Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

notre dame de lourdes

Accorde-nous l'entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur, car nous espérons en sa parole

Laudes et Messe

INTRODUCTION
V/ Seigneur, ouvre mes lèvres,
R/ et ma bouche publiera ta louange.
ANTIENNE INVITATOIRE
Venez, adorons le Maître du monde.

PSAUME INVITATOIRE(PSAUME 94)
Venez, exultons pour le Seigneur,
jubilons en Dieu notre salut,
présentons-nous devant Lui en l’acclamant,
avec des psaumes, chantons notre joie.

Car le Seigneur est le grand Dieu,
le grand Roi au-dessus de tous les dieux,
en sa main sont les gouffres de la terre,
et les sommets des montagnes sont à Lui.
À Lui, la mer, c’est Lui qui l’a faite,
et ses mains ont façonné la terre ferme.

Venez, adorons-Le, prosternons-nous,
à genoux devant le Seigneur qui nous a faits.
Car c’est Lui notre Dieu
et nous, le peuple de son pâturage,
et les brebis guidées par sa main.

Aujourd'hui écoutez donc sa voix,
n'endurcissez pas vos cœurs comme à Mériba,
comme au jour de Massa dans le désert,
où vos pères m'ont tenté et éprouvé
alors qu'ils avaient vu mes œuvres.

Quarante ans cette génération m'a irrité,
et j'ai dit : c'est un peuple au cœur égaré ;
ces gens-là n'ont pas connu mes chemins
c'est pourquoi j'ai juré dans ma colère :
ils n'entreront pas dans mon repos.

Rendons gloire au Père Tout-Puissant,
à son Fils Jésus-Christ, le Seigneur,
à l'Esprit qui habite en nos cœurs,
pour les siècles des siècles. Amen.

ANTIENNE
Mes yeux devancent l’aurore, car j’espère en ta parole, Seigneur.

PSAUME : 118-19
145 J’appelle de tout mon cœur : réponds-moi ;
je garderai tes commandements.
146 Je t’appelle, Seigneur, sauve-moi ;
j’observerai tes exigences.
147 Je devance l’aurore et j’implore :
j’espère en ta parole.
148 Mes yeux devancent la fin de la nuit
pour méditer sur ta promesse.
149 Dans ton amour, Seigneur, écoute ma voix :
selon tes décisions fais-moi vivre !
150 Ceux qui poursuivent le mal s’approchent,
ils s’éloignent de ta loi.
151 Toi, Seigneur, tu es proche,
tout dans tes ordres est vérité.
152 Depuis longtemps je le sais :
tu as fondé pour toujours tes exigences.
ANTIENNE
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur : il est pour moi le salut.

PSAUME : CANTIQUE DE MOÏSE (EX 15)
1 Je chanterai pour le Seigneur ! Éclatante est sa gloire :
il a jeté dans la mer cheval et cavalier !

2 Ma force et mon chant, c'est le Seigneur :
il est pour moi le salut. *
Il est mon Dieu, je le célèbre ;
j'exalte le Dieu de mon père.

3 Le Seigneur est le guerrier des combats ;
son nom est « Le Seigneur ».

4 Les chars du Pharaon et ses armées,
   il les lance dans la mer. *
L'élite de leurs chefs a sombré dans la mer Rouge.

7 La grandeur de ta gloire a brisé tes adversaires :
tu envoies ta colère qui les brûle comme un chaume.

8 Au souffle de tes narines, les eaux s'amoncellent : +
comme une digue, se dressent les flots ;
les abîmes se figent au cœur de la mer.

9 L'ennemi disait : « Je poursuis, je domine, +
je partage le butin, je m'en repais ;
je tire mon épée : je prends les dépouilles ! »

10 Tu souffles ton haleine : la mer les recouvre ; *
comme du plomb, ils s'abîment
   dans les eaux redoutables.

11 Qui est comme toi parmi les dieux, Seigneur ? +
Qui est comme toi, magnifique en sainteté,
terrible en ses exploits, auteur de prodiges ?

12 Tu étends ta main droite : la terre les avale. +
13 Tu conduis par ton amour ce peuple que tu as racheté ;
tu le guides par ta force vers ta sainte demeure.

17 Tu les amènes, tu les plantes
   sur la montagne, ton héritage, +
le lieu que tu as fait, Seigneur, pour l'habiter,
le sanctuaire, Seigneur, fondé par tes mains.

18 Le Seigneur régnera pour les siècles des siècles.

ANTIENNE
Alléluia !

PSAUME : 116
1 Louez le Seigneur, tous les peuples ;
fêtez-le, tous les pays !

2 Son amour envers nous s'est montré le plus fort ;
éternelle est la fidélité du Seigneur !
PAROLE DE DIEU : (2 P 1, 10-11)
Frères, redoublez d’efforts pour confirmer l’appel et le choix dont vous avez bénéficié ; en agissant ainsi, vous ne risquez pas de tomber. C'est ainsi que vous sera généreusement accordée l'entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ.
RÉPONS
R/ Voyez quel grand amour nous est donné !

V/ Enfants de Dieu, nous le sommes
dans le Fils unique ! R/

V/ Au-delà de toute souffrance,
une joie sans fin nous attend. R/

ANTIENNE DE ZACHARIE
Je désire connaître le Christ, la puissance de sa résurrection et la communion à ses souffrances.

CANTIQUE DE ZACHARIE (LC 1)
Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, *
qui a visité et racheté son peuple !

Il nous a suscité une force de salut *
dans la maison de David, son serviteur,

comme il l’avait dit par la bouche des Saints *
par ses prophètes, depuis les temps anciens,

salut qui nous arrache à nos ennemis, *
à la main de tous ceux qui nous haïssent,

miséricorde qu’Il montre envers nos pères, *
mémoire de son alliance sainte,

serment juré à notre père Abraham *
de nous accorder que sans crainte

délivrés de la main de nos ennemis +
nous le servions dans la sainteté et la justice, *
en sa présence tout au long de nos jours.

Et toi, petit enfant, tu seras appelé *
prophète du Très Haut :

Tu marcheras devant, à la face du Seigneur, *
et tu prépareras ses chemins

pour donner à son peuple la science du salut *
en la rémission de ses péchés ;

grâce à la miséricorde du Cœur de notre Dieu, *
l’Astre levant venu d’en Haut nous a visités,

pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres +
et l’ombre de la mort, *
pour conduire nos pas au chemin de la paix.

INTERCESSION
Avec toutes les générations qui ont chanté la gloire de la Vierge Marie, disons à Dieu notre reconnaissance :

R/Nous te louons, Seigneur, et nous te bénissons !
Pour l’humilité de la Vierge, et sa docilité à ta Parole,

Pour son allégresse et pour l’œuvre en elle de l’Esprit,

Pour l’enfant qu’elle a porté, qu’elle a couché dans la mangeoire,

Pour son offrande au Temple et son obéissance à la Loi,

Pour sa présence à Cana, pour sa tranquille prière,

Pour sa foi dans l’épreuve, pour sa force au calvaire,

Pour sa joie au matin de Pâques, et parce qu’elle est notre mère.

NOTRE PÈRE
Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du Mal.
Amen

ORAISON
Pour ta plus grande gloire, Seigneur, tu as suscité dans ton Église saint Ignace de Loyola : permets qu’avec son aide et à son exemple, après avoir combattu sur la terre, nous partagions sa victoire dans le ciel.

PRIÈRE SCOUTE : PRIÈRE DE ST IGNACE
Seigneur Jésus,
Apprenez-nous à être généreux,
A vous servir comme vous le méritez,
A donner sans compter,
A combattre sans souci des blessures,
A travailler sans chercher le repos,
A nous dépenser sans attendre d'autre récompense
Que celle de savoir
Que nous faisons votre Sainte Volonté.
Amen.

LECTURES DE LA MESSE

PREMIÈRE LECTURE
« En cette année jubilaire, chacun de vous réintégrera sa propriété » (Lv 25, 1.8-17)
Le Seigneur parla à Moïse sur le mont Sinaï et dit :
    « Vous compterez sept semaines d’années, c’est-à-dire sept fois sept ans, soit quarante-neuf ans.
    Le septième mois, le dix du mois, en la fête du Grand Pardon, vous sonnerez du cor pour l’ovation ; ce jour-là, dans tout votre pays, vous sonnerez du cor.
    Vous ferez de la cinquantième année une année sainte, et vous proclamerez la libération pour tous les habitants du pays.
Ce sera pour vous le jubilé :
chacun de vous réintégrera sa propriété, chacun de vous retournera dans son clan.
    Cette cinquantième année sera pour vous une année jubilaire :
vous ne ferez pas les semailles, vous ne moissonnerez pas le grain qui aura poussé tout seul, vous ne vendangerez pas la vigne non taillée.
    Le jubilé sera pour vous chose sainte, vous mangerez ce qui pousse dans les champs.

    En cette année jubilaire, chacun de vous réintégrera sa propriété.
    Si, dans l’intervalle, tu dois vendre ou acheter, n’exploite pas ton compatriote.
    Quand tu achèteras à ton compatriote, tu tiendras compte des années écoulées depuis le jubilé ; celui qui vend tiendra compte des années qui restent à courir.
    Plus il restera d’années,
plus tu augmenteras le prix ;
moins il en restera,
plus tu réduiras le prix,
car la vente ne concerne que le nombre des récoltes.
    Tu n’exploiteras pas ton compatriote,
tu craindras ton Dieu.
Je suis le Seigneur votre Dieu. »

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 66 (67), 2-3, 5, 7-8)
R/ Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ; qu’ils te rendent grâce tous ensemble !

Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse,
que son visage s’illumine pour nous ;
et ton chemin sera connu sur la terre,
ton salut, parmi toutes les nations.

Que les nations chantent leur joie,
car tu gouvernes le monde avec justice ;
tu gouvernes les peuples avec droiture,
sur la terre, tu conduis les nations.

La terre a donné son fruit ;
Dieu, notre Dieu, nous bénit.
Que Dieu nous bénisse,
et que la terre tout entière l’adore !

ÉVANGILE
« Hérode envoya décapiter Jean dans la prison. Les disciples de Jean allèrent l’annoncer à Jésus » (Mt 14, 1-12)
En ce temps-là, Hérode, qui était au pouvoir en Galilée, apprit la renommée de Jésus et dit à ses serviteurs :
« Celui-là, c’est Jean le Baptiste, il est ressuscité d’entre les morts, et voilà pourquoi des miracles se réalisent par lui. »
    Car Hérode avait fait arrêter Jean, l’avait fait enchaîner et mettre en prison.
C’était à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe.
    En effet, Jean lui avait dit :
« Tu n’as pas le droit de l’avoir pour femme. »
    Hérode cherchait à le faire mourir, mais il eut peur de la foule
qui le tenait pour un prophète.

    Lorsque arriva l’anniversaire d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa au milieu des convives, et elle plut à Hérode.
    Alors il s’engagea par serment à lui donner ce qu’elle demanderait.
    Poussée par sa mère, elle dit :
« Donne-moi ici, sur un plat,
la tête de Jean le Baptiste. »
    Le roi fut contrarié ; mais à cause de son serment et des convives,
il commanda de la lui donner.
    Il envoya décapiter Jean dans la prison.
    La tête de celui-ci fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille,
qui l’apporta à sa mère.
    Les disciples de Jean arrivèrent pour prendre son corps,qu’ils ensevelirent ; puis ils allèrent l’annoncer à Jésus.

            – Acclamons la Parole de Dieu.

CONSÉCRATION À NOTRE-DAME DES NEIGES
Ô Notre-Dame,
nous nous confions en vous, en votre obédience bénie et en votre garde très spéciale.
Aujourd’hui et chaque jour nous vous confions nos âmes et nos corps ; nous vous confions tout notre espoir et toute notre consolation ; toutes nos angoisses et nos misères ; notre vie et la fin de notre vie, pour que par votre très sainte intercession et par vos mérites, toutes nos actions soient dirigées et disposées selon votre volonté et celle de votre Fils.

Amen.

PAROLES DU SAINT PÈRE

 

C'est le modèle que Jean nous propose aujourd'hui, pour nous et pour l'Église.

Une Église qui est toujours au service de la Parole. Une Église qui ne prend jamais rien pour elle.

Aujourd'hui, dans la prière, nous avons demandé la grâce de la joie, nous avons demandé au Seigneur d'encourager cette Église dans son service de la Parole, d'être la voix de cette Parole, de prêcher cette Parole.

Nous demandons la grâce d'imiter Jean, sans idées propres, sans un Évangile conçu comme une propriété, juste une Église-voix qui pointe vers la Parole, et cela, jusqu'au martyre.

(Sainte Marthe, 24 juin 2013)

Voir les commentaires

Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux

LECTURES DE LA MESSE
PREMIÈRE LECTURE
« Tu seras un peuple consacré au Seigneur ton Dieu » (Dt 26, 16-19)

Lecture du livre du Deutéronome

Moïse disait au peuple d’Israël :
          « Aujourd’hui le Seigneur ton Dieu te commande
de mettre en pratique ces décrets et ces ordonnances.
Tu veilleras à les pratiquer
de tout ton cœur et de toute ton âme.
          Aujourd’hui tu as obtenu du Seigneur cette déclaration :
lui sera ton Dieu ;
toi, tu suivras ses chemins,
tu garderas ses décrets, ses commandements et ses ordonnances,
tu écouteras sa voix.
          Aujourd’hui le Seigneur a obtenu de toi cette déclaration :
tu seras son peuple, son domaine particulier,
comme il te l’a dit,
tu devras garder tous ses commandements.
          Il te fera dépasser en prestige, renommée et gloire
toutes les nations qu’il a faites,
et tu seras un peuple consacré au Seigneur ton Dieu,
comme il l’a dit. »
                        – Parole du Seigneur.

PSAUME
(118 (119), 1-2, 4-5, 7-8)

R/ Heureux ceux qui marchent
suivant la loi du Seigneur !
 (cf. 118, 1)

Heureux les hommes intègres dans leurs voies
qui marchent suivant la loi du Seigneur !
Heureux ceux qui gardent ses exigences,
ils le cherchent de tout cœur !

Toi, tu promulgues des préceptes
à observer entièrement.
Puissent mes voies s’affermir
à observer tes commandements !

D’un cœur droit, je pourrai te rendre grâce,
instruit de tes justes décisions.
Tes commandements, je les observe :
ne m’abandonne pas entièrement.

ÉVANGILE
Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait (Mt 5, 43-48)

Gloire au Christ,
Parole éternelle du Dieu vivant.
Gloire à toi, Seigneur.

Voici maintenant le moment favorable,  
voici maintenant le jour du salut.
Gloire au Christ,
Parole éternelle du Dieu vivant.
Gloire à toi, Seigneur.
 (2 Co 6, 2)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Vous avez appris qu’il a été dit :
Tu aimeras ton prochain
et tu haïras ton ennemi.
Eh bien ! moi, je vous dis :
Aimez vos ennemis,
et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ;
car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons,
il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.
En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment,
quelle récompense méritez-vous ?
Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Et si vous ne saluez que vos frères,
que faites-vous d’extraordinaire ?
Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits
comme votre Père céleste est parfait. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

PAROLES DU SAINT PÈRE


Il sait très bien qu’aimer ses ennemis va au-delà de nos possibilités, mais c’est pour cela qu’il s’est fait homme:
non pas pour nous laisser tels que nous sommes, mais pour nous transformer en hommes et femmes capables d’un amour plus grand, celui de son Père et notre Père.

Voilà l’amour que Jésus donne à qui «l’écoute».

Et alors cela devient possible! Avec Lui, grâce à son amour, à son Esprit, nous pouvons aimer même ceux qui ne nous aiment pas, même ceux qui nous font du mal.

(Angélus,  24 février 2019)

Voir les commentaires

Prions pour ne pas être tenté, car la Parole du Seigneur est Vérité et sa Loi est délivrance.

LECTURES DE LA MESSE


PREMIÈRE LECTURE
Alliance de Dieu avec Noé qui a échappé au déluge (Gn 9, 8-15)
Lecture du livre de la Genèse

Dieu dit à Noé et à ses fils :
« Voici que moi, j’établis mon alliance avec vous,
avec votre descendance après vous,
et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous :
les oiseaux, le bétail, toutes les bêtes de la terre,
tout ce qui est sorti de l’arche.
Oui, j’établis mon alliance avec vous :
aucun être de chair ne sera plus détruit par les eaux du déluge,
il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre. »
Dieu dit encore :
« Voici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous,
et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous,
pour les générations à jamais :
je mets mon arc au milieu des nuages,
pour qu’il soit le signe de l’alliance entre moi et la terre.
Lorsque je rassemblerai les nuages au-dessus de la terre,
et que l’arc apparaîtra au milieu des nuages,
je me souviendrai de mon alliance qui est entre moi et vous,
et tous les êtres vivants :
les eaux ne se changeront plus en déluge
pour détruire tout être de chair. »

– Parole du Seigneur.

PSAUME
(24 (25), 4-5ab, 6-7bc, 8-9)
R/ Tes chemins, Seigneur,
sont amour et vérité
pour qui garde ton alliance. (cf. 24, 10)

Seigneur, enseigne-moi tes voies,
fais-moi connaître ta route.
Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,
car tu es le Dieu qui me sauve.

Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse,
ton amour qui est de toujours.
Dans ton amour, ne m’oublie pas,
en raison de ta bonté, Seigneur.

Il est droit, il est bon, le Seigneur,
lui qui montre aux pécheurs le chemin.
Sa justice dirige les humbles,
il enseigne aux humbles son chemin.

DEUXIÈME LECTURE
Le baptême vous sauve maintenant (1 P 3, 18-22)
Lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre

Bien-aimés,
le Christ, lui aussi,
a souffert pour les péchés,
une seule fois,
lui, le juste, pour les injustes,
afin de vous introduire devant Dieu ;
il a été mis à mort dans la chair,
mais vivifié dans l’Esprit.
C’est en lui qu’il est parti proclamer son message
aux esprits qui étaient en captivité.
Ceux-ci, jadis, avaient refusé d’obéir,
au temps où se prolongeait la patience de Dieu,
quand Noé construisit l’arche,
dans laquelle un petit nombre, en tout huit personnes,
furent sauvées à travers l’eau.
C’était une figure du baptême
qui vous sauve maintenant :
le baptême ne purifie pas de souillures extérieures,
mais il est l’engagement envers Dieu d’une conscience droite
et il sauve par la résurrection de Jésus Christ,
lui qui est à la droite de Dieu,
après s’en être allé au ciel,
lui à qui sont soumis les anges,
ainsi que les Souverainetés et les Puissances.

– Parole du Seigneur.

ÉVANGILE
« Jésus fut tenté par Satan, et les anges le servaient » (Mc 1, 12-15)
Ta Parole, Seigneur, est vérité,
et ta loi, délivrance.
L’homme ne vit pas seulement de pain,
mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.
Ta Parole, Seigneur, est vérité,
et ta loi, délivrance. (Mt 4, 4b)

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Jésus venait d’être baptisé.
Aussitôt l’Esprit le pousse au désert
et, dans le désert,
il resta quarante jours,
tenté par Satan.
Il vivait parmi les bêtes sauvages,
et les anges le servaient.

Après l’arrestation de Jean,
Jésus partit pour la Galilée
proclamer l’Évangile de Dieu ;
il disait :
« Les temps sont accomplis :
le règne de Dieu est tout proche.
Convertissez-vous
et croyez à l’Évangile. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

PAROLES DU SAINT PÈRE


En ce premier dimanche de carême, l’Evangile rappelle les thèmes de la tentation, de la conversion et de la Bonne nouvelle.

L’évangéliste Marc écrit:
«L’Esprit le pousse au désert. Et il était dans le désert durant quarante jours, tenté par Satan» (Mc 1, 12-13).

Jésus va au désert pour se préparer à sa mission dans le monde.
Il n’a pas besoin de conversion, mais, en tant qu’homme, il doit passer par cette épreuve, tant pour lui-même, pour obéir à la volonté du Père, que pour nous, pour nous donner la grâce de vaincre les tentations.

Cette préparation consiste à combattre l’esprit du mal, c’est-à-dire contre le diable. Pour nous aussi, le carême est un temps de «compétition» spirituelle, de lutte spirituelle:
nous sommes appelés à affronter le Malin à travers la prière pour être capables, avec l’aide de Dieu, de le vaincre dans notre vie quotidienne.

