Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

L’Arche de l’Alliance

com
allée de bouleau   Ce chemin,  notre inconnu, celui d’une espérance.

En ouvrant ma bible, mes yeux se sont posé  sur des passages du Livre de Josué. Après la mort de Moïse, Josué est chargé de faire entrer le peuple de Dieu dans la « Terre promise ». C’est-à-dire traverser le Jourdain ce qui m’a frappé c’est cet ordre : «  Quand vous verrez  L'Arche de l'Alliance  de  l’Éternel votre Dieu et les prêtres Lévites qui la portent, vous quitterez le lieu où vous vous trouvez et vous la suivrez. Afin de savoir quel chemin vous devez prendre, car vous n’êtes jamais passé par ce chemin.» (Jos 3, 4).

"Passer par des chemins qui vous sont encore inconnus" ? C'est forcément une réalité pour chacun de nous, au sens propre  comme au sens figuré. Passer par un chemin encore inconnu ? Transposé dans ce monde d’aujourd’hui, où rien n’es inconnu, c’est impressionnant.  C’est  inquiétant, car il faut accepter que nous sommes toujours ignorant, aveugle !  Pourtant il nous faut avancer et  aussi  avoir de de l'audace pour affirmer notre foi. Il y a cette interrogation qui me taraude sournoisement.  Qui nous indique la route  aujourd’hui? En quoi ou en qui remettre  notre confiance ? Quelle est notre carte routière ? Qu’elles sont  les consignes de Bison-Futé, si celles-ci sont de bon aloi ? Les conseils de ceux qui ont eu l'expérience avant nous et sont déjà passés ces chemins géographiques que nous devons prendre ?  Ce serait un pèlerinage alors ! L’arche est perdue, comment peut-elle nous guider ?

Vous quitterez le lieu où vous vous trouvez ? Que dois-je comprendre ? Jésus nous a dit « N’allez pas croire, que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes,  je ne suis pas venu abolir, mais l’accomplir. » Matthieu 3 :17 et  puis il y a également ce texte «Amen, je vous le dis: personne n'aura quitté, à cause de moi et de l'Évangile, une maison, des frères, des sœurs, une mère, un père, des enfants ou une terre, sans qu'il reçoive, en ce temps déjà, le centuple: maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle. Beaucoup de premiers seront derniers, et les derniers seront les premiers».  Marc : 10 :29-31

Jésus notre lumière serait notre Arche de vie ? Mon chemin est de quitter l’enveloppe qui m’emprisonne, pour suivre la Parole ? Tout quitter, qu’est-ce à dire ? Une allée droite et étroite lumineuse. Longée de fossés protecteurs dans lesquels il ne faut pas tomber et aux haies de ronces  et de rosiers attirantes à laquelle il ne faut pas succombée. Oui c’est une belle image, que je comprends. Cependant, je ne vois pas ce dont je dois quitter ? Je n’ai déjà plus rien ! À moins que je n’ai pas entendu votre Parole ? Celle qui en est moi, et qui est Vous, que je n’écoute que lorsque cela me convient. Que je résiste à votre douce affection, pour rester à la maison, et ainsi ne pas voir ce qui se trouve dehors ? La misère qui me saigne, la souffrance des enfants, des malades, des handicapés, des femmes battues etc…dont je ne peux entendre leurs cris de désespoir sans pleurer, car je me sens tellement inutile à leur problèmes.

Je reprends ma Bible. Je retrouve Josué 8 :1. L’Éternel lui dit : « Sois sans crainte, ni frayeur, prends avec toi tout tes gens de guerre. Debout, monte contre Aï. Je livre entre tes mains le roi de Aï, sa ville et sa terre »

Dans ma vie de tous les jours, quel est ce roi que je dois combattre ? Quels sont tous mes gens de guerre ? Dans ma prière je trouve un premier chemin, il n’est pas géographique. Il est l’expérience de ma vie. Seulement il ne me dit pas contre qui je dois combattre, avec qui je dois m’appuyer moi la solitaire au milieu du monde ! Bien sûr, la prière, la Bible, ma conscience me parle. L’Église, m'accompagne spirituellement dans ses écrits, ces mots.

Ces mots du livre de Josué m’évoquent de bien diverses réalités. Ces chemins qui me sont encore inconnus, de quoi s'agit-il ? Ils sont source d'inquiétude ou d'espérance ? Marc lui, aussi m’invite dans cette direction

 C'est peut-être simplement la route de mes vacances en ce lieu, dont je rêve et  où je ne suis jamais allée Rome et Jérusalem.

Cela peut-être aussi l'exigence d'assumer mes convictions et ma foi dans une société, dont les valeurs philosophiques et religieuses  partagées autrefois, mais qui ont fait un détour, pour le plaisir d’un moment. Cela exige à vivre dans l'écoute de ceux qui pensent autrement et en même temps être dans la fidélité des valeurs du Seigneur. Car le Seigneur est un en moi comme en vous qui croyez. 

méditation d'un jour  Ces « chemins » que je n’imaginais pas pour moi ou au contraire que je redoutais, sont des situations nouvelles qui changent ma vie personnelle. Ces changements brutaux, puis très lents devenant inquiétants. Ils ont ce mélange d’espérance et de désespérance.

 

Une chose est sûre : lorsqu’on s’engage sur des chemins qui sont encore inconnus, il faut apprendre à y répondre avec un unique critère : choisir ce qui va dans le sens de la vie : Car l’Arche de Dieu, c’est la lumière de la vie.  C’est également la lumière  de Jésus. C’est elle qui nous guide. Elle est tout au fond de notre esprit bien enfouie dans le cœur.

Il s’agit de ne pas avoir de préjuger tout en gardant la Loi de Dieu. Ne pas se refermer sur soi  tout en restant vigilant sur notre personne. Accepter les débats, reconnaître nos erreurs, s’il y en a, et ceci sans aucun doute. Sans pour autant céder un pouce, en ce qui concerne la Loi de l’Éternel. S’armer de courage, d'aider ceux qui attendent notre présence même quand nous nous sentons faibles. Oser vivre, contre vents et marées.

C’est cela la route nouvelle, celle qui m’est inconnue. Elle est mon Ohio à moi, ma Jérusalem.  Cette voie et mon nouveau combat. Celui qui est en droite ligne, vers le dernier terrestre en ouvrant celle de l’éternité, je dois sortir de mon cocon, pour aller vers les autres. Ce n’est pas des choses difficiles en apparence. Ce n’est pas de grand voyage. Il suffit de quitter, ce qui m’entrave dans la vie, pour vivre pleinement dans la foi, tout en respectant toutes la Loi autour de moi, et chez moi.

D’un certain côté cela me semble facile, et pourtant…les difficultés inconnues jusqu’ici arrivent. Il me faut accepter humblement et combattre dans la foi, ce que les incroyant appellent les coups du sort.

l'esprit de Dieu

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
<br /> la vie n'est pas tjs facile mais il faut savoir choisir le bon chemin et parfs prendre une autre direction pour mieux vivre<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Et c'est la, la difficulter. Faire le bon choix et écouter la voix qui va diriger sur la bonne voie dans l'humilité. Bonne soirée<br /> <br /> <br /> <br />