Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

La vamp et le corbeau

com

La-vamp-et-le-corbeau.jpg

Je vous annonce une imposture,

Qu’à cause d’une rature,

Une vamp burlesque flâne,

Chapeau à plumes sur le crâne,

Sa robe sentant le muguet parfumée,

M’aborde aguicheuse tout animée.

Son ardeur, sa volubilité, est telle,

Qu’elle accroche la clientèle.

Bien sûr, ses postillons giclent.

Lorsqu’elle me vante son article.

Des clochettes musicales,

D’un style particulier est radical,

Les notes volent comme la brise du vent.

Sous ma véranda, le vent se mit à souffler,

Assise les pieds dans mes pantoufles,

Je l’écoute lorsque le vent s’essouffle,

Au lieu d’un sifflement sinistre,

Les clochettes tintent, chantent leur registre,

Cet air venu d’un monde nouveau,

 

Elles jouent pour le renouveau.

Le maître de chant mène la danse.

Baguette à la main il dispense,

La musique de fée Clochette.

Pour diriger les sons des clochettes,

La brise adoucit les accents saperlipopette !

Les muguets et tulipes au pays de Cocagne,

S’accorde la discordance en bonnes compagnes.

Qu’importent, si elles accompagnent,

Le vent des amoureux.

Celui d’un monde heureux.

Cependant, pour ne plus entendre,

Ce corbeau pernicieux de Cassandre,

Ni de lui permettre de prétendre,

Son amour tendre.

Maître corbeaux, croassant,

Chante dans mon oreille blessée,

Les sinistres platitudes des commères.

Menant tambour battant,

Le tintamarre,

Assourdissant de nouvelles,

La décision fut prise près de la mare.

Le vieux briscard en a par-dessus la tête.

Dans sa tendresse, il vint me secourir,

Pour revoir mon sourire.

Ce qu’il fit me plut.

Mon ouïe n’en pouvait plus.

Alors la vamp fut chassée.

Sa voix pointue dépassée,

À enfin disparut,

Le soulagement se fit douceur,

La brise se fit tendre.

Mon ami Zéphyr,

Chanta sans frémir,

La louange des anciens de Palmyre.

 

 

Monique Macalou

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
<br /> un très beau poème et mieux vaut entendre de belles choses<br />
Répondre
M
<br /> <br />  oui, c'est vrai. Mais la vie n'est pas toujours remplie de belles choses. Amitiée<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />