Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

poesies

La photo spéciale

com

Curieuse photo de cet étang La nuit s’approche Le petit chemin s’arrête Des flacons apparaissent De pêcheurs ou de promeneurs Ils détournent son parcourt Curieuse photo de cet étang Tel un miroir des objets Apparaissent sortant de l’eau Le ciel lourd...

Lire la suite

L’âme d’un rêve

com

Quoi de plus beau qu’un rêve Plus beau encore s’il est sans trêve De se réaliser de façon brève. Il chatoie de mille façons la grève Pour illuminer le jour qui se lève. C’est la réalité d’un parloir. Est-ce nécessité de le vouloir ? Sans aucun doute c’est...

Lire la suite

Vers la mer

com

Tourné, vers la mer, Le cœur, doux-amer, Les larmes salées glissent sur les joues, les algues au gré des vagues déjouent, L’élocution-fausse de la commère Ce faisant farces de cette chimère. Allant, vers la mer, Mère, éphémère. Elle exige la voile vaporeuse,...

Lire la suite

Main dans la main sur la plage

com

Main dans la main sur la plage, Les yeux fermés, le nez dans les nuages, Nous avançons sans babillage. Le sable nous fait son habituel chantage, La mer emporte les petits barbotages, Elle prend l’imprudent en otage. Dans ses lames vers un sauvetage, Pour...

Lire la suite

L’attente

com

Pire que l’ennui, Pire que la mort, L’attente est léthargie. La peur de l’incident, Celui des vicissitudes, L’attente est mille et un soucis. Le suspense terrifiant, La peur de la panne, L’expectative du jugement La constance de l’exigence, Se fait guetteuse,...

Lire la suite

En ce jour d’automne

com

En ce jour d’automne Les jeux autonomes Les plantes détonnent Les joies en binômes Ressemblent au bonheur. En ce jour d’automne, Les pas dans les feuilles De ce millefeuille Jauni il chantonne Le tonnerre tonne. Vendanges joyeuses Raisins appétissants...

Lire la suite

Ces mystères de nos rêves

com

Ces mystères, du temps nous entourent, Les fantômes, vaporeux surgissent, Au gré de nos rêves et ses contours Seraient-ce les démons de nos vices? Tous ces souvenirs, Ils sont nos courses, Parfois la source Comment les bannir. Nous aimerions, s’en débarrasser,...

Lire la suite

DAME TANTACULE

com

Elle étend ses tentacules Inexorablement elle avance Doucement elle pose ses ventouses Elle s’incruste sans vergogne Elle ronge tranquillement S’étale comme une flaque En un seul mouvement La fièvre monte Les frissons arrivent Quelquefois des spasmes...

Lire la suite

Soleil à travers derrière les barreaux

com

À travers la fenêtre les barreaux Une étoile scintille dans la nuit, Tom, la suit de son regard triste. L’étoile d’or attire son regard. Ces fameux barreaux de sécurité, Torturent l’âme du malheureux Tom, Il ne peut ouvrir les persiennes, Seulement remonter...

Lire la suite

Lorsqu’un air trottine...

com

Lorsqu’un certain air trottine Alors, non rien de rien Non je ne regrette rien Tout cela m’est bien égal Une certaine nostalgie Refrain de mes jeunes années Il tourne, tourne dans ma tête. Comment ne pas regretter ces années, Passées tel un ouragan détrôné....

Lire la suite