Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

chapitre xvii

L’espérance indéfectible: XVII Les deux équipes se retrouvent

XVII

Les deux équipes se retrouvent

 

Le temps prévu par Daniel et Hans est écoulé.  Mamadou entre en action de rappelle. Ceci est également un test pour voir si tout est bien gérée.

Mamadou frappe, frappe sur son tam-tam. S’arrête de temps en temps pour écouter. Un sifflet répond à chaque arrêt. Celui-ci semble de plus en plus proche, à chaque arrêt des frappes. Ce sont des instants de bonheurs et de soulagement. Ces amis vont bien.

Enfin le sifflet à la bouche, Hans arrive le premier. Il est éreinté mais heureux. Il est porteur de bonnes nouvelles.

  • Vous avez été terriblement long !

Remarque Katia.

  • Daniel, Vous êtes déjà de retour ?
  • Oui Hans. Ce qui importe, ce n’est pas le temps mit, mais que vous soyez sains et saufs, tous ensemble

Heureux et même exciter Luciano annonce tout de go !

  • Vous savez…On croit avoir trouvé un passage !
  • Hourra !

S’exclame le trio de sécurité, et le groupe de Daniel.

  • Et vous, qu’avez-vous découvert ?

Interroge Hans.

  • Au départ nous pensions que la chance était avec nous. Malheureusement, c’était un passage créé au gré des humeurs du volcan.
  • C’était peut-être bon ?

Demande Catarina

  • Non, car plus nous avancions, plus nous avions chaud

Explique Daniel

  • De plus, nous n’arrêtions pas de monter, nous avons cru que la sortie, était par le haut.

Confirme Mylène

  • Et de cette manière venir vous chercher

Ajoute Catarina. Daniel continu après un bref silence

  • Seulement, ce chemin nous menait vers l’intérieur du volcan en éruption !

Hans demande :

  • Comment savez-vous qu’il est toujours en éruption ?

Mylène confirme en précisant :

  • Le sol tremblait, et la chaleur grandissait au fur et à mesure que nous avancions.

Mylène continue son explication en supposant

  • C’était peut-être un soubresaut du volcan.

Intervient anxieusement Catarina interroge

  • Cela annule la possibilité de sortir par le cratère ?
  • Oui définitivement.

Répond Daniel.

  • Mais votre équipe qu’a-t-elle trouvée ?

Hans, prend la parole il veut donner l’espérance à ces compagnons de fortune.

  • Nous avons trouvé une autre salle, après celle de l’animal. Il semblerait que nous sortiront en descendant. Il s’agit de trouver la rivière souterraine :
  • Woua !
  • Super !
  • Hourra
  • C’est géant
  • Hip, hip hourra !

S’esclaffent-ils ensemble. Un vrai tintamarre joyeux

  • Seulement il y a un bémol

Prévient Hans

  • Lequel ?

S’inquiète Mylène

  • Nous n’avons pu voir la profondeur de cette roche

C’est à nouveau le silence, car chacun doit réfléchir et prendre la décision adéquate. Daniel reprend

  • Il est certain que c’est un handicap, mais actuellement, il n’y a pas d’autre passage connu pour résoudre notre problème.
  • En tout cas, il y a eu des hommes qui ont creusés grossièrement des escaliers

Précise Hans.

  • Alors il y a forcément une sortie quelque part.

Marie inquiète intervient

  • Sauf si elle a été bouchée, par les sursauts du volcan
  • Seul moyen de savoir est de vérifier

Ajoute Mylène

  • En tout cas, il y a au moins une rivière

Mylène reprend l’interrogatoire

  • Comment peux-tu savoir, qu’il y a une rivière ?!

Mylène va pour répondre, mais Hans confirme

  • Parce qu’il y a une paroi qui suinte. C’est comme si elle respirait

Catarina ajoute

  • En plus, il y fait froid, et l’on entend des clapotis. Comme un ruisseau qui coure.

 

 

Voir les commentaires