Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Afrique du Sud : de nouveaux stocks d'armes volés dans une base militaire

Cet article est reposté depuis Spécial Défense.

Voir les commentaires

Lectionnaire du Premier dimanche après Noël. (La Sainte Famille fuit en Egypte):VŒUX DU MÉTROPOLITE POUR LA NOUVELLE ANNÉE 2019

Cet article est reposté depuis Eglise Syro-Orthodoxe-Francophone.

Voir les commentaires

Bonne soirée à toutes et tous en chanson

Voir les commentaires

Oui, près du Seigneur est l'amour ; près de lui abonde le rachat.

INTRODUCTION
 

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

HYMNE
ANTIENNE
 

Le jour où paraît ta puissance, tu es prince, éblouissant de sainteté : Comme la rosée qui naît de l'aurore, je t'ai engendré.

PSAUME : 109

1 Oracle du Seigneur à mon seigneur :
   « Siège à ma droite, *
et je ferai de tes ennemis
   le marchepied de ton trône. »

2 De Sion, le Seigneur te présente
   le sceptre de ta force : *
« Domine jusqu'au cœur de l'ennemi. »

3 Le jour où paraît ta puissance,
   tu es prince, éblouissant de sainteté : *
« Comme la rosée qui naît de l'aurore,
   je t'ai engendré. »

4 Le Seigneur l'a juré
   dans un serment irrévocable : *
« Tu es prêtre à jamais
   selon l'ordre du roi Melkisédek. »

5 À ta droite se tient le Seigneur : *
il brise les rois au jour de sa colère.

7 Au torrent il s'abreuve en chemin, *
c'est pourquoi il redresse la tête.

ANTIENNE
 

Oui, près du Seigneur est l'amour ; près de lui abonde le rachat.

PSAUME : 129
1 Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
2 Seigneur, écoute mon appel ! *
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

3 Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ? *
4 Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

5 J’espère le Seigneur de toute mon âme ; *
je l’espère, et j’attends sa parole.

6 Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. *
Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
7 attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
près de lui, abonde le rachat. *
8 C’est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.
ANTIENNE
 

Au commencement, avant tous les siècles, le Verbe était Dieu. Il est né aujourd'hui : c'est le Sauveur du monde.

PSAUME : CANTIQUE (COL 1)

12 Rendons grâce à Dieu le Père, +
lui qui nous a donné
   d'avoir part à l'héritage des saints, *
dans la lumière.

13 Nous arrachant à la puissance des ténèbres, +
il nous a placés
   dans le Royaume de son Fils bien-aimé : *
14 en lui nous avons le rachat,
le pardon des péchés.

15 Il est l'image du Dieu invisible, +
le premier-né, avant toute créature : *
16 en lui, tout fut créé,
   dans le ciel et sur la terre.

Les êtres visibles et invisibles, +
puissances, principautés,
   souverainetés, dominations, *
tout est créé par lui et pour lui.

17 Il est avant toute chose,
et tout subsiste en lui.

18 Il est aussi la tête du corps, la tête de l'Église : +
c'est lui le commencement,
   le premier-né d'entre les morts, *
afin qu'il ait en tout la primauté.

19 Car Dieu a jugé bon
   qu'habite en lui toute plénitude *
20 et que tout, par le Christ,
   lui soit enfin réconcilié,

faisant la paix par le sang de sa Croix, *
la paix pour tous les êtres
   sur la terre et dans le ciel.

PAROLE DE DIEU : (EP 2, 3B-5)
Nous étions, de nous-mêmes, voués à la colère comme tous les autres. Mais Dieu est riche en miséricorde ; à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions des morts à cause de nos fautes, il nous a fait revivre avec le Christ : c’est bien par grâce que vous êtes sauvés.
RÉPONS

R/ Le Verbe s'est fait chair.

 

* Alléluia, alléluia !

 

V/ Il a demeuré parmi nous. *

 

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

ANTIENNE
 

La Vierge sainte et pure a mis au monde notre Dieu. Adorons l'enfant qu'elle nourrit : il vient pour nous sauver.

CANTIQUE DE MARIE (LC 1)

Mon âme exalte le Seigneur, *
exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur.

Parce qu’Il a regardé l’humili de sa servante, *
voici que désormais toutes les générations me diront bienheureuse.

Car le Puissant a fait pour moi des merveilles, *
Saint est son nom.

Sa miséricorde s’étend de génération en génération *
sur ceux qui Le craignent.

Déployant la force de son bras, *
il disperse les orgueilleux qui s’évent en leur coeur.

Il jette les puissants à bas de leur trône, *
il éve les humbles.

Il comble de biens des affamés *
et renvoie des riches les mains vides.

Il relève Israël, son serviteur, *
il se souvient de sa miséricorde,

comme il l’avait dit à nos pères, *
en faveur d’Abraham et de sa descendance pour les siècles.

INTERCESSION

Dieu d'amour et de paix, renouvelle la foi des chrétiens ; qu'ils demeurent fidèles à rendre grâce pour l'incarnation de ton Fils,


R/

par la grâce de Jésus.

 

Affermis la confiance des malades et des infirmes,

 

Secours des pauvres et des vieillards,

 

Relève les accablés,

Rends l'espoir aux désespérés,

 

Console les cœurs en deuil,

Souviens-toi des prisonniers,

 

Soutiens les exilés,

Par la louange de gloire qui annonçait la naissance de ton Fils, accorde à ceux qui meurent de te louer dans l'assemblée des cieux.

