Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur mon site
Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les  offices du jour,  la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

Le blog de mim-nanou75.over-blog.com

Bienvenue sur mon site Une innovation pour mes anciens lecteurs, désormais je traite de divers sujet, en premier La religion judéo chrétienne signé" Monique Emounah", pour ceux qui ne peuvent se déplacer à l'églises quelques soit la raison, et le lieu de leurs résidences ils peuvent suivre les offices du jour, la politique (LR) et les infos, la poésie et les arts en général. Mes écrits, signé (Alumacom) également mes promos de mes dernières parutions et quelquefois un rappel pour mes anciens écrits. Merci de votre attention,

MES LARMES JOURNALIERES

com
MES LARMES JOURNALIERES

Mes larmes journalières espèrent

Seulement ce soir, elles sont sèches

Elles n’ont plus de force

Je me dois méditer, me projeter

Afin que notre amour

Reste comme au premier jour.

Il y a toujours quelque chose

Provoquant des pauses

Des choses que l’on ose

La cuisine n’est pas à son goût

Je gaspille selon lui

Il n’y a que lui qui fait bien

Pourtant sans ce que je suis

Nous ne serions plus ensemble

Nous traverserions le cauchemar

Jour après jour, il me fatigue

Ses reproches sans cri ni raison

À voix basse inaudible aux voisins

Il est doué pour me faire crier,

Si parfait dans sa vanité bien calculée!

Il connaît tout le monde ce grand bavard.

Il sait tout sur tout, le grand malin.

Mon cœur est fatigué et saignant.

L’usure morale est profonde.

Cette intelligence prétentieuse,

Est mon supplice journalier,

Je le vois dans cette triste réalité.

Quand pour réparer ses erreurs

De vanités je me dois payer ses dettes

Rééquilibrez le budget à tous moment.

Réparer ce qu’il casse

Par ses maladresses

Si ce n’est les remplacer

Faire la frappe des démarches

Qu’il dépose en en beau coq

Car ça aussi je ne sais pas faire!

Son argent de poche avec ses exigences

Son tabac, ses jeux, courses, grattages

Briller devant les copains, les voisins

Moi je ne peux en avoir ne serait-ce

Pour me déplacer, le coiffeur,

Pas de téléphone, factures impayées

Maintenant la nouveauté le vol

Pour satisfaire ces besoins

Dans mon portefeuille, ou ma carte

Pendant mon sommeil il se fait rat

Il est malade, il en profite

Où est la part maladie, ou comédie ?

Jour après jour, mon cœur se lasse

J’appelle mon départ éternel

J’en espère un monde meilleur

Je ne peux vivre loin de lui

Mais je ne peux vivre ainsi

Avec mon passé si douloureux.

Pour survivre je dois faire avec!

Seulement mon grand voyage, lui,

Se rapproche, sans pour autant arriver

Jour après jour, je m’accroche

À ce que j’ai de plus cher

Auprès de Celui Qui Est

Ma petite Kiwi, mes créations

Mes écrits, mes broderies

Mes tricots, mes amis virtuels

Ils sont là, présents, me soutenant,

Ainsi que mon amie secrète,

Combien de temps vais-je tenir ?

Concevoir, aère mon esprit

La douleur morale s’atténue

La douleur physique continue

Jour après jours

Je dis bonjour

Comme toujours

Monique Macalou

25 septembre 2011

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article