je me souviens de toi
et je reste des heures à te parler.
8 Oui, tu es venu à mon secours :
je crie de joie à l’ombre de tes ailes.
9 Mon âme s’attache à toi,
ta main droite me soutient.
[10-12]

ANTIENNE
 

L’enfant grandissait et se fortifiait, tout rempli de sagesse ; et la faveur de Dieu était sur lui.

PSAUME : CANTIQUE DES TROIS ENFANTS (DN 3)

57 Toutes les œuvres du Seigneur,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

58 Vous, les anges du Seigneur,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

59 Vous, les cieux,
   bénissez le Seigneur,
60 et vous, les eaux par-dessus le ciel,
   bénissez le Seigneur,
61 et toutes les puissances du Seigneur,
   bénissez le Seigneur !

62 Et vous, le soleil et la lune,
   bénissez le Seigneur,
63 et vous, les astres du ciel,
   bénissez le Seigneur,
64 vous toutes, pluies et rosées,
   bénissez le Seigneur !

65 Vous tous, souffles et vents,
   bénissez le Seigneur,
66 et vous, le feu et la chaleur,
   bénissez le Seigneur,
67 et vous, la fraîcheur et le froid,
   bénissez le Seigneur !

68 Et vous, le givre et la rosée,
   bénissez le Seigneur,
69 et vous, le gel et le froid,
   bénissez le Seigneur,
70 et vous, la glace et la neige,
   bénissez le Seigneur !

71 Et vous, les nuits et les jours,
   bénissez le Seigneur,
72 et vous, la lumière et les ténèbres,
   bénissez le Seigneur,
73 et vous, les éclairs, les nuées,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

74 Que la terre bénisse le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

75 Et vous, montagnes et collines,
   bénissez le Seigneur,
76 et vous, les plantes de la terre,
   bénissez le Seigneur,
77 et vous, sources et fontaines,
   bénissez le Seigneur !

78 Et vous, océans et rivières,
   bénissez le Seigneur,
79 baleines et bêtes de la mer,
   bénissez le Seigneur,
80 vous tous, les oiseaux dans le ciel,
   bénissez le Seigneur,
81 vous tous, fauves et troupeaux
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

82 Et vous, les enfants des hommes,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

83 Toi, Israël,
   bénis le Seigneur,
84 Et vous, les prêtres,
   bénissez le Seigneur,
85 vous, ses serviteurs,
   bénissez le Seigneur !

86 Les esprits et les âmes des justes,
   bénissez le Seigneur,
87 les saints et les humbles de cœur,
   bénissez le Seigneur,
88 Ananias, Azarias et Misaël,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

Bénissons le Père, le Fils et l'Esprit Saint :
À lui, haute gloire, louange éternelle !
56 Béni sois-tu, Seigneur, au firmament du ciel :
À toi, haute gloire, louange éternelle !

ANTIENNE
 

Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qu’on disait de lui.

PSAUME : 149
1 Chantez au Seigneur un chant nouveau,
louez-le dans l’assemblée de ses fidèles !
2 En Israël, joie pour son créateur ;
dans Sion, allégresse pour son Roi !
3 Dansez à la louange de son nom,
jouez pour lui, tambourins et cithares !

4 Car le Seigneur aime son peuple,
il donne aux humbles l’éclat de la victoire.
5 Que les fidèles exultent, glorieux,
criant leur joie à l’heure du triomphe.
6 Qu’ils proclament les éloges de Dieu,
tenant en main l’épée à deux tranchants.

7 Tirer vengeance des nations,
infliger aux peuples un châtiment,
8 charger de chaînes les rois,
jeter les princes dans les fers,
9 leur appliquer la sentence écrite,
c’est la fierté de ses fidèles.
PAROLE DE DIEU : (DT 5, 16)
Honore ton père et ta mère, comme te l’a commandé le Seigneur ton Dieu, afin d’avoir longue vie et bonheur sur la terre que te donne le Seigneur ton Dieu.
RÉPONS

R/ Jésus, fils de Marie,

 

* Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.

 

V/ Plein de grâce et de vérité. *

 

V/ Tu te soumets à Marie et à Joseph. *

 

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

 
ANTIENNE DE ZACHARIE
 

Que ta famille, Seigneur Jésus, nous soit une lumière et conduise nos pas au chemin de la paix.

CANTIQUE DE ZACHARIE (LC 1)

Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, *
qui a visité et rache son peuple !

Il nous a suscité une force de salut *
dans la maison de David, son serviteur,

comme il l’avait dit par la bouche des Saints *
par ses prophètes, depuis les temps anciens,

salut qui nous arrache à nos ennemis, *
à la main de tous ceux qui nous haïssent,

miséricorde qu’Il montre envers nos pères, *
mémoire de son alliance sainte,

serment juré à notre re Abraham *
de nous accorder que sans crainte

délivrés de la main de nos ennemis +
nous le servions dans la sainte et la justice, *
en sa présence tout au long de nos jours.

Et toi, petit enfant, tu seras appelé *
prophète du Très Haut :

Tu marcheras devant, à la face du Seigneur, *
et tu prépareras ses chemins

pour donner à son peuple la science du salut *
en la rémission de ses péchés ;

grâce à la miséricorde du Cœur de notre Dieu, *
l’Astre levant venu d’en Haut nous a visités,

pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres +
et l’ombre de la mort, *
pour conduire nos pas au chemin de la paix.

INTERCESSION

Le Fils du Dieu vivant a voulu naître dans une famille humaine ; adorons-le, supplions-le :


R/

Sanctifie-nous, Jésus, par ton obéissance.

 

Verbe éternel du Père, tu t’es soumis à Marie et à Joseph,
— enseigne-nous l’humilité.

 

Maître et Seigneur, ta mère conservait en son cœur tes paroles et tes gestes,
— apprends-nous à garder ta parole, à la mettre en pratique.

 

Créateur de l’univers, tu as été appelé fils du charpentier,
— donne-nous ton courage et ton amour du travail.

 

Toi qui as grandi en âge et en grâce dans ta famille à Nazareth,
— rends-nous plus semblables à toi, notre chef et notre frère.

NOTRE PÈRE
ORAISON

Tu as voulu, Seigneur, que la Sainte Famille nous soit donnée en exemple ; accorde-nous la grâce de pratiquer, comme elle, les vertus familiales et d’être unis par les liens de ton amour, avant de nous retrouver pour l’éternité dans la joie de ta maison.

PRIÈRE SCOUTE : PRIÈRE DE ST IGNACE

Seigneur Jésus,
Apprenez-nous à être généreux,
A vous servir comme vous le méritez,
A donner sans compter,
A combattre sans souci des blessures,
A travailler sans chercher le repos,
A nous dépenser sans attendre d'autre récompense
Que celle de savoir
Que nous faisons votre Sainte Volonté.
Amen.

PREMIÈRE LECTURE
Celui qui craint le Seigneur honore ses parents (Si 3, 2-6.12-14)

Le Seigneur glorifie le père dans ses enfants,
il renforce l’autorité de la mère sur ses fils.
    Celui qui honore son père
obtient le pardon de ses péchés,
    celui qui glorifie sa mère
est comme celui qui amasse un trésor.
    Celui qui honore son père aura de la joie dans ses enfants,
au jour de sa prière il sera exaucé.
    Celui qui glorifie son père verra de longs jours,
celui qui obéit au Seigneur donne du réconfort à sa mère.

    Mon fils, soutiens ton père dans sa vieillesse,
ne le chagrine pas pendant sa vie.
    Même si son esprit l’abandonne, sois indulgent,
ne le méprise pas, toi qui es en pleine force.
    Car ta miséricorde envers ton père ne sera pas oubliée,
et elle relèvera ta maison si elle est ruinée par le péché.

    – Parole du Seigneur.

 

PSAUME
(Ps 127 (128), 1-2, 3, 4-5)
R/

Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !

Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !
Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! À toi, le bonheur !

Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse,
et tes fils, autour de la table,
comme des plants d’olivier.

Voilà comment sera béni
l’homme qui craint le Seigneur.
De Sion, que le Seigneur te bénisse !
Tu verras le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie.

DEUXIÈME LECTURE
Vivre ensemble dans le Seigneur (Col 3, 12-21)

Frères,
    puisque vous avez été choisis par Dieu,
que vous êtes sanctifiés, aimés par lui,
revêtez-vous de tendresse et de compassion,
de bonté, d’humilité, de douceur et de patience.
    Supportez-vous les uns les autres,
et pardonnez-vous mutuellement
si vous avez des reproches à vous faire.
Le Seigneur vous a pardonné :
faites de même.
    Par-dessus tout cela, ayez l’amour,
qui est le lien le plus parfait.
    Et que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ
à laquelle vous avez été appelés,
vous qui formez un seul corps.
Vivez dans l’action de grâce.
    Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ;
instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres
en toute sagesse ;
par des psaumes, des hymnes et des chants inspirés,
chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance.
    Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites,
que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus,
en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père.
    Vous les femmes, soyez soumises à votre mari ;
dans le Seigneur, c’est ce qui convient.
    Et vous les hommes, aimez votre femme,
ne soyez pas désagréables avec elle.
    Vous les enfants, obéissez en toute chose à vos parents ;
cela est beau dans le Seigneur.
    Et vous les parents, n’exaspérez pas vos enfants ;
vous risqueriez de les décourager.

    – Parole du Seigneur.

ÉVANGILE
« Prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte » (Mt 2, 13-15.19-23)

Après le départ des mages,
voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph
et lui dit :
« Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère,
et fuis en Égypte.
Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse,
car Hérode va rechercher l’enfant
pour le faire périr. »
    Joseph se leva ;
dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère,
et se retira en Égypte,
    où il resta jusqu’à la mort d’Hérode,
pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
D’Égypte, j’ai appelé mon fils.

    Après la mort d’Hérode,
voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph en Égypte
    et lui dit :
« Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère,
et pars pour le pays d’Israël,
car ils sont morts,
ceux qui en voulaient à la vie de l’enfant. »
    Joseph se leva,
prit l’enfant et sa mère,
et il entra dans le pays d’Israël.
    Mais, apprenant qu’Arkélaüs régnait sur la Judée
à la place de son père Hérode,
il eut peur de s’y rendre.
Averti en songe,
il se retira dans la région de Galilée
    et vint habiter dans une ville appelée Nazareth,
pour que soit accomplie la parole dite par les prophètes :
Il sera appelé Nazaréen.

    – Acclamons la Parole de Dieu.

Adoration des mages :

La fuite en Egypte

En pleine nuit, il se lève, prend l'Enfant et sa Mère et fuit en Egypte. Son obéissance les sauve. Joseph, lui aussi, se meut dans le pays du surnaturel, dans le pays de Dieu, où tombent les manigances humaines.

Il sera appelé Nazaréen.

.

Méditation de l'évangile du dimanche 29 décembre

Or, Jésus étant né à Bethléem de Judée au temps du roi Hérode, voici que des Mages venus de l'Orient arrivèrent à Jérusalem, disant : " Où est le roi des juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son astre à l'Orient, et nous sommes venus nous prosterner devant lui".

Sa venue bouleverse nos vies et nous met en route. Tout Mages qu'ils étaient, ces hommes venus d'Orient ont dû se tâter le pouls avant de partir pour courir après une étoile ! Mais ils étaient poussés par cet espoir de rencontrer le grand Roi qui transformerait les coeurs et le monde.

"Le roi Hérode fut troublé...Alors Hérode, ayant fait appeler les Mages secrètement.. : Allez, enquérez-vous exactement de l'enfant. Et lorsque vous l'aurez trouvé, annoncez-le moi, afin que j'aille, moi aussi, me prosterner devant lui"

La peur panique de perdre le pouvoir conduit directement au crime. Hérode agit avec astuce, ayant fait appeler les mages secrètement pour les cuisiner. Mais Dieu le déjoue, tout simplement parce que Joseph, un pauvre charpentier, l'écoute dans la simplicité de son âme, au cœur de la nuit.

"Après que les mages se furent retirés, voici qu'un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph disant : Lève-toi, prends l'Enfant et sa Mère et fuis en Égypte. Et restez-y jusqu'à ce que je te donne avis. Car Hérode va chercher l'Enfant pour le faire périr.

Lui, donc se leva, prit l'Enfant et sa Mère pendant la nuit et se retira en Egypte".

L'Esprit du Seigneur conduit Joseph et lui, obéit sans rechigner aux suggestions ou aux ordres de Dieu. L'astuce d'Hérode et sa fourberie, tout cela s'effondre devant la simple union de coeur entre Joseph et l'Esprit-Saint.

En pleine nuit, il se lève, prend l'Enfant et sa Mère et fuit en Egypte. Son obéissance les sauve. Joseph, lui aussi, se meut dans le pays du surnaturel, dans le pays de Dieu, où tombent les manigances humaines.

Père Gabriel

Voir les commentaires

La chasse est-elle contraire au Droits de l’Homme ?

Cet article est reposté depuis Nature d'ici et d'ailleurs.

Voir les commentaires

29 décembre : Visite de la crèche

Cet article est reposté depuis une source devenue inaccessible.

Voir les commentaires

Tout est vanité et affliction

Cet article est reposté depuis Le Monde Orthodoxe.

Voir les commentaires

Attentat en Somalie : le pouvoir de nuisance des Shebabs reste intact

Cet article est reposté depuis Spécial Défense.

Voir les commentaires

En Turquie, des manifestations contre les raids russes en Syrie

Cet article est reposté depuis Spécial Défense.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>