Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

IV. Les Touteschoses font l’aumône (suite)

com
thumbnail.aspx (6)-copie-1    Bon dimanche et bonne lecture

Elle leur dit :

Pourquoi ne pas le loger dans le pavillon du fond, il mangera dans la cuisine avec Christine et les autres employés.

Connaissant bien sa mère, après un court instant de réflexion, elle reprend.

Il pourrait être le jardinier et gardien de la propriété et toutes les petites réparations nécessaires. Un homme toutes mains en quelque sorte avec un petit salaire!

Monsieur et Madame Touteschoses examinent la proposition de Clémence. Ils Pèsent le pour et le contre, calculent ce que sera l’incidence de ce geste. Puis il y a ces contrats d’insertion, les charges sont gratuites. En définitive, ils suivent le conseil de Clémence.

Puis ils rejoignent leur fils cadet le préféré, pour leur annoncer la nouvelle. David est satisfait, il ne fera plus le chauffeur du samedi. Bien sûr il se doute que ce geste n’est pas gratuit. Que ses parents vont en tirer un certain bénéfice. Ils ont dû faire le calcul des dépenses, qu'ils auront à faire pour porter secours à ce pauvre Robert.


S'il est naturel de faire les comptes pour leur équilibre financier, il est scandaleux de faire l'aumône pour en retirer un bénéfice substantiel.


Hors c'est ce qu'ils ont fait. Ils ont eu le culot d'employer Robert, comme jardinier - gardien - homme toute main, alors que sa profession était voyagiste ! Payé au Smic, le loyer et les charges du logement sont retirés du salaire. Son pauvre logement, est un "pavillon meublé" en bois au fond du jardin. Ce "pavillon" est composé d'un lit en fer, d'une table, d'un réchaud, de deux tabourets, d'un évier avec l'eau froide, la pièce d’à côté c'est le matériel de jardinage et l'atelier de bricolage. Cependant, il y a une douche et un radiateur pour l’hiver relié au manoir. Néanmoins, dans la vieille armoire cirée et sculptée sont suspendus les tenus selon qu’il est jardinier, gardien ou dépanneur! Une planche à repasser et son fer sont les seules choses modernes.


***

Ce qu'ils ont pensé grâce à leur aide, c'est que Robert leur procurera des voyages et des vacances à petits prix, ils feront donc des bénéfices sur leurs déplacements à l'étranger. Robert ne pourra rien dire, sinon il perdra son emploi, son toit, ses repas. C'est pourquoi il est peu payé, sinon il aurait la possibilité de partir, ce qui n'est pas dans leur programme.

Louis, en qualité de Haut fonctionnaire, et elle en tant que directrice de la société des traditions normande et amie du maire du chef-lieu de canton, ne peuvent se permettre un scandale. Surtout si Louis est élu maire aux prochaines élections, car leur ami ne se représente pas.  Celui-ci est très malade. Bien sûr, Il y a un différend au niveau politique, cela ne les empêche pas d’être ami. Enfin, le maire actuel, s’il refuse l’aide demandé par le curé, c’est-à-dire la prise en charge des voyages pour aller voir ces enfants, et son accord pour la signature du contrat de Robert, cela lui sera Préjudiciable. Si cela se savait, ce serait leur fin. Quand à  Louis, il ne pourrait remplacer leur vieil ami à la mairie, s’il refusait la solution de Clémence! Et leurs amis les quitteraient. Olga possède huit magasins dans toute la Normandie, deux usines une fromagerie et une confection de dentelle. Elle a passé des contrats avec des paysans pour la fabrication des spécialités en charcuterie et du cidre. Elle ne peut s'offir le luxe d'un scandale. De plus, c’est une bonne occasion de se faire une publicité gratuite !

Ils calculent le bénéfice que fera cette publicité pour la Société de Madame. Plus tard pour l’élection à la mairie de Louis Touteschoses. Enfin, ils font le calcul de la déduction d'impôt avec un contrat d’insertion!

Les pauvres sont bienvenus, pourvu qu'ils respectent les convenances. C’est-à-dire, se taire. Et Robert ne dit rien. Il est devenu l’ami de David, dans quelques mois se seras avec Pascal Temlavie locataire et ami de David. David n’est pas dupe, seulement ce sont ses parents, et il les respecte.

*****

Deux semaines plus tard, un samedi, David prend le petit déjeuner à la cuisine avec Christine. Comme il en a l’habitude, lorsqu’il rentre chez ses parents. La table est pleine et joyeuse. Il y a Christine la cuisinière, avec Ryan son fils et son petit-fils Jérôme et le nouveau venu Robert. David, fait la connaissance de Robert.