Nous le savons, le mal est malheureusement à l’œuvre dans notre existence et autour de nous, où se manifestent des violences, le refus de l’autre, des fermetures, des guerres, des injustices.

Tout cela est l’œuvre du malin, du mal.

Immédiatement après les tentations au désert, Jésus commence à prêcher l’Evangile, c’est-à-dire la Bonne nouvelle.

Et cette Bonne nouvelle exige de l’homme conversion et foi.

Dans notre vie, nous avons toujours besoin de conversion
— tous les jours!
— et l’Eglise nous fait prier pour cela.

En effet, nous ne sommes jamais assez orientés vers Dieu et nous devons constamment orienter notre esprit et notre cœur vers lui.

(Angélus, 18 février 2018)

Voir les commentaires

Les Saints et Saintes du 11 février et la fête de N.D. de Lourdes

SAINT DU JOUR
banner santi.jpg
Date 11 février

Le Saint du Jour est une liste quotidienne des Saints gardés dans la mémoire de l'Église. Les histoires des maîtres de la vie chrétienne de tous les temps qui comme des phares radieux orientent notre chemin.

NOTRE-DAME DE LOURDES

SAINT GRÉGOIRE II, PAPE

Pape de 715 à 731, Grégoire II est connu surtout pour l’évangélisation des peuples nordiques; il réussit à ramener les populations germaniques sous le pontificat de Rome au lieu de l’Empire d’Orient. Défenseur du culte des images sacrées, il œuvra beaucoup pour la défense des arts.  

SAINT PASCAL 1ER, PAPE

Abbé de la basilique Saint Etienne, Pascal I fut le premier pape à promouvoir les missions dans les pays Scandinaves, de 817 à 824. Auteur d’interventions innovantes d’ordre social, il transféra les restes de nombreux martyrs des catacombes dans les églises de Rome pour en faciliter la vénération.   

SAINTE SOTÈRE VIERGE ET MARTYRE À ROME SUR LA VIA APPIA

Sainte Sotère

Vierge et martyre à Rome (✝ 304)

Grand-tante de saint Ambroise.
Martyrisée sous Dioclétien. Un cimetière à Rome porte son nom.

Apparition de Notre-Dame de Lourdes

1858

Apparition de Notre-Dame de Lourdes
Apparition de Notre-Dame de LourdesO.D.M. pinxit

Proclamée Immaculée dans Sa Conception, le 8 décembre 1854, Marie ne devait pas tarder à montrer combien Elle agréait ce nouvel hommage de la sainte Église. Quatre ans plus tard, en 1858, elle daigna Se montrer, à dix-huit reprises, à une petite fille de Lourdes, bourgade des Pyrénées.

L'enfant, ignorante et candide, s'appelait Bernadette. La Vierge paraissait dans une grotte sauvage. Son visage était gracieux et vermeil; Elle était enveloppée dans les plis d'un long voile blanc; une ceinture bleue flottait autour d'Elle; sur chacun de Ses pieds brillait une rose épanouie. L'enfant regarda longtemps, étonnée et ravie; elle prit son chapelet et le récita pieusement. L'apparition lui ordonna de revenir.

La seizième fois, 25 mars, Bernadette supplia la vision de Se faire connaître. Alors, l'Être mystérieux, joignant les mains devant Sa poitrine, et revêtant une majesté toute divine, disparut en disant: "JE SUIS L'IMMACULÉE CONCEPTION!" C'était la Sainte Vierge, patronne de l'Église et de la France, qui venait appeler Son peuple à la prière et à la pénitence.

À partir de cette époque, la ville de Lourdes devenait immortelle. L'Apparition triompha de toutes les impiétés et de toutes les persécutions. Des foules immenses sont venues, selon le désir exprimé par l'Apparition, saluer la Vierge Immaculée dans Sa grotte bénie et dans les splendides sanctuaires érigés à Sa demande et en Son honneur, sur le flanc de la montagne.

De nombreux et éclatants miracles ont récompensé et récompensent toujours la foi des pieux pèlerins; et chaque jour ce grand mouvement catholique va croissant; c'est par centaines de mille, chaque année, que les dévôts de Marie affluent, à Lourdes, de toutes les parties du monde.

La piété catholique a multiplié les Histoires et les Notices de Notre-Dame de Lourdes; mille et mille cantiques de toutes langues ont été chantés au pied de la Grotte bénie; partout, en France et dans toutes les parties du monde, se sont multipliées les représentations de la Grotte de Lourdes et de sa basilique, les images et les statues de la Vierge Immaculée. Les féeriques processions aux flambeaux, les merveilleuses illuminations, les grandioses manifestations qui s'y renouvellent souvent, ont fait de Lourdes comme un coin du Paradis.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950

Autres Fêtes du Jour
Saint Ardaing   (✝ 1056)
Saint Calocer  Evêque et confesseur (✝ v. 130)
Saint Castrensis  (✝ 450)
Bienheureux Catalan Fabri et Pierre Paschal  martyrs (✝ 1321)
Saint Cedmon  frère laïc au monastère de Whitby (✝ 680)
Saint Désiré  évêque d'Auvergne (✝ v. 602)
Saint Dimitri de Prilouki Moine au monastère de Pereyaslav (✝ 1503)
Bienheureuse Elisabeth Salviati (✝ 1519)
Saint Éoharn ermite en Bretagne (✝ 1024)
Vénérable Francesco Convertini prêtre salésien (✝ 1976)
Saint Gaudin (✝ 700)
Saint Georges de Serbie (✝ 1515)
Sainte Gobnait  abbesse en Irlande (VIe siècle)
Saint Grégoire II  Pape (89e) de 715 à 731 (✝ 731)
Saint Jonas  moine (IVe siècle)
Saints martyrs en Numidie  (✝ 304)
Saint Odon  (✝ 880)
Saint Pascal Ier  Pape (98e) de 817 à 824 (✝ 824)
Saint Pierre de Guarda  (✝ 1505)
Saint Pierre de Jésus Maldonado Lucero  prêtre et martyr (✝ 1937)
Saint Secondin  évêque (date ?)
Saint Séverin  Abbé de Saint-Maurice en Valais (✝ 508)
Sainte Sotère Vierge et martyre à Rome (✝ 304)
Sainte Théodora  Impératrice Byzantine (✝ 867)
Bienheureux Tobie (François Borras Romeu) martyr espagnol (✝ 1937)
Saint Vsevolod (✝ 1139)

Bienheureuse Héloïse

ermite bénédictine (✝ v. 1066)

 

Helwisa ou Helvise.
vitrail église coulombs28monvillageRecluse française sous l'obédience de l'abbaye bénédictine de Coulombs, en Normandie.
Dans l'église Saint Chéron de Coulombs (paroisse Sainte Jeanne en vallée de l'Eure), un vitrail à droite représente sainte Helvise avec ses offrandes et sa cellule le long du mur de l’abbaye en arrière plan et un reliquaire en forme de buste contient ses reliques.
Illustration: vitrail de l'église

St Pierre de Jésus Maldonado Lucero
St Pierre de Jésus Maldonado Lucero

prêtre et martyr († 1937)

Fête le 11 Février

Saint Pedro de Jésus Maldonado Lucero
Prêtre et martyr au Mexique

P

 edro de Jésus Maldonado naît à Sacramento, Chihuahua, le 8 juin 1892. À l’âge de 17 ans, il répond à l’appel de Dieu et entre au séminaire de Chihuahua. De santé fragile, il souffre des mauvaises conditions sanitaires prévalant à l’époque dans cette institution.

En 1918, il est envoyé à El Paso, au Texas, pour y recevoir les Ordres; il est ordonné prêtre le 25 janvier 1918 dans la Cathédrale St. Patrick, par Jésus Schuler s.j., évêque de El Paso.
Le Père Maldonado célèbre sa première Messe dans la paroisse Sagrada Familia de Chihuahua le 11 février, jour de la Fête de Notre-Dame de Lourdes.

Le 1er janvier 1924, il est nommé curé de la paroisse Santa Isabel, où il suscite l’enthousiasme de ses paroissiens ; l’Adoration au Saint Sacrement, ainsi que d’autres pratiques religieuses, prirent de l’essor. Le Père Maldonado avait aussi encouragé ses ouailles à plus d’amour et de dévotion envers la Vierge Marie.

En 1926, le gouvernement mexicain entame une persécution à l’encontre de l’Église. Le culte public est suspendu ; les églises, séminaires et écoles religieuses sont fermées. L’État de Chihuahua est en partie épargné des hostilités, grâce aux mesures prudentes instituées par les autorités locales.
Avant 1931 il y a une nouvelle vague de persécution religieuse ; l’état de Chihuahua aussi est embrasé par la violence. Des prêtres sont persécutés et exilés. Des responsables et des enseignants catholiques sont forcés de signer des déclarations indiquant qu’ils renonçaient à leur Foi. Toute manifestation publique, visant à dénoncer l’action du gouvernement, était aussi interdite.

En 1934, le P. Maldonado, arrêté et expulsé d’El Paso, demande de réintégrer sa paroisse le plus tôt possible.

Revenu au Mexique en 1936 à Boquilla del Rio, une ville situé près de Santa Isabel, il  réside là bas en compagnie d’une famille catholique qui avait transformé une partie de sa maison en lieu où célébrer la Messe.

Le 10 février 1937, Mercredi des cendres, Pedro de Jésus confessait des gens lorsqu’un groupe d’hommes ivres et armés part à sa recherche à travers la ville.
Bien que des fidèles tentent de le cacher, le Père fut capturé. Ses ravisseurs le firent marcher pieds nus jusqu’au centre de la ville. Tout au long du trajet, le prisonnier récita le rosaire à voix haute, accompagné par ses paroissiens qui marchèrent et prièrent à ses côtés.
Lorsque le groupe arriva à l’hôtel de ville, un fonctionnaire municipal attrapa le Père Maldonado par les cheveux et le frappa d’un coup de poing. Un leader politique dégaine son pistolet et vise le Père Maldonado qui s’effondre.
Voyant qu’il vivait toujours, ses persécuteurs le frappèrent avec la crosse de leurs fusils et le trainèrent jusqu’au deuxième étage du bâtiment, l’abandonnant, inconscient. Découvert par un groupe de femmes on l’amena à l’hôpital où on lui donna l’extrême-onction.

Le Père Maldonado est mort en martyr, le 11 février 1937, et son sacrifice n’a pas été vain. Le 26 avril 1937, le gouverneur de Chihuahua signe, en effet, une requête autorisant la reprise du culte public dans son État.
Le 1er mai, les cloches de la Cathédrale sonnèrent à nouveau, appelant les fidèles à la Messe. Le jour du premier anniversaire de la mort du père Maldonado, le culte public avait repris partout dans l’État de Chihuahua. Le gouvernement venait de mettre un terme à toutes persécutions à l’encontre des Catholiques.

Pedro de Jesus Maldonado Lucero, victime de la ‘Guerre Cristera’ a été reconnu comme un authentique martyr de la foi et, comme tel, a été béatifié le 22 novembre 1992 et canonisé, avec 24 autres martyrs mexicains, le 21 mai 2000, à Rome, par saint Jean-Paul II (Karol Józef  Wojtyła, 1978-2005)

Canonisés le 21 mai 2000 :

Prêtres : Cristobal Magallanes Jara, Agustin Caloca Cortes, Roman Adame Rosales, Rodrigo Aguilar Aleman, Julio Alvarez Mendoza, Luis Batis Sainz, Mateo Correa Magallanes, Atilano Cruz Alvarado, Miguel De La Mora, Pedro Esqueda Ramirez, Margarito Flores Garcia, Jose Isabel Flores Varela, David Galvan Bermudez, Pedro de Jesus Maldonado Lucero, Jesús Méndez Montoya, Justino Orona Madrigal, Jose Maria Robles Hurtado, Toribio Romo Gonzalez, Jenaro Sanchez Delgadillo, Sabas Reyes Salazar, David Uribe Velasco, Tranquilino Ubiarco Robles.

Laïcs : Salvador Lara Puente, Manuel Morales, David Roldan Lara.

Saint Séverin
Abbé
(† v. 507)

 

S

éverin naquit en Bourgogne, vers le milieu du Ve siècle, époque où l'arianisme régnait dans sa patrie ; mais il eut le bonheur d'être élevé dans la foi catholique.
Il ne fut pas plutôt en âge de connaître les dangers du monde, qu'il alla se consacrer à Dieu dans le monastère de Saint-Maurice en Valais, dont il devint abbé, et qu'il dirigea pendant plusieurs années avec autant de sagesse que de prudence.

 

Le roi Clovis, informé qu'un grand nombre de malades recouvraient tous les jours la santé par la vertu des prières de Séverin, l'envoya chercher, en l'an 504, pour obtenir la guérison d'une fièvre dont l'art des plus habiles médecins n'avait pu le délivrer. Le saint partit après avoir pris congé de ses moines, auxquels il annonça qu'ils ne le reverraient plus.

 

À Nevers, il guérit Eulalius, évêque de cette ville, lequel était devenu sourd et muet. Il rendit la santé à un lépreux qu'il rencontra aux portes de Paris.

Arrivé chez le roi, il le couvrit de son habit, et la fièvre le quitta aussitôt. Le prince, pour témoigner à Dieu sa reconnaissance, fit distribuer aux pauvres d'abondantes aumônes, et mit tous les prisonniers en liberté.

 

Séverin, jugeant que sa présence n'était plus nécessaire à Paris, reprit le chemin de son monastère. Il s'arrêta à Chateau-Landon, qui était alors du diocèse de Sens, où deux saints prêtres servaient Dieu dans un petit oratoire. Il les pria de le recevoir avec eux, et, après les avoir édifiés par l'éclat de ses vertus, il mourut en 507 ou 508.

Il y a à Paris une église paroissiale sous le vocable de saint Séverin.

BX Tobie

Religieux O.H. et martyr (1937)

Fête 11 février

 

 

 

Martyrologe Romain : À Vinaroz en Castille, l’an 1937, le bienheureux Tobie (François Borras Romeu), religieux de l’Ordre hospitalier de Saint Jean de Dieu et martyr. Dans la persécution religieuse déchaînée au cours de la guerre civile espagnole, il fut mis à mort en haine de la foi.

Voir les commentaires

Mgr Olivier Ribadeau Dumas nommé recteur du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

Mgr Olivier Ribadeau Dumas nommé recteur du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes
À compter du 1er octobre prochain, le Sanctuaire de Lourdes aura un nouveau recteur. L’ancien secrétaire général et porte-parole de la Conférence des évêques de France (CEF) succèdera au père André Cabes. Entretien.
 

Entretien réalisé par Adélaïde Patrignani - Cité du Vatican

 

 

 

 

 

 

 

Mgr Olivier Ribadeau Dumas  

Entretien réalisé par Adélaïde Patrignani - Cité du Vatican 

Comme l’explique le communiqué du Sanctuaire de Lourdes publié ce 3 septembre, «Mgr Antoine Hérouard, délégué apostolique pour le Sanctuaire de Lourdes, nomme à compter du 1er octobre 2019, Mgr Olivier Ribadeau Dumas, prêtre du diocèse de Paris, Recteur du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes, en accord avec Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris». Mgr Ribadeau Dumas «succède au Père André Cabes, auquel Mgr Antoine Hérouard a rendu hommage dans un message à la communauté de travail du Sanctuaire:  “Il a tant donné de lui-même, avec générosité et sens de l’Église, pour la vie de ce Sanctuaire qui lui est très cher”».

