Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

office du milieu du jour

Notre dame du Rosaire et évangiles Luc 1:25-38 et Luc 11 : 5 - 13

LECTURES DE LA MESSE


PREMIÈRE LECTURE
« Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise » (Ml 3, 13-20a)
Lecture du livre du prophète Malachie

« Vous avez contre moi des paroles dures,
– dit le Seigneur.
Et vous osez demander :
“Qu’avons-nous dit entre nous contre toi ?”
    Voici ce que vous avez dit :
“Servir Dieu n’a pas de sens.
À quoi bon garder ses observances, mener une vie sans joie en présence du Seigneur de l’univers ?
    Nous en venons à dire bienheureux les arrogants ; même ceux qui font le mal sont prospères, même s’ils mettent Dieu à l’épreuve, ils en réchappent !” »
    Alors ceux qui craignent le Seigneur s’exhortèrent mutuellement.
Le Seigneur fut attentif et les écouta ; un livre fut écrit devant lui pour en garder mémoire, en faveur de ceux qui le craignent et qui ont le souci de son nom.
    Le Seigneur de l’univers déclara : « Ils seront mon domaine particulier pour le jour que je prépare.
Je serai indulgent envers eux, comme un homme est indulgent envers le fils qui le sert fidèlement.
    Vous verrez de nouveau qu’il y a une différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui refuse de le servir.
    Voici que vient le jour du Seigneur, brûlant comme la fournaise.
Tous les arrogants, tous ceux qui commettent l’impiété, seront de la paille.
Le jour qui vient les consumera,
– dit le Seigneur de l’univers –,
il ne leur laissera ni racine ni branche.
    Mais pour vous qui craignez mon nom,le Soleil de justice se lèvera :
il apportera la guérison dans son rayonnement. »

            – Parole du Seigneur.

PSAUME
(Ps 1, 1-2, 3, 4.6)
R/ Heureux est l’homme
qui met sa foi dans le Seigneur. (Ps 39, 5a)

Heureux est l’homme
     qui n’entre pas au conseil des méchants,
qui ne suit pas le chemin des pécheurs,
ne siège pas avec ceux qui ricanent,
mais se plaît dans la loi du Seigneur
et murmure sa loi jour et nuit !

Il est comme un arbre
     planté près d’un ruisseau,
qui donne du fruit en son temps,
et jamais son feuillage ne meurt ;
tout ce qu’il entreprend réussira.
Tel n’est pas le sort des méchants.

Mais ils sont comme la paille
     balayée par le vent.
Le Seigneur connaît le chemin des justes,
mais le chemin des méchants se perdra.

ÉVANGILE
« Demandez, on vous donnera » (Lc 11, 5-13)
Alléluia. Alléluia.
Seigneur, ouvre notre cœur pour nous rendre attentifs aux paroles de ton Fils.
Alléluia. (cf. Ac 16, 14b)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :
« Imaginez que l’un de vous ait un ami et aille le trouver au milieu de la nuit pour lui demander :
“Mon ami, prête-moi trois pains,  car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi,
et je n’ai rien à lui offrir.”
    Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond :
“Ne viens pas m’importuner !
La porte est déjà fermée ; mes enfants et moi, nous sommes couchés.
Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose.”
    Eh bien ! je vous le dis :
même s’il ne se lève pas pour donner par amitié, il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami, et il lui donnera tout ce qu’il lui faut.
    Moi, je vous dis :
Demandez, on vous donnera ;
cherchez, vous trouverez ;
frappez, on vous ouvrira.
    En effet, quiconque demande reçoit ;
qui cherche trouve ;
à qui frappe, on ouvrira.
    Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson, lui donnera un serpent au lieu du poisson ? ou lui donnera un scorpion quand il demande un œuf ?
    Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants,
combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ! »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

OFFICE DE SEXTE
 

INTRODUCTION
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

HYMNE : ÉVANGILE DE DIEU
CFC — CFC

Évangile de Dieu,
Soleil étincelant
De justice et d'amour,
Pénètre dans nos vies ;
Au plus profond des cœurs,
Purifie et transforme.

Transcendante clarté,
À l'heure de midi.
Du plus haut de la croix
Tu baignes l'univers ;
En ton immense paix
Tu rassembles les hommes.
ANTIENNE


Que ta promesse me soutienne et je vivrai.
PSAUME : 118-15
113 Je hais les cœurs partagés ;
j’aime ta loi.
114 Toi, mon abri, mon bouclier !
J’espère en ta parole.
115 Écartez-vous de moi, méchants :
je garderai les volontés de mon Dieu.
116 Que ta promesse me soutienne, et je vivrai :
ne déçois pas mon attente.
117 Sois mon appui : je serai sauvé ;
j’ai toujours tes commandements devant les yeux.
118 Tu rejettes ceux qui fuient tes commandements :
leur ruse les égare.
119 Tu mets au rebut tous les impies de la terre ;
c’est pourquoi j’aime tes exigences.
120 Ma chair tremble de peur devant toi :
tes décisions m’inspirent la crainte.


ANTIENNE
Aide-nous, Dieu notre Sauveur, pour la gloire de ton nom !
PSAUME : 78
1 Dieu, les païens ont envahi ton domaine ; +
ils ont souillé ton temple sacré
et mis Jérusalem en ruines.

2 Ils ont livré les cadavres de tes serviteurs
   en pâture aux rapaces du ciel *
et la chair de tes fidèles, aux bêtes de la terre ;
3 ils ont versé le sang comme l’eau
   aux alentours de Jérusalem : *
les morts restaient sans sépulture.

4 Nous sommes la risée des voisins,
la fable et le jouet de l’entourage.
5 Combien de temps, Seigneur, durera ta colère
et brûlera le feu de ta jalousie ?

8 Ne retiens pas contre nous les péchés de nos ancêtres : +
que nous vienne bientôt ta tendresse,
car nous sommes à bout de force !

9 Aide-nous, Dieu notre Sauveur,
   pour la gloire de ton nom ! *
Délivre-nous, efface nos fautes,
   pour la cause de ton nom !

10 Pourquoi laisser dire aux païens :
« Où donc est leur Dieu ? »
Que les païens, sous nos yeux, le reconnaissent :
il sera vengé, le sang versé de tes serviteurs.

11 Que monte en ta présence la plainte du captif !
Ton bras est fort : épargne ceux qui doivent mourir.

13 Et nous, ton peuple, le troupeau que tu conduis, +
sans fin nous pourrons te rendre grâce
et d’âge en âge proclamer ta louange.

ANTIENNE
Dieu de l’univers, reviens enfin, visite cette vigne que tes mains ont plantée.
PSAUME : 79
2 Berger d’Israël, écoute,
toi qui conduis Joseph, ton troupeau :
resplendis au-dessus des Kéroubim,
3 devant Éphraïm, Benjamin, Manassé !
Réveille ta vaillance
et viens nous sauver.

R/ 4 Dieu, fais-nous revenir ; *
que ton visage s’éclaire,
   et nous serons sauvés !

5 Seigneur, Dieu de l’univers, *
vas-tu longtemps encore
   opposer ta colère aux prières de ton peuple,
6 le nourrir du pain de ses larmes, *
l’abreuver de larmes sans mesure ?
7 Tu fais de nous la cible des voisins :
nos ennemis ont vraiment de quoi rire !

R/ 8 Dieu, fais-nous revenir ; *
que ton visage s’éclaire,
   et nous serons sauvés !

9 La vigne que tu as prise à l’Égypte,
tu la replantes en chassant des nations.
10 Tu déblaies le sol devant elle,
tu l’enracines pour qu’elle emplisse le pays.

11 Son ombre couvrait les montagnes,
et son feuillage, les cèdres géants ;
12 elle étendait ses sarments jusqu’à la mer,
et ses rejets, jusqu’au Fleuve.

13 Pourquoi as-tu percé sa clôture ?
Tous les passants y grappillent en chemin ;
14 le sanglier des forêts la ravage
et les bêtes des champs la broutent.

(R/) 15 Dieu de l’univers, reviens !

Du haut des cieux, regarde et vois :
visite cette vigne, protège-la,
16 celle qu’a plantée ta main puissante,
le rejeton qui te doit sa force.
17 La voici détruite, incendiée ;
que ton visage les menace, ils périront !

18 Que ta main soutienne ton protégé,
le fils de l’homme qui te doit sa force.
19 Jamais plus nous n’irons loin de toi :
fais-nous vivre et invoquer ton nom !

R/ 20 Seigneur, Dieu de l’univers,
   fais-nous revenir ; *
que ton visage s’éclaire,
   et nous serons sauvés.

PAROLE DE DIEU: DT 4, 7
Quelle est la grande nation dont les dieux soient aussi proches que le Seigneur notre Dieu est proche de nous chaque fois que nous l’invoquons ?
RÉPONS
V/ Le Seigneur est proche de ceux qui l’invoquent,
il écoute leur cri, il les sauve.
ORAISON
Dieu éternel et tout-puissant, en qui rien n’est sombre ni obscur, communique ta lumière à nos cœurs : en recevant ta loi et tes préceptes, nous marcherons sur ta route d’un cœur léger. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Évangile Luc 1: 26 - 39

 Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile.Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta. En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.

Voir les commentaires

Ce Jeudi Saint avec La Famille Missionnaire de Notre Dame des Neiges

OFFICE DU MILIEU DU JOUR

INTRODUCTION
V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

HYMNE : VOICI LE TEMPS, ESPRIT TRÈS SAINT
Voici le temps, Esprit très saint,
Où dans le cœur de tes fidèles,
Uni au Père et à son Fils,
Tu viens répandre ta lumière.

Que notre langue et notre cœur,
Que notre vie, que notre force
S'enflamment de ta charité
Pour tous les hommes que tu aimes.

Exauce-nous, ô Tout-Puissant,
Par Jésus Christ, ton Fils unique,
Qui règne avec le Saint-Esprit
Depuis toujours et dans les siècles.

ANTIENNE
Je donne ma vie pour mes brebis, car le Père me connaît comme je connais le Père.
PSAUME : 118-9
65 Tu fais le bonheur de ton serviteur,
Seigneur, selon ta parole.
66 Apprends-moi à bien saisir, à bien juger :
je me fie à tes volontés.
67 Avant d’avoir souffert, je m’égarais ;
maintenant, j’observe tes ordres.
68 Toi, tu es bon, tu fais du bien :
apprends-moi tes commandements.
69 Des orgueilleux m’ont couvert de calomnies :
de tout cœur, je garde tes préceptes.
70 Leur cœur, alourdi, s’est fermé ;
moi, je prends plaisir à ta loi.
71 C’est pour mon bien que j’ai souffert,
ainsi, ai-je appris tes commandements.
72 Mon bonheur, c’est la loi de ta bouche,
plus qu’un monceau d’or ou d’argent.

 

ANTIENNE
PSAUME : 55
2 Pitié, mon Dieu !
   Des hommes s’acharnent contre moi ;
tout le jour, ils me combattent, ils me harcèlent.
3 Ils s’acharnent, ils me guettent tout le jour ;
mais là-haut, une armée combat pour moi.

4 Le jour où j’ai peur,
je prends appui sur toi.
R/ 5 Sur Dieu dont j’exalte la parole,
sur Dieu, je prends appui :
plus rien ne me fait peur !
Que peuvent sur moi des êtres de chair ?

6 Tout le jour, leurs paroles me blessent,
ils ne pensent qu’à me faire du mal ;
7 à l’affût, ils épient, ils surveillent mes pas ;
comme s’ils voulaient ma mort.

9 Toi qui comptes mes pas vagabonds,
recueille en tes outres mes larmes ;
   (cela n’est-il pas dans ton livre ?)
10 Le jour où j’appellerai, mes ennemis reculeront ;
je le sais, Dieu est pour moi.

R/ 11 Sur Dieu dont j’exalte la parole,
   le Seigneur dont j’exalte la parole, *
12 sur Dieu, je prends appui :
plus rien ne me fait peur ! *
Que peuvent sur moi des humains ?

13 Mon Dieu, je tiendrai ma promesse,
je t’offrirai des sacrifices d’action de grâce ;
14 car tu m’as délivré de la mort
et tu préserves mes pieds de la chute,
pour que je marche à la face de Dieu
dans la lumière des vivants.

ANTIENNE
PSAUME : 56
2 Pitié, mon Dieu, pitié pour moi !
En toi je cherche refuge,
un refuge à l’ombre de tes ailes,
aussi longtemps que dure le malheur.

3 Je crie vers Dieu, le Très-Haut,
vers Dieu qui fera tout pour moi.
4 Du ciel, qu’il m’envoie le salut :
(mon adversaire a blasphémé !).
Que Dieu envoie son amour et sa vérité !

5 Je suis au milieu de lions
et gisant parmi des bêtes féroces ;
ils ont pour langue une arme tranchante,
pour dents, des lances et des flèches.

R/ 6 Dieu, lève-toi sur les cieux :
que ta gloire domine la terre !

7 Ils ont tendu un filet sous mes pas :
   j’allais succomber. *
Ils ont creusé un trou devant moi,
   ils y sont tombés.

8 Mon cœur est prêt, mon Dieu, +
mon cœur est prêt ! *
Je veux chanter, jouer des hymnes !

9 Éveille-toi, ma gloire ! +
Éveillez-vous, harpe, cithare, *
que j’éveille l’aurore !

10 Je te rendrai grâce parmi les peuples, Seigneur,
et jouerai mes hymnes en tous pays.
11 Ton amour est plus grand que les cieux,
ta vérité, plus haute que les nues.

R/ 12 Dieu, lève-toi sur les cieux :
que ta gloire domine la terre !

PAROLE DE DIEU : (HE 4, 14-15)
En Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a pénétré au-delà des cieux ; tenons donc ferme l'affirmation de notre foi. En effet, le grand prêtre que nous avons n'est pas incapable, lui, de partager nos faiblesses ; en toutes choses, il a connu l'épreuve comme nous, et il n'a pas péché.
RÉPONS
V/ Maltraité, il s'humilie,
il n'ouvre pas la bouche.
ORAISON
Dieu qu’il est juste d’aimer par-dessus tout, multiplie en nous les dons de ta grâce ; dans la mort de ton Fils, tu nous fais espérer ce que nous croyons, accorde-nous, par sa résurrection, d’atteindre ce que nous espérons.
PRIÈRE POUR L'UNITÉ
Mon Dieu, faites l'unité des esprits dans la Vérité et l'union des cœurs dans la Charité. Amen.

Voir les commentaires

Les Prophètes l'ont dit : le Sauveur naîtra de la Vierge Marie.

Office du Milieu du jour

INTRODUCTION


V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

HYMNE : VOICI LE TEMPS, ESPRIT TRÈS SAINT
Voici le temps, Esprit très saint,
Où dans le cœur de tes fidèles,
Uni au Père et à son Fils,
Tu viens répandre ta lumière.

Que notre langue et notre cœur,
Que notre vie, que notre force
S'enflamment de ta charité
Pour tous les hommes que tu aimes.

Exauce-nous, ô Tout-Puissant,
Par Jésus Christ, ton Fils unique,
Qui règne avec le Saint-Esprit
Depuis toujours et dans les siècles.

ANTIENNE
Les Prophètes l'ont dit : le Sauveur naîtra de la Vierge Marie.

PSAUME : 118-20
153 Vois ma misère : délivre-moi ;
je n’oublie pas ta loi.
154 Soutiens ma cause : défends-moi,
en ta promesse fais-moi vivre !
155 Le salut s’éloigne des impies
qui ne cherchent pas tes commandements.
156 Seigneur, ta tendresse est sans mesure :
selon ta décision fais-moi vivre !
157 Ils sont nombreux mes persécuteurs, mes oppresseurs ;
je ne dévie pas de tes exigences.
158 J’ai vu les renégats : ils me répugnent,
car ils ignorent ta promesse.
159 Vois combien j’aime tes préceptes, Seigneur,
fais-moi vivre selon ton amour !
160 Le fondement de ta parole est vérité ;
éternelles sont tes justes décisions.
PSAUME : 127
1 Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !

2 Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! À toi, le bonheur !

3 Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse, *
et tes fils, autour de la table,
comme des plants d’olivier.

4 Voilà comment sera béni
l’homme qui craint le Seigneur. *
5 De Sion, que le Seigneur te bénisse !

Tu verras le bonheur de Jérusalem
tous les jours de ta vie, *
6 et tu verras les fils de tes fils.

Paix sur Israël !

PSAUME : 128
1 Que de mal ils m’ont fait dès ma jeunesse,
– à Israël de le dire – *
2 que de mal ils m’ont fait dès ma jeunesse :
ils ne m’ont pas soumis !

3 Sur mon dos, des laboureurs ont labouré
et creusé leurs sillons ; *
4 mais le Seigneur, le juste,
a brisé l’attelage des impies.

5 Qu’ils soient tous humiliés, rejetés,
les ennemis de Sion ! *
6 Qu’ils deviennent comme l’herbe des toits,
aussitôt desséchée !

7 Les moissonneurs n’en font pas une poignée,
ni les lieurs une gerbe, *
8 et les passants ne peuvent leur dire :
« La bénédiction du Seigneur soit sur vous ! »

Au nom du Seigneur, nous vous bénissons.

PAROLE DE DIEU : (IS 4, 2)
En ce jour-là, le Germe que fera pousser le Seigneur sera l'honneur et la gloire des rescapés d'Israël, le Fruit de la terre sera leur fierté et leur couronne.

RÉPONS
V/ Les nations craindront le nom du Seigneur,
et tous les rois de la terre, sa gloire.

ORAISON
Seigneur Jésus, hâte-toi, ne tarde plus : que ta venue réconforte et relève ceux qui ont foi dans ton amour. Toi qui règnes.

PRIÈRE POUR L'UNITÉ
Mon Dieu, faites l'unité des esprits dans la Vérité et l'union des cœurs dans la Charité. Amen.

Voir les commentaires

Mon cœur exulte à cause du Seigneur ; mon front s’est relevé grâce à mon Dieu !

LECTURES DE LA MESSE
PREMIÈRE LECTURE
Anne rend grâce pour la naissance de son fils Samuel (1 S 1, 24-28)

Lecture du premier livre de Samuel

    En ces jours-là,
    lorsque Samuel fut sevré,
Anne, sa mère, le conduisit à la maison du Seigneur, à Silo ;
l’enfant était encore tout jeune.
Anne avait pris avec elle un taureau de trois ans,
un sac de farine et une outre de vin.
    On offrit le taureau en sacrifice,
et on amena l’enfant au prêtre Éli.
    Anne lui dit alors :
« Écoute-moi, mon seigneur, je t’en prie !
Aussi vrai que tu es vivant,
je suis cette femme qui se tenait ici près de toi
pour prier le Seigneur.
    C’est pour obtenir cet enfant que je priais,
et le Seigneur me l’a donné en réponse à ma demande.
    À mon tour je le donne au Seigneur pour qu’il en dispose.
Il demeurera à la disposition du Seigneur
tous les jours de sa vie. »
Alors ils se prosternèrent devant le Seigneur.

— Parole du Seigneur.

CANTIQUE
(1 S 2, 1, 4-5ab, 6-7, 8abcd)

R/ Mon cœur exulte à cause du Seigneur :
c'est lui qui me sauve.
 (cf. 1 S 2, 1a)

Mon cœur exulte à cause du Seigneur ;
mon front s’est relevé grâce à mon Dieu !
Face à mes ennemis, s’ouvre ma bouche :
oui, je me réjouis de ton salut !

L’arc des forts est brisé,
mais le faible se revêt de vigueur.
Les plus comblés s’embauchent pour du pain,
et les affamés se reposent.

Le Seigneur fait mourir et vivre ;
il fait descendre à l’abîme et en ramène.
Le Seigneur rend pauvre et riche ;
il abaisse et il élève.

De la poussière il relève le faible,
il retire le malheureux de la cendre
pour qu’il siège parmi les princes
et reçoive un trône de gloire.

ÉVANGILE
« Le Puissant fit pour moi des merveilles » (Lc 1, 46-56)

Alléluia, Alléluia.
Viens, Roi de l’univers, pierre angulaire de l’Église !
À l’homme que tu as pétri de la terre
viens apporter le salut.
Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

        En ce temps-là,
Marie rendit grâce au Seigneur
    en disant :
« Mon âme exalte le Seigneur,
            exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !    
    Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
    Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
    Sa miséricorde s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.
    Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.
    Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.
    Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
    Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour
    de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »

    Marie resta avec Élisabeth environ trois mois,
puis elle s’en retourna chez elle.

            – Acclamons la Parole de Dieu.

INTRODUCTION
 

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

HYMNE : LE JOUR EST DANS TOUT SON ÉCLAT

Le jour est dans tout son éclat,
La terre est pleine de ta gloire,
Nous t'adorons, ô Dieu puissant,
Dans la splendeur de ta lumière.

Éteins la flamme du péché
Et les ardeurs de la colère ;
Emplis nos cœurs de ton amour,
Et que ta paix nous réunisse.

Exauce-nous, ô Tout-Puissant,
Par Jésus Christ ton Fils unique
Qui règne avec le Saint-Esprit
Depuis toujours et dans les siècles.

ANTIENNE
 

Les Prophètes l'ont dit : le Sauveur naîtra de la Vierge Marie.

PSAUME : 118-18
137 Toi, tu es juste, Seigneur,
tu es droit dans tes décisions.
138 Tu promulgues tes exigences avec justice,
avec entière fidélité.
139 Quand mes oppresseurs oublient ta parole,
une ardeur me consume.
140 Ta promesse tout entière est pure,
elle est aimée de ton serviteur.
141 Moi, le chétif, le méprisé,
je n’oublie pas tes préceptes.
142 Justice éternelle est ta justice,
et vérité, ta loi.
143 La détresse et l’angoisse m’ont saisi ;
je trouve en tes volontés mon plaisir.
144 Justice éternelle, tes exigences ;
éclaire-moi, et je vivrai.
PSAUME : 87 - I
2 Seigneur, mon Dieu et mon salut,
dans cette nuit où je crie en ta présence,
3 que ma prière parvienne jusqu’à toi,
ouvre l’oreille à ma plainte.

4 Car mon âme est rassasiée de malheur,
ma vie est au bord de l’abîme ;
5 on me voit déjà descendre à la fosse,*
je suis comme un homme fini.

6 Ma place est parmi les morts,
avec ceux que l’on a tués, enterrés,
ceux dont tu n’as plus souvenir,
qui sont exclus, et loin de ta main.

7 Tu m’a mis au plus profond de la fosse,
en des lieux engloutis, ténébreux ;
8 le poids de ta colère m’écrase,
tu déverses tes flots contre moi.

9 Tu éloignes de moi mes amis,
tu m’as rendu abominable pour eux ;
enfermé, je n’ai pas d’issue :
10 à force de souffrir, mes yeux s’éteignent.
PSAUME : 87 - II

Je t’appelle, Seigneur, tout le jour,
je tends les mains vers toi :
11 fais-tu des miracles pour les morts ?
leur ombre se dresse-t-elle pour t’acclamer ?

12 Qui parlera de ton amour dans la tombe,
de ta fidélité au royaume de la mort ?
13 Connaît-on dans les ténèbres tes miracles,
et ta justice, au pays de l’oubli ?

14 Moi, je crie vers toi, Seigneur ;
dès le matin, ma prière te cherche :
15 pourquoi me rejeter, Seigneur,
pourquoi me cacher ta face ?

16 Malheureux, frappé à mort depuis l’enfance,
je n’en peux plus d’endurer tes fléaux ;
17 sur moi, ont déferlé tes orages :
tes effrois m’ont réduit au silence.

18 Ils me cernent comme l’eau tout le jour,
ensemble ils se referment sur moi.
19 Tu éloignes de moi amis et familiers ;
ma compagne, c’est la ténèbre.

PAROLE DE DIEU : (MI 5, 3-4A)
Celui qui doit gouverner Israël se dressera et sera leur berger par la puissance du Seigneur, par la majesté du nom de son Dieu. Ils vivront en sécurité, car désormais sa puissance s'étendra jusqu'aux extrémités de la terre, et lui-même, il sera la paix !
RÉPONS

V/ Les nations craindront le nom du Seigneur, 
et tous les rois de la terre, sa gloire.

ORAISON

Tu n'as pas supporté, Seigneur, que l'homme soit abandonné à la mort, mais tu as voulu le racheter en lui envoyant ton Fils unique ; accorde, nous t'en prions, à ceux qui s'inclineront devant l'enfant de Bethléem, de communier à la vie d'un tel Rédempteur. Lui qui règne.

PRIÈRE POUR L'UNITÉ

Mon Dieu, faites l'unité des esprits dans la Vérité et l'union des cœurs dans la Charité. Amen.

Voir les commentaires

L’Écriture nous dit : soyez saints, car moi, je suis saint. Prions Jésus pour tendre à le devenir, Amen

OFFICE DE SEXTE
INTRODUCTION

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

HYMNE : ÉVANGILE DE DIEU

CFC — CFC

Évangile de Dieu,
Soleil étincelant
De justice et d'amour,
Pénètre dans nos vies ;
Au plus profond des cœurs,
Purifie et transforme.

Transcendante clarté,
À l'heure de midi.
Du plus haut de la croix
Tu baignes l'univers ;
En ton immense paix
Tu rassembles les hommes.
ANTIENNE
Tu es béni, Seigneur ! Apprends-moi tes commandements.
PSAUME : 118-2
9 Comment, jeune, garder pur son chemin ?
En observant ta parole.
10 De tout mon cœur, je te cherche ;
garde-moi de fuir tes volontés.
11 Dans mon cœur, je conserve tes promesses
pour ne pas faillir envers toi.
12 Toi, Seigneur, tu es béni :
apprends-moi tes commandements.
13 Je fais repasser sur mes lèvres
chaque décision de ta bouche.
14 Je trouve dans la voie de tes exigences
plus de joie que dans toutes les richesses.
15 Je veux méditer sur tes préceptes
et contempler tes voies.
16 Je trouve en tes commandements mon plaisir,
je n’oublie pas ta parole.
ANTIENNE
Toi, qui réponds à mon appel, écoute-moi, mon Dieu !
PSAUME : 16 - I

1 Seigneur, écoute la justice ! +
Entends ma plainte, accueille ma prière :
mes lèvres ne mentent pas.

2 De ta face, me viendra la sentence :
tes yeux verront où est le droit.

3 Tu sondes mon cœur, tu me visites la nuit, +
tu m'éprouves, sans rien trouver ;
mes pensées n'ont pas franchi mes lèvres.

4 Pour me conduire selon ta parole,
j'ai gardé le chemin prescrit ;
5 j'ai tenu mes pas sur tes traces :
jamais mon pied n'a trébuché.

6 Je t'appelle, toi, le Dieu qui répond :
écoute-moi, entends ce que je dis.

7 Montre les merveilles de ta grâce,
toi qui libères de l’agresseur
ceux qui se réfugient sous ta droite.

PSAUME : 16 - II

8 Garde-moi comme la prunelle de l'œil ;
à l'ombre de tes ailes, cache-moi,
9 loin des méchants qui m'ont ruiné,
des ennemis mortels qui m'entourent.

10 Ils s'enferment dans leur suffisance ;
l'arrogance à la bouche, ils parlent.

11 Ils sont sur mes pas : maintenant ils me cernent,
l'œil sur moi, pour me jeter à terre,
12 comme des lions prêts au carnage,
de jeunes fauves tapis en embuscade.

13 Lève-toi, Seigneur, affronte-les, renverse-les ;
par ton épée, libère-moi des méchants.

14 Que ta main, Seigneur, les exclue d'entre les hommes, *
hors de l'humanité, hors de ce monde :
   tel soit le sort de leur vie !

Réserve-leur de quoi les rassasier : +
que leurs fils en soient saturés,
qu'il en reste encore pour leurs enfants !

15 Et moi, par ta justice, je verrai ta face :
au réveil, je me rassasierai de ton visage.

PAROLE DE DIEU : 1 P 1, 15-16

À l’image du Dieu saint qui vous a appelés, soyez saints, vous aussi, dans toute votre conduite, puisque l’Écriture dit : soyez saints, car moi, je suis saint.

RÉPONS
V/ Je vêtirai de gloire mes prêtres,
ses fidèles crieront de joie.
ORAISON
Père, au milieu du jour tu nous donnes un temps de repos pour refaire nos corps et nos esprits, accorde-nous de le recevoir dans la reconnaissance et d’en tirer profit pour ton service et celui de nos frères. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Voir les commentaires

Accorde-nous la ferveur de t’aimer plus que tout et d’aimer nos frères à cause de toi.

OFFICE DE SEXTE
INTRODUCTION

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

HYMNE : LE JOUR EST DANS TOUT SON ÉCLAT

A. Rivière — CNPL

Le jour est dans tout son éclat,
La terre est pleine de ta gloire,
Nous t'adorons, ô Dieu puissant,
Dans la splendeur de ta lumière.

Éteins la flamme du péché
Et les ardeurs de la colère ;
Emplis nos cœurs de ton amour,
Et que ta paix nous réunisse.

Exauce-nous, ô Tout-Puissant,
Par Jésus Christ ton Fils unique
Qui règne avec le Saint-Esprit
Depuis toujours et dans les siècles.

ANTIENNE
Je suis ton serviteur : éclaire-moi !
PSAUME : 118-16
121 J’ai agi selon le droit et la justice :
ne me livre pas à mes bourreaux.
122 Assure le bonheur de ton serviteur :
que les orgueilleux ne me tourmentent plus !
123 Mes yeux se sont usés à guetter le salut
et les promesses de ta justice.
124 Agis pour ton serviteur selon ton amour,
apprends-moi tes commandements.
125 Je suis ton serviteur, éclaire-moi :
je connaîtrai tes exigences.
126 Seigneur, il est temps que tu agisses :
on a violé ta loi.
127 Aussi j’aime tes volontés,
plus que l’or le plus précieux.
128 Je me règle sur chacun de tes préceptes,
je hais tout chemin de mensonge.
ANTIENNE
Qui regarde vers lui resplendira : sur son visage, plus d’amertume.
PSAUME : 33 - I

2 Je bénirai le Seigneur en tout temps,
sa louange sans cesse à mes lèvres.
3 Je me glorifierai dans le Seigneur :
que les pauvres m'entendent et soient en fête !

4 Magnifiez avec moi le Seigneur,
exaltons tous ensemble son nom.
5 Je cherche le Seigneur, il me répond :
de toutes mes frayeurs, il me délivre.

6 Qui regarde vers lui resplendira,
sans ombre ni trouble au visage.
7 Un pauvre crie ; le Seigneur entend :
il le sauve de toutes ses angoisses.

8 L'ange du Seigneur campe à l'entour
pour libérer ceux qui le craignent.
9 Goûtez et voyez : le Seigneur est bon !
Heureux qui trouve en lui son refuge !

10 Saints du Seigneur, adorez-le :
rien ne manque à ceux qui le craignent.
11 Des riches ont tout perdu, ils ont faim ;
qui cherche le Seigneur ne manquera d'aucun bien.

ANTIENNE
Du cœur abattu, le Seigneur est proche.
PSAUME : 33 - II

12 Venez, mes fils, écoutez-moi,
que je vous enseigne la crainte du Seigneur.
13 Qui donc aime la vie
et désire les jours où il verra le bonheur ?

14 Garde ta langue du mal
et tes lèvres des paroles perfides.
15 Évite le mal, fais ce qui est bien,
poursuis la paix, recherche-la.

16 Le Seigneur regarde les justes,
il écoute, attentif à leurs cris.
17 Le Seigneur affronte les méchants
pour effacer de la terre leur mémoire.

18 Le Seigneur entend ceux qui l'appellent  :
de toutes leurs angoisses, il les délivre.
19 Il est proche du cœur brisé,
il sauve l'esprit abattu.

20 Malheur sur malheur pour le juste,
mais le Seigneur chaque fois le délivre.
21 Il veille sur chacun de ses os :
pas un ne sera brisé.

22 Le mal tuera les méchants ;
ils seront châtiés d'avoir haï le juste.
23 Le Seigneur rachètera ses serviteurs :
pas de châtiment pour qui trouve en lui son refuge.

PAROLE DE DIEU : GA 5, 26; 6, 2
Ne soyons pas vaniteux ; entre nous, pas de provocations ; entre nous, pas d’envie. Portez les fardeaux les uns des autres ; accomplissez ainsi la loi du Christ.
RÉPONS
V/ Qu’il est bon, qu’il est doux pour des frères,
de vivre ensemble et d’être unis.
ORAISON
Seigneur, foyer brûlant de charité, accorde-nous une telle ferveur que nous soyons capables de t’aimer plus que tout et d’aimer nos frères à cause de toi. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Voir les commentaires

Heureux qui a trouvé la sagesse, sa possession a plus de valeur que l'argent et la gloire envers les humains.

OFFICE DE SEXTE
INTRODUCTION

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

HYMNE : ÉVANGILE DE DIEU

CFC — CFC

Évangile de Dieu,
Soleil étincelant
De justice et d'amour,
Pénètre dans nos vies ;
Au plus profond des cœurs,
Purifie et transforme.

Transcendante clarté,
À l'heure de midi.
Du plus haut de la croix
Tu baignes l'univers ;
En ton immense paix
Tu rassembles les hommes.
ANTIENNE
Heureux l’homme qui marche dans les voies du Seigneur.
PSAUME : 118-1
1 Heureux les hommes intègres dans leurs voies
qui marchent suivant la loi du Seigneur !
2 Heureux ceux qui gardent ses exigences,
ils le cherchent de tout cœur !
3 Jamais ils ne commettent d’injustice,
ils marchent dans ses voies.
4 Toi, tu promulgues des préceptes
à observer entièrement.
5 Puissent mes voies s’affermir
à observer tes commandements !
6 Ainsi je ne serai pas humilié
quand je contemple tes volontés.
7 D’un cœur droit, je pourrai te rendre grâce,
instruit de tes justes décisions.
8 Tes commandements, je les observe :
ne m’abandonne pas entièrement.
ANTIENNE
Je prends appui sur ton amour.
PSAUME : 12

2 Combien de temps, Seigneur, vas-tu m'oublier,
combien de temps, me cacher ton visage ?
3 Combien de temps aurai-je l'âme en peine
   et le cœur attristé chaque jour ? *
Combien de temps mon ennemi sera-t-il le plus fort ?

4 Regarde, réponds-moi, Seigneur mon Dieu ! *
Donne la lumière à mes yeux,
   garde-moi du sommeil de la mort ;
5 que l'adversaire ne crie pas : « Victoire ! »
que l'ennemi n'ait pas la joie de ma défaite !

6 Moi, je prends appui sur ton amour ; +
que mon cœur ait la joie de ton salut !
Je chanterai le Seigneur pour le bien qu'il m'a fait.

ANTIENNE
Tu es venu sauver non pas des justes, mais des pécheurs.
PSAUME : 13

1 Dans son cœur le fou déclare :
   « Pas de Dieu ! » *
Tout est corrompu, abominable,
   pas un homme de bien !

2 Des cieux, le Seigneur se penche
   vers les fils d'Adam *
pour voir s'il en est un de sensé,
   un qui cherche Dieu.

3 Tous, ils sont dévoyés ;
   tous ensemble, pervertis : *
pas un homme de bien,
   pas même un seul !

4 N'ont-ils donc pas compris,
   ces gens qui font le mal ? +
Quand ils mangent leur pain,
   ils mangent mon peuple. *
Jamais ils n'invoquent le Seigneur.

5 Et voilà qu'ils se sont mis à trembler,
   car Dieu accompagne les justes. *
6 Vous riez des projets du malheureux,
   mais le Seigneur est son refuge.

7 Qui fera venir de Sion
   la délivrance d'Israël ? +
Quand le Seigneur ramènera les déportés de son peuple, *
   quelle fête en Jacob, en Israël, quelle joie !

PAROLE DE DIEU : PR 3, 13-15
Heureux qui a trouvé la sagesse, qui s’est procuré la raison ! Car sa possession vaut mieux que possession d’argent et son revenu est meilleur que l’or. Elle est plus estimable que le corail et rien de ce que l’on peut désirer ne l’égale.
RÉPONS
V/ Seigneur, tu veux au fond de moi la vérité ;
dans le secret, tu m’apprends la sagesse.
ORAISON
Dieu qui as révélé à l’Apôtre Pierre ta volonté de sauver tous les hommes, accorde-nous de déployer toutes nos énergies au service de ce dessein de ton amour. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Voir les commentaires

PS 119 :149 Dans ton amour, Seigneur, écoute ma voix : selon tes décisions fais-moi vivre !

