Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AU FIL DES ANS

AU FIL DES ANS

 

Au fil des ans

Le combat pour la vie

Se joue à chaque instant

 Innombrable, insipides sont-ils

Tant de fois il m’a fallut tendre mon bras

Défendre ma survie mon honneur

Voir mes nombreux rêves brisés.

Certains restèrent virtuels

D’autres se réalisèrent

Quelques uns furent prophétiques

D’où ma terreur lorsqu’ils étaient tristes

Souvent à cause d’eux des amis sont partis.

Combien de nuit sommeil raccourci?

Je ne peux les compter

Ainsi est et sera ma destiné

 

Au fil des ans

Nulle rage en moi

Mon combat n’est pas le mien

Mais celui Du Très Haut

Je ne suis que l’une de ces phalanges.

Je ne fais que ce qui me semble bon

Ce que ma conscience me dicte.

Il m’arrive et cela assez souvent,

D’être dans l’erreur

Même la risée de pervers

D’être spolié par des jaloux

Jaloux de quoi mon dieu?

Jaloux que Dieu me soit protection

Jaloux être souvent exaucé

Aussi bien dans les petites choses

Que dans les grandes à leurs yeux.

Pourtant mon vœux le cher

N’a jamais trouvé grâce.

La sagesse Éternelle m’en préserve

Elle soigne cette plaie

Dans la lumière de sa raison.

Alors ces jaloux hypocrite,

Servent  au vu de tous un Dieu

Qu’ils trahissent sans vergogne

S’ils avaient la foi au fond d’eux

Ils béniraient le Seigneur

Sans demander une condition.

 

Au fil des ans

Je ne puis rien changer

N’étant qu’une simple servante

Au milieu d’un monde sans pitié

Me remémorer mes succès est préférable

Qu’a celui de se languir sur mes ressentiments

Me souvenir des malheurs, des brutalités

Ne me permettrai  pas d’avancer

Je continue par conséquent d’avancer

Sans regarder  derrière moi

Pour ne plus voir ces ombres

Cette nuit qui fut mon destin

Tant de  futilité dans mes caprices

Tellement de force dans ces combats

Si  fort que je ne pouvais les mener seule

Pour la justice, le réconfort, le bien être

N’auraient pu être sans cette aide

Sans la Puissance de l’au-delà.

Bien sur il y a eut mon intelligence humaine

Ma force de dissuadions

Même si  ces victoires inachevées.

Il reste tous ces rêves à venir

Se dirigeant vers son dénouement

Ma face se tourne vers la lumière

Monique Isope Macalou

Octobre 2010  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :