Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'espérance indéfectible: XVI Hans et son équipe

XVI

Hans et son équipe

 

Hans explique à son équipe.

  • Nous allons chercher le passage de cet animal. Nous verrons bien où il nous mène
  • En principe il doit y avoir une rivière souterraine quelque part. Les hommes de la préhistoire vivaient dans les grottes ou caverne comme celle-ci. Ils s’installaient là où il y avait de l’eau, et du gibier. Pour les humains préhistorique la vallée devait être, protectrice, giboyeuse, et avoir une rivière souterraine, leur permettant de rejoindre la vallée. Certaines d’entre elles révèlent l’ingéniosité des hommes de Cro-Magnon ! Quelques-unes sont creusées uniquement par l’eau. Certaines d’entre-elles, ont été aménagée par des hommes ingénieux., ils les creusaient, les taillaient pour leur confort. Ces hommes étaient prévoyants, ils creusaient des sortie de secours, où seul lui et sa famille pouvaient passer. Les dernières habitées officiellement, abritaient, des hommes plus inventifs. Ils calculaient, inventaient, creusaient des marches, des salles, des étagères, pour leur confort de ce temps-là. Elles existent toujours, et parfois sont même habitées. De nos jours nous les appelons, maison troglodytes. Elles n’avaient rien à voir avec celle qui existent actuellement. Ils ont creusé des fentes, qui devenaient des meurtrières en cas d’attaque de tribus adverses. C’étaient l’ancêtre des meurtrières. Pour la plupart, ces fentes sont devenues l’ancêtre des meurtrières du moyen-âge. La porte d’entrée officielle, étaient roulée, pour fermer la porte. Ces humains taillaient en secret, pour ne pas être pris en flagrant délit. C’était la porte d’entrée.

Robert ajoute

  • Les animaux, ne peuvent vivre sans eau, ni gibier. Hots, celui-que nous cherchons, pas lui bien sûr, mais quelle route à t-il emprunter. Il ne semble pas affamé…
  • Parce qu’il ne nous attaque pas ? Il est puissant selon l’ombre aperçut.

S’interroge Brigitte

  • Il y a au moins du petits gibier.

Affirme Ingrid

  • Des rats ?

Demande timidement Katarina

  • Assurément, mais ils ne sont pas assez gros pour nourrir l’animal que nous avons aperçu.
  • Cette bête est partie vers le fond, et j’ai entendu un bruit sourd, comme une chute provoquée par un bond m’a-t-il semblé.

Explique Catarina.

  • Il cherche peut-être comme nous une issue ? ceci à cause des évènements ?

Demande Luciano

  • Peut-être ! je n’en sais pas plus que vous tous.

Répond Hans, en gardant une attitude qui se veut rassurante. Il ajoute après une pause.

  • S’il y a une rivière souterraine, il suffira de la suivre pour sortir. Vous savez tous nager ? Car parfois, il n’y a pas d’autres issus pour sortir.

Après ce conciliabule Hans leur demande

  • Vous avez bien vérifié votre matériel ?? Il ne vous manque rien ? Tout est sans défaut dans ce que vous portez. Aujourd’hui ce n’est qu’un entrainement. Demain ou après-demain nous porterons toutes nos affaires. Et nous serons tous ensemble. Car nous seront ensemble jusqu’à la sortie. Il ne doit pas y avoir d’individualité, ceci pour réussir la sortie.
  • J’ai pris mon carnet pour faire le plan de notre visite pendant nos pauses lorsque c’est possible.
  • Tu as raison Robert, c’est une excellente idée !

Approuve Hans

  • Je suppose que vous êtes tous d’accord ?

Interroge-t-il

  • Ce qui signifie si quelqu’un a une idée pour des solutions pratique permettant une aide plus efficaces pour améliorer le parcours, ou la sécurité, qu’il en fasse part. Nous en débattrons.
  • Oui Ingrid, parce que nous sommes solidaires des uns des autres. Notre survie en dépend.

Hans voit les visages de ses compagnons soucieux. Il reprend

  • Nous sommes scindés en trois groupes, l’un qui reste pour préparer le transport du matériel, et répondre à l’appel au secours. Et nos deux équipes, pour trouver le chemin qui semblera le plus apte à nous diriger vers la sortie

Après un silence assez court, Hans regarde son équipe et…

  • Vous êtes prêt?
  • Oui Hans!

Répondent en cœur son équipe.

Avec l’énergie de l’espérance, ils grimpent vers ce fameux passage de l’animal. Arrivé dans la cavité, c’est la grande surprise…Une nouvelle salle, avec un rayonnement, et des plantes ! ....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :