Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

blesses

Indonésie: le courage d'une petite fille

 
Indonésie: le courage d'une petite fille
 
 
Survivante d'un attentat dans son église en 2016, la petite Trinity poursuit son long chemin vers la guérison. Son courage est admirable.
 
 
 
Trinity (7 ans) lutte avec sa foi d'enfant pour surmonter les difficultés
 
 
Trinity est une survivante de l’attentat à la bombe qui a horriblement brûlé de très jeunes enfants dans la cour de l’église de Samarinda (Indonésie) en novembre 2016. Ses blessures nécessitent régulièrement l’intervention de spécialistes en Chine. Elle y est retournée il y a quelques semaines avec Sarina, sa maman.
 
Un courage admirable malgré les difficultés
 
«Selon les médecins, le degré de guérison atteindra 70 à 80 % tout au plus», soupire Sarina qui a envoyé quelques vidéos à notre équipe. Nous ne diffusons pas ces vidéos car les cris de douleur de Trinity sont traumatisants, au point que le médecin n’a pas le cœur à poursuivre la procédure. «Cela va retarder la guérison, mais il faut prendre en compte les effets émotionnels et psychologiques sur Trinity», dit sa maman qui doit elle aussi rassembler tout son courage pour supporter les souffrances.
 
La pandémie de covid-19 rend également la situation plus difficile pour Trinity et Sarina. Ni le docteur David, le médecin indonésien qui les accompagne et les traduit depuis le début, ni aucun membre de leur famille ne sont en mesure de se rendre en Chine pour les soutenir en raison des restrictions de voyage. «Il est assez difficile de communiquer avec les médecins et le thérapeute lorsque le docteur David n'est pas là», explique Sarina qui ouvre son cœur et confie:
 
«Mes enfants à Samarinda me manquent, ainsi que mon mari qui travaille dans un pays lointain pour subvenir aux besoins de ma famille, mais je dois tenir bon.»
 
Les miracles de Dieu sont réels!
 
Le chemin de Trinity est semé d’obstacles qui pourraient anéantir ses forces et celles de sa famille. Or, ils sont surmontés les uns après les autres, comme par exemple l’obstacle financier occasionné par cette situation. Grâce à l’église de Samarinda, à une amie de la famille qui a partagé l’histoire de Trinity sur les réseaux sociaux et au soutien de Portes Ouvertes, suffisamment de fonds ont été récoltés pour les voyages et les traitements de Trinity en Chine. Sarina partage avec reconnaissance la réalité des miracles de Dieu:
 
«Vous êtes tous comme les ailes de Dieu qui nous couvrent et nous protègent tout au long de ce parcours.»
 
La douleur physique et émotionnelle, le coût des soins, les déplacements compliqués par la pandémie de covid-19 et les barrières linguistiques sont autant de difficultés que nous pouvons porter dans la prière, par amour envers Trinity et ses parents, afin que Dieu opère d’autres miracles dans cette famille très éprouvée.
 
 
Sujets de prière :
 
  • Remercions Dieu pour le courage et la foi de Sarina et de Trinity
  • Prions pour que Dieu les fortifie physiquement, émotionnellement et spirituellement
  • Prions pour que la famille entière reçoive la paix et la joie malgré ces temps de séparation

Voir les commentaires

Traumatisée, l’épouse du traducteur de la Bible assassiné se remet de son amputation à la machette

 

 

 

 

 

 

Cameroun : Traumatisée, l’épouse du traducteur de la Bible assassiné se remet de son amputation à la machette

Evelyne Fung a perdu sa main d’un coup de machette, lors de l’attaque qui a causé la mort de son mari, mais son état est désormais stable.

Angus Fung a été assassiné avec six autres personnes lors d’une attaque nocturne de la ville rurale Wum. Sa femme a également été blessée au cours de cette violente attaque. Son bras a été coupé à la machette. Elle a été prise en charge à l’hôpital où elle a reçu une transfusion. Traumatisée, elle se remet désormais de ses blessures, malgré la perte de sa main.

La ville rurale de Wum a été attaquée à la fin du mois d’août. Evelyne Fung paye un lourd tribu. Son mari a été assassiné et un coup de machette porté au bras lui a arraché la main. Elle a été prise en charge dans l’hôpital local où elle a pu bénéficier d’une transfusion sanguine. Efi Tembon, directeur de Oasis Network for Transformation, raconte sa convalescence.

« Elle est toujours à l’hôpital mais son état s’améliore. Elle a perdu sa main, mais elle ira bien. Sur le plan émotionnel, c’est toujours une situation très traumatisante pour elle. »

Prions pour Evelyne.

Prions pour la communauté chrétienne de Wum.

M.C.

Source : Christian Post

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Voir les commentaires

Inde: familles chrétiennes battues et chassées

 
 

Prions en union chrétienne, selon nos rituels, pour soutenir nos frères et soeurs indiens pour

 
 
 
Sujets de prière :
 
  • Remercions Dieu pour la foi et la confiance inébranlables de ces chrétiens indiens
  • Prions pour Babu et pour les autres blessés, qu’ils soient rapidement rétablis et qu'ils puissent bientôt retourner dans leur village
  • Prions pour la protection des chrétiens locaux et de tous les partenaires de Portes Ouvertes en Inde
 
Inde: familles chrétiennes battues et chassées
 
 
Nous ne pouvons pas dire où les faits se sont passés, ni mentionner les noms pour des raisons de sécurité. Ces familles chrétiennes d'Inde ont été battues et n'ont pas pu rentrer chez elles.
 
 
 
Famille chrétienne en prière
 
 
Plusieurs familles chrétiennes ont dû fuir leur village en Inde après avoir été attaquées et battues. Depuis plusieurs semaines, elles ont trouvé refuge dans des villages alentour. Certaines vivent dans un bâtiment communautaire dans le village voisin. Nous les soutenons par l'intermédiaire de partenaires locaux.
 
2 chrétiens grièvement blessés
 
Ce dimanche-là, le pasteur Bishu (pseudonyme) rendait visite à une petite communauté chrétienne près de son village natal. Alors qu'il s'approchait de la maison où se tenait le culte chaque semaine, un groupe de jeunes hommes l'a encerclé. «Ils ont commencé à m'interroger et ont voulu savoir ce que je faisais dans leur village. Puis ils se sont mis à me frapper et à me donner des coups de pied», raconte le pasteur. Quelques chrétiens ont accouru pour l'aider, puis il est rentré chez lui.
 
Mais le lendemain, la situation a dégénéré. Un grand nombre de jeunes villageois se sont rassemblés, armés de longs bâtons et de perches. Ils ont attaqué les familles chrétiennes, sans égard pour les femmes et les enfants. L'une des victimes, Babu (pseudonyme), âgée de 32 ans, a eu un bras cassé. Deux autres hommes ont été grièvement blessés à la tête et au dos.
 
Un privilège de souffrir pour le Christ
 
Suite aux attaques, la situation de ces chrétiens semble sans issue. Nos partenaires locaux leur ont rendu visite et rapportent: «Toutes ces familles sont très pauvres et gagnent leur vie principalement par l'agriculture ou comme ouvriers journaliers. Nous sommes en contact étroit avec eux et faisons ce que nous pouvons pour les aider.»
 
Malgré sa fracture, Babu est déterminé. «J'avais très peur. C'est néanmoins un privilège pour moi de souffrir pour le Christ. Je ne suis pas découragé, mais je sais que des temps difficiles sont devant moi: tant que mon bras ne va pas mieux, je ne pourrai pas travailler pour subvenir aux besoins de ma famille.»
 
Préparés à la persécution
 
Comme les autres chrétiens, Babu avait participé à un séminaire de préparation à la persécution. Il dit: «Au séminaire nous avons appris que des gens sont persécutés à cause de leur foi chrétienne dans le monde entier et restent pourtant inébranlables jusqu'à la mort. Cela nous a tous inspirés et aidés à rester forts.»
 
Montrez aux chrétiens d'Inde qu'ils ne sont pas seuls. Envoyez-leur votre message d'encouragement.
 
 

Voir les commentaires