NOTRE PÈRE
ORAISON

Père, toi qui as merveilleusement créé l'homme et plus merveilleusement encore rétabli sa dignité, fais-nous participer à la divinité de ton Fils, puisqu'il a voulu prendre notre humanité. Lui qui règne.

 

PRIÈRE À SAINT MICHEL

Saint Michel archange,
défendez-nous dans le combat,
soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon.
Que Dieu lui commande, nous vous en supplions ;
et Vous, Prince de la milice céleste, repoussez en enfer, par la force divine,
Satan et les autres esprits mauvais, qui rôdent dans le monde
pour la perte des âmes.
Amen.

 

Voir les commentaires

Prière pour les missionnaires

 Prière pour les missionnaires

Un missionnaire est celui qui porte la parole du Seigneur là où il est, ou dans le monde selon les ordres du Seigneur. Sa mission est diverse, il porte l’image du Christ.  Il avance dans la lumière, il illumine ceux qui l’approchent. Chaque missionnaire à sa spécificité, et chacun fait avancer la Parole. Ceci n’est pas uniquement ceux qui sont dans les Ordres, les laïques du monde affrontent courageusement les railleries au minimum, mais souvent c’est l’exclusion de son quartier, parfois de sa famille, des collègues. Il faut beaucoup de courage pour affronter ce monde-là

Il y a également ceux que nous voyons, qui ont un énorme mérite, puisqu’ils obéissent à Dieu, qui les envoie, dans le monde entier affronter des dangers que souvent peu affronte. Les guerres, la misère dans un pays qui n’est pas le leur.

Sachez que nous sommes tous missionnaires, selon les plans du Père par Jésus Christ et le Saint Esprit. La Parole et l’Image de Dieu sont dans chaque actes religieux d’amour et d’unité par chacun de nous

Prions :

Seigneur voit le courage, l’amour et la pugnacité de tes missionnaires religieux et laïque, pour porter votre lumière là où la nuit, n’est que douleur.

 Ils ont laissé leur pays pour servir dans des lieux aux cultures si différentes des leurs. Ils apportent des soins, des protections diverses, et parfois au péril de leur vie sur toute la planète.

Ils travaillent en sous-marins dans des pays anti- chrétien au péril de leur vie malgré les technologies ultra sophistiquées.

Par le Saint-Esprit le message de l’Évangile grandit par leurs actions d’amour humanitaires.

Par le Saint-Esprit ils savent écouter et agir selon la Parole et l’Esprit Saint. Ils savent pardonner les railleries, ils sont lumière du Christ.

Seigneur soutient et envoie leur ta force aux diverses Églises chrétienne pour qu’elles restent unies sur le terrain, comme dans les prières, quelques soient leurs confessions...

L’amour de notre Seigneur, se perçoit chez les missionnaires dans la diffusion des messages de la Parole Biblique par la radio, la télévision, les réseaux sociaux, le téléphone. Donnez-leurs les mots qui leurs sont nécessaire pour atteindre le but que Notre Seigneur nous a Assigné.

Le Seigneur Jésus illumine ceux exposés aux attaques des adversaires, par leur mort ils deviennent lumière éternelle, démontrant la puissance du Seigneur.

Soutenons par nos prières chaque jour, tous ceux qui accomplissent au nom du Seigneur leur mission dans les camps de déplacés, d’émigrés et de déportés. Qu’ils ne soient pas victimes des passeurs, digne de nos anciens pirates !

Au nom de Jésus Christ Notre Seigneur

Amen

 

Voir les commentaires

Ouvrir son cœur à la lumière

Après le départ des mages, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. » Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils. Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages. Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie : Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus.

Prière

Seigneur, me voici en ta présence en cette période de Noël. Ouvre mon cœur, fais que je sois capable de te recevoir et de t’accueillir comme l’ont fait les Saints Innocents. Fais aussi que je sois capable de transmettre la joie de ta venue malgré les moments de difficulté. Amen.

Demande

Seigneur, aide-moi à t’accueillir comme l’ont fait les Saints Innocents.

Réflexion

1. La joie contrastée de Noël

Il y a quelques jours à peine nous célébrions la naissance de notre Seigneur Jésus-Christ et aujourd’hui la liturgie fait mémoire des premiers martyrs : les Saints Innocents. Ces petits enfants, de façon inconsciente, ont rendu gloire au Seigneur. Cet événement tragique, qui nous est rapporté, semble toutefois jeter un voile sur la joie de Noël.

Édith Stein dans son livre La Crèche et la Croix nous livre cette réflexion : « Cette joie de Noël, chacun de nous a pu l’éprouver ; mais le ciel et la terre ne sont pas encore unis. Aujourd’hui encore, l’étoile de Bethléem brille dans une nuit profonde. Déjà au lendemain de Noël, l’Église dépose ses ornements blancs pour revêtir la pourpre du sang et, au quatrième jour, le violet du deuil. Étienne, premier martyr à suivre le Seigneur dans la mort, et les Saints Innocents, les nourrissons de Bethléem et de Juda impitoyablement massacrés, font cortège à l’Enfant dans la crèche. Qu’est-ce que cela signifie ? Où donc est l’allégresse des cohortes célestes, où est la tranquille félicité de la nuit sainte ? Où est la paix sur la terre ? » En effet la joie et la paix promises par les anges semble déjà s’estomper. Édith Stein continue : « Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté. Mais tous ne sont pas de bonne volonté. Le Fils du Père éternel dut descendre de la gloire du ciel parce que le mystère du mal avait enveloppé le monde de ténèbres. La nuit couvrait la terre, et il vint comme la Lumière qui brille dans les ténèbres ; mais les ténèbres ne l’ont pas reçu (…). » (Édith Stein, La Crèche et la Croix, Éditions Ad Solem, 1995)

2. Attitude négative

Ce texte de l’Évangile nous permet donc de considérer les différentes attitudes que l’on peut adopter face à la venue du Christ. La première attitude est celle d’Hérode qui ferme son cœur à la venue du Christ, il n’essaie même pas de comprendre. Il ne pense qu’à lui-même, pour lui le Christ est une menace et il décide de l’éliminer. Édith Stein décrira ainsi cette attitude : « En face se dresse la nuit de l’inconcevable endurcissement, de l’aveuglement : celui des docteurs de la Loi, capables de prévoir l’heure et le lieu de la naissance du Sauveur du monde, mais incapables d’agir en conséquence et de dire : Allons à Bethléem, et celui d’Hérode, qui veut tuer le Seigneur de la vie. »

3. Attitudes positives

En opposition, nous avons l’attitude des Saints Innocents. À leur manière, ils ont accueilli le Christ qui venait de naître et ont témoigné de sa divinité en donnant leurs vies. Ils font partie de ces personnes qui ont su ouvrir leur cœur à la lumière du Christ. « Ces silhouettes agenouillées autour de la crèche sont des figures de pure lumière : les frêles Innocents, les bergers confiants, les humbles rois-mages, Étienne le disciple ardent, et Jean, l’apôtre de l’amour, tous ont répondu à l’appel du Seigneur. » (Édith Stein, La Crèche et la Croix)

Une dernière figure que l’on peut apercevoir dans ces versets est celle de saint Joseph ; comme souvent, il ne parle pas mais il accueille de tout son cœur la mission que Dieu lui a confiée : s’occuper de Marie et de Jésus. Son attitude lui a permis d’entendre le message de l’ange et ainsi mettre la Sainte Famille à l’abri d’Hérode.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, en ce temps de fête, que mon attitude devant ta venue soit celle des Saints Innocents qui ont su t’accueillir et témoigner de ta divinité à travers le don de leur vie. Aide-moi à moins penser à moi, à être moins égoïste comme l’a été Hérode. Que je sois attentif à la volonté de Dieu en ces jours-ci à l’image de saint Joseph.

Résolution

Consacrer un moment de prière devant la crèche afin de remercier le Seigneur pour toutes les grâces dont il me comble.

Frère Jean-Baptiste Ribes, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés

Voir les commentaires

« En ce jour, Seigneur, les saints Innocents ont annoncé ta gloire, non point par la parole, mais par leur seule mort »

Première lettre de saint Jean 1,5-10.2,1-2.

5Bien-aimés, tel est le message que nous avons entendu de Jésus Christ et que nous vous annonçons : Dieu est lumière ; en lui, il n’y a pas de ténèbres.
6Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, alors que nous marchons dans les ténèbres, nous sommes des menteurs, nous ne faisons pas la vérité.
7Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché.
8Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous égarons nous-mêmes, et la vérité n’est pas en nous.
9Si nous reconnaissons nos péchés, lui qui est fidèle et juste va jusqu’à pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice.
10Si nous disons que nous sommes sans péché, nous faisons de lui un menteur, et sa parole n’est pas en nous.
1Mes petits enfants, je vous écris cela pour que vous évitiez le péché. Mais si l’un de nous vient à pécher, nous avons un défenseur devant le Père : Jésus Christ, le Juste.
2C’est lui qui, par son sacrifice, obtient le pardon de nos péchés, non seulement les nôtres, mais encore ceux du monde entier.

Psaume 124(123),2-3.4-5.6a.7c-8.

2Sans le Seigneur qui était pour nous quand des hommes nous assaillirent,
3alors ils nous avalaient tout vivants, dans le feu de leur colère.
4Alors le flot passait sur nous, le torrent nous submergeait ;
5alors nous étions submergés par les flots en furie. 6aBéni soit le Seigneur !
7cLe filet s'est rompu : nous avons échappé.
8Notre secours est le nom du Seigneur qui a fait le ciel et la terre.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 2,13-18.

13Après le départ des mages, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »
14Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte,
15où il resta jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : ‘D’Égypte, j’ai appelé mon fils.’
16Alors Hérode, voyant que les mages s’étaient moqués de lui, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages. 17Alors fut accomplie la parole prononcée par le prophète Jérémie :
18‘Un cri s’élève dans Rama, pleurs et longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas être consolée, car ils ne sont plus.’
Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Pa
Saint Pierre Chrysologue (v. 406-450)

évêque de Ravenne, docteur de l'Église

Sermon 152 ; PL 52, 604 (trad. cf En Calcat et Bouchet, Lectionnaire)
 
« En ce jour, Seigneur, les saints Innocents ont annoncé ta gloire, non point par la parole, mais par leur seule mort »

