Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

MA POUPÉE FLORENCE

com

4534858703_8861aa81ea.jpg

MA POUPÉE FLORENCE

 

 Ses cheveux blonds se coiffaient

Yeux bleus se fermaient

Ses joues roses  se lavaient

Sourire plein d’amour

Elle disait maman

Pourtant elle était en carton

 

Mais elle était toute articulée

À la limite de la naïveté

Sans pour autant oublier

Cette poupée hante mes nuits

Mon enfance ressurgit

 

Elle était ma seule compagne

Dans l’appartement natal

Oh bien sur avant le décès de Monsieur

J’avais ses petits fils pour jouer

A des jeux plus intéressants

 

Il aimait la science, la physique

Nous  étions frère et sœur

Tout au moins par le cœur

Hélas les enfants de Monsieur ont vendu

L’appartement devint ma prison

 

Ils ont déménagé, tout fut terminé

La nouvelle propriétaire imposait le silence

La cour me fut interdite

L’épidémie de polio rodait

Florence fut ma consolation

 

Mère se lever tôt pour son travail

Les classes devaient être prêtes

L’après-midi c’était la couture

Elle chantait en brodant

Sa voix me berçait

 

Florence c’était le prénom de ma cousine

Celle du village de la Gâtine

Celle qui m’a appris à aimez le Seigneur

Ma poupée je la tenais bien fort dans mes bras

C’était ma première année triste

 

Les jeux de mon frère me manquaient

J’étais un garçon manqué disait-on

Je n’avais plus ma vieille Zouzou

Le jeudi mère me sortait de cet enfer

Selon le temps nos sorties différées

 

Je ne pouvais plus danser faire mes pointes

« La vieille » du dessous menacé d’expulsion

Évidemment ce mot ne m’était pas permis

Le respect d’autrui est de rigueur

Alors ma poupée restait serrée sur mon cœur

 

Comme cela ne suffisait pas

Ce foutu microbe m’agresse

Alors plus de piscine!

Mère inquiète au premier signe

Appela le médecin

 

Mère avait l’habitude avec moi

Tous les microbes je les appelais

C’est ce qui fut ma chance

Il ne m’est resté qu’une légère scoliose

Elle était une infirmière dévouée

 

Grâce à cette année terrible

J’ai appris à vivre sans bruit

À aimer broder, lire, écrire,

Découvrir tout dans le secret

Ce qui n’est pas ma nature

 

Cette année là grâce à Florence

La vie me fut supportable

Ce fut l’année du conditionnement

La politesse et le respect envers l’ennemi

Également savoir aimer en secret

 

Monique Isope Macalou

6 décembre 2010220219185_be064db625.jpg 

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
cette poupée florence est pleine de détails et très raffinée
Répondre