Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

LES OUBLIES DU PRINTEMPS

com

les-oublies-du-printemps.jpg

Nous sommes tellement obnubilés

Nos soucis ancrés en nous sont refoulés

Que nous suivons les évènements immédiats

En emboîtant le pas sans réfléchir aux médias

 

Tant pis s’ils harcèlent

Tant pis s’ils assènent

Les mêmes mots

Les mêmes infos

 

On suit comme des moutons de panurges

Avons-nous un cœur pour prendre les purges ?

En ce printemps où le seringa fleuri

On oubli, c’est le temps du charivari.

 

Les jonquilles rayonnent fièrement

Les bourgeons naissent justement

Comment peut-on penser à ce qui est loin

À ceux de l’oubli dont on devrait  prendre soin

 

On parle catastrophe technologique

On parle des bâtiments antisismiques

On parle de situation apocalyptique

On parle des esprits hermétiques

 

On parle les pertes humaines s’alignent

On parle de leur souffrance digne

On oublie les corps d’animaux des paysans

On oublie les animaux marins échoués agonisant

 

On oublie l’arrivé du choléra par leur putréfaction

On oublie ailleurs les criminels de guerre en action

On oublie les dictateurs agissants sans crainte

On oublie nos petits malheurs et nos contraintes

 

Le printemps arrive dans ce sourire glacial

Le merle siffle le réveil de sa matinale

La pie jacasse dans son marronnier

Les pigeons roucoulent dans leur pigeonnier

 

Les jours passent identiques en apparence

Pourtant chacun d’entre eux diffère en l’occurrence

Apportant les joies d’un jour de printemps précoce

Imaginant le temps des vacances en Ecosse

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Un très beau texte saluant le printemps et soulignant nos petites mesquineries ordinaires<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Merci, pour votre commentaire<br /> <br /> <br /> <br />