Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

La mère des souvenirs

com

mere-des-souvenirs.jpg

Mère me disait souvent

Ne désespère pas

Tu reverras la mer

Tu retrouveras son odeur

Son parfum si particulier

Cette eau salée, iodée

Sa musique enchanteresse

Sous le soleil, son chant robuste

Parfois ses colères terrifiantes

Que tu aimes tant,

Dans tes souvenirs.

 

Bientôt en août, tu la reverras

Elle sera différente, bien que pareil

Pourtant  changé, toujours sourire

Jadis elle t’a charmé, par sa puissance

Elle ta bercé sur son sable,

Chaud, propre

Ses lames te caressaient

Sans désespérer

Cette mer magnifique

En moi je retiens

 

Cette mer en moi

Ressemble  à un sentiment

Merveilleux que je ne peux définir

Ses couleurs miroitent dans mon cœur

Cette brise vivifiante

Tantôt chaude, parfois fraîche

Souvent tiède, toujours attirante

Caressante ou frappante.

 

Mère disait, tu la reverras

Sa plage n’est plus aussi belle

Cependant son accueil est  le même

Quoique triste avec ses coquillages

Ses algues et ses mégots dispersés

La mer t’attend et t’espère

Elle connait ton cœur

Elle sait que tu nettoie ta place

Et celle des voisins inconscients

Mère disait tu es son souvenir

Comme elle est ton souvenir 

 

6 Septembre 2012

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Une belle approche de la mer, il faut dire que lorsqu'on a grandi tout près, il est difficile de rester loin d'elle trop longtemps!<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Oui c'est diffivile.<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> à la plage comme on l'aime et surtout bien propre<br />
Répondre
M
<br /> <br />  Merci mon amie<br /> <br /> <br /> <br />