Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

LA PENSEE ET LE POETE

com

thumbnail.aspx-copie-4

La pensée est une fleur à cinq pétales

Sauvage elle est petite et bleue

Elle se dresse, couvre, coure, s’étale

Évite les coins sableux pour ces pieds

 

Cultivée sa couleur peut-être multiple

En haut sont les oreilles de l’ours

Les deux bras sont les disciples

Sa robe en éventail est sa blouse

 

Le tout est une pensée tendresse

Les bras tendus pour une caresse

La jambe souple plonge

Vers l’accoudoir du songe.

 

Cette tête souvent printanière

S’élève au dessus de son lit

Ses feuilles vertes l’embellies

Sans florilège, sans manière

 

Toutes les pensées ont le cœur or

Les pistils bleus en couronne

Sourient à la mignonne

Le cœur en bouton d’or

 

Les bras tendus vers le papillon

Ou l’abeille si ce n’est le bourdon

Chantent avec le grillon

Les bienfaits de ce don

 

Il ya aussi la pensée du poète

Pensée légère comme la plume

Fraîche, aérienne comme la brise

Les mots parfois s’enrhument

 

Leur prison, sont ces bâtons

Qu’ils aiment aveuglément

Ils sont noirs, bleus, gloutons

Avec eux la liberté du boniment

 

Sa pensée peut être libertine

Mais aussi pleine d’ardeur

Parfois l’éclat du pourfendeur

Alors point de badine.

 

Une cause il l’a consume

Petites ou grandes il assume

La pensée du poète s’écrit,

Se clame, se lit, se prescrit

 

La pensée il la respire,

La hume à toute saison.

La couche, la transpire

Avec ses mots et sa raison.

 

Monique Isope Macalou

5 octobre 2010

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article