Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

LA COMPLAINTE DE LA NATURE

com

arbre-d-automne.jpgDans le fauteuil à bascule,

La couverture sur les genoux

Crayon à la main je dénoue

L’énigme d’un calcul

Mistigri comme un foulard

Ronronne sur les épaules

Dans le brouhaha d’un polar

L’inspiration vient près du saule

Comme l'ombre d'un fantôme

 

Sans discontinuer les idées

Viennent s’inscrire sur la page

Sans plus de tapage

Les mystères sont élucidés

Le temps passe dérider,

Le feu crépite dans la cheminée

Il lèche les rondins secs.

Enflamme le brasier laminé.

Les flammes chantent leur dialecte

Elles dansent élégantes, joyeuses

Réchauffent la pièce ennuyeuse

Ranime un cœur déterminé

 

Pendant que le vent emporte

Les feuilles mortes de l’allée

Sur le gazon sont piétinées

Des marronniers et des chênes

S’entassent, tapissent se déchainent

Tournoyant au gré du vent

Au pied des troncs gris argent

Elles jonchent le sol du cantonnier

Elles espèrent un mot du chansonnier

Tandis que leurs bras noirs des maîtres

Dressés vers le ciel gris, froid

Supplie pour un monde nouveau

Gémissant la complainte de la nature

 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
<br /> <br />  Super ce joli poème, bravo Monique !!! Bonne journée bisous à toi.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Nicole<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Merci Nicole bonne journée à toi<br /> <br /> <br /> <br />
D
<br /> <br /> il me suffit de fermer les yeux et mon enfance se promène sur ton poème , merci Monique<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> quel bonheur de faire plaisir grâce à mes écrits. Merci Dominique<br /> <br /> <br /> <br />