Mgr Antoine Hérouard avait rencontré le Pape François le 30 août dernier, lors d’une audience privé au Vatican.

De la CEF à Lourdes

Mgr Olivier Ribadeau Dumas, né en 1961, est prêtre du diocèse de Paris, où il a occupé successivement plusieurs ministères: vicaire, curé, vicaire épiscopal pour la Solidarité, ainsi que diverses missions pour la pastorale des jeunes et les aumôneries étudiantes du diocèse. Il connaît déjà bien le Sanctuaire de Lourdes, ayant été directeur du FRAT de Lourdes de 1994 à 1996. En 2013, il est nommé secrétaire général de la Conférence des évêques de France, et en 2015, porte-parole de la Conférence des évêques de France. Deux mandats qu’il a terminés le 30 juin dernier.

Le père André Cabes achève quant à lui quatre années de mission: il était recteur du sanctuaire marial depuis le 1er octobre 2015. Nommé par Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes, il avait succédé au Père Horacio Brito, au rectorat depuis 2008. « La décision étant récente, le père André Cabes n’a pas encore de nomination dans le diocèse, elle arrivera au cours du mois de septembre », précise dans un communiqué Mgr Brouwet, qui salue par ailleurs le travail accompli par le père Cabes. 

Le recteur du sanctuaire de Lourdes avec le titre de vicaire épiscopal est responsable des prêtres qui œuvrent dans le Sanctuaire et de tous les salariés et bénévoles.

Mgr Ribadeau Dumas revient à notre micro sur la manière dont il a accueilli cette nomination

 

Ça a d’abord été une surprise parce qu’après mon départ de la Conférence des évêques au mois de juillet, il était prévu que je prenne quelques mois sabbatiques. Mais le Seigneur ne cesse de nous surprendre et je reçois cet appel comme un appel de l’Église pour remplir une nouvelle mission: servir le sanctuaire de Lourdes et tous les pèlerins qui y viennent. Je prends la suite d’une lignée de recteurs dans laquelle le dernier, le père Cabes, a beaucoup marqué le sanctuaire et je lui suis reconnaissant pour ce qu’il fait pour m’accueillir aujourd’hui.

Que représente ce sanctuaire pour vous?

Lourdes est d’abord pour moi une expérience spirituelle: c’est l’expérience de la proximité de Dieu qui se dit à travers sa mère, la Vierge Marie. Cette proximité se dit aussi à travers la présence des plus fragiles, des malades et des plus pauvres. Je crois que c’est un lieu de grâce unique qui permet aux uns et aux autres de se retrouver dans une grande simplicité de relations. 
Lourdes est aussi un lieu de fraternité: on est sans fard, sans masque devant la pauvreté de chacun, qui nous rappelle notre propre pauvreté. Je pense que c’est une expérience spirituelle que chacun peut vivre. Les chapelains sont tous ensemble au service de cette expérience: pour permettre aux uns et aux autres de grandir dans leur intimité avec le Christ, dans la rencontre de la pauvreté. 

Lourdes est aussi un sanctuaire que vous connaissez déjà bien…

C’est un sanctuaire que j’ai eu l’occasion de fréquenter comme pèlerin et puis pour la première fois dans un rassemblement pour le congrès eucharistique qui y avait eu lieu. Puis je m’y suis rendu à de nombreuses reprises, comme membre de l’équipe d’animation puis responsable du FRAT et enfin ces huit dernières années au sein du secrétariat général de la Conférence des évêques de France, où nous venions au moins deux fois par an à Lourdes.
Mais ce n’est pas la même chose d’y venir une semaine, d’y résider  et d’être chargé de partager ce message, le message de Lourdes, ce message magnifique de la délicatesse de la Vierge Marie qui s’adresse à Bernadette… message qui a converti tant et tant de personnes.

On a observé ces derniers mois un regain de dynamisme à Lourdes, notamment grâce à un documentaire et à une comédie musicale, et ce après des années difficiles. Est-ce que cela vous motive pour votre future mission ? 

L’annonce de l’Évangile est toujours motivante. Je suis marqué de voir combien pour des cinéastes et des réalisateurs qui sont agnostiques, il s’agit d’un lieu qui marque parce que c’est un lieu de vérité. Lourdes est aussi le lieu de l’espérance. Nous sommes dans une société qui bien souvent cherche cette espérance. Le Pape François parle beaucoup des sanctuaires comme des lieux d’évangélisation. Et je crois qu’il y a là un lieu fantastique pour permettre aux uns et aux autres de trouver un sens dans leur existence. 

Comment envisagez-vous concrètement vos premières semaines de mission ? 

Je vais commencer la semaine prochaine par me rendre à Lourdes pour faire la connaissance des chapelains et rencontrer l’actuel recteur, qui reste recteur jusqu’au 1er octobre. Ensuite je commencerai à vivre avec les chapelains avec lesquels j’entends faire une vraie équipe. Je vais rencontrer la communauté de tous ceux qui travaillent à Lourdes, parce que ce n’est que si nous sommes unis tous ensemble que nous pourrons réussir la mission qui nous est confiée.

04 septembre 2019, 14:34

Voir les commentaires