Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

LORSQUE LE VOILE TOMBE

com

 

lumieres.jpg

Lorsque le voile tombe 

L’obscurité m’enveloppe

Mon âme bénie le ciel

Le temps est arrivé

Il se suspend à l’infini.

Les muscles se détendent

Bientôt ce sera poussière.

Toutes les pensées s’envolent

Il n’y a plus de dominations

A ce moment crucial

Où se fond le firmament.

 

La promesse du soumis

S’accompli royalement

Les étoiles rient dans l’hôtel

Les anges à la lyre dansent

La joie semble éternelle.

Les elfes ventilent le parfum

Les Séraphins réchauffent l’amour

Fleurissant de roses sans épines 

Les pétales roses et or s’empilent

Pour en faire un matelas douillet

Il recevra ce voile sulfureux

Si léger, si transparent et soyeux

Qu’il se soulève avec la brise

Sans rien exiger pour s’amender


MIM Nanou 75   16 février 2011

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article