Sa vieille nounou chantonne. Elle est si heureuse avec son tablier blanc immaculé, qu’elle fait les crêpes pour le petit déjeuner. La joie est autour de la table. Si bien qu’Olga vient à la cuisine pour calmer ces voix impétueuses. Lorsqu’Olga passe la tête, elle voit David faire le pitre sur le banc de la cuisine. Jérôme joue de la batterie avec cuillères et fourchettes !!

David !

Intime-elle ! Rouge de colère. Elle est outrée de voir son grand gamin jouer avec le petit-fils de la cuisinière.

Christine que fait votre petit-fils à table avec le personnel ! Je ne vous paie pas pour nourrir votre petit-fils. Ici il ne doit y avoir que le personnel prévu. Je vous rappelle les noms : Vous, Robert pour les trois repas, Ryan petit-déjeuner et repas du soir du soir, ainsi que Maria ou Bernadette lorsqu’elles sont ici en extra. Sinon je réduirai les petits déjeuners de votre enveloppe !

Fait Olga, d’un air courroucé, la colère déformant son visage, et son regard bleu acier rond lancent des flammes, comme des flèches. Les larmes de Christine coulent en silence et répond

Madame mon petit fils ne vit pas ici. Ryan comme vous le savez est divorcé. Il n’a son fils qu’un week-end sur deux. Or Ryan, travaille ici la journée tous les samedis. En semaine, il est employé seulement à mi-temps. C’est pourquoi, Jérôme est ici, et pas chez sa mère ! Proteste la malheureuse Christine.

Mère comment pouvez-vous être si injuste. Deux crêpes ne vous ruineront pas ! surtout un samedi sur deux.

Merci David, votre mère à raison j’aurai dû lui en parler.

Exactement Christine. Mais bon cette fois çà passe. Mais il n’y aura pas d’autre Week-end. Ryan prendra son week-end, une semaine sur deux pour son fils. Et David s’occupera des chevaux et des animaux de la maison à sa place.

Mère comment pouvez-vous me faire cette chose ? Vous oubliez le marché !

Robert vous avez votre permis de conduire, je crois !

Oui Madame ABC et D

Alors vous aurez cette charge un week-end sur deux et vous aiderez Christine pour les courses! Mardi vous irez chercher votre livré de chauffeur à l’adresse que je vous donnerai.

Bien Madame, seulement cela fait plus d’heures de travail et de jour, si je puis me permettre. Répond tremblant Robert.

Et Alors ?

Interroge-t-elle en colère, le doigt pointé sur lui.

Rien Madame !

J’aime mieux çà !

Mère vous avez idée des dépenses supplémentaires que cela va occasionner ?

On en parle ce soir à mon bureau.

Ce cher David est complètement abasourdi par cette avalanche de décisions disproportionnées à l’égard de sa chère nounou. Il se sent responsable vis-à-vis de Christine.

Pauvre Christine c’était son seul moyen pour passer un peu plus de temps avec son petit-fils ! Il ne comprend plus sa mère. Il commence à s’inquiéter pour elle. Olga sort de la cuisine. Tout le personnel est triste pour David. Celui-ci s’interroge, il veut trouver la solution.

Un week-end sur deux c’est bien pour tout le monde. Ryan et Robert en tandem, ainsi je serai libre. Ceci arrangera tout le monde

Si elle est capable de le faire pour Ryan, elle doit le faire pour tous et sans moi. Déclare David devant le personnel.

Comment çà,….. comment -allez-vous faire David.

Je vais y réfléchir.

Dit-il, avec un sourire mystérieux.

***

Une heure plus tard, David entre dans le bureau de sa mère. Elle semble avoir oublié sa colère. Du fait qu’il est entré à pas feutré, il croit qu’elle ne l’a pas entendu, ni vu dans la glace face à son bureau. Elle est plongée, lunettes sur le nez, dans sa comptabilité. Il s’assoit dans le fauteuil en face d’elle. Elle ne relève pas la tête, fait comme si elle était seule.... à suivre

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
3
Almost all consultants encounter typically the issue connected with examining any empty display screen not having almost any concept of the best way to convert his or her's feelings right coherent and also cautiously articulated essay or dissertation.
Répondre
F
<br /> que ce n'est pas beau d'être si près de ses sous elle n'a pas de coeur dans un sens<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Mais ses enfants en ont et heureusement, la suite demain. Merci pour votre appréciation.<br /> <br /> <br /> <br />