Voir les commentaires

Bonne Fête aux : Innocent et aux Saintes âmes du 28 décembre

Samedi 28 décembre 2019

Fêtes du Jour et saintes , Saints du jour
Bonne Fête  aux :  Innocent
Kenya
Gaspard
GaspardeGaspardineJasper
Autres Fêtes du Jour
Saint Antoine de Lérins  Moine, vénéré dans le diocèse de Fréjus-Toulon (✝ v. 525)
Vénérable Benoîte Rencurel  bergère à laquelle la Vierge Marie apparut (✝ 1718)
Sainte Catherine Volpicelli  Fondatrice des Servantes du Sacré Coeur (✝ 1894)
Saint Césaire d'Arménie  martyr en Arménie (✝ v. 309)
Saint Domnion  (✝ 395)
Vénérable Eleonora de Santa María religieuse dominicaine argentine (✝ 1900)
Saint François de Sales (✝ 1622)
Saint Gaspard del Bufalo   prêtre qui refusa de prêter le serment de fidélité à Napoléon (✝ 1837)
Bienheureux Grégoire Chomyshyn  évêque de Stanislaviv et martyr (✝ 1945)
Saint Ignace de Lomsk  (✝ 1591)
Sainte Iolande  martyre (✝ 169)
Vénérable Isabel Méndez Herrero  religieuse espagnole (✝ 1953)
Bienheureuse Matthia Nazzarei abbesse (XIIIe siècle)
Saint Maughold : évêque de l'île de Man (✝ 488)Vénérable mère François du Saint-Esprit (Caroline Baron) fondatrice des Franciscaines du Saint Esprit de Montpellier (✝ 1882)
Saint Nicanor  (✝ 38)
Bienheureux Nicolas Mello   Chanoine Régulier de Saint-Augustin (XVIIe siècle) 
Bienheureux Othon et Hermann d'Heidelberg  bénédictins (✝ 1344)
Saints Romule et Conindre  (Ve siècle)
Saint Simon le Myroblite  Fondateur du monastère de Simonos-Petras (XIIIe siècle)
Saint Théonas  évêque d'Alexandrie (✝ v. 300)
Dictons
Décembre trop beau, l'été dans l'eau.

 

28 Décembre
  
Les Saints Innocents

Fleurs des Martyrs

Les Saints Innocents
Les Saints Innocents

Dieu permit le massacre des saints Innocents pour faire d'eux les prémices de la rédemption de Jésus-Christ. C'est la jalousie et la crainte qui poussèrent Hérode à commettre un crime inouï dans l'histoire; il en fut châtié et d'une manière terrible, car il mourut dans le désespoir et dévoré tout vivant par les vers.

Saint Augustin nous a dépeint le saisissant tableau de cette horrible boucherie: "Les mères s'arrachaient les cheveux; elles voulaient cacher leurs petits enfants, mais ces tendres créatures se trahissaient elles-mêmes; elles ne savaient pas se taire, n'ayant pas appris à craindre. C'était un combat entre la mère et le bourreau; l'un saisissait violemment sa proie, l'autre la retenait avec effort. La mère disait au bourreau: "Moi, te livrer mon enfant! Mes entrailles lui ont donné la vie, et tu veux le briser contre la terre!" Une autre mère s'écriait: "Cruel, s'il y a une coupable, c'est moi! Ou bien épargne mon fils, ou bien tue-moi avec lui!" Une voix se faisait entendre: "Qui cherchez-vous? Vous tuez une multitude d'enfants pour vous débarrasser d'un seul, et Celui que vous cherchez vous échappe!" Et tandis que les cris des femmes formaient un mélange confus, le sacrifice des petits enfants était agréé du Ciel.

Saint Jean, dans son Apocalypse, nous montre les saints Innocents entourant le trône de l'Agneau parce qu'ils sont purs, et Le suivant partout où Il va. "Demanderez-vous, dit saint Bernard, pour quels mérites ces enfants ont été couronnés de la main de Dieu? Demandez plutôt à Hérode pour quels crimes ils ont été cruellement massacrés. La bonté du Sauveur sera-t-elle vaincue par la barbarie d'Hérode? Ce roi impie a pu mettre à mort des enfants innocents, et Jésus-Christ ne pourrait pas donner la vie éternelle à ceux qui ne sont morts qu'à cause de Lui? Les yeux de l'homme ou de l'ange ne découvrent aucun mérite dans ces tendres créatures; mais la grâce divine s'est plu à les enrichir", aussi l'Église a-t-elle établi leur fête au plus tard dès le second siècle.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

Saint Gaspard (Gaspare) del Bufalo

Prêtre et fondateur des

« Missionnaires du Précieux Sang »

 

G

aspare del Bufalo naît à Rome le 6 janvier 1786 de Antonio et Annunziata Quartieroni.

 

Dès les premières années de sa vie, il est attiré par la prière et la pénitence, il tente de fuir de la maison familiale pour aller évangéliser les païens, rêvant de mourir martyr. Il est particulièrement intéressé par saint François Xavier et il se sent, pendant un certain temps, appelé par les jésuites ; il fréquente l'église du Gesù qui se situe près de chez lui.

 

Ayant terminé ses études au Collège romain, en 1798 il prit l'habitude de donner aux œuvres pour organiser l'aide spirituelle et l'assistance matérielle pour les nécessiteux. Il fut à l'origine de la renaissance de l'opéra de Sainte Galla et en fut élu directeur en 1806.

