Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonne Fête aux : Jean et aux très Saintes Âmes du 27 décembre

Vendredi 27 décembre 2019

Fête du Jour et aux  Saints et Saintes du jour
Autres Fêtes du Jour
Bienheureuse Adelheidis  moniale et recluse à Tennenbach (✝ 1273)
Bienheureux Alfred Parto et Joseph-Marie Corbin Ferrer
martyrs de la guerre civile en Espagne (✝ 1936)
Bienheureux Esso  abbé de Beinwil (✝ 1130)
Sainte Fabiola  Veuve à Rome, fondatrice du premier hôpital d'Occident (✝ 399)
Bienheureux Francesco Spoto  martyr au Congo (✝ 1964)
Saint Jean Stone  martyr en Angleterre (✝ 1539)
Bienheureux Jean, Christian, Alain et Charles pères blancs martyrs en Algérie (✝ 1994)
Saint Maurice d'Apamée  Maurice, Photin, Théodore et leurs compagnons, martyrs près d'Apamée (✝ v. 298)
Sainte Nicarète  Vierge (✝ 440)
Bienheureux Odoardo Focherini martyr (✝ 1944)
Bienheureux Pierre Claverie et 18 compagnons martyrs en Algérie entre 1994 et 1996 (XXe siècle)
Bienheureuse Sára Salkaházi  religieuse martyre à Budapest (✝ 1944)
Saints Théodore et Théophane Martyrs de l'iconoclasme (IXe siècle)
Bienheureux Walton   (✝ 1156)
Saint Jean

Apôtre et Évangéliste
(† 103)

Saint Jean
Saint JeanO.D.M. pinxit

Dans l'Évangile et au sein du collège apostolique, saint Jean occupe une place de choix. Représentant l'amour, il marche à côté de Pierre, qui symbolise la doctrine. Jésus semble avoir réservé à cet Apôtre les plus tendres effusions de Son Coeur. Plus que tout autre, en effet, Jean, dont l'âme était pure et virginale, pouvait rendre amour pour amour au divin Maître. Le Sauveur prit plaisir à multiplier les occasions de témoigner envers Son cher disciple une prédilection singulière: il le fit témoin de la résurrection de la fille de Jaïre; il lui montra Sa gloire sur le Thabor, au jour de Sa transfiguration merveilleuse; mais surtout la veille de Sa Passion, à la dernière cène, Il lui permit de reposer doucement la tête sur Son Coeur divin, où il puisa cette charité et cette science des choses de Dieu, qu'il répandit dans ses écrits et au sein des peuples auxquels il porta le flambeau de l'Évangile.

Une des gloires de saint Jean fut d'être le seul, parmi les Apôtres, fidèle à Jésus dans Ses souffrances; il Le suivit dans l'agonie du Calvaire; il accompagna dans ces douloureux instants la Mère du Sauveur. Jésus, ayant vu Sa Mère au pied de la Croix, abîmée dans Sa tristesse, et près d'Elle saint Jean, Il dit à Marie: "Femme, voilà Votre fils!" Ensuite Il dit au disciple: "Voilà votre Mère!". L'Apôtre, en cette circonstance, nous disent les saints docteurs représentait l'humanité tout entière; en ce moment solennel Marie devenait la Mère de tous les hommes, et les hommes recevaient le droit de s'appeler les enfants de Marie.

Il était juste que saint Jean, ayant participé aux souffrances de la Passion, goûtât l'un des premiers les joies pures de la Résurrection. Le jour où le Sauveur apparut sur le rivage du lac de Génésareth, pendant que les disciples étaient à la pêche, saint Jean fut le seul à Le reconnaître. "C'est le Seigneur," dit-il à saint Pierre. Jean était donc bien, tout l'Évangile le prouve, le disciple que Jésus aimait, et Il l'aimait parce qu'il était vierge. Après l'Ascension et la Pentecôte, il ne s'éloigna pas de Jérusalem aussi promptement que les autres Apôtres; il vivait dans sa maison du mont Sion, en compagnie de Marie, célébrait devant Elle le Saint Sacrifice et Lui donnait chaque matin la Sainte Communion.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

Saint Jean
Apôtre et évangéliste
(† v. 103)

Patron:
Imprimeurs-libraires
Lavandières
Libraires
Papetiers
Typographes
Dictons
A la Saint-Jean d'hiver, les feux sont grands.

Sainte Fabiola

Veuve à Rome, fondatrice du premier hôpital d'Occident (✝ 399)

Elle appartenait à une grande famille patricienne, la "gens" des Fabiens. Elle connut quelques écarts matrimoniaux, divorçant d'avec son mari légitime pour en épouser un autre. Tous deux ne tardèrent pas à mourir. Alors, publiquement, elle fit pénitence et dépensa son immense fortune pour fonder à Rome le premier hôpital en Occident et un accueil pour les pèlerins. Saint Jérôme, qui fut très impressionné par sa forte personnalité, en écrivit la biographie.
Commémoraison de sainte Fabiola, veuve romaine, qui, au témoignage de saint Jérôme, après divorce et remariage se soumit à la pénitence publique et la rendit parfaite pour le bénéfice des pauvres. Après plusieurs années passées en Terre sainte, elle mourut à Rome en 399, pauvre là où elle avait été riche.

Martyrologe romain 

Bienheureux Jean, Christian, Alain et Charles

pères blancs martyrs en Algérie (✝ 1994)

 

De 1994 à 1996, dix neuf religieux catholiques installés dans le pays et qui œuvraient auprès des populations locales, dans un dialogue de fraternité et de paix, ont été assassinés par les groupes terroristes.
Jean Chevillard, Alain Dieulangard, Christian Chessel et Charles Deckers, assassinés le 27 décembre 1994 dans leur presbytère.
Quatre pères blancs dont trois Français et un Belge, sont tués à Tizi Ouzou, au cœur de la Kabylie algérienne: le père Jean Chevillard (1925-1994), à la tête de l'ordre des pères blancs, le père Alain Dieulangard (1919-1994) -l'aîné-, le père Christian Chessel (1958-1994) et le père Charles Deckers (1924-1994) -Belge naturalisé algérien-
Ils étaient les amis de tous, pauvres et riches, jeunes et vieux, quelles que soient les croyances et les conditions de vie.
Heureux les artisans de paix: avec l'obstination et la patience des témoins ('martyrs') Jean, Christian, Alain et Charles ont semé l'esprit de justice, de fraternité et de bonheur...

La Kabylie rend hommage au Père Deckers et à ses amis.
Le 27 décembre 1994, la ville de Tizi Ouzou aura vécu un drame effroyable avec l'odieux assassinat de quatre Pères Blancs: Christian Chessel, Jean Chevillard, Alain Dieulangard et Charles Deckers.
Ce dernier a sacrifié presque toute sa vie au profit de la jeunesse de Tizi Ouzou qui fut consternée à l'époque par la tragique disparition du Père Deckers et de ses trois compagnons victimes du terrorisme aveugle qui s'était alors abattu sur tout le pays.
Comme pour immortaliser le souvenir du père Deckers et de ses compagnons, les anciens élèves des Pères Blancs de Tizi Ouzou ont décidé, en ce dixième anniversaire de cette horrible tragédie, de créer leur propre association dénommée El Maâouna (l'entraide), un nom symbole que portait, jadis, le fameux foyer culturel des Pères Blancs de Tizi Ouzou, où grandirent et s'épanouirent de nombreux jeunes de Kabylie devenus, aujourd'hui de hauts cadres de la nation. Visiblement émus par tant de gratitude et de reconnaissance de la part de la population kabyle, les parents des victimes, et notamment les quatre frères et sœurs du Père Charles Deckers, venus spécialement d'Anvers (Belgique), avaient bien du mal à exprimer leur peine, mais surtout leur fierté pour combattre un fait que la ville de Tizi Ouzou et la Kabylie tout entière n'auront pas oublié: le Père Deckers et ses compagnons pour "toute la bonté, la générosité et la solidarité dont ils ont fait preuve durant tout leur parcours, tout en sacrifiant leur vie pour un pays qu'ils ont tellement aimé, une Algérie qui, en fait, ne les a guère oubliés", pour reprendre une intervention très remarquée de l'Archevêque d'Alger, Mgr Tessier.
- La Kabylie n'a pas oublié le Père Charles Deckers
- les pères blancs, missionnaires d'Afrique
- il y a 10 ans Tizi Ouzou

- Promulgazione di Decreti della Congregazione delle Cause dei Santi, 27.01.2018, en italien, en anglais
- Annonce de la béatification de 19 de nos frères et sœurs, Communiqué des évêques d'Algérie.

Bienheureux Pierre Claverie et 18 compagnons

martyrs en Algérie entre 1994 et 1996 (XXe siècle)

 

- béatification de 19 martyrs de la guerre civile algérienne des années 1990, l’archevêque d’Alger a diffusé une lettre pastorale expliquant le sens de cette démarche qui est aussi un signe adressé à tout le peuple algérien, martyrs d’Algérie: le message de Mgr Desfarges (en pdf)
- Promulgazione di Decreti della Congregazione delle Cause dei Santi, 27.01.2018, en italien, en anglais

- Annonce de la béatification de 19 de nos frères et sœurs, Communiqué des évêques d'Algérie.
- Les martyrs d'Algérie béatifiés le 8 décembre 2018.
Mgr Pierre Claverie, évêque d'Oran depuis octobre 1981, a été assassiné le 1er août 1996, à 58 ans, dans l'explosion d'une bombe déposée devant son évêché. L'attentat était intervenu peu après la visite en Algérie du ministre français des affaires étrangères, Hervé de Charette, qui s'était rendu sur les tombes des sept moines français de Tibhirine.
Les sept moines cisterciens de Tibhirine, eux, ont été enlevés en mars 1996 dans leur monastère de Notre-Dame de l'Atlas. Leur mort a été annoncé plusieurs semaines plus tard, par un communiqué du Groupe islamique armé (GIA). Seules les têtes des moines ont ensuite été retrouvées, le 30 mai 1996, au bord d'une route, non loin du monastère.
- Faire du dialogue une 'vertu' exigeante de vérité, Mgr Pierre Claverie (1938-1996)
- vidéo: 'Pierre et Mohamed', extraits de la pièce de théâtre basée sur le dialogue entre Pierre Claverie, évêque d'Oran et Mohamed son chauffeur.
- Les sept moines trappistes de Tibhirine, assassinés en 1996 en Algérie, vont être béatifiés. Leur martyre a été reconnu par l'Église. Le postulateur de leur cause, le frère Thomas Georgeon, se réjouit de cette nouvelle.
- vidéo: bande annonce du film 'des hommes et des dieux' réalisé par Xavier Beauvois avec Lambert Wilson et Michael Lonsdale.
- Outre l'ancien évêque d'Oran, Mgr Pierre Claverie, et les sept moines cisterciens trappistes de Tibhirine, dix autres religieux ont été assassinés durant la guerre civile algérienne. Moins connues, ces personnalités martyres de la foi, seront béatifiées, aux côtés de l'évêque d'Oran et des moines de Tibhirine.

Entre mai le 8 mai 1994 et le 10 novembre 1995, en pleine décennie noire pour l'Algérie en proie à de récurrents actes terroristes, six religieuses, un religieux, trois prêtres français, un prêtre belge ont été assassinés in odium fidei - en haine de la foi -.
L'épisode sanglant commence le 8 mai 1994 pour ces martyrs d'Algérie. Un religieux mariste âgé de 63 ans, le frère Henri Vergès, et une religieuse des petites sœurs de l'Assomption, sœur Paul-Hélène Saint-Raymond, perdent la vie.
'Ceux qui ont revendiqué leur meurtre ne peuvent s'approprier leur mort'
En plein quartier de la casbah, dans la bibliothèque diocésaine d'Alger dirigée par le frère Vergès, qui exerçait comme enseignant par ailleurs, trois assaillants font irruption, lui tirant deux balles dans la tête. Sœur Saint-Raymond, présente sur les lieux, est également visée. Celle qui vivait depuis 30 ans au Maghreb, était entrée au service du frère Vergès, une fois à la retraite. Le père Christian de Chergé, prieur de la trappe de Tibhirine, leur avait dédié une homélie empreinte d'espérance, le 17 juillet de la même année: 'Ce qui leur était arrivé, cette mort brutale, s'inscrivait dans une continuité dont les jalons devenaient lumineux. Ceux qui ont revendiqué leur meurtre ne pouvaient s'approprier leur mort'.
À l'automne 1994, le 23 octobre, deux autres religieuses sont assassinées à Bab El Oued, un quartier populaire d'Alger: les Espagnoles sœur Esther Paniagua Alonso et sœur Caridad Alvarez Martín, issues de la Congrégation des Augustines missionnaires.
L'hommage aux pères blancs
L'hiver qui suit, deux jours après Noël, le 27 décembre 1994, quatre pères blancs dont trois Français et un Belge, sont tués à Tizi Ouzou, au cœur de la  Kabylie algérienne: le père Jean Chevillard, à la tête de l'ordre des pères blancs, le père Alain Dieulangard - l'aîné-, le père Christian Chessel et le père Charles Deckers - Belge naturalisé algérien-, tous fins connaisseurs de la terre kabyle pour y avoir étudié ou séjourné maintes fois, avant même leur installation définitive.
Trois religieuses de Notre-Dame des Apôtres et des Petites Sœurs du Sacré-Cœur.
Ils sont suivis le 3 septembre 1995 par deux sœurs missionnaires de Notre-Dame des Apôtres, congrégation évangélisatrice en Afrique: sœur Angèle-Marie Littlejohn et sœur Bibiane Leclercq. Ces deux religieuses françaises qui ont vécu près de 35 ans en Algérie, ont perdu la vie dans le quartier de Belouizdad de la capitale. Elles se consacraient depuis 1964 au service de la formation des jeunes filles de ce quartier.
Le 10 novembre 1995, c'est au tour de sœur Odette Prévost, des petites Sœurs du Sacré-Cœur, d'être tuée dans la capitale. Née en 1932, cette institutrice était entrée à 21 ans chez les Petites Sœurs du Sacré-Cœur du Père de Foucauld.
À ces cinq dates qui font mémoire, s'ajoutent les 21 mai et 1er août 1996, respectivement dates des assassinats des sept moines de Tibéhirine et du dominicain évêque d'Oran, Mgr Pierre Claverie.
Le martyr est un témoin
Réagissant au décret pontifical du 26 janvier 2018, autorisant ces 19 béatifications, les évêques d'Algérie intégrés à la CERNA (Conférence épiscopale régionale d'Afrique du Nord)  - Mgr Paul Desfarges, archevêque d'Alger, Mgr Jean-Paul Vesco, évêque d'Oran, Mgr John MacWilliam, évêque de Laghouat, et le père Jean-Marie Jehl, administrateur de Constantine, ont exprimé leur profonde joie à l'idée de pouvoir faire mémoire de ces '19 frères et sœurs martyrs, témoins du plus grand amour qui soit: celui de donner sa vie pour ceux qu'on aime', dans un communiqué;  les évêques ont également tenu à rendre hommage 'aux 99 imams qui ont perdu la vie pour avoir refusé de justifier la violence'.
- Le Pape reconnait les martyres de Mgr Pierre Claverie et des moines de Tibhirine
- Mgr Jean-Paul Vesco, évêque d'Oran, salue la reconnaissance du martyre des moines de Tibhirine, de Mgr Claverie et de onze autres religieux français assassinés en Algérie entre 1994 et 1996.
- Monastère de Tibhirine

- les 19 bienheureux martyrs d'Algérie

Bienheureux Francesco Spoto

martyr au Congo (✝ 1964)

Francesco Spoto, supérieur général de la congrégation des missionnaires serviteurs des pauvres, fondée par le bienheureux Jacques Cusmano.
Bienheureux Francesco SpotoNé en 1924 à Raffadali en Italie, il fait ses études à l'institut de la congrégation des missionnaires serviteurs des pauvres et devient prêtre de cette congrégation en 1951 développant les œuvres d'aide à l'éducation des enfants des familles pauvres et des démunis. Ses qualités humaines font qu'il est élu supérieur général à 35 ans... Les années de son généralat sont marquées par une grande croissance de la congrégation et par de nouveaux engagements dont la mission de Biringi. En 1964 lors de la guerre civile qui sévit Francesco rend visite à ses frères restés coincés dans la mission; il est fait prisonnier avec eux, battu, il arrive à s'échapper mais meurt quelques jours plus tard.
- mort martyrisé le 27 décembre 1965 à Biringi (république démocratique du Congo)
- béatifié le 21 avril 2007 à Palerme (Italie) - site du Vatican
Bienheureux Francesco Spoto - site en italien
Père Francesco (François) Spoto - famille cusmanienne

Voir les commentaires

« L’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau »

Évangile selon saint Jean 20, 2-8

Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. » Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.

Écouter cette méditation

Prière

Ô Dieu, toi qui as fait surgir la vie nouvelle dans notre humanité vouée à la mort, nous tournons vers toi notre regard, remplis d’espérance, pour briller, à l’aube de la Pâque du Christ, de foi et de charité. Avec saint Jean, l’évangéliste, nous te présentons nos vies et notre monde, afin que la lumière de la résurrection pénètre de plus en plus les couches de notre être, nos relations, nos pensées, nos attentes. Béni sois-tu en tout temps et en tout lieu.

Demande

Donne-moi de croire de plus en plus en ta présence agissante et prévenante en chaque instant de ma vie.

Réflexion

1. Marie-Madeleine, la messagère

Lorsque Dieu intervient dans l’histoire humaine, son action est forcément circonscrite dans l’espace et dans le temps. Seul un nombre limité de personnes peut en être témoin oculaire. Contrairement à la connaissance secrète de quelques initiés, l’agir de Dieu se révèle à de modestes créatures, pour qu’elles transmettent la nouvelle au monde, au risque de l’incrédulité et en se soumettant à l’aval de l’autorité.

Pourquoi Marie-Madeleine, la pécheresse, est-elle choisie comme messagère et non pas Marie, la Vierge immaculée ? Puisque Marie est la première bénéficiaire de la grâce, Marie-Madeleine est précurseur de la religiosité populaire, la force d’espérance de l’Église en marche vers Dieu. La foi du peuple en effet pansera souvent les plaies des controverses théologiques ou des guerres entre chrétiens au fil des siècles.

2. Se rendre au tombeau

Comme à la scène de la Nativité, la Résurrection du Christ ouvre dans l’horizon humain le passage entre ce monde et l’autre : la grotte de Bethléem en début de vie, le tombeau du Christ en fin de vie. Les langes de la grotte et les linges du tombeau revêtent le corps humain du Christ et le nôtre pour en protéger l’extrême fragilité.

Avec les bergers et les deux disciples, venons contempler la scène, acter l’événement et adorer le mystère ! Lorsque la vie et la mort mettent à défi notre raison, nous prenons du recul par rapport à nos convictions et appréhensions de la réalité : cela nous rend humbles. Si le mystère du tombeau inscrit les événements dans la pierre (physique quantique), à plus forte raison doit-il imprégner dans nos cœurs l’émerveillement !

3. Jean, l’évangéliste : il vit, et il crut

La foi est le but des expériences spirituelles ou des événements extraordinaires de la grâce. Il ne sert à rien de voir un miracle si cela ne conduit pas à la foi. Avant d’être un don de Dieu, la foi est une relation de confiance envers le témoin et en définitive envers Dieu. Grâce à la vertu infuse de la foi reçue au baptême, l’âme arrive à comprendre la promesse de Dieu comme significative.

Puissions-nous, comme le saint apôtre Jean, croire en ce que nous voyons, avec les yeux de l’esprit, au lieu d’attendre des signes visibles pour commencer à croire ! Laissons la « grâce actuelle » du témoignage raviver en nous la foi théologale. Que la lecture de l’Évangile fasse de nous des flambeaux, comme l’a été Jean, pour que nous en embrasions d’autres.

Dialogue avec le Christ

Jésus-Christ, mon Sauveur, je t’aime de tout mon cœur, car tu m’as associé à la chaîne des témoins de ta victoire sur la mort. Tu as fait de mon âme un foyer de vie spirituelle, alimenté par l’Esprit Saint qui me rend semblable à Dieu et me conduit à ta suite vers le Père. Je t’offre ma vie, mes œuvres de ce jour et mes espérances, afin que ma vie, ô Christ, se transforme à l’image de la tienne. Amen.

Résolution

Par ma joie et ma générosité, dans un service gratuit, je veux témoigner de ma foi en la Résurrection.

Père Jaroslav de Lobkowicz, LC
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l’Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés

Voir les commentaires

« Nous savons que son témoignage est vrai »

PREMIÈRE LECTURE
« Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons » (1 Jn 1, 1-4)

Bien-aimés,
ce qui était depuis le commencement,
ce que nous avons entendu,
ce que nous avons vu de nos yeux,
ce que nous avons contemplé
et que nos mains ont touché
du Verbe de vie,
nous vous l’annonçons.
Oui, la vie s’est manifestée,
nous l’avons vue,
et nous rendons témoignage :
nous vous annonçons
la vie éternelle qui était auprès du Père
et qui s’est manifestée à nous.
Ce que nous avons vu et entendu,
nous vous l’annonçons à vous aussi,
pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous.
Or nous sommes, nous aussi, en communion avec le Père
et avec son Fils, Jésus Christ.
Et nous écrivons cela,
afin que notre joie soit parfaite.

– Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 96 (97), 1-2, 5-6, 11-12)
R/

Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes !
 

Le Seigneur est roi ! Exulte la terre !
Joie pour les îles sans nombre !
Ténèbre et nuée l’entourent,
justice et droit sont l’appui de son trône.

Les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur,
devant le Maître de toute la terre.
Les cieux ont proclamé sa justice,
et tous les peuples ont vu sa gloire.

Une lumière est semée pour le juste,
et pour le cœur simple, une joie.
Que le Seigneur soit votre joie, hommes justes ;
rendez grâce en rappelant son nom très saint.

ÉVANGILE
« L’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau » (Jn 20, 2-8)

Le premier jour de la semaine,
Marie Madeleine courut trouver Simon-Pierre et l’autre disciple,
celui que Jésus aimait,
et elle leur dit :
« On a enlevé le Seigneur de son tombeau,
et nous ne savons pas où on l’a déposé. »
Pierre partit donc avec l’autre disciple
pour se rendre au tombeau.
Ils couraient tous les deux ensemble,
mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre
et arriva le premier au tombeau.
En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ;
cependant il n’entre pas.
Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour.
Il entre dans le tombeau ;
il aperçoit les linges, posés à plat,
ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus,
non pas posé avec les linges,
mais roulé à part à sa place.
C’est alors qu’entra l’autre disciple,
lui qui était arrivé le premier au tombeau.
Il vit, et il crut.

– Acclamons la Parole de Dieu.

Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix [Édith Stein] (1891-1942)

carmélite, martyre, copatronne de l'Europe

Méditation pour le 6 janvier 1941 (Source cachée-Œuvres spirituelles; trad. J. et C. Rastoin; Ed. Cerf/Ad Solem, 1999, p
 
« Nous savons que son témoignage est vrai »
 
Près de sa crèche, le Sauveur désire également la présence de celui qui lui était particulièrement cher pendant sa vie : Jean, le disciple que Jésus aimait (Jn 13,23). Nous le connaissons bien comme figure de la pureté virginale. Parce qu'il était pur, il a plu au Seigneur. Il a pu reposer sur le Cœur de Jésus et y être initié aux mystères du Cœur divin (Jn 13,25). Comme le Père céleste a rendu témoignage à son Fils en proclamant : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le » (Mc 9,7),de même l'Enfant divin semble aussi nous désigner son disciple bien-aimé et nous dire : « Nul encens ne m'est plus agréable qu'un cœur pur qui se donne avec amour. Écoutez celui qui a pu voir Dieu parce qu'il avait un cœur pur » (Mt 5,8).

            Nul n'a pu plonger plus profondément que lui dans la contemplation des abîmes cachés de la vie divine. C'est pourquoi il nous annonce le mystère de l'engendrement éternel du Verbe divin. (…)
Il a partagé les combats de son Seigneur comme seule peut le faire une âme qui aime d'un amour sponsal. (...) Il nous a fidèlement conservé et transmis les témoignages que le Sauveur rendait lui-même à sa propre divinité devant ses amis et ses ennemis. (...)
Par lui nous savons à quelle participation à la vie du Christ et à la vie du Dieu-Trinité nous sommes destinés. (...)

            La présence de Jean à la crèche du Seigneur nous dit : voyez ce qui est préparé pour ceux qui s'offrent à Dieu d'un cœur pur. Toute la plénitude inépuisable de la vie à la fois humaine et divine de Jésus leur est royalement accordée en échange. Venez et buvez aux sources de l'eau de la vie, que le Seigneur fait couler pour les assoiffés et qui jaillissent en vie éternelle (Jn 7,37; 4,14).
Le Verbe est devenu chair et il est couché devant nous sous l'aspect d'un enfant nouveau-né.
PAROLE DE DIEU : (AC 4,19-20)
Pierre et Jean dirent au grand conseil des juifs : Est-il juste devant Dieu de vous écouter, plutôt que d’écouter Dieu ? À vous de juger. Quant à nous, il nous est impossible de ne pas dire ce que nous avons vu et entendu.
RÉPONS

R/ Vivante est la Parole de Dieu,

 

* Plus pénétrante qu'un glaive.

 

V/ Fils d'homme, porte-leur ma Parole. *

 

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

ANTIENNE DE ZACHARIE
 

Le Verbe s'est fait chair, il a demeuré parmi nous et nous avons vu sa gloire, alléluia.

CANTIQUE DE ZACHARIE (LC 1)

Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, *
qui a visité et rache son peuple !

Il nous a suscité une force de salut *
dans la maison de David, son serviteur,

comme il l’avait dit par la bouche des Saints *
par ses prophètes, depuis les temps anciens,

salut qui nous arrache à nos ennemis, *
à la main de tous ceux qui nous haïssent,

miséricorde qu’Il montre envers nos pères, *
mémoire de son alliance sainte,

serment juré à notre re Abraham *
de nous accorder que sans crainte

délivrés de la main de nos ennemis +
nous le servions dans la sainte et la justice, *
en sa présence tout au long de nos jours.

Et toi, petit enfant, tu seras appelé *
prophète du Très Haut :

Tu marcheras devant, à la face du Seigneur, *
et tu prépareras ses chemins

pour donner à son peuple la science du salut *
en la rémission de ses péchés ;

grâce à la miséricorde du Cœur de notre Dieu, *
l’Astre levant venu d’en Haut nous a visités,

pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres +
et l’ombre de la mort, *
pour conduire nos pas au chemin de la paix.

INTERCESSION

Prenons appui sur la foi qui nous vient des Apôtres et prions Dieu pour son peuple saint :


R/

Souviens-toi de ton Église, Seigneur.

 

Père, tu as voulu que ton Fils ressuscité se manifeste à tes Apôtres,
— fais de nous les témoins de sa résurrection.

 

Toi qui as envoyé ton Fils porter aux pauvres la Bonne Nouvelle,
— donne-nous d'annoncer l'Évangile.

 

Toi qui as envoyé ton Fils semer la parole,
— envoie des ouvriers à ta moisson.

 

Toi qui as envoyé ton Fils réconciler le monde avec toi par son propre sang,
— fais de nous des instruments de paix.

NOTRE PÈRE
ORAISON

Dieu qui as dévoilé pour nous les mystères de ton Verbe grâce à ton Apôtre saint Jean, rends-nous capables de comprendre et d'aimer les merveilles qu'il nous a fait connaître.

 

PRIÈRE SCOUTE : PRIÈRE DE ST IGNACE

Seigneur Jésus,
Apprenez-nous à être généreux,
A vous servir comme vous le méritez,
A donner sans compter,
A combattre sans souci des blessures,
A travailler sans chercher le repos,
A nous dépenser sans attendre d'autre récompense
Que celle de savoir
Que nous faisons votre Sainte Volonté.
Amen.

Voir les commentaires

Terrorisme : Au Burkina Faso, les civils dans la mire des jihadistes

Cet article est reposté depuis Spécial Défense.

Voir les commentaires

"Tortures psychologiques et violations des droits humains" : le calvaire de deux chercheurs français en Iran

Cet article est reposté depuis Spécial Défense.

Voir les commentaires

Syrie : L'armée russe s'installe dans une ex-base US près de Rakka

Cet article est reposté depuis Spécial Défense.

Voir les commentaires

La France est l’un des seuls pays d’Europe à autoriser la chasse d’espèces menacées

Cet article est reposté depuis Nature d'ici et d'ailleurs.

Voir les commentaires

Facebook met fin à 2 opérations de désinformation visant à manipuler l'opinion aux USA et en Géorgie

Cet article est reposté depuis Spécial Défense.

Voir les commentaires

Donner son sang, un geste si facile, et si rare aujourd’hui …

Cet article est reposté depuis Le presbytère virtuel d'un prêtre.

Voir les commentaires

Si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.

Si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.
Si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.
INTRODUCTION
 

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

HYMNE
ANTIENNE
 

Le jour où paraît ta puissance, tu es prince, éblouissant de sainteté : Comme la rosée qui naît de l'aurore, je t'ai engendré.

PSAUME : 109

1 Oracle du Seigneur à mon seigneur :
   « Siège à ma droite, *
et je ferai de tes ennemis
   le marchepied de ton trône. »

2 De Sion, le Seigneur te présente
   le sceptre de ta force : *
« Domine jusqu'au cœur de l'ennemi. »

3 Le jour où paraît ta puissance,
   tu es prince, éblouissant de sainteté : *
« Comme la rosée qui naît de l'aurore,
   je t'ai engendré. »

4 Le Seigneur l'a juré
   dans un serment irrévocable : *
« Tu es prêtre à jamais
   selon l'ordre du roi Melkisédek. »

5 À ta droite se tient le Seigneur : *
il brise les rois au jour de sa colère.

