Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mots et Plumes

Un Monsieur très spécial

 

Monsieur casse-tout

Monsieur je sais-tout

Monsieur jette-tout

Monsieur gaspille-tout

Monsieur oubli-tout

Monsieur voit-tout

Monsieur supérieur à tout.

 

Mais Monsieur est bavard

Mais Monsieur est lâche

Mais Monsieur n’est pas méchant

Il n’est seulement :

Un monsieur sans consistance

Un monsieur affectueux

Qui ne sait comment exister.

 

Il voudrait être ce qu’il n’est pas.

Il voudrait acquérir le pouvoir,

 Un statut qu’il ne peut avoir,

Comme tous les faux-jetons.

Ce sont les reproches à voix basse

Ainsi il n’est accusé de rien,

Il passe pour un souffre-douleur !

Quel calamité ce sacré Monsieur.

 

 

La France dans ses Tourments

 

La France est dans un tournant,

Elle glisse comme sur le verglas

La tempête se lève sur le pays.

 

Le coup d’Etat est proche

Les élections seront reportées

Les adversaires mis en examens.

 

Les accusés ont les mêmes délits

Que les élus du gouvernement en place

Tout est devenus gris comme le ciel

 

Ce mois de mars l’ombrageux

Pétarade et divise devant les enjeux

Il casse tous sur son passage en criant.

 

Des électeurs écœurés tentent un dernier combat

Les candidats rament à droite à toutes les phases.

Les proches du gouvernement suivent dans la mélasse.

 

Combien de temps les français seront-ils calmes ?

La honte gagne le peuple de France.

 La gauche exécutive à réussit à tromper les électeurs.

 

Ce soir j’ai tout gagné je n’ai plus d’internet

La Stasi s’installe-elle dans notre beau pays ?

Le Régime de Vichy est-il revenu ?

 

Heureux sont les français restant inconscients

Les dangers les effleurent momentanément

Avant de les faire surgir dans la réalité de la vie.

L’automne est arrivé

 

En automne on s’étonne

Son chant s’entonne,

Au son du vent persifleur

Sa mélodie annonce les pleurs.

 

La ritournelle siffle glaciale

Son air vaniteux cérémonial,

Virevolte la macabre danse

Des feuillures en abondance.

 

C’est la saison des jaunisses

Les impôts s’y glissent

L’unité fragile se brise

Au deuil de la traîtrise

 

La vigne nous appelle

Le vin nouveau interpelle,

L’or de la nature vert-de-gris

Présage les larmes des jours gris.

 

30 octobre 2016

 

Sous la couverture

 

Ce fut un jour d’hiver,

Où le funeste pervers

Glaça tout mon univers

Pour un fait-divers.

 

Couchée sous la couverture,

Je pensais avoir l’armature

En poursuivant l’écriture,

Frissonnante de température.

 

Une laine placée sur les jambes,

L’inspiration venue de l’iambe

Hélas ce n’est qu’un choliambe

Trouble son vestige flambe.

 

Vitrine grecque sans handicap,

Des rires funestes sous capes !

Fusent le temps de l’escape

La magie des mots s’échappe.

 

 

17 janvier 17

 

Un jour d’anniversaire

 

Un jour triste d’anniversaire,

Sous la pluie, la commémoration,

Un corsaire,

L’adversaire,

Le chroniqueur patibulaire,

Profite lâchement des émotions,

Des jeunes loups débonnaires,

Pour recevoir leurs appréciations.

 

L’anniversaire, c’est un an de plus,

Les petits, ce sont des gâteaux,

Des cadeaux,

Des bandeaux,

Les ados préfèrent vivre leur libido

L’animateur apporte le superflu,

Le grand âge, c’est leur credo

Les chants du passé sont surplus.

 

L’anniversaire égal commémoration,

Pour les victoires humaines,

Édition

Séditions,

Souvenirs et leurs expositions,

La durée est souvent la semaine

Supposition à chacun son domaine

Cela ne peut être que l’exception,

À un sujet souvent épiphénomène

 

29 avril 2015

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :