Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Serait-ce cela la plénitude ?

com

La-meditation.jpg

Ce feu qui m’assaille, un soir de solitude, une ardeur nouvelle m’envahie.

Mes mains se joignent, mon esprit est en ébullition, le sang frappe mes tempes

Ma foi, mon espérance dans  la vie s’élève, sortant mes instants les plus régaliens.

Dans mes méditations les plus  profondes, je n’avais pas connu ce moment unique.

Pour tout vous dire, celle-ci  m’obsède, s’éternise, reste gravée.

Cette image sacrée du Sacré-Cœur, cette hostie m’hypnotisent.

Ce soir-là, ce fût un soir spécial, tellement particulier.

 

Un nuage blanc m’envahi, venue de la steppe silencieuse, il grandit.

Au fur et à mesure du temps, une douce torpeur m’envahit.

Du fond de mon cœur s’élève, un flux tendre, caressant,

Son  souffle et sa main se déploient et se fondent délicatement,

Cette tendresse s’empare de mon âme. Enfin mes yeux se ferment.

J’aperçois une blancheur lumineuse, tel un cavalier traversant les nuages

Elle arrive droit sur moi. M’encerclant dans les flammes d’amour.

Pourtant, elles ne me brûlent pas, Elles me réchauffent le cœur.

Mon front se perle de sueur. Une sensation inconnue monte,

Un bien-être s’installe sans raison apparente. Mon vieux  carillon sonne son air préféré.

Mon esprit revient sur terre. Mon regard brûle dans un certain bonheur.

La sérénité s’empare, de mon âme et de mon corps.

Serait-ce cela la plénitude ?


4 janvier 2013


"Copyright" © Monique Isope Macalou 2013 tous droits réservés pour tout pays.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
<br /> un bon moment là tu es complètement détendue, tu ne penses à rien<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Oui, cette paix, qui permet de ne pas réfléchir aux problèmes que nous avons, et ceux qui nous entourent, est un vrai repos.<br /> <br /> <br /> <br />