7 Au torrent il s'abreuve en chemin, *
c'est pourquoi il redresse la tête.

ANTIENNE
 

Oui, près du Seigneur est l'amour ; près de lui abonde le rachat.

PSAUME : 129
1 Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
2 Seigneur, écoute mon appel ! *
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

3 Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ? *
4 Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

5 J’espère le Seigneur de toute mon âme ; *
je l’espère, et j’attends sa parole.

6 Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore. *
Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
7 attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
près de lui, abonde le rachat. *
8 C’est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.
ANTIENNE
 

Au commencement, avant tous les siècles, le Verbe était Dieu. Il est né aujourd'hui : c'est le Sauveur du monde.

PSAUME : CANTIQUE (COL 1)

12 Rendons grâce à Dieu le Père, +
lui qui nous a donné
   d'avoir part à l'héritage des saints, *
dans la lumière.

13 Nous arrachant à la puissance des ténèbres, +
il nous a placés
   dans le Royaume de son Fils bien-aimé : *
14 en lui nous avons le rachat,
le pardon des péchés.

15 Il est l'image du Dieu invisible, +
le premier-né, avant toute créature : *
16 en lui, tout fut créé,
   dans le ciel et sur la terre.

Les êtres visibles et invisibles, +
puissances, principautés,
   souverainetés, dominations, *
tout est créé par lui et pour lui.

17 Il est avant toute chose,
et tout subsiste en lui.

18 Il est aussi la tête du corps, la tête de l'Église : +
c'est lui le commencement,
   le premier-né d'entre les morts, *
afin qu'il ait en tout la primauté.

19 Car Dieu a jugé bon
   qu'habite en lui toute plénitude *
20 et que tout, par le Christ,
   lui soit enfin réconcilié,

faisant la paix par le sang de sa Croix, *
la paix pour tous les êtres
   sur la terre et dans le ciel.

PAROLE DE DIEU : (1 JN 1, 5B.7)
Dieu est lumière, il n’y a pas de ténèbres en lui. Si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.
RÉPONS

R/ Le Verbe s’est fait chair.

 

* Alléluia, alléluia !

 

V/ Il a demeuré parmi nous. *

 

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit. R/

 
ANTIENNE
 

Un silence paisible enveloppait toutes choses, la nuit en était au milieu de son cours ; alors la Parole puissante s'élança du trône royal, alléluia !

CANTIQUE DE MARIE (LC 1)

Mon âme exalte le Seigneur, *
exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur.

Parce qu’Il a regardé l’humili de sa servante, *
voici que désormais toutes les générations me diront bienheureuse.

Car le Puissant a fait pour moi des merveilles, *
Saint est son nom.

Sa miséricorde s’étend de génération en génération *
sur ceux qui Le craignent.

Déployant la force de son bras, *
il disperse les orgueilleux qui s’évent en leur coeur.

Il jette les puissants à bas de leur trône, *
il éve les humbles.

Il comble de biens des affamés *
et renvoie des riches les mains vides.

Il relève Israël, son serviteur, *
il se souvient de sa miséricorde,

comme il l’avait dit à nos pères, *
en faveur d’Abraham et de sa descendance pour les siècles.

INTERCESSION

Par le mystère de ton incarnation
par ta naissance et ton enfance,
par ta vie toute consacrée,


R/

Délivre-nous, Seigneur Jésus !

 

Par ton labeur et ta fatigue,
par tes marches et ta parole,
par tes rencontres avec les pécheurs,

 

Par l'agonie de ta passion,
par ta solitude et ta croix,
par ta mort et ta sépulture,

 

Par ta résurrection et ton ascension,
par le don du Saint-Esprit,
par ta joie et par ta gloire,

NOTRE PÈRE
 
ORAISON

Nous t'en prions, Dieu tout-puissant, alors que le péché nous retient encore sous sa loi, donne-nous la délivrance par la prodigieuse et nouvelle naissance en notre chair de ton Fils unique, Jésus Christ. Lui qui règne.

 

 

PRIÈRE À SAINT MICHEL

Saint Michel archange,
défendez-nous dans le combat,
soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon.
Que Dieu lui commande, nous vous en supplions ;
et Vous, Prince de la milice céleste, repoussez en enfer, par la force divine,
Satan et les autres esprits mauvais, qui rôdent dans le monde
pour la perte des âmes.
Amen.

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>