 

Ordonné prêtre le 31 Juillet 1808, il intensifia l'apostolat parmi les classes populaires et fonda le premier oratoire de S. Maria in Pincis, pour l'évangélisation des charretiers et des paysans de la province romaine, qui ont leurs dépôts de foin dans le Forum Romain.

 

L'Église, à cette époque, vit des moments difficiles : dans la nuit du 5 au 6 juillet 1809, le pape Pie VII (Barnaba Chiaramonti, 1800-1823) est fait prisonnier et déporté.

 

Le 13 juin 1810, Gaspard refuse le serment de fidélité à Napoléon et est condamnée à l'exil, puis à la prison.

 

De retour à Rome en 1814, après la chute de Napoléon, il met sa force et sa vie à servir le pape. Pie VII lui donne l'ordre de se consacrer aux missions populaires pour la restauration de la religion et de la morale. Comme moyen de promouvoir l'efficacité de la conversion des pécheurs, pour éliminer l'esprit d'impiété et d'irréligion, il choisit la dévotion au Très Précieux Sang de Jésus et en devient un ardent apôtre.

 

Le 15 août 1815, il fonde la Congrégation des « Missionnaires du Précieux Sang », qui auront des hommes de grande sainteté comme le serviteur de Dieu Jean Merlini, Jean Mastai Ferretti, le futur Pie IX.

 

En 1834, il aide à la fondation des « Sœurs Adoratrices du Sang du Christ », avec sainte Maria De Mattias. Il combattit les sociétés secrètes, en particulier la maçonnerie. En dépit des menaces et des attaques sur sa propre vie, il ne cessa de prêcher ouvertement contre ces sectes, terrain fertile pour la laïcité athée.

 

Mais un autre fléau se propageait sur les états pontificaux, comme aussi dans d'autres régions : le brigandage. Léon XII (Annibale Sermattei Della Genga, 1823-1829), sur les conseils du Card. Belisario Cristaldi, leur envoya Gaspard, avec pour seules armes le crucifix et la miséricorde évangélique, qui réussit à réduire le terrible fléau sur la périphérie de Rome et à rétablir la paix et la sécurité parmi la population.

 

Il meurt à Rome le 28 décembre 1837. St Vincent Pallotti vit son âme monter au ciel sous la forme d'une étoile et Jésus venir le chercher.

Son corps repose à Rome en l'église de Santa Maria in Trivio, qui se trouve près de la fontaine de Trévi.

 

Gaspare del Bufalo a été béatifié, le 18 décembre 1904, par saint Pie X (Giuseppe Melchiorre Sarto, 1903-1914) et canonisé, le 12 juin 1954, par le vénérable Pie XII (Eugenio Pacelli, 1939-1958).

Sainte Caterina Volpicelli
Vierge et fondatrice des
Servantes du Sacré Cœur

C

atherine Volpicelli, naît à Naples le 21 janvier 1839, elle eut au sein de sa famille, une famille de haute bourgeoisie, une formation humaine et religieuse conséquente. Sous l'encadrement éducatif de Saint Marcelin, et avec la direction sage de Margherite Salatino (future Cofondatrice, avec St Ludovico de Casoria, de la Congrégation des Sœurs Franciscaines Elisabethines Bigie), elle apprit les lettres, les langues et la musique, ce qui la distingue vraisemblablement des femmes de son époque.

Guidée par l'Esprit du Seigneur, qui lui révélait le projet de Dieu moyennant la collaboration des Sages et des Saints directeurs spirituels, Catherine, qui en effet pouvait rivaliser avec sa sœur et chercher à briller dans la société en fréquentant divers théâtres et spectacles de danse, renonça avec promptitude aux éphémères valeurs d'une vie élégante et exubérante, pour adhérer avec une généreuse décision à une vocation de perfection et de Sainteté.
La rencontre opportune avec St Ludovico de Casoria, le 19 Septembre 1854, à "Palma" à Naples, fut, comme aimait à l'affirmer Catherine elle-même: « un traité singulier de grâce prévenante, de charité et de prédilection au Sacré-Cœur amoureux des misères de sa servante ». St Ludovico l'associa à l'ordre Franciscain Séculier et lui indiqua comme l'unique découverte de sa vie, le culte au Sacré-Cœur de Jésus, l'invitant à rester au milieu de la société, dans laquelle elle devait être « pêcheuse des âmes ».

Soutenue par son confesseur, le Père Barnabite Léonard Matera, le 28 mai 1869, Catherine entra dans le groupe des adoratrices perpétuelles de Jésus Sacrement. Cependant elle en sortit précipitamment à cause de graves problèmes de santé.
Le dessein de Dieu sur Catherine était autre. Comme le lui avait bien prédit St Ludovic et le lui répétait souvent « Catherine, le Cœur de Jésus, c'est ton œuvre ».
C'est aussi par l'entremise de son confesseur que Catherine Volpicelli découvre le feuillet mensuel de l'Apostolat de la Prière ‘Le Messager du Cœur de Jésus’. Elle écrit alors au Père Henri Ramière, Directeur Général de l'Apostolat de la Prière en France et reçut de lui les explications détaillées de la naissante association, avec le diplôme de zélatrice, le premier parvenu en Italie.

En juillet 1867, le Père Ramière visite la place ‘Largo Petrone alla Salute’, à Naples, où Catherine rêvait d'établir le Siège de ses activités apostoliques « pour faire renaître dans les Cœurs, dans les farnilles et dans la société l'amour pour Jésus-Christ ».
L'apostolat de la Prière sera le cœur de l'entier édifice spirituel de Catherine, qui la propulsera à cultiver son ardent amour pour l'Eucharistie et deviendra l'instrument d'une action pastorale aux dimensions du Cœur du Christ et donc ouverte à chaque homme, toujours au service de l'Église, des marginalisés et des souffrants.
Avec les premières Zélatrices, le 1er juillet 1874, Catherine fonda le nouvel Institut des ‘Servantes du Sacré Cœur’ d'abord approuvé par le card. archevêque de Naples, Sisto Riario Sforza, et, ensuite, le 13 juin 1890, par le pape Léon XIII (
Vincenzo Gioacchino Pecci, 1878-1903) qui lui accorda ‘Le Décret de Louange’.

Préoccupée de l'avenir de la Jeunesse, elle ouvrit une Ecole pour les orphelins dénommée ‘orfanatrofio delle Margherite’, fonda une bibliothèque circulante et institua l'Association des filles de Marie, avec le suivi sage de la Vénérable Maria Rosa Carafa di Traetto (morte en 1890).
En un temps record, elle ouvrit d'autres maisons, à Naples (Palazzo Sansevero et près de l'Église de la Sagesse), à Ponticelli, où les ‘Servantes du Sacré Cœur’ se distinguent dans l'assistance des victimes du choléra en l884, à Minturno, à Meta di Sorrento et à Rome.
Le 16 mai 1884, le nouvel archevêque de Naples, le card. Giuliano Sanfelice, o.s.b. consacra le sanctuaire dédié au Sacré-Cœur de Jésus, que Catherine Volpicelli fit ériger à côté de la maison généralice de ses œuvres, le destinant particulièrement à l'adoration réparatrice demandée par le Pape pour le soutien de l'Église, dans une période difficile pour la liberté religieuse et pour l'annonce de l'Evangile.
La participation de Catherine au premier Congrès Eucharistique National, célébré à Naples en 1891, du 19 au 22 novembre, fut l'acte culminant de l'apostolat de la Fondatrice des ‘Servantes du Sacré Cœur’. A cette occasion, elle offrit une riche exposition d'objets sacrés destinés aux Églises pauvres, elle organisa l'Adoration eucharistique dans la cathédrale et fut l'animatrice de ce grand mouvement d'âmes qui se termina par l'impressionnante "confession et communion générale".

Caterina Volpicelli s'éteignit à Naples le 28 décembre 1894, offrant ainsi sa vie pour l'Église et pour le Saint Père.
La cause de béatification et de canonisation de l'insigne témoignage de la charité du Cœur du Christ, après l'instruction du Procès ordinaire pendant les années 1896-1902 à la Curie Ecclésiastique de Naples, fut officiellement introduite près de la Sainte Congrégation des Rites le 11 janvier 1911.
Le 25 mars 1945 le p
ape Pie XII (Eugenio Pacelli, 1939-1958)
en déclarant l'héroïcité des vertus, lui attribua le titre de Vénérable.
Le 29 avril 2001 s
aint Jean-Paul II (Karol Józef  Wojtyła, 1978-2005)
la béatifiait.
Le 26 avril 2009 le pape Benoît XVI (Joseph Aloisius Ratzinger, 2005-2013) la proclamait Sainte.

Voir les commentaires

Décès de saint François de Sales

 saint François de Sales

François de Sales, né au château de Sales, diocèse de Genève, en 1567, d’une maison noble et ancienne, devint évêque de Genève après la mort de Claude Garnier, son oncle, en 1602. Il fit fleurir la science et la piété dans le clergé séculier et régulier. Il institua, l’an 1610, l’ordre de la Visitation, dont la baronne de Chantai fut la première supérieure.

En 1618, la duchesse de Savoie le choisit pour son aumônier ; et, comme pour l’investir de sa charge, lui fit présent d’un diamant d’un grand prix, en lui disant : C’est à condition que vous le garderez pour l’amour de moi. — Je vous le promets, madame, répondit le saint prélat, à moins que les pauvres n’en aient besoin. — En ce cas-là, dit la princesse, contentez-vous de l’engager, j’aurai soin de le dégager.

Saint François de Sales était une de ces âmes tendres et sublimes, nées pour la vertu et pour la piété, et destinées par le ciel à inspirer l’une et l’autre. On remarque ce caractère dans tous ses écrits : la candeur, l’onction qu’ils respirent, les rend délicieux, même à ceux que les lectures de piété ennuient le plus.

Son Introduction à la Vie dévote, ouvrage dans lequel il montre que la dévotion peut s’accorder avec les obligations de la vie civile et séculière, eut un grand succès dans le monde ; et on ne s’arrêta point aux injustes censures de ceux qui voulurent y trouver des opinions relâchées sur le bal, sur les spectacles, et sur les bons mots qu’on dit dans la société.

François de Sales s'épuisera une bonne partie de sa vie au service de Dieu et des hommes. Ordonné à 35 ans, il ne s'épargnera rien pour annoncer l'évangile: ni visites dans son diocèse, ni catéchèses des petits enfants, ni visites aux condamnés, ni voyages apostoliques... C'est l'époque où l'Église romaine, face au protestantisme et à la doctrine de la prédestination, reprend courage et se lance dans le grand mouvement de la Contre-Réforme.
Il entreprend d'écrire des lettres personnelles aux gens qu'il ne peut atteindre. Puis il fait appel à l'imprimerie pour éditer des textes qu'il placarde dans les endroits publics et distribue sous les portes. Ces publications périodiques imprimées sont considérées comme le premier "journal" catholique du monde, et c'est pourquoi François de Sales est le patron des journalistes. Furent ainsi publiés les "Méditations", les "Épîtres à Messieurs de Thonon" et les "Controverses". Et pour toucher les illettrés, il se met à prêcher sur les places, au milieu des marchés...

Sa mémoire est célébrée le 28 décembre à Lyon. Mais l'église a établi sa fête officiellement le 24 janvier, sa Mémoire est obligatoire

  


Mémoire de saint François de Sales, évêque de Genève et docteur de l'Église. Vrai pasteur d'âmes, il amena à la communion catholique un grand nombre de frères qui en étaient séparés, il enseigna aux chrétiens par ses écrits la dévotion et l'amour de Dieu et, avec sainte Jeanne de Chantal, il fonda l'Ordre de la Visitation. Alors qu'il demeurait à Lyon dans l'humilité, il rendit son âme à Dieu le 28 décembre 1622 et fut mis au tombeau en ce jour à Annecy en 1623.

Martyrologe romain

Voir les commentaires

Venez, adorons le Christ en sa naissance : il est la gloire des saints innocents.

INTRODUCTION
V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange.
ANTIENNE INVITATOIRE
 

Venez, adorons le Christ en sa naissance : il est la gloire des saints innocents.

PSAUME INVITATOIRE(PSAUME 94)

Venez, exultons pour le Seigneur,
jubilons en Dieu notre salut,
présentons-nous devant Lui en l’acclamant,
avec des psaumes, chantons notre joie.

Car le Seigneur est le grand Dieu,
le grand Roi au-dessus de tous les dieux,
en sa main sont les gouffres de la terre,
et les sommets des montagnes sont à Lui.
À Lui, la mer, c’est Lui qui l’a faite,
et ses mains ont façon la terre ferme.

Venez, adorons-Le, prosternons-nous,
à genoux devant le Seigneur qui nous a faits.
Car c’est Lui notre Dieu
et nous, le peuple de son pâturage,
et les brebis guidées par sa main.

Aujourd'hui écoutez donc sa voix,
n'endurcissez pas vos cœurs comme à Mériba,
comme au jour de Massa dans le désert,
où vos pères m'ont ten et éprouvé
alors qu'ils avaient vu mes œuvres.

Quarante ans cette génération m'a irrité,
et j'ai dit : c'est un peuple au cœur égaré ;
ces gens-là n'ont pas connu mes chemins
c'est pourquoi j'ai ju dans ma colère :
ils n'entreront pas dans mon repos.

Rendons gloire au re Tout-Puissant,
à son Fils Jésus-Christ, le Seigneur,
à l'Esprit qui habite en nos cœurs,
pour les siècles des siècles. Amen.

HYMNE
ANTIENNE
 

Vêtus de blanc, ils marcheront avec le Seigneur, car ils sont innocents.

PSAUME : 62

2 Dieu, tu es mon Dieu,
   je te cherche dès l’aube : *
mon âme a soif de toi ;
après toi languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.

3 Je t’ai contemplé au sanctuaire,
j’ai vu ta force et ta gloire.
4 Ton amour vaut mieux que la vie :
tu seras la louange de mes lèvres !

5 Toute ma vie je vais te bénir,
lever les mains en invoquant ton nom.
6 Comme par un festin je serai rassasié ;
la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

7 Dans la nuit, je me souviens de toi
et je reste des heures à te parler.
8 Oui, tu es venu à mon secours :
je crie de joie à l’ombre de tes ailes.
9 Mon âme s’attache à toi,
ta main droite me soutient.
[10-12]

ANTIENNE
 

Ils témoignent pour Dieu en mourant, sans parler ils chantent sa louange.

PSAUME : CANTIQUE DES TROIS ENFANTS (DN 3)

57 Toutes les œuvres du Seigneur,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

58 Vous, les anges du Seigneur,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

59 Vous, les cieux,
   bénissez le Seigneur,
60 et vous, les eaux par-dessus le ciel,
   bénissez le Seigneur,
61 et toutes les puissances du Seigneur,
   bénissez le Seigneur !

62 Et vous, le soleil et la lune,
   bénissez le Seigneur,
63 et vous, les astres du ciel,
   bénissez le Seigneur,
64 vous toutes, pluies et rosées,
   bénissez le Seigneur !

65 Vous tous, souffles et vents,
   bénissez le Seigneur,
66 et vous, le feu et la chaleur,
   bénissez le Seigneur,
67 et vous, la fraîcheur et le froid,
   bénissez le Seigneur !

68 Et vous, le givre et la rosée,
   bénissez le Seigneur,
69 et vous, le gel et le froid,
   bénissez le Seigneur,
70 et vous, la glace et la neige,
   bénissez le Seigneur !

71 Et vous, les nuits et les jours,
   bénissez le Seigneur,
72 et vous, la lumière et les ténèbres,
   bénissez le Seigneur,
73 et vous, les éclairs, les nuées,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

74 Que la terre bénisse le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

75 Et vous, montagnes et collines,
   bénissez le Seigneur,
76 et vous, les plantes de la terre,
   bénissez le Seigneur,
77 et vous, sources et fontaines,
   bénissez le Seigneur !

78 Et vous, océans et rivières,
   bénissez le Seigneur,
79 baleines et bêtes de la mer,
   bénissez le Seigneur,
80 vous tous, les oiseaux dans le ciel,
   bénissez le Seigneur,
81 vous tous, fauves et troupeaux
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

82 Et vous, les enfants des hommes,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

83 Toi, Israël,
   bénis le Seigneur,
84 Et vous, les prêtres,
   bénissez le Seigneur,
85 vous, ses serviteurs,
   bénissez le Seigneur !

86 Les esprits et les âmes des justes,
   bénissez le Seigneur,
87 les saints et les humbles de cœur,
   bénissez le Seigneur,
88 Ananias, Azarias et Misaël,
   bénissez le Seigneur :
À lui, haute gloire, louange éternelle !

Bénissons le Père, le Fils et l'Esprit Saint :
À lui, haute gloire, louange éternelle !
56 Béni sois-tu, Seigneur, au firmament du ciel :
À toi, haute gloire, louange éternelle !

ANTIENNE
 

Par la bouche des enfants, tu reçois louange.

PSAUME : 149
1 Chantez au Seigneur un chant nouveau,
louez-le dans l’assemblée de ses fidèles !
2 En Israël, joie pour son créateur ;
dans Sion, allégresse pour son Roi !
3 Dansez à la louange de son nom,
jouez pour lui, tambourins et cithares !

4 Car le Seigneur aime son peuple,
il donne aux humbles l’éclat de la victoire.
5 Que les fidèles exultent, glorieux,
criant leur joie à l’heure du triomphe.
6 Qu’ils proclament les éloges de Dieu,
tenant en main l’épée à deux tranchants.

7 Tirer vengeance des nations,
infliger aux peuples un châtiment,
8 charger de chaînes les rois,
jeter les princes dans les fers,
9 leur appliquer la sentence écrite,
c’est la fierté de ses fidèles.
 
PAROLE DE DIEU : (AP 14, 4B-5)
Ils ont été rachetés du milieu des hommes pour être offerts les premiers à Dieu et à l’Agneau. Ils n’ont jamais proféré de mensonge ; ils sont irréprochables.
RÉPONS

R/ Un bonheur sans fin illuminera leur visage.

 

V/ Plus de mort ni de pleur,
plus de cri ni de peine. R/

 

V/ Allégresse et joie dans leur cœur. R/

ANTIENNE DE ZACHARIE
 

Les innocents mis à mort pour le Christ suivent l'Agneau très pur ; ils chantent sans fin : Gloire à toi, Seigneur !

CANTIQUE DE ZACHARIE (LC 1)

Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, *
qui a visité et rache son peuple !

Il nous a suscité une force de salut *
dans la maison de David, son serviteur,

comme il l’avait dit par la bouche des Saints *
par ses prophètes, depuis les temps anciens,

salut qui nous arrache à nos ennemis, *
à la main de tous ceux qui nous haïssent,

miséricorde qu’Il montre envers nos pères, *
mémoire de son alliance sainte,

serment juré à notre re Abraham *
de nous accorder que sans crainte

délivrés de la main de nos ennemis +
nous le servions dans la sainte et la justice, *
en sa présence tout au long de nos jours.

Et toi, petit enfant, tu seras appelé *
prophète du Très Haut :

Tu marcheras devant, à la face du Seigneur, *
et tu prépareras ses chemins

pour donner à son peuple la science du salut *
en la rémission de ses péchés ;

grâce à la miséricorde du Cœur de notre Dieu, *
l’Astre levant venu d’en Haut nous a visités,

pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres +
et l’ombre de la mort, *
pour conduire nos pas au chemin de la paix.

INTERCESSION

Rendons gloire au Christ, dont la splendeur
est chantée par la bouche des enfants, des tout-petits et acclamons-le :


R/

Nous t'implorons, Seigneur de gloire !

 

Pour toi les enfants de Bethléem ont donné le témoignage de leur sang,
— accorde-nous de témoigner de toi devant les hommes par toute notre vie.

 

Tu as lavé leurs vêtements dans ton sang,
— purifie-nous de tout péché.

 

Tu as fait de ces enfants martyrs les prémices de ton royaume,
— accorde-nous de trouver une place parmi tes convives.

 

Enfant, tu as connu la persécution et l'exil,
— veille sur l'enfance en proie à la famine, à la guerre et au malheur.

NOTRE PÈRE
ORAISON

Puisqu'en ce jour, Seigneur, les saints Innocents ont annoncé ta gloire, non point par la parole, mais par leur seule mort ; fais que notre vie tout entière témoigne de la foi que notre bouche proclame.

PRIÈRE SCOUTE : PRIÈRE DE ST IGNACE

Seigneur Jésus,
Apprenez-nous à être généreux,
A vous servir comme vous le méritez,
A donner sans compter,
A combattre sans souci des blessures,
A travailler sans chercher le repos,
A nous dépenser sans attendre d'autre récompense
Que celle de savoir
Que nous faisons votre Sainte Volonté.
Amen.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>