Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

poesies

Sans vous, je ne suis rien

com

Les oiseaux chagrinés ne chantent plus, Ils se cachent. Ne me quitte pas, ne me quitte pas, Sans vous je ne suis rien. Les étoiles se mettent à l’abri, Elles ont peur. Reste avec moi, reste avec moi Sans vous je ne suis rien. Les poissons s’enfoncent...

Lire la suite

Le temps du printemps

com

Le printemps un temps Comblant les attentes Les jours de beau temps Sont revenus vers la confidente Pour des histoires se contant Sous les feuilles émergentes L’amour sous-jacent se comptant La fleur s’épanouie latente, Escalade les marches du temps,...

Lire la suite

Recherche du bonheur

com

Notre vie près de l’annonciateur. Ainsi que nos enfants sont les fixateurs. Nous serons heureux sur l’élévateur. Quand l’étape sera l’explorateur. Notre vie sera comme la sanctification. Quand cela ira avec la génération, Je posséderai la raison du cultivateur,...

Lire la suite

Présence et souvenirs

com

Son image reste gravée, Dans ma mémoire, Mon cœur bondit à son souvenir. Ces derniers mots résonnent, Dans ma tête d’enfant, Devenue un semblant d’adulte, Un chant, un air, me rappelle sa voix, Cette douceur mélancolique Omniprésente, quelquefois bucolique...

Lire la suite

Fleurs de l’étrange

com

Les fleurs de l’étrange, Se produisent en automne Se mettent en scène, Sur l’estrade de leur théâtre. Les fleurs de l’étrange, Sont fines et transparentes, Le tulle d’un voile léger, S’élèvent suivant le vent. Elles avancent rapides, Silencieuses fantomatiques,...

Lire la suite

Bijou mon ami

com

Il aime l’herbe tendre De son pré préféré Nos courses effrénées Dans les bois aux hautes futées Nos arrêts dans les clairières, Où sur les chemins de terre, C’était la tendresse à l’état pure. Bijou toujours en action Les courses il les gagnait La tristesse...

Lire la suite

ce printemps jours de joie

com

Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie ! N'ai-je donc tant vécu que pour avoir la peine D’un triste sort de mon livre fini dans l’infini Puisque la ligue des perdreaux brûle à peine. Tous ces amis que je croyais sincère ! Ô rage ! Ô désespoir Ô désillusion...

Lire la suite

La joie des enfants

com

Les enfants courent rieurs, Le soleil est de la partie, Mais pourquoi sont-ils joyeux ? Où sont-ils, en ce jour de Pâques ? Le printemps les accompagne, Un panier en osier pour certains Un petit sac rose brodé pour d’autres, Tous les serrent dans leurs...

Lire la suite

NE TE DÉCOUVRE PAS D’UN FIL

com

Ne te découvre pas d’un fil (Proverbe ancien) Le printemps d’Avril quelle amplitude ! Habituellement si frais celui de l’interlude, Est actuellement que le prélude, Habituellement ses orages donnent la lassitude, Ses refroidissements soudains avec ses...

Lire la suite

Le sac oublié

com

Ô rage, Ô désespoir, Cette attente au déversoir, Devient mon espoir, L’inconnu est poilu, Il vient me voir. D’abord, m’inspecte de loin, Beau et doux à la fois, Avec son petit air sauvage. De retour à sa fenêtre ouverte, Sur sa chaise, Il me scrute, M’observe,...

Lire la suite