INTRODUCTION
 

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

HYMNE : Ô TOI QUI ES SANS CHANGEMENT

Ô Toi qui es sans changement,
Seigneur du temps, ô Dieu fidèle ;
Le jour décline, le soir vient :
Rassemble-nous tous en ta garde.

Accorde-nous la vie sans fin
Et la vieillesse sans ténèbres ;
Fais que, le jour de ton retour,
Ta gloire enfin nous illumine.

Exauce-nous, ô Tout-puissant,
Par Jésus Christ ton Fils unique
Qui règne avec le Saint-Esprit
Depuis toujours et dans les siècles.

ANTIENNE
 

Sur mes serviteurs et mes servantes, je répandrai mon esprit.

PSAUME : 118-19
145 J’appelle de tout mon cœur : réponds-moi ;
je garderai tes commandements.
146 Je t’appelle, Seigneur, sauve-moi ;
j’observerai tes exigences.
147 Je devance l’aurore et j’implore :
j’espère en ta parole.
148 Mes yeux devancent la fin de la nuit
pour méditer sur ta promesse.
149 Dans ton amour, Seigneur, écoute ma voix :
selon tes décisions fais-moi vivre !
150 Ceux qui poursuivent le mal s’approchent,
ils s’éloignent de ta loi.
151 Toi, Seigneur, tu es proche,
tout dans tes ordres est vérité.
152 Depuis longtemps je le sais :
tu as fondé pour toujours tes exigences.
PSAUME : 93 - I

1 Dieu qui fais justice, Seigneur,
Dieu qui fais justice, parais !
2 Lève-toi, juge de la terre ;
aux orgueilleux, rends ce qu'ils méritent.

3 Combien de temps les impies, Seigneur,
combien de temps vont-ils triompher ?
4 Ils parlent haut, ils profèrent l'insolence,
ils se vantent, tous ces malfaisants.

5 C'est ton peuple, Seigneur, qu'ils piétinent,
et ton domaine qu'ils écrasent ;
6 ils massacrent la veuve et l'étranger,
ils assassinent l'orphelin.

7 Ils disent : « Le Seigneur ne voit pas,
le Dieu de Jacob ne sait pas ! »
8 Sachez-le, esprits vraiment stupides ;
insensés, comprendrez-vous un jour ?

9 Lui qui forma l'oreille, il n'entendrait pas ? +
il a façonné l'œil, et il ne verrait pas ?
10 il a puni des peuples et ne châtierait plus ?

Lui qui donne aux hommes la connaissance, +
11 il connaît les pensées de l'homme,
et qu'elles sont du vent !

PSAUME : 93 - II

12 Heureux l'homme que tu châties, Seigneur,
celui que tu enseignes par ta loi,
13 pour le garder en paix aux jours de malheur,
tandis que se creuse la fosse de l'impie.

14 Car le Seigneur ne délaisse pas son peuple,
il n'abandonne pas son domaine :
15 on jugera de nouveau selon la justice ;
tous les hommes droits applaudiront.

16 Qui se lèvera pour me défendre des méchants ?
Qui m'assistera face aux criminels ?
17 Si le Seigneur ne m'avait secouru,*
j'allais habiter le silence.

18 Quand je dis : « Mon pied trébuche ! »
ton amour, Seigneur, me soutient.
19 Quand d'innombrables soucis m'envahissent,
tu me réconfortes et me consoles.

20 Es-tu l'allié d'un pouvoir corrompu
qui engendre la misère au mépris des lois ?
21 On s'attaque à la vie de l'innocent,
le juste que l'on tue est déclaré coupable.

22 Mais le Seigneur était ma forteresse,
et Dieu, le rocher de mon refuge.
23 Il retourne sur eux leur méfait :
pour leur malice, qu'il les réduise au silence,
qu'il les réduise au silence, le Seigneur notre Dieu.

PAROLE DE DIEU : (GA 6, 8)
Ce que l'homme sème, il le récoltera. Celui qui sème pour sa propre chair récoltera ce que produit la chair : la corruption. Celui qui sème pour l'Esprit récoltera ce que produit l'Esprit : la vie éternelle.
RÉPONS

V/ Heureux qui suit la loi du Seigneur,
heureux qui le cherche de tout cœur.

ORAISON

Seigneur notre Dieu, c'est à Marie Madeleine que ton Fils bien-aimé a confié la première annonce de la joie pascale ; accorde-nous, à sa prière et à son exemple, la grâce d'annoncer le Christ ressuscité et de le contempler un jour dans ta gloire. Lui qui règne.

PRIÈRE POUR L'UNITÉ

Mon Dieu, faites l'unité des esprits dans la Vérité et l'union des cœurs dans la Charité. Amen.

Voir les commentaires

VENDREDI SAINT : OFFICE DU MILIEU DU JOUR LES 7 PAROLES DE JÉSUS SUR LA CROIX OFFICE DE LA PASSION

VENDREDI SAINT :
OFFICE DU MILIEU DU JOUR
LES 7 PAROLES DE JÉSUS SUR LA CROIX
OFFICE DE LA PASSION

 

MILIEU DU JOUR
Dieu, viens à mon aide. Seigneur, à notre secours. Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, au Dieu qui est, qui était et qui vient, pour les siècles des siècles. Amen
. HYMNE : CROIX DE MISÉRICORDE (H 16)
1– Croix de miséricorde, croix d’où jaillit l’Amour, Arbre de vie dans le monde, croix d’où jaillit l’Amour.
Ref. Seigneur, nous adorons, ta sainte Croix.
2– Croix plantée au cœur de l’Éden, croix qui perce le Ciel Arbre offert à tous les regards, croix qui perce le Ciel.
3– Croix où descendent les anges, croix plantée dans nos cœurs, Arbre offert aux oiseaux du ciel, croix plantée dans nos cœurs.
4– Croix de la gloire de l’Époux, croix pressoir de l’Amour, Arbre dispensant la Lumière, croix pressoir de l’Amour.
PSAUME 39. ACTION DE GRÂCE ET PRIÈRE
Tu n’as pas voulu de sacrifices ni d’offrandes, mais tu m’as fait un corps. He 10, 5 Ant.
À la troisième heure, ils crucifièrent Jésus.
– D’un grand espoir j’espérais le Seigneur : * il s’est penché vers moi pour entendre mon cri.
– Il m’a tiré de l’horreur du gouffre, de la vase et de la boue ; * il m’a fait reprendre pied sur le roc, il a raffermi mes pas.
– Dans ma bouche il a mis un chant nouveau, une louange à notre Dieu. * Beaucoup d’hommes verront, ils craindront, ils auront foi dans le Seigneur.
– Heureux est l’homme qui met sa foi dans le Seigneur * et ne va pas du côté des violents, dans le parti des traîtres.
– Tu as fait pour nous tant de choses, toi, Seigneur mon Dieu ! * Tant de projets et de merveilles : non, tu n’as point d’égal !
– Je les dis, je les redis encore ; * mais leur nombre est trop grand

– Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice, mais tu m’as façonné un corps ; * tu ne demandais ni holocauste ni victime, alors j’ai dit : « Voici, je viens. »
– « Dans le livre, est écrit pour moi ce que tu veux que je fasse. * Mon Dieu, voilà ce que j’aime : ta loi me tient aux entrailles. »
– J’annonce la justice dans la grande assemblée ; * vois, je ne retiens pas mes lèvres, Seigneur, tu le sais. = Je n’ai pas enfoui ta justice au fond de mon cœur, + je n’ai pas caché ta fidélité, ton salut ; * j’ai dit ton amour et ta vérité à la grande assemblée.
– Toi, Seigneur, ne retiens pas loin de moi ta tendresse ; * que ton amour et ta vérité sans cesse me gardent !
– Les malheurs m’ont assailli : * leur nombre m’échappe !
– Mes péchés m’ont accablé : ils m’enlèvent la vue ! * Plus nombreux que les cheveux de ma tête, ils me font perdre cœur.
– Daigne, Seigneur, me délivrer ; * Seigneur, viens vite à mon secours !
– Mais tu seras l’allégresse et la joie de tous ceux qui te cherchent ; * toujours ils rediront : « Le Seigneur est grand ! » ceux qui aiment ton salut.
– Je suis pauvre et malheureux, mais le Seigneur pense à moi. * Tu es mon secours, mon libérateur : mon Dieu, ne tarde pas ! Ant. À la troisième heure, ils crucifièrent Jésus.
PSAUME 53. PRIÈRE CONTRE LES ENNEMIS
Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus qui crient vers lui, jour et nuit ? Lc 18, 7 Ant.
À la sixième heure, il y eut des ténèbres sur toute la terre.
– Par ton nom, Dieu, sauve-moi, * par ta puissance rends-moi justice ;
– Dieu, entends ma prière, * écoute les paroles de ma bouche.
4 | Vendredi Saint
= Des étrangers se sont levés contre moi, + des puissants cherchent ma perte :*
ils n’ont pas souci de Dieu.
– Mais voici que Dieu vient à mon aide, * le Seigneur est mon appui entre tous.
– De grand cœur, je t’offrirai le sacrifice, * je rendrai grâce à ton nom, car il est bon !
– Oui, il m’a délivré de toute angoisse : * j’ai vu mes ennemis défaits. Ant. À la sixième heure, il y eut des ténèbres sur toute la terre.
PSAUME 87. LAMENTATION ET SUPPLICATION DANS UN PÉRIL EXTRÊME
C’est maintenant votre heure, c’est la domination des ténèbres. Lc 22, 53 Ant.

À la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte : mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?
– Seigneur, mon Dieu et mon salut, * dans cette nuit où je crie en ta présence,
– que ma prière parvienne jusqu’à toi, * ouvre l’oreille à ma plainte.
– Car mon âme est rassasiée de malheur, * ma vie est au bord de l’abîme ;
– on me voit déjà descendre à la fosse, * je suis comme un homme fini.
– Tu m’as mis au plus profond de la fosse, * en des lieux engloutis, ténébreux ;
– le poids de ta colère m’écrase, * tu déverses tes flots contre moi.
– Tu éloignes de moi mes amis, * tu m’as rendu abominable pour eux ;
– enfermé, je n’ai pas d’issue : * à force de souffrir, mes yeux s’éteignent.
– Je t’appelle, Seigneur, tout le jour, * je tends les mains vers toi :
– Moi, je crie vers toi, Seigneur ; * dès le matin, ma prière te cherche :
– pourquoi me rejeter, Seigneur, * pourquoi me cacher ta face ?
– Malheureux, frappé à mort depuis l’enfance, * je n’en peux plus d’endurer tes fléaux ;
– sur moi, ont déferlé tes orages : * tes effrois m’ont réduit au silence.
– Ils me cernent comme l’eau tout le jour, * ensemble ils se referment sur moi.
– Tu éloignes de moi amis et familiers ; * ma compagne, c’est la ténèbres.
Ant. À la neuvième heure,
Jésus s’écria d’une voix forte : mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?
PAROLE DE DIEU BA 2, 27-36 VERSET
Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume. ORAISON Bénissons le Seigneur – Nous rendons grâce à Dieu.
LES 7 SEPT PAROLES DE JÉSUS SUR LA CROIX
Âme du Christ, sanctifie-moi, Corps du Christ, sauve-moi. Sang du Christ, enivre-moi. Eau du côté du Christ, Lave-moi. Passion du Christ, fortifie-moi.
Ô bon Jésus, exauce-moi. Dans tes blessures, cache-moi. Ne permets pas que je sois séparé de toi. De l’ennemi, défends-moi. À ma mort, appelle-moi. Ordonne-moi de venir à toi, Pour qu’avec tes saints je te loue Dans les siècles des siècles. Amen.
I) Lecteur : “Père ! Pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font” (Lc 23, 34).

6 | Vendredi Saint Remets-nous nos dettes comme nous-mêmes avons remis à nos débiteurs. Et ne nous soumets pas à la tentation ; mais délivre-nous du Mal. Oui, si vous remettez aux hommes leurs manquements, votre Père céleste vous remettra aussi ; mais si vous ne remettez pas aux hommes, votre Père non plus ne vous remettra pas vos manquements (Mat 6,13). Petit silence. Autre lecteur :
Ô Jésus, nous voudrions – avec la Vierge Marie
– accueillir en nos cœurs Ta première parole alors que Tu es cloué sur la Croix.
Aide nous à mettre en pratique en vérité la 6e demande de la prière du « Notre Père » :
que nous ne refusions à personne le pardon.
Aide, en ce Vendredi Saint, ceux qui sont divisés par les guerres et par les conflits familiaux :
que le pardon et l’amour l’emportent sur la vengeance et la haine, que vienne la civilisation de l’amour.
– Notre Père –

Prêtre : Jésus, qui demandes au Père de pardonner ceux qui T’ont condamné
Tous : Apprends-nous à ne jamais refuser le pardon (10fois)
– Gloire au Père
1) Dieu tout-puissant, Toi que je nomme Père, de mes péchés ne me tiens pas rigueur. Pardonne-moi d’avoir, Dieu de lumière, en moi terni l’éclat de Ta Splendeur.
2) Sainte Marie, ô douce Vierge Mère, je reconnais que je suis lâche et dur ; redonne-moi le goût d’une âme claire et garde-moi toujours fidèle et pur.
II) Lecteur : “Femme voici ton fils. Voilà ta mère” (Jn 19, 26-27).
La femme, sur le point d’accoucher, s’attriste parce que son heure est venue ; mais lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus des douleurs, dans la joie qu’un homme soit venu au monde. Vous aussi, maintenant vous voilà tristes ; mais je vous verrai de nouveau et votre cœur sera dans la joie, et votre joie, nul ne vous l’enlèvera. (Jn 16,22)
Petit silence. Autre lecteur : Ô Jésus, avec un cœur d’enfant confiant, nous voulons obéir à Ta deuxième parole sur la Croix en accueillant Ta Mère
– à la suite de Saint Jean
– pour qu’elle soit en vérité notre Mère et qu’elle nous guide pas à pas en cette vallée de larmes où nous préparons à la Joie de Ton Royaume éternel.

 

– Notre Père – Prêtre :
Jésus, qui nous demandes d’accueillir Ta Mère comme notre Mèr
– Tous : Apprends-nous à lui redire chaque jour :
« Totus Tuus », je suis tout à toi Marie (10 fois).
– Gloire au Père
1) Près de la Croix du Dieu Sauveur, debout la Vierge des douleurs offre sa souffrance.
2) À voir ainsi Jésus souffrir, son cœur soutient sans défaillir cette peine immense.
3) Gravez en nous profondément l’image de Jésus souffrant, Vierge toute bonne.
4) Près de la Croix je veux rester et votre peine partager pour sauver les hommes.
III) Lecteur : “Aujourd’hui, tu seras avec moi dans le Paradis” (Le 23, 40).
Réjouissez-vous avec moi, car je l’ai retrouvée, ma brebis qui était perdue !
C’est ainsi, je vous le dis, qu’il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent que pour 99 justes, qui n’ont pas besoin de repentir.. Il fallait bien festoyer et se réjouir, puisque ton frère que voilà était mort et il est revenu à la vie : il était perdu
– et il est retrouvé !… C’est ainsi, je vous le dis, qu’il naît de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent. » (Luc 15)
Petit silence. Autre lecteur :
Ô Jésus, en ce Vendredi Saint, nous Te confions les agonisants : qu’ils puissent avoir la grâce de T’ouvrir leur cœur comme le bon larron T’a ouvert le sien. Qu’ils aient confiance en Ta Miséricorde infinie : Tu ne veux pas la mort des pécheurs mais leur vie éternelle !
– Notre Père –
Prêtre : Jésus, qui Te réjouis du retour des pécheurs
– Tous : répands Ta Miséricorde sur tous les hommes pécheurs (10fois)
– Gloire au Père
R. Regarde Jésus dans sa Face, là tu verras comme Il nous aime
1) Sans beauté ni éclat nous L’avons vu, objet de mépris, rebut de l’humanité.
Homme de douleur, familier de la souffrance, Il était méprisé, compté pour rien.
2) Transpercé à cause de nos fautes,
il a été broyé par nos péchés. Par sa passion il nous rend la paix, par ses blessures nous sommes guéris.
IV) Lecteur : “Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-Tu abandonné ?” (Mt 27, 45)
Maintenant mon âme est troublée. Et que dire ? Père, sauve-moi de cette heure ! Mais c’est pour cela que je suis venu à cette heure.
Père, glorifie ton nom ! » Du ciel vint alors une voix :
« Je l’ai glorifié et de nouveau je le glorifierai » (Jean 12). Petit silence.
Autre lecteur
: Ô Jésus, en cette heure, Tu connais la nuit spirituelle la plus obscure qu’aucune créature humaine n’a jamais connu et ne connaîtra jamais !
Avec la Vierge Marie, qui entend ton cri angoissé, nous ne voudrions pas rester insensibles à ta grande déréliction, nous voudrions être Tes consolateurs.
– Notre Père –
Prêtre : Jésus, qui pour nous souffre une effroyable déréliction,
– Tous : accueille nos pauvres prières et notre désir de Te consoler (10 fois)
– Gloire au Père
1) Ô Vous si Bon pour les pécheurs, ayez pitié de moi,
Seigneur, Vous connaissez ma Pauvreté,
j’espère tout de vos bontés.
J’ai tant besoin de Vous, Seigneur !

2) Pour me sauver sur votre Croix,
Vous avez tant souffert pour moi,
Gardez-moi fort Pour qu’en retour,
je sois fidèle à votre amour.
Seigneur Jésus, vivez en moi !
V) Lecteur :
“J’ai soif !” (Jn 19, 28).
« Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit :
Donne-moi à boire, c’est toi qui l’aurais prié et il t’aurait donné de l’eau vive.
Qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; l’eau que je lui donnerai deviendra en lui source d’eau jaillissant en vie éternelle. »
(Jean 4) Petit silence.
Autre lecteur
Ô Jésus, avec la Vierge Marie, Saint Jean et les Saintes Femmes qui sont debout au pied de Ta Croix, nous accueillons en nos cœurs le désir ardent de ton âme : Tu as soif du salut de tous tes frères et sœurs pour lesquels Tu offres Ta vie. Tu as soif de nous donner à boire l’eau vive de la Vie éternelle !
– Notre Père –
Prêtre : Jésus, qui a soif de nos âmes
– Tous : donne-nous à boire l’eau vive de la vie éternelle. (10 fois)
– Gloire au Père 1) Comme une biche qui désire l’eau vive, ainsi mon âme te cherche, ô mon Dieu ; Elle a soif de Toi, Dieu de toute vie ; quand viendrai-je et verrai-je la face de Dieu ? (bis) 2)
Je m’avancerai vers l’autel du Seigneur, J’exulterai, le louerai, lui mon Dieu. Il est mon Rocher, le Dieu de ma joie, le salut de ma face, mon Maître et Seigneur (bis)
VI) Lecteur : “Tout est accompli » (Jn 19, 30). Jésus arrive de la Galilée au Jourdain, vers Jean, pour être baptisé par lui. Celuici l’en détournait, en disant :
« C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et toi, tu viens à moi ! »
Mais Jésus lui répondit : « Laisse faire pour l’instant : car c’est ainsi qu’il nous convient d’accomplir toute justice. » (Matthieu 3,14)
Petit silence.
Autre lecteur : Ô Jésus, Tu peux, en toute vérité, quelques minutes avant de mourir, dire à Ton Père : « Tout est accompli ». Tu as, en effet, parfaitement obéi à Sa Volonté par l’accomplissement parfait de Ta Mission de Rédempteur.
Toute justice est vraiment accomplie, tous les hommes pourraient être sauvés !
Que les mérites de Ta Passion puissent maintenant atteindre tous les hommes de notre humanité. – Notre Père
– Prêtre : Jésus, qui as accompli toute justice
– Tous : répands Ta miséricorde sur tous les hommes de notre temps. (10 fois)
– Gloire au Père
1) Viens sauver tes fils perdus, dispersés, mourant de froid ; Dieu qui fus un jour en croix ; viens sauver tes fils perdus.
2) Toi qui viens pour tout sauver, fais lever encore le jour De la paix dans ton amour, toi qui viens pour tout sauver.
VII) “Père, en tes mains, Je remets mon esprit” (Lc 23, 46).

« Maintenant, Souverain Maître, tu peux, selon ta parole, laisser ton serviteur s’en aller en paix ; car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples, lumière pour éclairer les nations et gloire de ton peuple Israël. »
(Lc2,30) Petit silence.
Autre lecteur : Ô Jésus, nous voudrions accueillir Ta septième et dernière parole sur la Croix dans le Cœur immaculé de Notre-Dame des douleurs. Aucun de ses enfants ne peut comprendre en profondeur ce qu’a été cette dernière parole pour son Cœur maternel ! Tu meurs dans la plus grande souffrance mais aussi dans la plus grande dignité en remettant ton esprit à Ton Père.
– Notre Père – Prêtre : Jésus, qui remets ton esprit entre les mains de Ton Père
– Tous : donne Miséricorde et Paix aux hommes agonisants (10fois)
– Gloire au Père
1- Mystère du Calvaire, scandale de la croix :
Le maître de la terre, esclave sur ce bois !
Victime dérisoire, toi seules le Sauveur,
Toi seul le roi de gloire, au rang des malfaiteurs.
2- Tu sais combien nous sommes misérables pécheurs.
Pardonne à tous les hommes qui contemplent ton cœur.
Que toutes tes souffrances nous ouvrent à l’amour.
Montre-nous ta puissance, viens à notre secours.
3- Afin que vienne l’heure promise à toute chair,
Seigneur, ta croix demeure dressée sur l’univers,
Sommet de notre terre où meurt la mort vaincue,
Où Dieu se montre Père en nous donnant Jésus.

OFFICE DE LA PASSION
1 RE LECTURE : DU LIVRE DU PROPHÈTE ISAÏE
Mon serviteur réussira, dit le Seigneur ; il montera, il s’élèvera, il sera exalté ! La multitude avait été consternée en le voyant, car il était si défiguré qu’il ne ressemblait plus à un homme ; il n’avait plus l’apparence d’un fils d’homme. Il étonnera de même une multitude de nations ; de vant lui les rois resteront bouche bée, car ils verront ce que, jamais, on ne leur avait dit, ils découvriront ce dont ils n’avaient jamais entendu parler. Qui aurait cru ce que nous avons entendu ? Le bras puissant du Seigneur, à qui s’est-il révélé ? Devant lui, le serviteur a poussé comme une plante chétive, une racine dans une terre aride ; il était sans apparence ni beauté qui attire nos regards, son aspect n’avait rien pour nous plaire. Méprisé, abandonné des hommes, homme de douleurs, familier de la souffrance, il était pareil à celui devant qui on se voile la face ; et nous l’avons méprisé, compté pour rien. En fait, c’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous pensions qu’il était frappé, meurtri par Dieu, humilié. Or, c’est à cause de nos révoltes qu’il a été transpercé, à cause de nos fautes qu’il a été broyé. Le châtiment qui nous donne la paix a pesé sur lui : par ses blessures, nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait son propre chemin. Mais le Seigneur a fait retomber sur lui nos fautes à nous tous. Maltraité, il s’humilie, il n’ouvre pas la bouche : comme un agneau conduit à l’abattoir, comme une brebis muette devant les tondeurs, il n’ouvre pas la bouche. Arrêté, puis jugé, il a été supprimé. Qui donc s’est inquiété de son sort ? Il a été retranché de la terre des vivants, frappé à mort pour les révoltes de son peuple. On a placé sa tombe avec les méchants, son tombeau avec les riches ; et pourtant il n’avait pas commis de violence, on ne trouvait pas de tromperie dans sa bouche. Broyé par la souffrance, il a plu au Seigneur. S’il remet sa vie en sacrifice de réparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours : par lui, ce qui plaît au Seigneur réussira. Par suite de ses tourments, il verra la lumière, la connaissance le comblera. Le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes, il se chargera de leurs fautes. C’est pourquoi, parmi les grands, je lui donnerai sa part, avec les puissants il partagera le butin, car il s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort, et il a été compté avec les pécheurs, alors qu’il portait le péché des multitudes et qu’il intercédait pour les pécheurs.
PSAUME 30 : (HLH 133)
Ref. Seigneur, en tes mains, je remets mon esprit.
1– J’ai un recours auprès de toi, Seigneur : dans ta justice, libère-moi.
En tes mains, je remets mon esprit ; c’est toi qui me rachètes, Seigneur.
2 – Je suis la risée de mes ennemis, un épouvantail pour mes amis ;
s’ils me voient dans la rue, ils m’évitent.
3 – Mais je compte sur toi, Seigneur, je dis : « C’est toi, mon Dieu ! ». Mes jours sont dans ta main : sauve-moi des mains ennemis qui s’acharnent.
4 – Pour ton serviteur, que ton visage s’illumine ! Sauve-moi par ton amour ! Soyez forts et prenez courage, vous tous qui espérez dans le Seigneur.
2 E LECTURE : DE LA LETTRE AUX HÉBREUX
Frères, en Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a traversé les cieux ; tenons donc ferme l’affirmation de notre foi. En effet, nous n’avons pas un grand prêtre incapable de compatir à nos faiblesses, mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses, à notre ressemblance, excepté le péché.
Avançons-nous donc avec assurance vers le Trône de la grâce, pour obtenir miséricorde et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours. Le Christ, pendant les jours de sa vie dans la chair, offrit, avec un grand cri et dans les larmes, des prières et des supplications à Dieu qui pouvait le sauver de la mort, et il fut exaucé en raison de son grand respect.
Bien qu’il soit le Fils, il apprit par ses souffrances l’obéissance et, conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel.
ACCLAMATION AVANT LA LECTURE DE LA PASSION
Christus factus est pro nobis obédiens usque ad mortem,
Pour nous, le Christ s’est fait obéissant jusqu’à la mort
mortem autem crucis. et la mort de la croix.
LA PASSION DE NOTRE SEIGNEUR SELON SAINT JEAN PRÉSENTATION DE LA CROIX
Voici le bois de la Croix, qui a porté le salut du monde. R/ Venez, adorons.

VÉNÉRATION DE LA CROIX : IMPROPÈRES (HL 4)
Ref. – Ô mon peuple, que t’ai-je fait ? En quoi t’ai-je contristé ?
Réponds-moi. – Ô Dieu saint, ô Dieu fort, Ô Dieu immortel, prends pitié de nous.
I – 1 : T’ai-je fait sortir du pays d’Égypte pour qu’à ton Sauveur tu fasses une Croix ? Ô mon peuple… Ô Dieu saint…
I – 2 : T’ai-je quarante ans guidé dans le désert et nourri de la manne, t’ai-je fait entrer en terre assez belle pour qu’à ton Sauveur tu fasses une Croix ? Ô Dieu saint…
I – 3 : Moi, je t’ai planté ma plus belle vigne, et tu n’as pour moi que ton amertume et du vinaigre pour ma soif : d’une lance tu m’as ouvert le cœur, à moi ton Sauveur ! Ô Dieu saint…
II – 1 : Moi, j’ai pour toi frappé l’Égypte, j’ai fait mourir ses premiers-nés : toi, tu m’as livré, flagellé ! Ô mon peuple… Ô Dieu saint…
II – 2 : Moi, je t’ai fait sortir d’Égypte, j’ai englouti le Pharaon ; je l’ai noyé dans la mer Rouge : toi, tu m’as livré aux grands prêtres ! Ô mon peuple… Ô Dieu saint…
II – 3 : Moi, devant toi j’ouvris la mer : toi, tu m’as ouvert de ta lance ! Ô mon peuple… Ô Dieu saint…
II – 4 : Moi, devant toi je m’avançai dans la colonne de nuée : toi, tu m’as conduit à Pilate ! Ô Dieu saint…
II – 5 : Moi, j’ai veillé dans le désert et de la manne je t’ai nourri : toi, tu m’as frappé, flagellé ! Ô mon peuple… Ô Dieu saint…
II – 6 : Moi, aux eaux vives du rocher, je t’ai fait boire le salut : toi, tu me fis boire le fiel, m’abreuvas de vinaigre ! Ô Dieu saint…
II – 7 : Moi, j’ai pour toi frappé les rois, les puissants rois de Chanaan : toi, tu m’as frappé d’un roseau ! Ô mon peuple… Ô Dieu saint…
II – 8 : Moi, dans ta main j’ai mis le sceptre, je t’ai promu peuple royal : toi, tu as placé sur ma tête, la couronne d’épines ! Ô Dieu saint…
II – 9 : Moi, je t’ai par ma toute-puissance exalté : toi, tu m’as pendu au gibet de la Croix. Ô mon peuple… Ô Dieu saint…

REGARDE JÉSUS DANS SA FACE (H 28)
Ref. Regarde Jésus dans sa Face, là tu verras comme Il nous aime.
1 – Sans beauté, ni éclat nous l’avons vu, Objet de mépris, rebus de l’humanité. Homme de douleur, familier de la souffrance, Il était méprisé, compté pour rien.
2 – C’était nos souffrances qu’Il portait, Nos douleurs dont Il était accablé. Et nous L’avons cru châtié, Frappé par Dieu et humilié.
3 – Transpercé à cause de nos fautes, Il a été broyé par nos péchés. Par sa Passion Il nous rend la paix, Par ses blessures nous sommes guéris.
4 – Comme l’agneau mené à l’abattoir, Il s’est livré lui-même à la mort, Alors qu’Il portait la faute des multitudes, Qu’Il intercédait pour les pécheurs.
5 – Il s’est offert en sacrifice d’expiation. Il a fait la volonté du Seigneur. À cause de ses souffrances, Il verra la lumière et sera comblé.
6 – Il justifiera les multitudes, Car Il a porté Lui-même leurs fautes. Il s’élèvera et sera exalté, Il recevra les multitudes en partage.
JÉSUS SOUFFRANT, BRISÉ DE COUPS (H 1)

R. Chantons le bois que l’amour a pris, Chantons l’amour qui prend tout en lui !
1– Jésus souffrant, brisé de coups,
Dans la mort se tient debout.
Chantons la Croix, chantons les clous
; Le péché n’est plus en nous.
R. Chantons le bois que l’amour a pris, Chantons l’amour qui prend tout en lui !
2– Adam tenté par un fruit d’or
Le mangeant connut la mort.
Mais le Seigneur l’aimait encore :
Notre Père est le plus fort.
R. Chantons le bois que l’amour a pris, Chantons l’amour qui prend tout en lui !
3– L’homme a goûté le fuit maudit
Et perdu le paradis.
Jésus sur l’arbre un jour pendit
Effaçant le mal commis.
R. Chantons le bois que l’amour a pris, Chantons l’amour qui prend tout en lui !
7– Il s’est couché, le corps sanglant,
Sur le bois en pardonnant.
Il s’est couché, le cœur saignant,
Pour mourir en nous sauvant
R. Chantons le bois que l’amour a pris, Chantons l’amour qui prend tout en lui !
8– Bois dans la nuit, chargé de Dieu
Arbre offert au roi des cieux.
Fais-toi plus doux et porte mieux
Un fardeau si douloureux.
R. Chantons le bois que l’amour a pris, Chantons l’amour qui prend tout en lui !
9– Fais resplendir le Dieu Sauveur
Sur le monde sans pasteur.
Croix de victoire et de douleur,
Brûle-nous au fond du cœur.
R. Chantons le bois que l’amour a pris, Chantons l’amour qui prend tout en lui !

Voir les commentaires

un seul Dieu, il n’y a qu'un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, le Christ Jésus,

INTRODUCTION
 

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

HYMNE : Ô TOI QUI ES SANS CHANGEMENT

Ô Toi qui es sans changement,
Seigneur du temps, ô Dieu fidèle ;
Le jour décline, le soir vient :
Rassemble-nous tous en ta garde.

Accorde-nous la vie sans fin
Et la vieillesse sans ténèbres ;
Fais que, le jour de ton retour,
Ta gloire enfin nous illumine.

Exauce-nous, ô Tout-puissant,
Par Jésus Christ ton Fils unique
Qui règne avec le Saint-Esprit
Depuis toujours et dans les siècles.

ANTIENNE
Sachant que son heure était venue, Jésus, qui aimait les siens, les aima jusqu'au bout.
PSAUME : 118-8

57 Mon partage, Seigneur, je l’ai dit,
c’est d’observer tes paroles.
58 De tout mon cœur, je quête ton regard :
pitié pour moi selon tes promesses.
59 J’examine la voie que j’ai prise :
mes pas me ramènent à tes exigences.
60 Je me hâte, et ne tarde pas,
d’observer tes volontés.
61 Les pièges de l’impie m’environnent,
je n’oublie pas ta loi.
62 Au milieu de la nuit, je me lève et te rends grâce
pour tes justes décisions.
63 Je suis lié à tous ceux qui te craignent
et qui observent tes préceptes.
64 Ton amour, Seigneur, emplit la terre ;
apprends-moi tes commandements.

ANTIENNE
 
PSAUME : 54 - I
2 Mon Dieu, écoute ma prière,
n’écarte pas ma demande. *
3 Exauce-moi, je t’en prie, réponds-moi ;
inquiet, je me plains.

4 Je suis troublé par les cris de l’ennemi
et les injures des méchants ; *
ils me chargent de crimes,
pleins de rage, ils m’accusent.

5 Mon cœur se tord en moi,
la peur de la mort tombe sur moi ; *
6 crainte et tremblement me pénètrent,
un frisson me saisit.

7 Alors, j’ai dit : « Qui me donnera des ailes de colombe ? +
Je volerais en lieu sûr ; *
8 loin, très loin, je m’enfuirais
pour chercher asile au désert. »

9 J’ai hâte d’avoir un abri
contre ce grand vent de tempête ! *
10 Divise-les, Seigneur,
mets la confusion dans leur langage !

Car je vois dans la ville
discorde et violence : *
11 de jour et de nuit, elles tournent
en haut de ses remparts.

Au-dedans, crimes et malheurs ;
12 au-dedans, c’est la ruine : *
fraude et brutalité
ne quittent plus ses rues.

13 Si l’insulte me venait d’un ennemi,
je pourrais l’endurer ; *
si mon rival s’élevait contre moi,
je pourrais me dérober.

14 Mais toi, un homme de mon rang,
mon familier, mon intime ! *
15 Que notre entente était bonne,
quand nous allions d’un même pas
dans la maison de Dieu !
ANTIENNE
 
PSAUME : 54 - II
17 Pour moi, je crie vers Dieu ;
le Seigneur me sauvera. *
18 Le soir et le matin et à midi,
je me plains, je suis inquiet.

Et Dieu a entendu ma voix,
19 il m’apporte la paix. *
Il me délivre dans le combat que je menais ;
ils étaient une foule autour de moi.

20 Que Dieu entende et qu’il réponde,
lui qui règne dès l’origine, *
à ceux-là qui ne changent pas,
et ne craignent pas Dieu.

21 Un traître a porté la main sur ses amis,
profané son alliance : +
22 il montre un visage séduisant,
mais son cœur fait la guerre ; *
sa parole est plus suave qu’un parfum,
mais elle est un poignard.

23 Décharge ton fardeau sur le Seigneur :
il prendra soin de toi. *
Jamais il ne permettra
que le juste s’écroule.

24 Et toi, Dieu, tu les précipites au fond de la tombe, +
ces hommes qui tuent et qui mentent. *
Ils s’en iront dans la force de l’âge ;
moi, je m’appuie sur toi !
PAROLE DE DIEU : (1 TM 2, 4-6)

Dieu notre Sauveur veut que tous les hommes soient sauvés et arrivent à connaître pleinement la vérité. En effet il n’y a qu’un seul Dieu, il n’y a qu'un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, le Christ Jésus, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous les hommes. Au temps fixé, il a rendu ce témoignage.

RÉPONS
V/ Maltraité, il s'humilie,
il n'ouvre pas la bouche.
ORAISON
Puisque tu as voulu, Seigneur, que ton Fils fût crucifié pour nous afin de nous arracher au pouvoir de Satan, fais que nous puissions recevoir la grâce de la résurrection.
PRIÈRE POUR L'UNITÉ

Mon Dieu, faites l'unité des esprits dans la Vérité et l'union des cœurs dans la Charité. Amen.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>