Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

CORRIDA ET CHASSE A COUR. MÊME COMBAT ?

C’est un sujet récurant et pourtant toujours d’actualité.

Quelque soit la manière de l’aborder on finit toujours par la même conclusion. La mort d’un animal magnifique non dangereux.

La corrida c’est trois ou quatre hommes contre un taureau, avec des spectateurs assoiffés de sang.

Pour la chasse à cour c’est différent. Pour tant le résultat est le même. Ce qui diffère de beaucoup on peut garder le folklore musical des chevaux et des meutes de chiens avec la course dans les bois.

Pour la corrida que peut garder pour la mémoire historique, si l’on veut rester respectueux des animaux et de l’âme des humains ? En ce qui me concerne, uniquement les tableaux de grands peintres. Car cette survivance n’est que boucherie indigne d’êtres humains civilisés.

Vers la mi-septembre, résonnent le soir venu de leur long cri nuptial dans la forêt. Il arrive parfois que nous les entendons en plein jour: les cerfs sont en rut, la lutte est féroce. Les vieux mâles dominants chefs de harde, et les jeunes fougueux et ambitieux se battent. De leur combat dépendra s’ils ont gagné la place convoitée ou gardé leur place.

Le choc de leur bois, se perçoit nettement. Par la victoire il sera érigé sur sa harde et règnera sur son « harem ». Celui-ci peut  compter jusqu'à une dizaine de biches. Ce  spectacle est invisible pour les néophytes non accompagné. Cependant, une bonne paire de jumelles offre un spectacle inégalable de saisissement, avant la tombée de la nuit.

Ce spectacle est devenu le folklore à voir. Tout au moins dans le milieu touristique. Tous les ans en cette période il y a de plus en plus des routes de des forêts. Au point que parfois la sécurité les plus élémentaires n’est pas respectée.

En effet, la saison du raire marque le début du comptage des animaux (celui-ci s'effectue aussi au mois de mars, en période de mue, quand les cerfs « tombent » leurs vieux bois)........

Lire la suite sur la page. Elle est gratuite exceptionnellementthumb automne-10

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article