Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

XVI - Le week-end à Deauville (suite)

com

plage-deauville.png La nuit fut courte  pour Pascal. Coucher à quatre heures levées en fanfare à 6 heures par les amis de David. Fut la première surprise de la journée.

On a préparé le petit dj. Venez les amoureux !

Ok !

 Allez dépêchez-vous, la journée est belle et le programme est chargé !

Ok ! ok ! ça va, nous arrivons crie Pascal émergeant de son sommeil.

   Après une toilette rapide, les tourtereaux rejoignent le clan. Ils sont attendus avec l’interrogation de jeunes gens insouciants et heureux.

 On va louer des chevaux pour une randonnée sur la plage annonce Jean-Jacques

Une randonnée sur la plage ?

Oui à Deauville c’est même ce qui se fait de mieux !

Qu’allons-nous voir ? interroge Pascal dans la stupéfaction.

Nous visiterons la côte Il y a les vestiges de la dernière guerre mais il y a également deux sites protégés :….des phoques sur une île et des dauphins.

Quel est la suite du programme ? s’émerveille Pascal

Ensuite resto, puis au choix… prélassement sur la plage ou bowling. Demain nous reprenons le travail pour plusieurs d’entre nous, alors nous rentrerons tôt.

C'est-à-dire ? Font les voix à l’unisson !

Nous quitterons la plage autour de dix-neuf heures resto rapide nous serons à Rouen à vingt heures, puis séparation jusqu’à la semaine prochaine à Maximeville. Ce programme vous convient-il ?

Oui ! répondent-ils d’un cœur

Seulement, il y a un hic, j’aime bien les chevaux mais je n’en ai jamais monté ! Intervient Pascal

Il y a un une jument spéciale pour les débutants. Tu  verras c’est avec elle que j’ai appris. Elle est vieille, et toujours bon pied bon œil.

Informe Gérard

Bon d’accord, comment s’appelle-t-elle ?

Linette d’Or !

Arrivé au Haras, Gérard fait le nécessaire près des propriétaires. D’un geste il appelle les copains. Il remet Linette d’or à Pascal.

C’e n’est pas difficile, surtout qu’elle est patiente et douce. Regarde-nous pour monter. Tu poses le pied à l’étrier tranquillement comme nous. Explique David

Ok !  Répond Pascal

   Canaille les oreilles droites, penche la tête à droite, à gauche se demandant sur quel cheval il va sauter ! Pour lui pas question de faire tout le trajet à quatre pattes ! Il est pris de stupeur au milieu de son dilemme. Linette d’Or ce met à rire suivi des humains ! Pascal est tombé de l’autre côté de Linette d’or ! Canaille va consoler son maitre. Maintenant il a décidé ! Il sera avec Pascal !

 Ton élan était trop fort ! Élance-toi naturellement, sans effort particulier et tu verras. Puis laisse Linette d’or te promenée. Elle en a l’habitude.

   Lui confirme Gérard à l’oreille. Enfin tout le monde est prêt

Alors en route nous avons du trajet ! Lance David

Par trois ils le suivent tel un défilé militaire. Canaille lui décide de dormir d’un œil. Jean-Jacques lui semble plus sûr. Il se dit : je vais le tester quand je le jugerai bon ! Les baigneurs stupéfaits s’arrête de nager en voyant ce mini-défilé. Leur surprise ce n’est pas tant la promenade des chevaux, car ils ont l’habitude de les voir. Mais de la façon de se mettre en formation comme un défilé !

Où allons-nous ?

Voir les phoques de Normandie

Il y a des Phoques ?

Oui, ils ont échoués sur la côte. Intervient Claudine.

Tu connais ? Interroge Jean-Jacques

Oui je fais du bénévolat le dernier Week-end de chaque mois au conservatoire du littoral.

David est subjugué, il laisse éclater sa joie.

Arrivé à destination tu nous serviras de guide. En attendant, bien que plus long avec nos chevaux le trajet par la plage sera plus rapide même avec les rochers qui nous ralentiront légèrement. Il n’y aura pas d’interruption à cause de la circulation. Quand Pascal aura pris ces marques, nous irons au galop. En attendant voici ce que nous verrons : Les belles moustaches et des postures « en banane » (signe de bien-être !) au beau milieu de la baie des Veys. Nous l’appelons communément phoque veau-marin, il s’est installé en petite colonie, près de Sainte-Marie-du-Mont, dans le parc régional des marais du Cotentin et du Bessin, en lisière de la Manche. Claudine vous expliquera le reste sur place.

Pascal dit

On peut aller au galop, je suis prêt

On fait un essai, mais reste à côté de Jean-Jacques, car au galop nous sommes en file indiennes !

OK ! Répondent les deux compères concernés à la grande joie de Canaille !

   La queue de Canaille fouette Linette d’or par inadvertance. Voilà qu’elle se met au galop ! Bien que surpris, Pascal par automatisme parvient à rester sur le dos du cheval. Ce fut le grand éclat de rire de la troupe !

 Maintenant nous savons que nous pouvons galoper de suite. Tant mieux !

   Le trajet fut plus rapide qu’escompté. Ils arrivent dans la baie à treize heures et s’arrêtent devant une boutique-restaurant ambulante. Ne pouvant pas rester sur la plage, ils s’installent dans le pré voisin pour déjeuner.

   Chacun s’occupa de son cheval. Ils les attachèrent aux deux arbres du pré, leur donnèrent la moitié de la ration journalière de leur alimentation comprise dans la location. Pascal donna un sucre en plus avec l’eau de source. Le repos et la sieste fut bien apprécié. Seulement Pascal lui est courbaturé. Claudine lui masse les reins et les jambes et les bras. Canaille, lui, il en est tout surpris. Dans sa petite tête il n’avait pas souvenir d’un massage après une course à cheval !

Je crois bien que Canaille a été saisie pour maltraitance dans un cirque ! Déclare Serge

Cela est bien possible. Il nous fait des choses que seul un chien de spectacle fait. Répond Claudine

   Canaille couché, la tête sur ses pattes avant, les yeux fermés semble dormir. Seulement les oreilles bougent à l’énoncé de son nom, sa petite queue bouge. Cette sacré queue, elle le trahi à toute les fois, qu’il veut faire croire qu’il dort ! Rire des amis de Pascal. Canaille prépare sa vengeance. Pour l’instant, il fait semblant d’être indifférent. Puis ils repartent en suivant Claudine. Elle avait pris rendez-vous avec les responsables de l’aquarium la veille.

 Les chevaux seront à l’abri des visiteurs. Dit-elle en entrant dans la propriété.

Un homme bedonnant, grisonnant à l’allure affable s’avance vers les nouveaux arrivants

Bonjour Claudine, nous avons le pré de la clé des champs. Vos chevaux seront bien reposés lorsque vous repartirez. On vous prépare une collation pour votre retour. Lui dit Didier

Merci, combien nous vous devons ?

Rien c’est pour te remercier de tout ce que tu fais pour nos phoques !

Après hésitation Didier ajoute,

Si cela gêne tes amis, ils peuvent faire un don pour le soin des phoques.

Tous sont d’accord, ils acquiescent de la tête le sourire aux lèvres.

Didier, je te présente mon fiancé Pascal

Très heureux de vous connaître. Répond Didier en serrant la main du jeune homme.

Claudine fait la présentation de toute la bande de copain. Tous apprennent que Didier est le meilleur ami du père de Claudine.

Maintenant on visite ! Ordonne Claudine, pour couper court aux explications.

   Ils prennent cinq barques et arrivent aux iles des phoques. Claudine raconte plus qu’elle n’explique en montrant avec les mains.

Quand on s'balade dans la baie des Veys entre Manche est et Calvados comme aujourd’hui, si nous avons de la chance et de la patience, nous pourront les observer à légère distance les phoques communs, veaux marins appelés aussi "chiens de mer"

Comment cela, si on a de la chance ? intervient Élodie

Oui, parce que parfois, ils restent éloigné, on peut les voir avec les jumelles et…

veau-marin-baie-des-Veys.png Après un court instant, en descendant de leurs bateaux, elle s’écrie joyeusement

vous avez de la chance ils sont sur la plage !

Claudine commence ses commentaires la visite des phoques commence

Le veau marin (phoca vitulina) est un mammifère qui vit en colonie dans les estuaires découvrant des espaces plages sable. la marée est basse. Comme vous pouvez le voir, ils se prélassent. Il en existe cinq sous espèces vivant au nord Atlantique Groenland, pacifique, et Europe du nord.

Après un temps d’arrêt elle reprend

Ici dans la  baie des VEYS c'est le phoque commun et le Veau de mer qui habitent là.

Tous écoutent religieusement Claudine. Pascal est subjugué. David lui, pense (quelque chance d’avoir rencontré Pascal !) La voix claire de Claudine continue calmement sans interruption.

Voyez cette « tribu » ils sont une soixantaine environs. Cette année ils y a eu: une huitaine de naissances. Nous avons de bonne raison d’être optimiste pour l’avenir. Nous avons installé, creusé des vasières, un chenal, des berges « en talus » pour qu’ils puissent glisser ou « luger » plus vite dans l’eau et la mer. Ainsi le poisson nécessaire à leur alimentation, leur est fourni. La réserve naturelle nationale du domaine de Beau Guillot, dans la Baie-des-Veys, offre une vraie douceur de vivre à ses phoques communs.

Puis elle ajoute un complément d’information.

Il y a une chose que je me dois vous informer les phoques sont sensible à la pollution.

Dans la baie du Mont-Saint-Michel, ces phoques communs « normands » sont les plus méridionaux de l’espèce. Un peu plus au nord, en baie de Somme (Picardie), on compte 139 congénères, puis quelques autres spécimens en Pas-de-Calais. « Et il faut compter avec des colonies bien plus importantes aussi en Grande-Bretagne ou aux Pays-Bas. Même si la grande majorité d’une population de 600 000 individus a plutôt ses habitudes vers des latitudes plus élevées, en mer du Nord, en Baltique et jusqu’à l’Arctique ». C’est ce que Jean-François Elder, un scientifique nous enseigne sur cet animal dans ce domaine de Beau Guillot.

Ils ne sont pas désorientés en arrivant ici ? Demande Serge

Pas apparemment, ce sont sans doute des opportunistes, tout simplement. Les experts pensent qu’une avant-garde explore les eaux de la Manche depuis des décennies voire des siècles. Mais cela fait seulement quinze ans environ que la colonie actuelle s’est établie en Manche, s’appuyant sur une démographie dynamique, ici comme en baie du Mont-Saint-Michel ou en baie de Somme. Sans doute l’absence d’orques, leur prédateur naturel. Cela a sans doute également facilité leur installation dans la région.

Tu nous dis qu’ils craignent la pollution, or il est notoirement connu que les bateaux dégazent au large dans la Manche

Oui c’est pourquoi il y a un énorme travail. Pour préserver la qualité des eaux côtières. Le phoque commun est très sensible aux pollutions, aux substances chimiques confirme Claudine.

Puis elle complète

Il nous faut également maintenir l’homme à distance. Car même bien intentionné, s’il n’a pas de connaissance il peut-être prédateur sans le vouloir. D’où l’accompagnement obligatoire d’un soigneur ou d’un guide du conservatoire.

Le phoque commun se montre volontiers curieux, voire espiègle, seulement il est également craintif. Il n’aime pas être dérangé. C’est une espèce protégée sur le territoire national depuis longtemps. La France s’est même engagée à maintenir en bon état de conservation les sites qui abritent cet hôte rare, (Directive européenne de 1992 « Habitat, faune, flore ») et les scientifiques peuvent étudier avec bonheur ce sympathique mammifère marin appartenant au groupe des pinnipèdes.

Tu  as bien appris ta leçon, ma chère Claudine. Constate David en souriant.

Elle rougit cependant elle est ravie, car elle ne sent pas une pointe de moquerie mais un encouragement pour continuer. Serge l’étudiant de première année de vétérinaire intervient.

Comment pouvez-vous les repérer au loin ?

On est obligé de Lorgner sur l’estran en plein été. Le phoque commun a une certaine torpeur sur les plages, comme le paresseux. En réalité il s’allonge au soleil, l’animal « travaille son corps », stock pendant sa sieste les graisses nécessaires pour l’hiver prochain. Ses autres talents physiologiques font le reste. Doué d’un système qui évacue totalement l’air des poumons (évitant le risque de bulles d’azote dans le sang) et d’un cœur pouvant réduire ses pulsations à cinq par minute, il sait éviter l’accident de décompression en plongée. Le phoque commun peut ainsi rester un quart d’heure sous l’eau ! Et quoique d’instinct grégaire, il vagabonde parfois en solitaire, jusqu’à 60 km de sa colonie d’origine ou bien plus loin. Un air pataud sur le sable… qui cache donc un nageur hors pair !

La visite se termine, le retour est proche. Canaille vexé est resté avec les chevaux. Didier les attends pour la « petite » collation normande. En voyant la table qui les attend, ils n’en reviennent pas ! Charcuterie variée sans oubliée la fameuse andouille de Vire, tripes de Caen, pâtisserie normande arrosé de cidre. Un café arrosé de Calvados pour conclure ! Enfin ils reprennent la route. Canaille s’installe devant Pascal. Fier comme Artaban.

Le retour se fait dans le silence, et au galop pour la plupart du trajet. À l’approche de Deauville, ils ralentissent. Ils sont sur la plage, et se remettent en cortège à trois au trot en cadence. Il y a plus de monde qu’en partant. Leur arrivé est remarqué. C’est à ce moment que Canaille décide d’appliquer sa vengeance !

Voilà qu’il saute sur la croupe du cheval de Claudine puis sur celle de Pascal, et continu  de Pascal à Jean-Jacques. Puis de Jean-Jacques à Pascal. Là, à grand coup de langue il débarbouille son maître !

Ils finissent leur route sous les applaudissements et les flashs des curieux surpris autant que ces chers jeunes gens ! Canaille a eu sa vengeance, il sera demain la Une de France-Ouest !

Lorsqu’ils furent dans leurs voitures, ils trouvèrent un soulagement, mais également le bonheur d’avoir passé un week-end formidable. De retour à Rouen Isis les accueille avec les cajoleries qu’un chat est seul capable de faire.

Pascal et Canaille vont directement dans leur chambre. Pascal après la douche, s’affale sur son lit.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
<br /> une belle journée<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Merci pour l'appréciation.<br /> <br /> <br /> <br />